Présentation transgenre mtf

Avant de poster un message, merci de consulter la Charte de Contact ainsi que la Charte du forum

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Margot
Messages : 15
Inscription : 12 mai 2019 16:19
Localisation : 26

Présentation transgenre mtf

Message par Margot » 12 mai 2019 16:26

Mon pseudo est : Margot
Parce que c’est un prénom que j’aime !
Je suis née le 15/01/1956.
L'agglomération la plus proche : Valence
Je ne travaille pas.

Je suis transgenre (mtf). Je suis née en garçon mais je n’ai jamais été un garçon comme les autres. Je ne pouvais pas me projeter autrement qu’en femme. Faire semblant d’être un homme pour faire plaisir à l’entourage, ne me convenait pas. Etre une femme est plus naturel pour moi.
Je me suis inscrite sur ce forum pour trouver des personnes qui me comprennent et également pour aider si possible.
J’aime les technologies qui nous entourent. Je fais des trucs bien avec l’ordinateur. J’aime beaucoup la nature, les plantes. Dans mon enfance, on avait un petit jardin et ça me plaisait beaucoup.

J’ai connu contact en cherchant récemment des associations LGBT sur internet.
J’ai connu Chrysalide à Lyon pour les personnes transgenres, je n’y suis allée qu’une fois.

Pour en savoir un peu plus sur MA FAMILLE...
Je suis célibataire. Je vis seule. J’ai vécu dans une famille d’handicapés. Je ne savais pas que ce qu’on vivait dans cette famille n’était pas normal. Je l’ai découvert par le biais de la psychanalyse.
Je n’ai pas d’enfant.
Mes parents sont décédés et savaient que je ne pouvais pas être autrement que ce que je leur disais mais ils ne comprenaient pas car ils n’étaient pas instruits. Ils croyaient que c’était un caprice. C’était une autre époque !
En réalité, je n’en parle pas autour de moi (que je suis transgenre) car on m’a reproché de trop en parler à une époque. De plus j’ai été vendue à la presse par un avocat véreux et ça a été un drame car les communications ont été rompues.
J’ai un problème de surdité qui était une question de place dans la famille. Une psychologue me l’avait dit quand j’avais 20 ans mais je ne pouvais pas le comprendre. Un jour c’est devenu conscient. J’ai compris que c’était vrai car je vivais dans un environnement malsain où le mensonge servait toujours les intérêts de celui qui l’utilisait.

Je ne vois plus mes camarades de classe car je n’ai pu retourner là où j’ai passé mon enfance à cause des mensonges de cette mère qui m’avait élevée. Elle m’adorait mais elle détestait mes frères que j’aimais. J’aime beaucoup mes petits neveux parce qu’ils me rappellent mes frères que j’aimais beaucoup. J’ai passé de bons moments avec eux et c’est alors que j’ai compris qu’une famille ne doit pas forcément être un lieu de torture et de souffrances.

Répondre