Présentation Paul

Avant de poster un message, merci de consulter la Charte de Contact ainsi que la Charte du forum

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Avatar de l’utilisateur
Quetzal
Messages : 46
Inscription : 27 avr. 2020 08:38

Re: Présentation Paul

Message par Quetzal »

Avec plaisir, tant mieux si ça te permet d'y voir un peu plus clair :)

Ce que tu dis, sur les dysphories qui apparaissent ou augmentent, c'est apparemment assez classique, du moins c'est ce que j'ai remarqué autour de moi, sur les forums, dans les assos etc. Je pense que c'est dû au moins en partie au fait que tant qu'on se voile la face, qu'on est dans le déni etc, on fait un peu abstraction, mais quand on commence à voir où on va et à s'affirmer, ce qui était supportable le devient de moins en moins.

Idem souvent les mois juste avant une étape très attendu de transition médicale par exemple, les gens semblent ressentir leurs éventuelles dysphories de façon beaucoup plus forte et ça semble parfois les derniers mois les plus difficiles à supporter.

Quelque part c'est assez logique : si tu te résignes plus ou moins au fait que tu dois être de tel genre parce que c'est ce qu'on t'a toujours dit, qu'on te genre de telle façon c'est normal, en quelque sorte. Or à partir du moment où tu arrives à formuler que mais en fait non, t'es pas de ce genre (même si tu es en questionnement sur le fait d'être partiellement de ce genre, ou d'un autre genre sans trop savoir lequel), ça peut devenir d'un coup beaucoup plus difficile à vivre, parce que ça entre alors en dissonance totale avec les conclusions auxquelles tu arrives (ou du moins avec ton cheminement à cet instant T).

Si tu veux moi avant de conscientiser que j'étais trans, ça m'est arrivé une fois qu'on me dise monsieur, et je l'ai super super mal pris. Pour moi c'était vachement humiliant. Alors qu'une fois que j'avais ouvert les yeux sur le fait que j'étais trans, ça n'avait plus rien d'humiliant, bien au contraire, qu'on me dise madame était plus violent que si on m'avait cogné à chaque fois...

Après à toi de voir si ce que tu ressens te donne envie d'agir dessus ou pas. Si ça te donne envie de te renseigner sur les hormones, ou pas, etc. ça peut paraître assez surréaliste d'envisager ça au début, parce qu'on se fait tout un monde des hormones ou de toute démarche de transition d'ailleurs, alors qu'en vrai c'est pas si extraordinaire que ça peut paraître^^ On a vite tendance à oublier aussi qu'une très grande portion des femmes cis prend des hormones une majorité de leur vie, en quelque sorte elles transitionnent aussi, mais vers la féminité, donc c'est accepté socialement.... :roll:


Je comprends que ce n'est pas facile d'approcher ou de franchir la porte d'une asso trans. Je crois qu'il y a peu de gens pour qui c'est évident^^ Après si c'est plus facile tu peux déjà commencer par contacter l'asso la plus proche de chez toi par mail ou réseaux sociaux. Avoir un premier contact peut aider à démystifier un peu le truc. Il y a aussi les événements genre Pride, villages associatifs etc qui permettent de rencontrer les assos dans un cadre plus ouvert, sans avoir à franchir leur seuil :)

Il y a aussi des groupes de paroles de Contact qui sont spécifiques pour les personnes trans, en questionnement et leur entourage, donc ça peut aussi te permettre de rencontrer des (d'autres) personnes trans. On mord pas ;)

Le sujet du genre est particulièrement tabou car il a été élevé au rang de véritable fondement de notre société et donc pour beaucoup, toucher à ça, remettre en question tous les dogmes qui y sont associés, c'est remettre en question tout leur système de pensée. Alors forcément, ça fait peur, et c'est plus facile et confortable de considérer que c'est un pilier à ne surtout pas toucher, de crainte que tout le système s'écroule, plutôt que d'envisager de revoir sa façon de penser et surtout revoir ce qu'on considère comme des vérités immuables et qui sont en fait des constructions culturelles basées sur de la domination (oui l'invention du sexe c'est un outil d'oppression, mais c'est encore tout un sujet ...).

En tout cas c'est carrément l'occasion de tester le féminin ici (ou ailleurs sur le net), c'est une façon relativement sécurisée de le faire :)

Répondre