Parent en plein questionnement

Abordez ici les sujets liés aux "questions LGBT" (actualité, politique, médias... etc), ou tout autre sujet.

Modérateur : Contact - Equipe de modération

RoseMarie
Messages : 1
Inscription : 18 nov. 2019 16:06

Parent en plein questionnement

Message par RoseMarie » 18 nov. 2019 17:36

Bonjour à tous,

Je viens d’écouter une émission radio dont le thème du jour était « mon enfant fait son coming out ». Le peu que j’en ai entendu est le témoignage d’un parent puis d’un adulte qui ont tous les deux cité Contact. D’où mon idée de visiter votre site et très vite celui de vouloir vous confier mes interrogations.

Mon dernier fils âgé de 18 ans est un jeune homme réservé, solitaire et très timide. Très vite je me suis posée la question de savoir s’il était gay. Tout petit la plupart de ses jeux étaient solitaires, artistiques, colorés, délicats., Toute la période, maternelle puis primaire, il n’a eu que des copines, 2 exactement qu’il a gardé jusqu’au collège. Au collège justement, il a commencé à me parler de copains mais vraiment très très rarement. Pas au point de se voir en dehors du collège après les cours ou même le WE !! Idem au Lycée qu’il a terminé avec une petite bande sympa de potes, filles et garçons, avec laquelle il a commencé à partager des sorties à l’extérieur du Lycée. Durant ces collège et Lycée ce pressentiment m’a quitté. Pourtant je ne lui ai connu aucune relation amoureuse mais bizarrement ça ne m’a pas inquiété. Puis il a eu son Bac et est parti faire ces études dans une ville voisine. La rentrée, ce changement, cette étape a suscité un profond malaise chez lui presque une dépression. Il était terriblement malheureux, la solitude est devenue un poids. N’arrivant pas à créer du lien avec ces nouveaux camarades de cours il en a perdu l’estime de lui. Le voyant aussi déprimé, j’étais moi-même très préoccupé de l’entendre me dire que s’il n’avait pas d’amis c’était parce qu’il était inintéressant ! Mes doutes ont resurgi, j’ai recommencé à pressentir que ce mal-être était peut-être lié à son orientation sexuelle. Je lui ai tendu des perches afin qu’il se confie mais il les a toutes esquivées. Je n’ai aucun problème sur la question, dans ma famille, dans mes très proches amis, je compte des gays et lesbiennes dont je suis très proche. Mon fils le sait, il connait ma position et je voudrais qu’il se décide enfin à me parler. Maintenant le problème c’est que je n’ai aucune certitude. Je n’ai pas la certitude qu’il soit gay mais je ne sais pas non plus s’il est hétéro. Encore une fois je ne lui connais aucune relation. Parfois je me dis aussi que lui-même peut être ne le sait pas non plus !!!

Tout ça pour vous demander, selon vous, devrais-je lui poser la question directement sans détour. Je sais qu’il est préoccupé, qu’il donne le change pour ne pas m’inquiéter mais il n’est pas bien dans ses baskets et je voudrais l’aider. Est-ce une bonne idée de vouloir le faire parler à tout prix et risquer de le braquer un peu plus voir le vexer. Devrais-je plutôt attendre que lui s’ouvre à moi quand il aura jugé le moment opportun ?

Merci à ceux qui m’ont lu jusque-là et qui ont peut-être des conseils

benjamin49
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 53
Inscription : 16 mars 2019 15:13
Localisation : Maine et Loire
Contact :

Re: Parent en plein questionnement

Message par benjamin49 » 18 nov. 2019 21:06

Bonjour RoseMarie,

N'ayant malheureusement pas beaucoup de temps ce soir, je devrais me contenter d'une réponse courte (que je compléterais plus tard) ...

Je peux déjà vous dire que vous êtes au bon endroit ! :) L'association existe précisément pour des situations comme la vôtre et peut-être aussi comme celle de votre fils.

Si je comprends bien votre message vous êtes très inquiète pour votre fils, vous craignez que le mal-être que vous percevez provienne d'un difficulté à vivre son orientation sexuelle. C'est bien ça ?
Avez-vous déjà évoqué avec lui votre inquiétude ?

Je développerai mon témoignage plus tard, mais ce que je peux vous dire c'est que je n'ai fait mon coming-out que quand j'étais en capacité de le faire ; c'est à dire lorsque j'avais moi-même accepté mon orientation sexuelle. Si mes parents m'avaient posé la question avant, j'aurais été géné, j'aurai probablement fuit la question ou répondu ce que j'aurai jugé nécessaire (et pas forcement la vérité ... que je ne connaissais pas vraiment).
En revanche, me concernant, vous avez vu juste c'est quand j'ai été en capacité d'en parler (à mes amis d'abord, ma fratrie puis mes parents) que je me suis finalement épanoui.
Est ce que ca vaut aussi pour votre fils ? Lui seul le sait.

Je pense que les signaux que vous envoyez sont des bonnes choses (avec modération ^^) qui lui permettront peut etre de se dire qu'il ne sera pas rejeté s'il est effectivement gay. Mais comme je vous le disais, ma première étape a été de m'accepter.

Vous évoquiez l'émission de radio, sachez que demain soir le reportage passe sur France 5. Ca peut etre l'occasion de mettre la télévision alors qu'il est à la maison et il pourrait entendre des choses qui l'aideront.
Si ce n'est pas le cas, vous pourriez aussi lui parler de cette emission, de ce que VOUS en avez appris, ce que VOUS avez ressenti. Sans essayer de lui faire passer un message, mais juste comme si vous lui racontiez un bon film. Qu'en pensez-vous ?

Cela ne veut pas dire qu'il répondra puisqu'il n'est pas nécessairement concerné ou pas encore conscient ou que sais-je. Mais si cela vous semble intéressant, vous pouvez le tenter.

Benjamin

heideweg
Messages : 110
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Parent en plein questionnement

Message par heideweg » 19 nov. 2019 21:41

Bonsoir et bienvenue ici.....

J’ai lu avec beaucoup d’attention votre message et je dois avouer que je trouve votre démarche vraiment formidable, pleine d’amour et de bienveillance......
Pour faire court, je ne pense pas qu’il faille poser la question directement car évoquer sa sexualité est une chose vraiment compliquée, qui plus est avec les parents.... néanmoins lui dire que vous sentez que quelque chose ne va pas et que vous serez là pour lui, même si ça peut sembler difficile à ses yeux...
Vous pouvez peut-être évoquer l’homosexualité sans pour autant attendre une réponse.....
En disant par exemple :qu’une relation amoureuse peut être difficile qu’il s’agisse d’une relation avec Femme où un homme ......ou une rupture etc
..... lui dire aussi que vous pouvez garder le « secret »
Par rapport au papa, la famille ou aux amis
Bref lui dire que vous êtes là...... pour l’écouter sans le juger

David

Répondre