Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Marseille13
Messages : 11
Inscription : 23 mai 2020 15:04

Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Marseille13 »

Bonjour
Je suis une maman de 45 ans plutôt jeune et dynamique dans ma façon d etre avec une grande ouverture d esprit.
Notre fils a 16 ans et comme bcp d ado , la communication est très compliquée.
Nous avons appris avec son papa, il y a environ 1 an que notre fils "se cherchait" et avait eu une relation à distance avec un garçon.
Une situation délicate pr un ado de 16 ans et le besoin dune maman de s'assurer quil va bien ds cette période de questionnements, et de lui montrer que nous sommes là et souhaitons son bonheur avant tout.
Malgre nos questionnements à nous et notre besoin d acceptation.
Mais comment en parler ?
J ai tenté a 2 reprises d avoir une discussion très généraliste sur la vie (le travail, les hobbies, les copines les copains...) en lui disant que c est mon fils, que je l aime plus que tout et que je l accompagnerai toujours dans ses choix.
Mais cela n a pas abouti.
Je sais quil sest confié à des proches et amis, mais je voudrai tellement qu il soit rassuré sur notre (parents) réaction et l amour que nous lui porterons toujours.
J ai peur qu il est peur et quil ne soit pas heureux car en souffrance des non dits.
Merci pr vos conseils afin d aborder , ou pas, ce sujet avec lui.

Avatar de l’utilisateur
Quetzal
Messages : 48
Inscription : 27 avr. 2020 08:38

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Quetzal »

Bonjour et bienvenue ici :)

Je pense que les parents ne sont pas toujours les interlocuteurs les plus "recherchés" ou nécessaires pour les adolescent-e-s. Perso si mes parents m'avaient posé des questions sur ma vie amoureuse et/ou mon orientation sexuelle (voire mon genre) à mon adolescence, je les aurais bien envoyé paître comme il faut ^^"

Alors peut-être que montrer votre ouverture peut passer par d'autres choses, sans que ce soit tourné vers lui personnellement. Par exemple à travers l'actualité en la commentant (en dénonçant les propos et actes homophobes par ex, en regardant et discutant ouvertement de documentaires, séries ou films que vous avez pu voir etc), en témoignant du soutien aux communautés LGBTQI+, etc. Sans que ce soit particulièrement ostensible ni exagéré, mais juste que ça s'intègre à vos discussions, au même titre que plein d'autres choses. Et évidemment, de manière sincère.

Ça peut être une façon de créer une atmosphère de bienveillance et d'ouverture qui sorte de l'implicite, pour qu'elle soit identifiée en fait. parce que c'est sûr que si on ne dit jamais ce qu'on pense, les autres ne peuvent pas le deviner.

Vous dites que vous avez appris qu'il avait une relation avec un garçon, est-il est au courant que vous le savez ? Si oui, en l'absence de réaction hostile de votre part, il est possible qu'il se sente en sécurité mais sans ressentir pour autant le besoin d'en discuter avec ses parents. S'il est en questionnement / en exploration, ça ne regarde que lui et ce n'est pas nécessairement non plus compliqué ou source de mal-être hein, au contraire...

Dans votre témoignage, je n'entends pas qu'il y ait nécessairement des "non-dits", mais juste de la vie privée.... Si c'était un tabou dans la famille, oui là ça pourrait générer de la souffrance car la peur de ce qui pèse autour du tabou (rejet, jugement etc). Mais le fait de ne pas parler de sa vie amoureuse (ou de sa vie tout court) à ses parents n'est en rien un signe de mal-être, de souffrance ou de "non-dit". Surtout s'il a d'autres personnes à qui il peut en parler si besoin. Pour certaines personnes, c'est aussi un non-sujet ;)

Le besoin de vie privée et de détachement de ses parents peut être très fort à l'adolescence et le mieux reste encore de le respecter. Ce n'est pas forcément facile pour vous d'exprimer votre soutien et amour inconditionnel si en face il n'y a pas de répondant, c'est sûr. Mais l'important c'est qu'il entende et ressente cela, dans votre façon d'être (soutien sans intrusion/insistance à parler de ce qu'il ne veut pas aborder, amour sans étouffement/surprotection etc) et vous semblez déjà agir dans ce sens, non ? :)

Marseille13
Messages : 11
Inscription : 23 mai 2020 15:04

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Marseille13 »

Bonjour
Et un grand merci pour votre réponse, cela fait un bien fou de pouvoir discuter avec des personnes bienveillantes et sans jugement.

Je ne vous cache pas que cest une situation "délicate " et qui nous déstabilise en tant que parents.
Nois cheminons vers la voie de l acceptation avec toutes les interrogations et craintes que peuvent avoir des parents.
Le jugement, le rejet, la famille....

Meme sil n y a pas de tabous, l homosexualite nest pas un sujet que nous abordons fréquemment.
Par contre notre fils ne sait pas que nous avons été au courant de sa relation, et ne sait pas non plus que nous avons compris qu il se "cherchait", ce qui apporte de la complexité pour nous dans cette situation.

Nous faisons effectivement des enfants pour les voir grandir et s envoler, dit elle la maman surprotectrice....
Votre éclairage est précieux et sincère et allons nous atteler à le mettre en pratique , et trouver le bon ton, les bons mots, le bon moment..

J aurai une autre question qui est de savoir comment agir lorsque nous sommes en groupe famille ou amis et quon lui pose systématiquement la question qui le met mal à l aise (son non verbal trahi) de savoir sil a une copine, ou sont ses amoureuses, on va lui présenter des filles....

Je suis vraiment preneuse de tous vos conseils
Une maman un peu "perdue" et désorientée tout de même
Mille mercis

J-Lyon
Messages : 71
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par J-Lyon »

Bonjour et bienvenue,

Déjà, merci d'apporter un témoignage ici de parents qui pensent avant tout au bonheur de leurs enfants.

Juste pour apporter quelques points complémentaires, j'ai pu entendre quelques témoignages de personnes dont les parents ont su avant et ont forcé la discussion. Les témoignages vont souvent dans le même sens : la réponse a été de nier. C'est une annonce trop personnelle et d'autant plus malaisante pour un ado car cela touche sa sexualité qu'il découvre.
Il me semble aussi plus judicieux de montrer un environnement d'ouverture pour le rassurer et l'aider à vous parler, mais vous devrez le laissez venir à vous, même si cela doit prendre du temps. Le forcer serait peut être le bloquer pour vous parler. Si il comprend que vous êtes une famille aimante et ouverte, il n'y a pas de raison qu'il soit malheureux.

J'espère que vous pourrez être patiente pour cela. Ce devrait etre un moment important dans la vie de votre fils que de se confier a vous aussi intimement, il est important de lui préserver ce moment, meme si on a toujours envie de dire que ce devrait être un "non-évenement".

N'hésitez pas a échanger si cela vous fait du bien.
Bon dimance.

J-Lyon
Messages : 71
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par J-Lyon »

Marseille13 a écrit :
24 mai 2020 12:39

J aurai une autre question qui est de savoir comment agir lorsque nous sommes en groupe famille ou amis et quon lui pose systématiquement la question qui le met mal à l aise (son non verbal trahi) de savoir sil a une copine, ou sont ses amoureuses, on va lui présenter des filles....
La question est délicate et la réponse tout autant.
Oui c'est terrible la pression familiale et sociale, d'autant plus quand on est dans sa bulle.
J'aurai tendance à penser que quelque soit l'orientation, il y a des ados mal a l'aise pour parler de leurs amours, leurs relations.

Rester en retrait mais bienveillante me parait la meilleure solution. Si les questions concernent le fait de savoir si il a une copine, et bien rien ne me parait problématique, il répondra. Si l'idée est de lui forcer la main en lui disant qu'on va lui en présenter, vous pouvez intervenir pour simplement dire de lui laisser faire sa vie, et qu'il est jeune et qu'il a le temps (en restant totalement neutre).
En revanche, et j'espère qu'il n'aura pas de reflexions homophobes, mais je pense qu'il est de bon temps d'intervenir si tel est le cas, encore de manière neutre. Des affirmations du style : "tu vas quand meme pas finir avec un garçon", ou bien tu vas pas "virer ta cutie", comme j'ai pu l'entendre, et ça fait très mal. Il risque de nier, mais montrer de votre coté que ces propos ne sont pas appropriés. Ne faites pas référence à votre fils, ce qui pourrait le destabiliser mais contrer la personne en lui faisant comprendre que ce ne sont pas des choses qui se disent et qui sont blessantes. Vous marquerez surement des points par rapport à votre fils et de la mise en confiance.

A bientot.

Marseille13
Messages : 11
Inscription : 23 mai 2020 15:04

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Marseille13 »

Bonsoir Jé
Et un grand merci pour vos 2 réponses qui m apportent énormément d eclairage et de conseils.
C est vraiment super !
Bonne soirée

heideweg
Messages : 169
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par heideweg »

Bonjour et bienvenue......

Je me permets d’intervenir car je pense un petit différemment par rapport à ce qui a été dit.....
Je pense qu’en famille ou entre amis , il faudrait aller plus loin que ce qui a été dit ( pardon Jérôme 😉) il faut de mon point de vue prendre position...... en effet, dire qu’il a le temps etc c’est bien mais du coup enfoncer le clou en affirmant clairement qui si votre fils était homosexuel et bien vous accepteriez sans soucis car votre amour pour lui est inconditionnel.....le message est clair pour eux mais aussi pour votre fils, et c’est ça le plus important ......tout ça sans rien dévoiler.....
.... deuxième chose ...... toujours de mon point de vue, vous pouvez lui dire lors d’un moment ou vous êtes bien, tous les deux...... que vous avez eu une info indiquant qu’il avait une relation avec un garçon et qu’il n’y a pas de soucis pour vous ..... fin de la discussion et ne posez surtout aucune question...... inutile de lui indiquer que vous êtes ouverte à la discussion car de fait il le saura......
Plus tard, s’il aborde le sujet avec vous, alors vous pourrez lui faire part de vos questionnements et inquiétudes....en attendant, je vous souhaite bon courage....
Même si mon point de vue est un peu différent des autres , je respecte bien sûr les différents avis qui vous ont été donnés car tous sont comme vous l’avez dit plein de bienveillance

David

Marseille13
Messages : 11
Inscription : 23 mai 2020 15:04

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Marseille13 »

Merci beaucoup David pour votre retour.
Tous les conseils sont bons à prendre et je sais qu ils sont donnés avec respect et bienveillance.
Je vais analyser et réfléchir à tout cela et tenter d avancer de la meilleure façon possible avec le seul souci, celui de bien faire.
Belle soirée à vous

J-Lyon
Messages : 71
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par J-Lyon »

Bonjour,

Espérant que tout ceci ne vous aura pas déstabilisée, car les témoignages sont variés, les points de vue divers sur la question.
C'est aussi fonction de votre ressenti et des relations que vous avez avec votre fils.
De mon expérience personnelle, si ma mère m'avait posé la question, j'aurai nié en bloc.

Si vous parlé très librement entre vous, c'est peut etre plus simple d'aborder le sujet. Si il fuit, c'est que ce n'est pas le bon moment.

Bon courage.

Avatar de l’utilisateur
Quetzal
Messages : 48
Inscription : 27 avr. 2020 08:38

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Quetzal »

Vous avez eu plein d'avis et positions variées effectivement :)

Concernant les situations de famille, je rejoins Heideweg dans le fait de prendre position. Maintenant aborder frontalement le sujet de l'orientation sexuelle peut être assez maladroit aussi, donc tout dépend du contexte car il semble qu'il serait un peu précipité de partir du principe qu'il est gay d'ailleurs.

Lors des questions, et encore plus si elles se font insistantes, un simple "bon vous allez le laisser tranquille oui ?!" peut suffire, parce que ce qui est gênant c'est surtout l'insistance, et même s'il avait une copine et peu importe son orientation sexuelle, ce genre de questions récurrentes peuvent mettre mal à l'aise et être désagréables, surtout pour un ado (tout comme les femmes cis qui s'entendent dire régulièrement "et quand est-ce que tu nous fait un bébé/petit-enfant", c'est du même acabit)... C'est une forte pression sociale au final, et c'est peut-être plus neutre et moins "impliquant" de réagir sur ce point là en fait.

Selon le contexte ça peut aussi être de recadrer les membres de la famille qui posent les questions, en leur faisant remarquer (en aparté par ex) que ça ne les regarde pas, qu'ils voient bien que ça le met mal à l'aise et que ce serait chouette qu'ils n'imposent pas leur hétérocentrisme à votre enfant (qui pourrait être gay, bi, asexuel... ).

Marseille13
Messages : 11
Inscription : 23 mai 2020 15:04

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Marseille13 »

Tous ces témoignages sont très riches et me permettent d avancer et être " rassuree"
Vous êtes tous géniaux, mille mercis profonds et sincères !

heideweg
Messages : 169
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par heideweg »

Bonjour Marseille 13

Merci à vous pour ce très gentil message......je vous souhaite que tout se passe bien pour vous et votre famille .....
Vous êtes incontestablement une maman aimante et attentive du coup, les choses devraient bien se passer....

David

Marseille13
Messages : 11
Inscription : 23 mai 2020 15:04

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Marseille13 »

Merci beaucoup David, ça fait chaud au cœur.
Et a vous, tous mes souhaits de bonheur dans votre vie. 🍀

Flo.26
Messages : 3
Inscription : 22 mai 2020 14:29

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par Flo.26 »

Bonjour,
J'ai abordé la question avec mon fils quand il avait 17 ans, le jour où j'ai trouvé par hasard, un préservatif sur le palier de la maison (je vous jure que c'est vrai!!!!). Je l'ai rejoint dans sa chambre. Je lui ai donné le préservatif en lui disant qu'il pourrait lui être utile. S'en est suivi une discussion où je lui ai clairement fait comprendre que pour moi il n'y a aucun problème qu'il ait une copine ou un copain. A l'époque il m'a dit qu'il était plutôt bi. Depuis, trois ans, il vit en couple avec un garçon et assume son homosexualité. Mais à l'adolescence, les jeunes ont un jardin secret et c'est indispensable de le respecter.

Je vous propose une expérience qui a été testée par plusieurs mamans de mon entourage: Offrir des préservatifs à nos enfants! Quelque soit l'orientation sexuelle de l'ado, ça peut être un bon moyen d'aborder la question de la sexualité sans pour autant être intrusive. On peut juste dire: "Tiens, j'ai pensé que ces préservatifs pourraient te servir avec ton copain ou ta copine. Je tiens à toi et je me préoccupe de ta santé. L'essentiel pour moi, c'est que tu sois heureux dans ta vie amoureuse". Et ensuite laisser la liberté au jeune de prendre l'initiative d'une éventuelle discussion ou pas. Mais au moins, la position du parent est claire. Ca peut paraitre lourd d'arriver avec des gros sabots avec un paquet de "présos", mais nous parents, on est de toute façon souvent perçus comme des "relou". Tant pis! Là c'est pour la bonne cause!!!

Bonne continuation.

Flo

J-Lyon
Messages : 71
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Aidez moi à parler à et soutenir mon fils

Message par J-Lyon »

Bonjour Flo.26,

C'est un très bon témoignage que vous apportez et une façon très subtile (dans un sens), d'amener le sujet doucement, en faisant comprendre votre opinion sur le sujet, sans mettre votre enfant dans l'embarras, surtout quand il n'est pas prêt à se livrer.
Je reste aussi persuadé que respecter un jardin secret de l'ado / jeune adulte, est important. Il est difficile de se livrer sur sa sexualité, d'ailleurs, pas uniquement quand on est jeune, ça reste de l'intimité à tous les ages. L'orientation sexuelle ce n'est pas directement la sexualité mais ça en fait le lien. Donc c'est forcément difficile de l'aborder pour les jeunes gens.
Votre approche est neutre, et chaque enfant peut comprendre qu'un parent se soucis de la santé et de le prévenir sur les risques.

Si tout le monde pouvait réagir avec compréhension comme vous, Marseille13 et bien d'autres ici, le monde de certains jeunes serait plus heureux !

Bonne journée.

Répondre