Solitudine

Avant de poster un message, merci de consulter la Charte de Contact ainsi que la Charte du forum

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Sonny
Messages : 13
Inscription : 13 juin 2018 15:42

Solitudine

Message par Sonny » 13 juin 2018 16:09

- Votre pseudo sur ce forum : Sonny
- Pourquoi ce pseudo : C'est mon prénom
- Votre date de naissance : 09/07/1989
- L'agglomération la plus proche de chez vous : Lyon
- Votre activité (étudiant, chômeur, travailleur) ? Chômeur en réinsertion
- Dans quelle secteur d'activité êtes vous ? Ménage
- Etes vous une femme, un homme... ou autre ? Non-binaire ou GenderFluid
- Pourquoi vous êtes vous inscrit sur ce forum (qu'attendez vous de ce forum) ? De l'aide pour 1/ Accepter et assumer mon homosexualité et 2/ Découvrir le monde LGBT+ en dehors de la fête. J'aimerais rencontrer des gens pour nouer des amitiés sans tous les jugements et les attentes auxquelles je me suis contraints ces dernières années
- Vos Loisirs : Chant, sport, randonnée, spiritualité, développement personnel
- Etes-vous Parent d'un ou plusieurs enfants homo ? proche d'homo ? homo, bi ou en questionnement sur votre orientation affective et sexuelle ? Je ne suis plus en questionnement, je sais à présent que je suis homosexuel.
- Comment avez vous connu Contact ? Par internet

Pour en savoir un peu plus sur VOTRE FAMILLE...
- Votre situation familiale (êtes vous pacsé-e, en couple, célibataire, marié-e, divorcé-e, veuf, veuve, re-marié...) ? Célibataire
- Avez vous des enfants ? Pas encore mais j'aimerais un jour
- Vos parents sont-ils au courant de votre orientation sentimentale et sexuelle ? Ma mère est la seule au courant pour le moment.
- Vos proches sont-ils au courant ? Non, personne ne le sait
- Est ce que cela ce passe bien avec eux ? Avec ma mère oui, elle aussi est homosexuelle.

Pour en savoir un peu plus sur VOTRE ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL...
- Vos collègues ou camarades de classes sont-ils au courant ? Non, mais j'aimerais leur dire pour que ce soit clair, et j'ai peur...

Bonjour donc.
Je m'appelle Sonny, j'ai 29 ans.
Cela fait bientôt 15 ans que je me questionne sur mon orientation sexuelle.
J'ai littéralement voulu être hétérosexuel. Je suis même resté en couple avec une femme pendant 6 ans. Nous nous sommes séparés il y a 3 ans, et depuis j'ai enchaîné les thérapies avec l'espoir inconscient de "changer".
Sauf qu'il y a un peu plus d'un mois j'ai vu une vidéo de Max Bird (que je ne remercierai jamais assez), où ils déconstruits les idées reçues sur l'homosexualité : Notamment l'idée que j'avais que c'est un choix, en s'appuyant sur les travaux de Jacques Balthazart sur "La Biologie de l'Homosexualité". Ca a été un choc. Mon orientation sexuelle était donc naturelle, ce n'était ni un trouble psychique lié à des traumatismes, ni une cause environnementale, ni un choix.
Donc à partir de là j'ai commencé à l'assumer. Et ce fut incroyable. J'ai vécu une véritable renaissance.
Sauf qu'en 3 ans je me suis complètement isolé du monde. Aujourd'hui je vis seul, je n'ai plus d'ami'e, et je ne sais pas comment intégrer le milieu LGBT+, où je crois que j'aurai ma place, sachant que je n'aime pas boire de l'alcool ou faire la fête. C'est certainement un horrible cliché, mais sur internet je ne trouve que ça... Alors je suis ici pour être orienté vers des endroits où je pourrai rencontrer des gens pour d'autres raisons que sexuelles ou festives dans le sens d'alcoolisées, et aussi pour trouver du soutien parce qu'il me reste à faire mon coming out vis à vis de mon père et du reste de ma famille et que ça ne s'annonce pas simple...

Si vous avez eu le courage de me lire jusque là je vous remercie ! Et si vous avez des idées, des conseils, je suis tout ouïe...
Cordialement,
Sonny
Dernière modification par Sonny le 30 juin 2018 15:27, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: Solitudine

Message par gillian » 13 juin 2018 16:52

Bonjour Sonny

Bienvenu sur le forum et merci pour ton témoignage ! Bravo aussi pour tout ce chemin parcouru !

As-tu regardé s'il y avait des association locales vers lesquelles te tourner ? Tu pourrais y raconter ton histoire et rencontrer des gens qui ont vécu la même chose. A Lyon tu as des Groupe d'Ecoute et de Parole les 3èmes samedi de chaque mois (peut-être pas pendant l'été) : https://www.asso-contact.org/asso/69

Près de chez moi, il y a une petite asso qui organise des moments conviviaux pour les personnes LGBT+ (ça peut être des soirées, mais aussi des sorties, des moments d'échanges sans forcément que tout le monde soit bourré !); peut-être que ça existe aussi à Lyon !

Quand on approche de la trentaine , c'est difficile tout court de se faire des amis, il y a le site "on va sortir" qui peut très bien marcher dans les grandes villes, ou être bénévole dans une asso dont les enjeux te tiennent à cœur, faire du sport...

Quand tu auras recrée un bon environnement autour de toi, j'espère que tu auras le courage de faire ton coming out auprès des personnes qui te tiennent à coeur !

Cordialement,
gillian

Sonny
Messages : 13
Inscription : 13 juin 2018 15:42

Re: Solitudine

Message par Sonny » 13 juin 2018 18:14

Bonjour Gillian,

Merci pour les infos !
J'ai commencé à consulter le site onvasortir et j'ai contacté l'association CONTACT près de chez moi. Je pense aussi intégrer une chorale à partir de l'année prochaine et peut-être m'inscrire dans un club de sport où les orientations sexuelles de chacun sont reconnues et acceptées.
C'est un grand chamboulement, et j'avoue avoir très peur de tout ce qu'il va se passer. Mais en même temps je suis très excité et impatient !
Merci encore pour ta réponse, ces quelques mots m'ont beaucoup aidé à oser faire le premier pas vis à vis de l'association Contact.

Bonne soirée,
Sonny

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: Solitudine

Message par gillian » 14 juin 2018 08:53

Bonjour Sonny,

Super ! J'espère que tu feras des belles rencontres !
Bien entendu tu risques aussi de croiser des personnes intolérantes sur ta route, je pense que tu apprendras à te protéger et à gérer au fur et à mesure, car ces gens là c'est pas évident de les faire changer !
Je te souhaite de te faire des amis bienveillants sur qui tu pourras compter et qui pourront te soutenir lors de tes futurs coming out !

A bientôt
gillian

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Re: Solitudine

Message par manu.G » 23 juin 2018 14:32

Bonjour Sonny,

Comme gillian, je pense que le mieux est de te tourner vers le secteur associatif.
Après, tous les gays ne pensent pas seulement à boire ou à faire la fête ;-) et même lorsque c'est le cas,
ils ont aussi d'autres centres d'intérêt.

Ceci étant, pendant plus de 10 ans, j'ai essayé d'avoir des relations amicales avec des hommes gays et je n'ai pas réussi,
du moins sur la durée.
Plus exactement, je cherchais à me constituer une petite bande d'amis ou de potes afin de pouvoir discuter de tout,
y compris de sexualité, ce que je ne peux pas faire aussi facilement avec des amis hétéros ou bien des "filles qui aiment les filles";
Résultat des courses : j'ai des supers "amies - jeunes femmes" et des relations amicales ponctuelles et virtuelles sur ce site
avec des gens très sympas, même si certaines personnes se connectent moins sur le forum, comme moi :-(

Je te souhaite plus de chance que moi ;-)
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

Sonny
Messages : 13
Inscription : 13 juin 2018 15:42

Re: Solitudine

Message par Sonny » 24 juin 2018 16:13

Salut Gilian et Manu.G, et merci pour vos messages.

Hier je suis allé à un groupe de parole qui avait lieu à l’antenne Contact à côté de chez moi.
Je ne dirai rien du contenu de nos échanges mais je peux dire que j’ai passé un super moment. C’est un premier pas immense dans le tournant tournant que je vis en ce moment. Je me rends compte que c’est vraiment le milieu que j’ai envie d’intégrer parce que même si je ne me sens pas parfait dans les échanges j’ai vraiment envie de m’améliorer, de m’exprimer et d’aider les autres à en faire autant, ce qui, surtout de m’exprimer, était devenu presque impossible ou trop coûteux ces derniers temps. Donc hallelujah... J’ai moins peur des gens... après deux ans et demi d’isolement c’est juste un miracle et un soulagement de dingue.

Je suis navré que tu n’es pas réussi, Manu.G à trouver des amis avec qui parler et entretenir une relation sur le long terme, je te souhaite vraiment d’y arriver. Je sais à quel point c’est important et en tout cas moi je suis dans la même quête, l’avenir nous montrera que nous avons raison d’y croire !

Et je suis désolé si j’ai remué quelques clichés gays désagréables, ce n’était pas le but. Je parlais des structures qui nous réunissent, pas des gays eux-mêmes. Avec le recul je me rends compte que c’était surtout moi qui cherchait pas au bon endroit ou qui voulait pas voir tout simplement. En cherchant mieux j’ai trouvé quelques associations très sympa pour faire du sport par exemple ou de la randonnée. Alors désolé pour ma maladresse, il faut croire que j’ai encore quelques réflexes débiles.

Salutations bien distinguées :)

heideweg
Messages : 108
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Solitudine

Message par heideweg » 26 juin 2018 14:04

Bonjour Sonny!!

Je réponds un peu tardivement, j'ai été sensible à ton message comme à chaque fois que je lis ce genre de parcours car en effet, tu n'es pas le seul à vivre ça ..... des personnes qui luttent de toutes leurs forces contre ce qu'elles sont au fond d'elles !

Aujourd'hui, il semblerait que tu ais fait un grand pas en avant en acceptant "ta vérité" c'est une très bonne chose .....bravo à toi
Je pense que tu as aujourd'hui intégré cette vérité mais il ne faut pas foncer tête baissée ;) .....je pense qu'on vie tous un peu ça ....y compris moi
j'ai toujours su que j'étais homo (pas de soucis pour moi ) mais j'ai quand même ressenti le côté "faut y aller" ce jeter à l'eau (en fermant les yeux et en se bouchant le nez).....je suis allé dans des endroits gays (boites sur Paris) et suis tombé dans le "Milieu gay" .......
Là, je me suis rendu compte au bout de quelques temps (assez longtemps) que cela ne me correspondait pas du tout, j'ai d'ailleurs très mal vécu cette expérience bien plus que mon homosexualité .......
Sans porter de jugement, le côté festif pour cacher une misère affective, masquer une solitude chronique et les "coups" d'un soir .... :roll: .....
Je n'ai pas pu me résoudre à vivre comme ça....."IMPOSSIBLE"
Bref, tout cela pour dire qu'il n'y a pas de passage obligé, tu est homo mais tu restes une personne, tu n'es pas obligé de t'intégrer dans un milieu s'il ne te correspond pas......
En ce qui me concerne, je vie comme tout le monde, avec mon compagnon que j'aime depuis plus de 20 ans, à la campagne,j'ai une famille formidable, des amis hétéros, un couple de gars aussi mais nous sommes liés par une passion commune , nous partons en vacances dans des endroits classiques (pas de clubs gays)
une vie ordinaire
Tu es homo mais reste libre de tes choix .....c'est très important!!

Bonne journée

David
Dernière modification par heideweg le 29 juin 2018 11:37, modifié 1 fois.

Sonny
Messages : 13
Inscription : 13 juin 2018 15:42

Re: Solitudine

Message par Sonny » 27 juin 2018 20:20

Bonsoir David,

Merci pour ton message, c'est réconfortant de lire ton parcours.
Personnellement je n'arrive pas à foncer tête baissée, je suis peureux en général, donc je prends beaucoup (on me dit souvent trop) de précautions, et je prends mon temps, je ne me presse pas, et je vois que petit à petit je trouve des voies et des moyens qui me permettent de faire autrement, ce qui me correspond davantage, même si ce ne sont pas les méthodes les plus efficaces ou les plus satisfaisantes à court terme.

C'est sûr que je me sens aussi happé par ce monde qu'on appelle le "milieu gay" parce que la reconnaissance me fait du bien. Après presque 30 ans de refoulement, on pourrait dire que c'est normal. Mais je continue de prendre mon temps, et même si c'est difficile j'attends de trouver les personnes qui me correspondent, avec qui je pourrai sentir des affiliations qui dépassent la simple orientation sexuelle mais qui l'inclue tout de même, c'est à dire qui l'intègre à leur définition d'eux/elles-mêmes. Cela fait certainement partie de nos responsabilités que de l'assumer pleinement... Et cela participe certainement aussi à un bonheur partageable.

Enfin bref, je m'étends peut-être un peu trop.
Merci encore pour ton message, bonne continuation !

Sonny

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Re: Solitudine

Message par manu.G » 29 juin 2018 07:54

Bonjour Sonny,

Cela fait vraiment plaisir de voir à quel point tu sembles avoir avancé :D

Pour être très clair, ce qui a fait que je n'ai pas fait la démarche, comme toi, d'aller à un groupe de parole c'est parce que, il y a 11 ans, lorsque je me suis inscrit sur ce forum, j'ai réalisé qu'il y avait ce que j'appelle "le décors et l'enfer du décors".
Je veux dire qu'il y l'image que l'on peut avoir d'une association et la façon dont elle fonctionne réellement, quelle que soit l'association.

J'ai pris conscience de mon homosexualité très tôt (vers l'âge de 12 ans) et, il y a 11 ans, j'avais 40 ans.

- Je n'étais donc pas du tout en questionnement sur mon orientation sexuelle
- J'avais fait le choix d'un coming out restreint

et je n'avais pas besoin de soutien de ce côté là.

Mon problème, c'est que j'avais consacré toute mon énergie et mon temps à mon travail et je n'avais pas trop fréquenté le milieu gay toujours à cause de mon travail. Étant travailleur social, je craignais de croiser des collègues et surtout des personnes que j'avais reçues.

Je rêvais en m'inscrivant sur le forum de me constituer une petite bande d'amis(es), comme les hétéros peuvent en avoir lol, pour sortir boire un verre, aller au resto, au cinéma, etc.
Mon idée n'était pas de trouver le prince charmant dans cette bande d'amis(es) mais de faire d'autres rencontres avec eux, de pouvoir discuter de tout et de rien mais aussi de sexualité, ce que je ne pouvais pas faire avec des amis(es) hétéros, même ceux qui connaissaient mon orientation sexuelle.

Grâce à un autre forum (Grenoblois, axée sur les discussions et les sorties), je suis parvenu à me constituer cette bande d'amis(es) mais progressivement, j'ai pu m'apercevoir que les relations amicales étaient gâchées par des personnes qui recherchaient avant tout à faire des rencontres amoureuses ou sexuelles. Du coup, cela engendrait des jalousies, des conflits... Bref comme cela peu se passer dans un collège ou un lycée lol.

Il se trouve que j'ai le malheur d'être quelqu'un de spontané et sincère. Je n'aime pas les relations ambigües. En résumé, si je suis amoureux de quelqu'un qui ne l'est pas en retour, je ne vais pas insister et, inversement, si quelqu'un a des sentiments pour moi et que je n'en ai pas pour lui, je vais dire les choses clairement. Cela est vrai dans toutes mes relations : familiales, amicales, professionnelles. Je veux dire : j'essaye toujours de me positionner clairement.

Là où je veux en venir, c'est que pour moi, les homos se confrontent au même problème que les hétéros, il y a les célibataires et les couples et puis aussi les "couples fidèles" et les "couples libres"...
Les couples fidèles avec qui je pourrais avoir des relations amicales super sympas et sans ambiguïtés, il vont dans des campings "dans des endroits classiques" lol, du coup si je m'organise des vacances dans un camping classique, il va falloir que j'ai beaucoup de chances pour les rencontrer.

A chaque fois que j'ai eu l'occasion d'aller faire des achats, de prendre les transports en commun, d'aller boire un verre avec un pote gay , même s'il était beaucoup plus jeune que moi, même si ni lui ni moi ne pouvions laisser imaginer que nous étions homos, j'ai toujours eu l'occasion de faire des rencontres que je ne faisais pas en étant seul.

Je rigole à l'avance de ce que je vais dire mais il n'y a rien de tel que de se promener avec un chien dans son quartier pour discuter avec des habitants qu'on ne connait pas.

Deux hommes qui se promènent en ville, c'est soit deux potes hétéros, soit deux frères, soit deux cousins et peut-être un couple gay ou deux amis gays.

Un homme seul qui se promène en ville, c'est un anonyme dans la foule à moins de se balader avec un drapeau arc en ciel à la main lol.

Lorsque que je vois un homme hétéro qui se confie à son pote à propos de sa vie de couple ou bien qui lui raconte ses aventures de célibataire, je les envie tous les deux de pouvoir échanger. Lorsque je vois des bandes de potes hétéros (hommes et femmes) qui se présentent mutuellement
d'autres personnes, je les envie également.

Bon voilà, Sonny, j'ai utilisé ta page de présentation pour témoigner moi aussi lol.

J'aurais pu utiliser ma propre page mais je voulais t'inviter à poursuivre ta route en ne faisant pas les mêmes erreurs que moi :P
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

heideweg
Messages : 108
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Solitudine

Message par heideweg » 29 juin 2018 11:18

Bonjour Soludine...

Je rejoins Manu.G (que je salue au passage)....tu sembles avancer dans le bon sens et finalement avec retenue (je ne l'avais pas ressenti comme ça au début) mais là encore, c'est une bonne chose
Il faut y aller cool ....il faut pas se planter (enfin éviter ;) ) car les conséquences peuvent êtres importantes.....je crois aussi qu'une vie d'homosexuel (le) n'est jamais simple et qu 'il y aura toujours des difficultés à un moment ou un autre .....
Pour moi, qui travaille dans l'industrie, ben, c'est au boulot ....je n'ai pas le droit à l'erreur, pas question pour moi de faire mon coming out .....
45 ans, un physique de rêve (lol) et toujours célibataire ........je pense que les gens savent ou se doutent mais je ne veux pas officialiser pour éviter les questions très déplacées voire graveleuses......
Il y a aussi, comme l'évoquait Manu,d'autres moments comme le camping, que nous pratiquons :mrgreen: là aussi, j'ai une appréhension au départ car il y a quand même une grande proximité avec les autres enfin bref il y aura toujours des moments pénibles.......
Et puis il y a les autres moments ou on se sent bien, ou la vie est douce et légère .......mon homosexualité m' a aussi beaucoup apprise, sur le respect,
la tolérance et la différence en générale.
Je crois pouvoir dire aujourd'hui et même depuis longtemps que même si je le pouvais, je ne changerais rien.....

Je te souhaite la même chose, que tu puisse une jour te dire que tu te sens bien....

David,

Sonny
Messages : 13
Inscription : 13 juin 2018 15:42

Re: Solitudine

Message par Sonny » 29 juin 2018 14:26

Bonjour bonjour,

Je suis vraiment touché par vos messages.
Vos parcours sont éclairants et m'aident à y voir plus clair face à mon propre chemin.

Je peux voir, David, que cela reste difficile de s'assumer homosexuel dans une société où l'homosexualité est perçue comme une perversion, une maladie ou que sais-je encore, et donc peut provoquer les rires, les blagues de mauvais goût, etc...
Personnellement non plus, je n'arrive pas à me barricader suffisamment, et à me sentir à l'aise dans les transports en communs par exemple ou lorsque je rencontre quelqu'un pour la première fois. La question existe toujours, et la méfiance qui l'accompagne est immense... Si c'est une femme, comment refuser le cadeau qu'elle semble m'offrir sans la froisser ou moi-même en souffrir, si c'est un homme, comment savoir si "je peux", ou si c'est non, avec le risque qui accompagnent le fait de se montrer... Et quand "nous pouvons", comment canaliser cette belle énergie qui nous parcoure sans la laisser nous envahir... C'est peut-être un manque d'expérience dans le dernier cas, mais il m'arrive souvent de me retrouver tétanisé, à ne plus savoir quoi faire, alors qu'à priori la situation était sans danger.

Rencontrer des gens semblent aussi mission impossible. Quand on est seul et que l'école est loin derrière nous, on se dit que ça va pas être simple. Mais je n'abandonne pas, je reste confiant parce que je crois que c'est possible. Si j'ai envie d'avoir des ami'e's, si toi aussi Manu.G tu as envie d'avoir des ami'e's, alors je ne suis pas seuls, tu n'es pas seul non plus, et donc, toutes les personnes seules qui souhaitent rencontrer des gens et avoir des ami'e's peuvent se réunir. C'est peut-être naïf comme mode de pensée, mais cela m'aide à garder espoir.
Et puis pour y arriver je n'ai de cesse de me rappeler quelques enseignements spirituels de base comme le fait que ma pensée associée à mon sentiment est créatrice : Donc je me représente ce qu'ils et elles pourraient m'apporter et ce que je pourrais offrir en retour. Bien souvent c'est une écoute et des moments de convivialités. C'est pas grand chose mais c'est tellement en réalité...

Enfin étant à Lyon, j'ai la chance qu'il y ait des associations sportives et de loisirs pour les personnes LGBT+. Même si je ne suis pas pour le sectarisme, j'ai envie de faire l'expérience d'être accepté tel que je suis et d'en faire autant pour les autres, sans me cacher et sans voir des gens se cacher en permanence, avec l'espoir que cela facilitera mon intégration dans le reste de la société. Et puis bah, si les courants passent, je rencontrerai peut-être des gens qui me correspondent et avec qui je pourrai partager des temps en dehors de ces activités... . Mais on verra bien, déjà de parler ici et d'aller au groupe de parole, c'est déjà énorme par rapport à ce que je faisais il y a seulement quelques semaines, donc chaque chose en son temps.

Je vous remercie encore pour vos réponses,
Je vous souhaite tout le meilleur,

Sonny

Positron
Messages : 38
Inscription : 25 juin 2018 12:21
Localisation : Lyon

Re: Solitudine

Message par Positron » 29 juin 2018 15:15

Bonjour, c'est peut-être débile ce que je vais dire mais je vais quand même le dire.
Vous avez quand même eu du courage, du courage d'avoir oser se rendre à une permanence, chose que j'ai un peu peur aujourd'hui. Votre témoignage me permet d'avoir un peu de courage, et de me dire que si d'autres arrive je dois pouvoir un jour y arriver, d'autant que le fait que vous soyer sur l'agglomération Lyonnaise me permet me dire que je suis pas le seul dans le coin (j'avais dit que je pouvais dire des chose débile, comme si à Lyon il y a personne LGBT :shock: )
J'espère de tout coeur que tu fera les rencontres qui te corresponde et que tu traceras ton chemin a ta vitesse, a ta maniere.
A bientôt peut-être :)
Si tu veux discutailler de tout et de rien avec moi n'hésites pas à me mp :)

Sonny
Messages : 13
Inscription : 13 juin 2018 15:42

Re: Solitudine

Message par Sonny » 29 juin 2018 23:13

Merci Positron pour ton message, je n'ai pas trouvé débile ce que tu as dit.

Je peux te dire qu'en effet, cela m'a demandé beaucoup de courage. Pour tout te dire le jour même j'hésitais à y aller de ouf, je me sentais fatigué, j'avais pas bien dormi la veille et j'me disais que j'ferais mieux de rester chez moi me reposer.

Mais j'ai respiré, j'ai pris mon courage à deux mains et j'y suis allé.
La surprise était pour le moins inattendue. Je me souviens d'une phrase qu'a dit le bénévole qui animait la séance et qui ne mets pas en jeu l'intimité des participant'e-s : "Ici, personne ne te demandera pourquoi tu es venu'e, et personne ne t'obligera à parler tout court si tu n'as pas envie de le faire."
Et personnellement, je n'arrêtais pas de me demander pourquoi j'y allais, et en fait je trouvais pas de réponse, parce que j'avais pas la réponse.
"Pour voir des gens comme moi ? Mais ça veut dire quoi comme moi ? Quoi, parce qu'on est gay on est comme les autres gays ?
Et puis, qu'est-ce qu'on pourrait bien avoir à échanger ? Moi j'ai pas d'histoire, rien de bien extraordinaire à raconter, etc."

Mais on entre, on s'assoie, et on suit le fil des échanges. Un personne parle, on la laisse s'exprimer et quand on le sent on rebondit, on valide ou on parle de sa propre expérience.
On se rend compte qu'on a des difficultés communes et que le simple fait d'être entendu nous aide à les dépasser. On se rend compte aussi qu'on peut aider en ne faisant rien d'autre qu'écouter l'autre et lui offrir son attention, même si on est pas psychologue ou psychiatre diplômé d'Harvard.
C'est vraiment cette simplicité qui rend ce moment agréable et enrichissant.

Concernant l'anonymat c'est une autre peur qu'il m'a fallu aussi dépasser. Une fois qu'on est sortis, j'me suis demandé comment ça allait se passer : On se dit au revoir, à la prochaine fois, on fait quoi ? Et en fait, là encore c'était beaucoup plus simple que je ne l'imaginais. On s'est simplement dit au revoir, comme pour rester au présent et pas s'emballer dans des plans sur la comète, pour prendre le temps et voir ce que l'avenir nous réserve, chacun'e de retour à sa vie, un peu plus léger qu'avant d'arriver.

C'est tellement beau c'que j'raconte que j'en ai les larmes aux yeux, sérieusement.



Alors voilà,
Je te parle pas de mon expérience pour te convaincre, en fait j'ai pas d'intérêt à le faire.
Personnellement j'ai lu le témoignage des autres membres de l'association sur le forum avant d'y aller, et cela m'a aidé à franchir le pas de la porte, alors ben si ça peut t'aider aussi, ma foi, c'est tant mieux.

Je vous souhaite une belle soirée mes chers amis internautes,

Sonny

heideweg
Messages : 108
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Solitudine

Message par heideweg » 30 juin 2018 02:18

.....C'est vraiment génial !!! ton témoignage aidera forcement quelqu'un un jour ou l'autre!!!

Il t'a visiblement fallu beaucoup de courage et finalement cette expérience t'a été bénéfique, j'en suis vraiment très heureux pour toi....
j'espère que tu pourras réitérer ces moments qui t'aideront certainement à prendre confiance en toi et trouver un bon équilibre ...

Merci à toi pour ce très beau témoignage

David,

Sonny
Messages : 13
Inscription : 13 juin 2018 15:42

Re: Solitudine

Message par Sonny » 30 juin 2018 15:27

De rien ! C'était avec joie !

J'irai très certainement au prochain groupe de parole qui aura lieu le 21 juillet. Et puis je pense aussi aller à une permanence, il y en a trois par semaines, et cela me permettra de "garder contact" (ouh, attention, la blague nulle)

Je me permets d'insister sur le fait que je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit que c'est "bien" de participer à un groupe de parole.
J'en ai parlé avant tout parce que c'était le sujet, et que j'avais du plaisir à partager mon vécu, mais loin de moi l'idée de forcer qui que ce soit à faire quoi que ce soit.
J'ai tellement de respect pour les personnes qui n'osent pas, qui ont peur et tout ça, que je ne me permettrais pas de les inciter à ne pas s'écouter et à franchir le cap alors qu'ils ou elles ne se sentent pas prê-t-e's. J'avais peur, mais j'en avais aussi envie, et au fond de moi je me sentais prêt.

En tout cas, heureux d'avoir fait votre connaissance à tous, on se retrouve à présent dans les autres rubriques. ^^
Pour témoigner justement et participer à mon tour.

P.S : Vous remarquerez peut-être que j'ai changé quelque chose dans ma description. En effet, depuis que je me suis présenté ici je me suis rendu compte que j'étais non-binaire. Alors je vais pas m'étendre sur le sujet ici parce que je crois pas que vous soyez concernés directement par cette problématique, mais j'en parlerais peut-être dans un témoignage, et si vous connaissez des topiques déjà ouvert à ce sujet je suis tout ouïe !

Merci encore pour tous vos messages, votre reconnaissance m'a vraiment fait chaud au cœur,

Sonny

Répondre