Maman de transgenre

Abordez ici les sujets liés aux "questions LGBT" (actualité, politique, médias... etc), ou tout autre sujet.

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Répondre
Dodo
Messages : 1
Inscription : 02 mars 2022 16:51

Maman de transgenre

Message par Dodo »

Bonjour,

Je suis une maman de 51 ans, et j'ai un fils de 25 ans qui va commencer sa transformation vers le genre féminin.
J'ai lu pas mal de discussion avant de vous écrire, et je retrouve exactement les termes qui me ressemble comme le deuil. En effet comme beaucoup d'entre vous j'ai envie de l'accompagner, mais mes "tripes" parlent autrement.
J'ai deux principales interrogations et j'aimerais bien recevoir des éléments de réponses de votre part:

La première : Est comment être certaine qu'il fait le bon choix, qu'il n'est pas sous influence, ou que les médecins qui le suivent ont fait le bon diagnostic ? Mon fils a toujours eu des problèmes de sociabilisation, de communication, de manque de confiance en lui, et je me demande s'il ne s'égare pas dans se décision en pensant que cela va tout régler. j'ai envie de le soutenir mais je suis très inquiète des conséquences d'un mauvais choix.
Ma deuxième interrogation est sur la prise de médicament : Quels sont les effets secondaires des traitements qui vont lui être prescrits. Même s'il a choisi de prendre les plus légers pour le moment, met il sa santé en danger? Là aussi je m'inquiète beaucoup des conséquences pour lui.
Vos témoignages ou connaissances seraient d'une grande aide pour moi.
Merci par avance de vos réponses

Franck60
Messages : 10
Inscription : 21 mars 2022 10:52

Re: Maman de transgenre

Message par Franck60 »

Bonjour,

Je ne pourrais pas vous répondre à toutes vos questions car je ne suis pas transgenre et je suis seulement gay et cisgenre.
Mais je vais essayer de vous répondre au mieux, une personne transgenre ou un membre de l'association pourra probablement mieux vous renseigner.
Par rapport au choix, je pense que si votre enfant a décidé de faire la transition, c'est qu'il a beaucoup réfléchi.
En effet, je suppose comme pour la majorité des personnes lgbt, s'il avait pu cocher la case "hétéro cisgenre", il l'aurait fait.
Votre enfant doit avoir parfaitement conscient que faire la transition est socialement compliqué.
Contrairement à ce que l'on peut entendre ici et là dans certains médias conservateurs, être lgbt n'est vraiment pas un choix et personne ne peut influencer quelqu'un pour devenir lgbt, d'ailleurs s'il y avait influence sur un tel choix, personne ne serait lgbt, tout le monde serait hétéro cisgenre. Etre lgbt s'impose malheureusement à nous que l'on veuille ou non.

Etre transgenre s'est donc imposé à votre fils au fil du temps. Je pense que votre fils a du tout faire pour devenir cisgenre au début quand il a pris conscience qu'il était transgenre, comme moi j'ai tout fait pour être hétérosexuel jusqu'à que mon homosexualité prenne le dessus sur moi.

Donc ses problèmes de sociabilisation, de communication et de manque en confiance en lui sont plus la conséquence de son problème de ne pas être né dans le bon corps que l'inverse.

Je pense qu'il faut aider votre fils à faire son cheminement vers le genre féminin pour l'aider à s'épanouir, le bloquer ne fera que retarder l'inéluctable pour votre fils et rajouter de la souffrance à son état.
Tôt ou tard, il fera de toute façon sa transition car il se sent mal dans son corps, le mieux est donc de l'accompagner et le soutenir même si c'est quelque chose de très dur et d'éprouvant pour vous.

N'hésitez pas à échanger si vous en ressentez le besoin à nouveau.

Valy
Messages : 8
Inscription : 31 janv. 2022 17:03

Re: Maman de transgenre

Message par Valy »

Bonjour Dodo
Je me suis posée la même question que toi. Mon mari et moi avons d'abord pensé que le coming out de notre ado était influencé par les séries, les réseau sociaux ou autres. Mais plus le temps passe et plus je me dis que son mal être est réellement ancré. Alors même si nous avons encore du mal à appréhender ce changement, nous allons tenter de l'accompagner...
Pour ce qui est des traitements, notre enfant n'a que 15 ans donc nous avons encore un peu le temps d'y penser mais cela nous fait peur, surtout la chirurgie mais on sait qu'il y viendra : née fille , il est dans le total rejet de son corps depuis la puberté et surtout déteste sa poitrine qui se développe et qu'il cache par tout les moyens...
Après je comprends ton ressenti car je le partage, cette sensation de devoir faire le deuil d'un enfant pour laisser une nouvelle entité s'épanouir. Mais avec le temps, je me dis qu'au fond de lui, mon enfant sera toujours le même, avec son humour, sa passion pour les mangas, son intelligence. Elle était chrysalide, il sera le papillon...
Pour nous parents, ce chemin est difficile et ponctué de doutes, d'interrogations, pour ma part il y a aussi la honte et la culpabilité :honte car j'avoue avoir songer au poids du regard des autres sur lui, sur nous, car j'ai encore un blocage et n'ose pas parler de sa transition. Alors forcément je culpabilise de ne pas suffisamment l'épauler malgré tout l'amour que j'ai pour lui. Je sais qu'il nous faut cheminer ensemble , mais c'est encore très chaotique.
A bientôt.

Juliette13
Messages : 9
Inscription : 09 mars 2022 19:19
Localisation : Marseille

Re: Maman de transgenre

Message par Juliette13 »

Bonjour Dodo,
Bonjour Valy,

Je suis la maman d’un garçon trans de 19 ans qui nous a annoncé sa transition il y a 2 ans.
Je me retrouve dans vos inquiétudes et vos questions.

Mais comme le dit Franck, être transgenre n’est pas un chemin facile et nos enfants nous l’annoncent parce qu’ils en sont sur. Ils méritent qu’on leur fasse confiance. De plus, à 25 ans, ton enfant a eu le temps de « cheminer dans sa tête ». Dodo, tu dis en plus qu’il se fait suivre.

Le seul deuil que j’accepte pour ma part d’évoquer, c’est celui de « mon enfant tel que je l’imaginais ». Jamais mon enfant n’aurait été comme je l’avais projeté de toute façon :-)
En fait, nos enfants ont évolué, dans une direction qui est inattendue pour nous. Mais ils sont là tel qu’avant, grandi et mûri.

La transition est un processus progressif, qui leur permet de découvrir ce qu’ils veulent changer et comment.
Les traitements doivent être bien prescrits et bien suivis pour ne pas avoir de mauvais effet.
Une association spécifiques de soutien aux personnes trans vous renseignera sûrement bien dessus.

Nos enfants sont courageux. A nous d’être leur renfort <3

Lexi
Messages : 1
Inscription : 30 mai 2022 16:21

Re: Maman de transgenre

Message par Lexi »

Comme vous, je suis totalement déboussolée par l'annonce de mon enfant, j'ai peur qu'elle se trompe, j'ai peur de son avenir... Je me sens très seule face à cette situation et j'ose également évoquer le deuil de mon enfant "tel que je l'imaginais", de ma petite fille qui n'en est plus une. L'annonce a été faite hier, c'est tout frais et tout se bouscule. Savoir qu'il existe des groupes d'échanges pour les parents me réconforte.

Franck60
Messages : 10
Inscription : 21 mars 2022 10:52

Re: Maman de transgenre

Message par Franck60 »

Bonjour Lexi,

Chez contact pour avoir participé à des groupes de parole lgbt, je vous confirme que vous trouverez neutralité et bienveillance pour parler librement de toutes vos angoisses par rapport à votre fille et vos questionnements.
Vous pourrez y rencontrer d'autres parents d'enfants trans et des personnes trans de différents âges (ado ou adultes). Je pense que cela pourra vous apporter un premier niveau de soutien.
Vous pouvez y venir aussi accompagnée de votre fille si vous le souhaitez .

Je vous souhaite bon courage.

Magnus
Messages : 8
Inscription : 17 juin 2022 21:05

Re: Maman de transgenre

Message par Magnus »

C'est normal d'être inquiet quand on est parent... mais comme dit plus haut, la transition est progressive, tout ne se fait pas en 1 jour. Votre fille évoluera, à son rythme et au rythme que lui imposera son corps si elle suit une hormonothérapie. Je ne dirais pas qu'une transition est longue pour toutes les personnes trans, juste que chaque personne trans utilise le temps qu'il lui faut pour transitionner.
Elle a 25 ans, donc il se peut que son projet de transition soit présent depuis un moment. Cela dit, son identité de genre féminine est probablement là depuis longtemps, c'est en fait le temps depuis son coming out qui vous parait court...
pour votre question concernant un diagnostic des médecins, la transidentité n'est pas une maladie, personne ne peut diagnostiquer une transidentité. Les docs peuvent faire un diagnostic différentiel par rapport à des maladies mentales ou une intersexuation mais pas diagnostiquer ce qui n'est pas une maladie.
pour la question du traitement, il est important que votre fille soit suivie par un médecin généraliste (qui peut prescrire des hormones féminisantes) ou un endocrinologue ou un gynécologue. Voici un site qui peut aider votre fille ainsi que les autres personnes trans passant ici: https://fransgenre.fr/
Les effets sont pour beaucoup réversibles, et comme tout traitement, il y a des risques (de la même manière qu'une personne cis qui prend des hormones pour réguler les règles, pour contraception, pour calmer la ménopause, le viagra, etc...). On ne suit pas un traitement comme ça sans rien, il y a un suivi médical avec des prises de sang à faire régulièrement (tous les 6 mois/1 an la plupart du temps, plus souvent si besoin).

Juliette13
Messages : 9
Inscription : 09 mars 2022 19:19
Localisation : Marseille

Re: Maman de transgenre

Message par Juliette13 »

Bonjour à tous et toutes,

Je viens ajouter une petit morceau au de témoignage.
Tout au contraire de l’idée de deuil, ( qui reviendrait à dire à notre enfant « tu es mort », ce qui est d’une cruauté et d’une violence extrême!), je ressens aujourd’hui pour mon fils un « accès à la vie ».
Il sort + , nous parle + de ce qu’il fait. Il s’est trouvé un job d’été dans une ville touristique… Autant d’actes de socialisation et d’expériences de vie qui me font me dire qu’il va bien, qu’il se « lance dans le monde » et qu’il peut le faire grâce au chemin parcouru.
Il a un élan de vie, qui contraste avec l’isolement ou le repli sur lui que nous avions pu ressentir avant qu’il nous fasse part de sa transidentité.

Klr
Messages : 2
Inscription : 31 juil. 2022 22:46

Re: Maman de transgenre

Message par Klr »

Bonjour
Je rejoins ce sentiment de deuil…
J’en ai honte mais j’ai vraiment l’impression de devoir enterrer ma fille depuis son annonce…
Elle veut commencer les hormones dès ses 16 ans.
Il faut l’accord des parents puisqu’elle est mineure. J’ai l’impression qu’on me demande de signer son certificat de décès. Je sais que c’est très dur ce que je dis mais c’est vraiment ce que je ressens et j’en ai honte. Ouverte d’esprit, je pensais accepter ce genre de choses sans problème mais aujourd’hui je ne vois pas le garçon qu’elle dit être. Du coup j’ai peur…
Merci pour votre soutien

Valy
Messages : 8
Inscription : 31 janv. 2022 17:03

Re: Maman de transgenre

Message par Valy »

Klr a écrit :
31 juil. 2022 23:31
Bonjour
Je rejoins ce sentiment de deuil…
J’en ai honte mais j’ai vraiment l’impression de devoir enterrer ma fille depuis son annonce…
Elle veut commencer les hormones dès ses 16 ans.
Il faut l’accord des parents puisqu’elle est mineure. J’ai l’impression qu’on me demande de signer son certificat de décès. Je sais que c’est très dur ce que je dis mais c’est vraiment ce que je ressens et j’en ai honte. Ouverte d’esprit, je pensais accepter ce genre de choses sans problème mais aujourd’hui je ne vois pas le garçon qu’elle dit être. Du coup j’ai peur…
Merci pour votre soutien

Bonjour Kir.
Ce sentiment de "perte" te quittera très vite quand tu verras la lumière dans le regard de ton enfant.
Pour notre part nous avons cheminé pendant une année et là ça y est, depuis mai/juin nous avons décidé de tout mettre en œuvre pour le bien être de notre ado. Nous avons commencé par officialiser son nouveau prénom à l'état civil : Eva est dorénavant Malo, c'était son cadeau pour ses 15 ans, tu ne peux pas imaginer la joie que cela lui a procurer, depuis son regard s'est allumé, il ses sent reconnu, soutenu et s'est ouvert un peu plus. Il souhaite aussi commencé les traitements au plus vite, pense que cela l'aidera à se sentir mieux. Nous avons commencé les démarches pour la prise en charge, d'autant qu'habitant la Corrèze, dans un lieu un peu reculé, ici tout est loin, difficile d'accès, il va falloir se déplacer vers les grandes villes...
Le chemin est encore long mais ce qui compte c'est l'amour que nous lui portons et ça fille ou garçon ca ne change pas.
Tu dis ne pas voir le garçon qu'elle dit être, moi je pense qu'il ne faut pas chercher. Malo se maquille , a encore des tenues vestimentaires parfois féminines mais il revendique ce droit de porter les vêtements qu'il souhaite sans être juger. Ce qui compte c'est ce qui se passe au fond d'eux.
Surtout prend contact avec un cmpea ou autre pour mettre en place un suivi psy qui vous aidera tous ensemble à cheminer, nous parents n'imaginons pas la souffrance qu'ils endurent, contre laquelle ils luttent chaque jour.
N'hésite pas à solliciter du soutien.
Amicalement.

Valy
Messages : 8
Inscription : 31 janv. 2022 17:03

Re: Maman de transgenre

Message par Valy »

Juliette13 a écrit :
23 juil. 2022 10:53
Bonjour à tous et toutes,

Je viens ajouter une petit morceau au de témoignage.
Tout au contraire de l’idée de deuil, ( qui reviendrait à dire à notre enfant « tu es mort », ce qui est d’une cruauté et d’une violence extrême!), je ressens aujourd’hui pour mon fils un « accès à la vie ».
Il sort + , nous parle + de ce qu’il fait. Il s’est trouvé un job d’été dans une ville touristique… Autant d’actes de socialisation et d’expériences de vie qui me font me dire qu’il va bien, qu’il se « lance dans le monde » et qu’il peut le faire grâce au chemin parcouru.
Il a un élan de vie, qui contraste avec l’isolement ou le repli sur lui que nous avions pu ressentir avant qu’il nous fasse part de sa transidentité.

Je suis d'accord avec toi, avec le temps j'ai évolué.
Mais le premier sentiment que j'ai éprouvé était celui d'une perte... Aujourd'hui je vois mon enfant tel qu'il a toujours été finalement, l'officialisation de son nouveau prénom a permis l'éclosion de son "moi" profond et il s'est ouvert un peu plus à nous. A 15 ans, il a encore du mal à trouver sa place socialement et se trouve toujours en décalage avec les autres mais cela a toujours été ainsi, on mettait cela sur son potentiel intellectuel plus haut que la moyenne et on se disait "en grandissant ça ira", mais en fait on se rend compte aujourd'hui que c'était plus profond que cela.
Je pense que maintenant il se sent épaulé par nous et dejà ça c'est beaucoup.

Répondre