Nouveau sur le forum

Avant de poster un message, merci de consulter la Charte de Contact ainsi que la Charte du forum

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Sfc
Messages : 14
Inscription : 05 mai 2020 21:48

Nouveau sur le forum

Message par Sfc »

Bonsoir,

Je suis nouveau sur le forum... Après plusieurs visites sans suite, je me lance, m'inscrit et écrit ce message. Ce ne sais pas si cela peut vraiment m'aider comme certain(e)s peuvent le prétendre, mais bon, je n'ai rien à y perdre réellement, appart le fait que j'aurais fait une chose dont j'ai horreur, parler de moi.

Comme je ne sais pas comment me présenter, je le fais par ce petit questionnaire. Passez moi le manque d'originalité.

Pour en savoir un peu plus sur VOUS...

- Votre pseudo sur ce forum : Sfc
- Pourquoi ce pseudo : C'est une abréviation qui cache d'un mot qui en dit beaucoup sur ma vie aujourd'hui.
- Votre date de naissance : Octobre 2002
- L'agglomération la plus proche de chez vous : Sallanches
- Votre activité (étudiant, chômeur, travailleur) ? Etudiant (Term)
- Etes vous une femme, un homme... ou autre ? Un ado (Ce n'est pas une proposition je sais)
- Pourquoi vous êtes vous inscrit sur ce forum (qu'attendez vous de ce forum) ? Je ne le sais pas vraiment. Peut-être une aide, un soulagement, une voie vers la guérison.
- Vos Loisirs : La photo, le bricolage, la réalisation de DIY, le sport, la lecture et bien d'autre.
- Etes-vous Parent d'un ou plusieurs enfants homo ? proche d'homo ? homo, bi ou en questionnement sur votre orientation affective et sexuelle ? J'aime un homme.
- Comment avez vous connu Contact ? Une voix pas très chouette dont je n'ai pas l'envie de forcement le dire. Si je peux m'abstenir de la question...

Pour en savoir un peu plus sur VOTRE FAMILLE...

- Votre situation familiale (êtes vous pacsé-e, en couple, célibataire, marié-e, divorcé-e, veuf, veuve, re-marié...) ? En couple.
- Avez vous des enfants ? Euh non pas à mon âge
- Vos parents sont-ils au courant de votre orientation sentimentale et sexuelle ? Oui...
- Vos proches sont-ils au courant ? Non...
- Est ce que cela ce passe bien avec eux ? Pas du tout
- Comment vivez vous l'orientation sentimentale et sexuelle de votre ou de vos enfants ? J'en ai pas.

Pour en savoir un peu plus sur VOTRE ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL...

- Vos collègues ou camarades de classes sont-ils au courant ? Quelques camarades, quelques adultes de différent profil et les parents de lui.
- Est ce que cela ce passe bien avec eux ? Oui et heureusement.
- Comment vivez vous l'orientation sentimentale et sexuelle de votre ou de vos collègues ? Si la question était tourné vers moi je répondrais de manière bien négative...

Voilà.
J'ai hésité à cliqué sur "envoyer" car je ne sais pas ce qu'il va se passer ensuite, mais je me dit que ce ne peux pas être vraiment pire à cause de ça, alors je le fait.

J-Lyon
Messages : 42
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Nouveau sur le forum

Message par J-Lyon »

Bonsoir Sfc et bienvenu ici.

Merci pour ta présentation.
Juste une chose, on comprends que tu n'aimes pas trop te livrer, mais tu n'en dis pas assez pour connaitre le but de ta visite ici.

Tu parles d'une aide, un soulagement, une voie vers la guérison.
Est ce que ton sujet est ton orientation sexuelle ? ton identité ou ton genre plutot ?

Ce qui est difficile c'est de comprendre si tu es en couple avec "l'homme" que tu aimes et que tu cites, ou si tu es en couple avec une femme mais tu aimes un homme ?

Désolé de devoir te demander cela car j'ai conscience que tu ne sais pas trop pourquoi tu t'es inscrit, mais c'est tout de meme une main tendue et aucun probleme pour t'aider si nous comprenons mieux ta demande, ce qui te tracasse.

A tres vite.

Sfc
Messages : 14
Inscription : 05 mai 2020 21:48

Re: Nouveau sur le forum

Message par Sfc »

Bonsoir J-Lyon,

Aucun des trois sujets que tu cites. Ou, si, l'un s'en rapproche : "ton orientation sexuelle".

J'ai fait mon comming out en décembre. Moment peu pertinent avec les fêtes des fins d'année mais je n'en pouvais plus de ne pas être chez moi, qui je suis réellement.
Ce qui repond à ta deuxième question, j'aime les hommes, "homme" et pas "Homme". Un en particulier. Je suis donc homosexuel, mais c'est un terme dont je n'aime pas trop. Et ce fait là, que je sois homosexuel, n'est pas accepté par mes parents.

Voilà...
Je ne sais pas si je réponds vraiment, mais je l'espère.

J-Lyon
Messages : 42
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Nouveau sur le forum

Message par J-Lyon »

Bon c'est déjà mieux effectivement.
Tu restes un peu secret, c'est normal. Tout d'abord parce que s'est anonyme et s'en ai le principe, ensuite parce que se livrer, meme a des inconnus n'est pas simple.

En premier lieu, je comprends ce que tu dis sur le terme homosexuel. C'est pas forcément chouette comme qualificatif. C'est tout d'abord notre type de sexualité. Par contre, nous sommes tous différrent, nous ne sommes pas fait d'un même moule parce qu'on a la même orientation. Le principal est d'être bien dans sa peau.

Par contre le blocage c'est la relation avec tes parents donc. Cela fait donc 5 - 6 mois environ que tu en as parlé. Y a t'il eu des évolutions meme légères ? ou sens tu toujours un blocage ?
As tu pu parler avec eux et essayer de leur faire comprendre, notamment que ce n'est pas un choix de ta part. Tu vis surement encore sous le meme toit qu'eux ?

Désolé si ce sont encore des banalités et des généralités, j'essaye de comprendre en meme temps si tes attentes sont bien celles que je pense ; comment faire accepter ton orientation à tes parents et retrouver une sérénité dans tes relations avec eux ?

A bientot

Sfc
Messages : 14
Inscription : 05 mai 2020 21:48

Re: Nouveau sur le forum

Message par Sfc »

Même avec des personnes que je connais, cela pose toujours problème chez moi ...

"Le principal est d'être bien dans sa peau" et bien il est bien là le problème... Je ne suis plus bien dans ma peau depuis octobre 2019 environ. Presque 8 mois que je ne suis pas heureux ou que trop peu.

Oui en effet. Le problème c'est mes parents, et qui sais par la suite, peut-être le reste de ma famille. Des évolutions ? Oui, que je croyais voir un jour mais qui disparaissaient toujours... Le blocage est toujours là, bien présent, quoi qu'il est pu arriver ces 6 derniers mois.

Oh oui j'ai essayé nombre de fois mais ce sans succès, meme infime. Parler essayé de parler avec elle est sûrement se que j'ai fait de mieux, mais aussi un des trucs qui à servi à rien. J'ai essayé de leur explique et même dans un sens de les rassurer mais...
Oui... malheureusement je suis toujours sous le même toit.

Oui certe des banalités mais que je sais nécessairement pour essayer de comprendre, malgré que jusqu'ici, personne ne m'a jamais vraiment compris.
Je me surprend quand même a voir que par ces quelques messages, ces quelques heures, tu arrive as cerner ce que finalement j'aurais besoins. Faire accepter mon orientation à ceux qui me refoulent et retrouver une sérénité dans mes relations avec eux, mais aussi dans ma vie en générale.

Je me rend compte que moi-même je n'arrive plus à définir vraiment ce que j'ai besoins...pk ? 😢

J-Lyon
Messages : 42
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Nouveau sur le forum

Message par J-Lyon »

Tu ne sais ce dont tu as besoin car tu tournes forcément en rond dans cette situation.
Je suppose que tu luttes a la fois contre eux mais aussi contre toi même. Peut etre arrivent ils meme a te faire culpabiliser de ton orientation, ce qui fait que tu as du mal a intégrer l'idée de ton homosexualité (des suppositions de ma part).

Il semble que tu ais fait beaucoup d'efforts, et j'espère surtout que tu vis pas dans la brimade ni la violence. C'est le plus important.
Malgré tout tu vis pour toi et c'est ta vie que tu construis.
Tu as fait ton coming out ce qui montre que tu sais qui tu es. Tu n'as pas à changer ou à te forcer, c'est voué à l'échec et tu seras frustré.

SI tes parents voient que tu es heureux et épanouis, ce sera un bon point. Inversement tu donneras l'impression que tout est source de négativité et ça pourrait les conforter dans leur idée.

J'espère que d'autres personnes pourront témoigner de leur expérience ici avec toi.

Mais je pense qu'il est important que tu ne perdes pas espoir, et que quelque part tu sois un peu égoiste, dans le sens ou c'est ta vie que tu vas construire, ta vie sentimentale, ce que tu vas devenir.
Il faut peut etre encore du temps à tes parents pour digérer tout cela.
Sais tu ce qui les gene le plus ? ont ils peur pour toi ?

Voila, pour ces quelques premiers échanges, je te dirais de ne pas te dévaloriser, tu n'as rien fait de mal et tu n'as rien à te reprocher.
Entoure toi des personnes qui te soutienne et qui t'écoute.
Il y a des lieux d'écoute comme cette association pour en parler, et meme pour tes parents (mais il faut qu'il soit ouvert à faire ce genre de démarche).

Courage !

Sfc
Messages : 14
Inscription : 05 mai 2020 21:48

Re: Nouveau sur le forum

Message par Sfc »

Tourner en rond, ne plus savoir quoi faire et comment, même pour des choses banales, ouais c'est mon quotidien.
Contre moi même ? Oui j'ai lutté un temps. Mais après certaines des nombreuses nuit et journées que j'ai passé à réfléchir de tout, j'ai arrêté de lutter contre qui je suis vraiment, et peut-être, arrêté de me rejeter ou plutôt de rejeter une partie de moi même.
La culpabilité. Oui ils ont réussi plus d'une fois. Je suis même arrivé à me dire que c'était leur but à mes parents. Mais j'ai aussi culpabilisé et cela est toujours le cas, pour les autres membres de ma famille...
L'intégration de l'idée d'aimer un homme n'est surement pas totale mais est quand même là. C'est tout du moins ce que je ressent.

Des efforts j'en ai fait oui ! Beaucoup, et ce n'est pas finis pour moi. Je ne sais pas mais je pense que de toute façon, ces 5-6 premiers mois auront été que le début d'une guerre entre nous et comme pour une guerre, on ne sais pas quand elle va s'arrêter.
Dans la brimade si, malheureusement. Pour la violence, ça à été un temps et depuis j'ai toujours peur tout le temps.

Oui je le sais que je vis pour moi et que c'est ma vie que je construit, mais comme le faire ? comment le faire bien et convenablement, quand les seuls personnes qui devrait t'aider, ne sont pas là et te rejette.

L'échec je me le s'en quand même dans un sens puisque j'ai mal fait avec mes parents, je n'ai visiblement pas sû amener cela dans la vie de famille. Pour la frustration, je le suis aussi. Dans le sens où je ne suis finalement pas accepté comme je suis. Outre le foyer familial aujourd'hui, je sais que dans certains autre cadre je ne serais pas accepté aussi s'il vient à être su.

Être égoïste c'est une idée que j'ai eux, mais est-ce vraiment un moyen d'arranger les choses ? Je ne sais pas...
Ce qui les gènes ? c'est que je sois homosexuel, que je suis pd, tapette et que c'est dégueulasse ...
Pour ce qui est de la peur, il semblerai que oui, pour ma mère, justement par rapport à l'acceptation vis à vis des autres, alors qu'elle, elle n'est même pas capable de faire quelque chose pour ça à son niveau.
Et malheureusement je suis encore mineur pour encore 6 mois... Donc mis à part me taire et subir je ne sais plus ce que je peux faire.

"Entoure toi des personnes qui te soutienne et qui t'écoute." Oui je l'essaye mais comment le faire ? Là, pendant le confinement, voilà c'était claire et net c'est mort), mais même outre puisque ma mère et toujours sur mon dos et je sans une surveillance de ce que je fait oppressante.

Voilà...
Sfc

Avatar de l’utilisateur
Quetzal
Messages : 31
Inscription : 27 avr. 2020 08:38

Re: Nouveau sur le forum

Message par Quetzal »

Salut Sfc et soit le bienvenu ici :)

J'ai lu vos échanges et je voulais ajouter deux -trois trucs :

Déjà hey, si tu n'es pas à l'aise avec le terme, tu n'es pas obligé de l'utiliser. :) Tu peux te qualifier de la façon qui te convient et te parle le plus. Que ce soit gay, homo, pédé (la réappropriation d'insulte peut être très positive pour certaines personnes), queer, ou "amoureux d'un mec" etc. Tu n'es pas non plus obligé de qualifier ton orientation romantique et/ou sexuelle.
D'après ce que tu dis, j'ai l'impression au final que ta gêne avec le mot pourrait venir du fait qu'il n'est pas accepté par tes parents et qu'il est du coup connoté très négativement, je me trompe ?

Ensuite, tu dis avoir vécu des violences et que maintenant tu as peur. Si tu as besoin d'en parler, n'hésite pas... Ce n'est effectivement pas évident de se construire en toute sérénité en n'étant pas soutenu par ses parents. Ce n'est pas facile et ce n'est certainement pas agréable. Malgré tout, c'est possible. Et tu grandiras surement un peu plus vite que la moyenne..
Aussi, les choses peuvent évoluer. La façon dont tes parents réagissent aujourd'hui peut se modifier avec le temps. Peut-être qu'ils resteront bloqués pendant un moment, et peut-être qu'ils finiront par faire tomber leurs préjugés.

Il semblerait qu'ils n'y connaissent pas grand chose et l'ignorance est souvent source d'incompréhension, de peur et de rejet.

L'autre chose aussi que je voulais te dire, c'est que tu n'es pas responsable de la façon dont tes parents réagissent. Tu n'es pas responsable de leurs peurs, de leur ignorance, de leur hostilité, de leur (in)compréhension. Ce qu'ils ressentent, ça leur appartient. Et c'est de leur responsabilité.
Déjà parce que tu n'es pas magique et tu n'as pas ce pouvoir là sur les gens (que ce soit tes parents ou quiconque) de les "rendre heureux/tristes/malheureux/en colère" etc.
Ensuite parce que ce n'est pas avec toi qu'ils ont un problème mais avec leurs propres représentations de ce que serait l'homosexualité. Peu importe la façon dont tu l'as "amené dans la vie de famille". Leur homophobie n'est pas de ton fait. Ce n'est pas toi le problème dans l'histoire.

La crainte de l'homophobie, de ne pas être accepté tel que tu es, si elle est légitime, ne peut de toute façon pas être un argument pour être homophobe lol, Dans le sens où des parents ne peuvent pas considérer qu'il faudrait que tu ne sois pas gay, parce que bon tu vas pas être accepté alors à quoi bon. (Sinon on peut pas non plus être handicapé, noir, musulman, ou.. une femme... allez zouh, soyons tous des hommes blancs valides riches catho hétéros et cisgenres, ce serait cruel de permettre aux autres d'exister : ils risqueraient de se faire discriminer ;) )

Là c'est compliqué avec le confinement pour toi de pouvoir t'entourer de soutien. Tu es déjà sur ce forum. C'est une façon de s'aménager une bulle d'oxygène :) Tu as plein d'autres forums LGBT, et des groupes facebook, et ensuite quand tu pourras ressortir, des centres et assos LGBT où rencontrer des gens, etc.

Et si tu vis des violences dans ton foyer, le confinement n'interdit pas de se mettre à l'abri. Tu as le droit de fuir une situation de violence (qu'elle soit physique ou psychologique (des études ont prouvé que la violence psychologique était beaucoup plus destructrice que la seule violence physique et, sans surprise, quand il y a combo des deux c'est pire..).
Fuir ça peut vouloir dire contacter une asso LGBT, le Refuge, un-e ami-e qui peut t'héberger en urgence pour te protéger, ou la ligne Enfance en danger (119) (ou pour demander des infos : www.allo119.gouv.fr).

Sfc
Messages : 14
Inscription : 05 mai 2020 21:48

Re: Nouveau sur le forum

Message par Sfc »

Salut Quetzal. Merci.

Oui et non. La gène avec le mot comme tu dis n'es pas dû que à cela. Mais en effet, c'est en partie par le fait que cela n'est pas accepté pas mes parents et du coup la négativité s'installe sur ce mot.

Oui il y a eux des violences... Mais en parler va servir à quoi ? Sa ne va pas aider à guérir, pardonné ou encore prévenir la prochaine s'il y a...
Possible ? C'est à dire ? Si c'est en effet possible je ne vois pas comment cela peut-être possible, si ce n'est en continuant de souffrir et qui sais avec de nouvelle douleur.
Plus vite que la moyenne ? Quelle moyenne ?

Je ne sais pas si la situation peut vraiment s'arranger, ou plutôt je ne sais pas comment... 6 mois que cela dure, où le sujet est refoulé, où le désaccord et le dégoût est prononcé. "Avec le temps" mais déjà 6 mois qu'ils me font souffrir et pas une évolution si ce n'est que pour ce foutre de ma gueule. (Dsl de mon expression).

Connaissent pas grand chose non. C'est surtout qu'ils sont très vieux jeu et que à la base c'est une famille catholique mais qui ne "pratique" pas vraiment. Et évoluer avec le temps et la société ils ne connaissent pas.

Oui, enfin... Mais leur responsabilité c'est aussi la protection de leurs enfants, leur épanouissement, etc...
Chacun peut rendre heureux, tristes, malheureux, en colère, etc. En faisant différent action. Là c'est moi qui les rends triste, en colère et tout, c'est parce que j'aime une personne du même sexe que moi.
Oui , aussi avec leurs propres représentations de ce que serait l'homosexualité, mais aussi avec moi du coup vu que je "représente" l'homosexualité dans ma famille.
Je me considère quand même comme le problème, car c'est moi qui sort du lot, c'est moi qui ne suis pas qui je devrais être dans ma famille. Je dit "ma famille" mais je ne suis pas accepté, donc je ne sais pas si c'est vraiment ma famille et pis seul un de mes frères et "mes parents" le savent.

Je doit dire que ton paragraphe "La crainte de l'homophobie, [...] ils risqueraient de se faire discriminer ;) " me plait bien et je partage totalement cette idée que tu exprime !

Oui, le confinement est une épreuve plus ou moins dure pour tout le monde. Mais pour moi là, il est particulièrement compliqué ! Je ne peux pas être avec les gens qui me soutienne... Je ne peux pas voir l'homme que j'aime, me soulage et sais m’apaiser, ni même être dans la seul famille où je me sens être qui je suis, la sienne...

Autres forums LGBT ?
Pour ce qui ai de rencontré des gens dans des centres et assos LGBT, je n'y arrive plus. J'ai essayé mais c'est dure, trop dure... Qui ? où ? Comment ça va se passer ? Qu'est-ce qui peux se passer si ma mère vient à le savoir, vu que je suis mineur aussi ? ........

J'en ai vécu des violences, tant bien physique que verbale et donc physiologique... Dans un contact que j'ai eu, avec un genre de suivie, j'ai été choqué de la gravité de la situation, je ne m'en rendais pas compte (je ne sais pas si dans un sens je ne voulais pas) et c'est avec ces quelques personnes que je me suis rendu compte de la gravité. Aujourd'hui et sur la duré du confinement, je n'ai pas eu à subir de violence physique, verbale non plus. Mais la "surveillance", le regard, la pression ou même l'expression indirect, m'inflige de la souffrance psychologique.

Par rapport à ce que tu dis sur l'étude, je veux bien en croire les résultats, car j'en suis dans un sens acteur et que moi-même je viens à me rendre compte de plus en plus que j'en souffre, que je suis blessé. J'arrive maintenant à expliquer certains situation et mal-être que je ne pensais pas avoir de lien, mais que enfaîte si...

Merci d'avoir pris le temps de lire et de réponse
Sfc

Avatar de l’utilisateur
Margot
Messages : 44
Inscription : 12 mai 2019 16:19
Localisation : 26

Re: Nouveau sur le forum

Message par Margot »

Bonjour Sfc,

Je viens de lire les échanges. Je suis touchée par ton récit. C’est vrai que tu ne te rendais pas compte des difficultés de cette famille à accepter la différence car tu avais refoulé comme beaucoup pour pouvoir survivre dans un environnement hostile. Il faut comprendre que tes parents ont eu une éducation dans laquelle l’homosexualité n’était pas incluse. Mais on ne choisit pas d’être homosexuel. On découvre qu’on est homosexuel et on n’y peut rien.
Tu te crois responsable du malheur de tes parents parce que tu es homosexuel, dis-tu… Eh bien non, ce n’est pas de ta faute à toi si tes parents ont eu une éducation homophobe. Crois-tu pouvoir devenir hétéro pour qu’ils soient heureux ? Non, honnêtement il faut leur laisser du temps pour qu’ils finissent pas comprendre et accepter. C’est bien que tu sois venu sur ce forum. Sache qu’il y a des familles où l’homosexualité est très bien acceptée et dans ces familles-là, l’enfant est heureux et vit très bien son homosexualité. C’est plutôt l’éducation qu’ils ont eue qui fait ton malheur. Ne réponds pas d’une manière agressive à leurs remarques déplacées. Il faut espérer que ça va changer. Je pense que ça va se faire. Comment est-ce que ça se passait avant ton coming out ? Tu te sentais aimé, tu avais une place dans leur cœur ? Si oui, tu peux espérer un changement positif mais il faut un peu de temps…
N’hésites pas à revenir parler sur ce forum. Tu es né pour vivre ta vie et non pour vivre une vie qui n’est pas la tienne. Ta famille doit se débarrasser de son homophobie qui est le résultat de l’ignorance ! Je comprends ce que tu ressens mais il faut te montrer patient. Ils ne peuvent pas accepter du jour au lendemain une situation à laquelle ils n’étaient pas préparés. Maintenant ils savent et je pense que ça travaille en eux…

Bien cordialement… :D

Margot

Sfc
Messages : 14
Inscription : 05 mai 2020 21:48

Re: Nouveau sur le forum

Message par Sfc »

Bonjour Margot.

"Survivre" j'aime bien ce mot que tu emploi. Et dans le fond j'ai essayé de vivre jusqu'à maintenant normalement, en essayant de discuter, etc... Mais face à aucun résultat j'ai changer de comportement. Qualifier de survie mon état dans lequel je suis maintenant est, je trouve, juste et approprié.

Oui une éducation qui va en se sens. J'ai bien conscience que la société commence tout juste à changer à ce propos, que ce n'est que le début d'une évolution sociétale lente et longue. Mais il y a se que l'on apprend ou que l'on nous apprend et il y a ce que l'on fait. Des fois, il vaut mieux transgresser les règles et/ou certaine valeur, pour être juste dans ces actions. Car, je ne sais pas si c'était aussi dans leur éducation d'adopter un comportement tel qu'ils l'ont fait et tel qu'ils le font encore. Frapper, insulter, bafouer etc, je ne pense pas que c'est ce que mes grands-parents ont appris à leurs enfants et qui sont malheureusement mes parents aujourd'hui.

Je pourrais devenir hétéro pour leur faire plaisir et les rendre heureux, si. Mais c'est moi qui serais malheur. Cependant ce n'est pas ce que je veux. J'ai un personne avant d'aimer un sexe. Moi j'aime une personne qui est du même sexe que moi et je suis heureux avec lui. Alors je peux faire beaucoup de sacrifice pour le bonheur et le bien-être des autres, mais je ne ferais jamais celui-là même si dans le fond je le peux. car tout est possible, mais il faut regarder les conséquences qu'il y a derrière.
Du temps, du temps toujours du temps et en attendant moi je souffre. qu'ils finissent par comprendre peut-être, mais l'accepter je ne pense pas qu'ils l'accepterons un jour, ou sinon pas totalement.
Oui je sais qu'il y a des familles où l’homosexualité est très bien acceptée et je n'ai pas à chercher bien loin pour en trouver une. J'ai juste à regarder celle de celui que j'aime.
Honnêtement, répondre de manière agressive je l'ais fait. Je suis passé par tout les types réponses, de celle que je savais meilleurs à celle dont je ne suis total partisan.
Espérer c'est ce que je fais chaque jour, chaque instant, depuis 6 mois. Mais espérer quelque chose qui ne vient pas, au bout d'un moment tu désespère plus que tu n'espère.

Avant ton comming out, tout ce passait bien, ou du moins c'était une vie de famille normal et unie. J'étais l'enfants qu'ils pensaient que j'étais donc tout allait bien. Quand je dis vie de famille c'est une vie ou il y a les désaccords de la vie quotidienne. Je me sentais oui aimé et détenteur "d'une place dans leur cœur". Compris aussi. Je trouvais mon bonheur et vu que j'étais très fusionnelle avec ma mère ce n'était pas compliqué. Mais depuis ce dimanche de Décembre, depuis cette rupture, tout à changé.

Merci de ton message.
Sfc

Avatar de l’utilisateur
Margot
Messages : 44
Inscription : 12 mai 2019 16:19
Localisation : 26

Re: Nouveau sur le forum

Message par Margot »

Coucou Sfc,

Je comprends que ça soit difficile mais les coups, les insultes, ça non, ce n’est pas permis ! Je pense que le confinement y est peut-être pour quelque chose mais souviens toi qu’on déconfine lundi. Si toutefois ça ne s’arrange pas, sache qu’il y a un site sur Internet https://cestcommeca.net
Je l’ai trouvé suite à une émission sur l’homosexualité "La vie en face" sur France 5. On y parlait de ce site ou on peut intervenir auprès des familles pour faire comprendre et donc accepter l’homosexualité.
Il faut vraiment que ça s’arrange car les coups et les insultes, ça ne passe pas !
Tu y trouveras le sujet qui te convient "Face à l’homophobie, je fais quoi ?"…
On t'a aussi donné plus haut un numéro de téléphone.

Je te souhaite une bonne soirée… :)

Margot

Sfc
Messages : 14
Inscription : 05 mai 2020 21:48

Re: Nouveau sur le forum

Message par Sfc »

Merci de ton aide.

Sentir de la révolte dans ton message me fait comprendre un peux plus que ce que je vis n'est pas normal.
Je suis révolter moi aussi, mais ce n'est plus la même révolte... Je suis fatigué de me battre sans cesse sans rien gagné, même pas le respect.

Merci pour les liens et émission dont tu me parle.
Je vais surement y aller, soit pour voir soit pour plus, je ne sais pas...

Le pire c'est que là, pendant le confinement, on n'en a pas parler, le sujet et resté comme tabou. La quand le confinement sera fin, je veux aller voir celui que j'aime. Manque il est a 60 KM de chez moi et je doit prendre le bus ou le train pour y aller. De ce fait je doit le dire à ma mère et lui demander d'y aller, ce qui je le sais déjà sera une épreuve supplémentaire à surmonter. Même si je la surmonte je ne pourrais surement pas le voir comme nous le souhaitons, car ma mère ne voudra pas et mettra "les battons dans les roues".

J'ai l'impression de ne pas pouvoir vivre, de ne pas avoir le droit d'être heureux car je ne suis pas normal, je ne suis pas qui on voudrais de je sois.

Les journées sont dure et je n'arrive plus à intégré la vie de famille. Ma vie chez moi je la passe dans ma chambre, sur mon ordi. Quand j'en sors c'est pour subvenir à mes besoins vitaux, mon hygiène (douche, bains...) ou me forcer à faire semblant à table ou en famille (en visio en ces temps). Même sans qu'il n'y ai toute ma famille, que mes parents et mon frère c'est compliqué comme aujourd'hui...

Vraiment, qu'est-ce que je peux faire ? :cry:

J-Lyon
Messages : 42
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Nouveau sur le forum

Message par J-Lyon »

Salut Sfc,

J'ai pu parcourir le lien que Margot t'a envoyé et il est plein d'information et de ressources.

Que peux tu faire : tenir bon et garder espoir, cette période de confinement est véritablement complexe pour beaucoup de monde malheureusement. Mais on arrive au bout.
Mais je confirme que la violence physique ou verbale n'est pas normale. Meme de la part de parents sur leur enfants.

Nous pouvons t'aider a parler un peu ici, t'aider a discerner ce qui est normal et pas normal ce qui est bon ou pas. t'orienter donc.
La fin du confinement pourrait peut etre t'aider, au court d'une ballade, d'appeler un écoutant, que ce soit sur l'asso contact mais sinon au numéro que Quetzal t'a donner, ou encore la ligne azur spécialisé et qui est mentionné sur le site que Margot t'a envoyé. Avoir une personne de vive voix peut t'aider d'autant plus, notamment si tu fais appel au service qui te semble le plus adapté.
Il y a surement plusieurs façon d'appréhender le probleme avec tes parents, mais peut etre avec de l'aide.

Tu es normal ! il n'y a aucun doute là dessus.

Courage !

Avatar de l’utilisateur
Quetzal
Messages : 31
Inscription : 27 avr. 2020 08:38

Re: Nouveau sur le forum

Message par Quetzal »

On te le répétera autant de fois qu'il le faudra, jusqu'à ce que tu parviennes à te le dire toi-même : tu es normal (ou si tu veux, tous les humains sont anormaux, la normalité n'existe pas :p), tu n'es pas le problème et je persiste et signe : tu n'es pas responsable de ce que ressentent tes parents. C'est eux qui ont un problème avec l'homosexualité, et du coup il te font porter ça, mais ce n'est pas ton fardeau. C'est leur cadre de "valeurs" qui est perturbé, c'est leur ignorance qui nourrit leur peur, leur peur qui nourrit leur rejet.

Et comme tu le dis toi-même, c'est leur rôle et leur responsabilité, en tant que parents, de soutenir et d'être là pour leur enfant. Dans l'histoire c'est eux qui ne remplissent pas leur rôle (légal, rappelons-le) de parent envers toi.

On n'appartient pas à ses parents, on n'est pas là pour être ce qu'ils aimeraient que l'on soit. :)

Tu me demandais comment on pouvait se construire malgré un environnement rejetant, sans le soutien de ses parents. Et bien grâce à la résilience. On a tous et toutes cette capacité à surmonter les difficultés, et ça passe souvent (pas toujours) par des intermédiaires, des soutiens ponctuels ou réguliers, qui favorisent cette résilience. Par exemple ce forum, mais également ton compagnon et sa famille.
Quand je disais que ça faisait grandir "plus vite que la moyenne", c'est que généralement, les gens qui doivent se débrouiller seul-e-s jeunes deviennent plus matures plus vites, et développent des compétences d'adaptation face aux difficultés.

Attention, je ne dis pas que la situation est positive etc, mais que tu peux t'en sortir même si actuellement ça te paraît compliqué. Que peux-tu faire ? Et bien déjà moi j'aimerais te dire que tu fais déjà des choses, tu as déjà des ressources en toi même si ça ne t'apparaît pas évident peut-être pour l'instant :)
Tu viens ici, tu parles et tu recherches du soutien (et pour répondre à ta question : parler permet de ne pas garder tout en soi et d'être écouté... et ça peut faire du bien. Ça laisse s'écouler le pus de la plaie si tu veux. Ça n'enlève pas la plaie ni les risques qu'une autre apparaisse, mais ça permet de limiter l'infection ^^.. pardon si la métaphore te semble bizarre).
Le fait de rester dans ta chambre, même si ce n'est pas l'idéal pour toi, c'est aussi un moyen de protection et de défense que tu as mis en place. Tu fais ce que tu peux avec ce que tu as, et ce sont déjà malgré tout des ressources que tu as.

La situation est évidemment compliquée pour toi là et tu as du mal à en voir le bout. Quand on est dans une situation difficile, on peut avoir tendance à avoir des pensées qui tournent en boucle et nous empêche d'envisager toutes les possibilités (on voit plus facilement les choses négatives), c'est pour ça que parler et ne pas resté isolé peut aider à entrouvrir les autres options possibles pour ne pas sombrer dans la rumination. Et c'est ce que tu fais ici déjà.

Est-ce que tu peux parler avec ton copain par tel, sms, internet ? Est-ce qu'il arrive à t'apporter un peu de soutien et de réconfort en ce moment ?

Répondre