- On ne peut pas vivre sans les autres... O.o'

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Ladyboy
Messages : 17
Inscription : 09 août 2007 22:20

- On ne peut pas vivre sans les autres... O.o'

Message par Ladyboy » 25 août 2007 21:50

On ne peut pas vivre sans les autres, or on ne peut pas vivre sous une identité qui nous fait du mal ... donc ... le coming out est indispensable ?

( Elle est bien mon équation hein ! :mrgreen: )

Je viens d'aller voir les liens qu'on m'a filé sur les gadgets pour ressembler au Boy qui est en moi ( lol ) et je réalise que je vais être obligé d'expliquer la chose à des amis à moi, pour pouvoir donner leur adresse et que la commande arrive chez eux . ( Ben oui, le coming out familial, c'est encore autre chose, et pour le moment je préfère pas risquer le coup . Et la pire façon serait sans doute que ma mère ouvre un colis pour moi et tombe sur un tee-shirt compressif arrivé de Taiwan :roll: )

Bien sûr, je peux peut-être aussi prendre mon indépendance et m'apprivoiser tranquillement dans le secret de mes appartements privés, en prenant le temps qu'il faudra . Peut-être, mais peut-être pas . Mes parents risquent fort de me faire accepter un job tout près de chez eux, ce qui fait que je resterais habiter à la maison pour économiser l'argent d'un loyer ; si ils le peuvent, ils le feront .

J'ai réfléchi à ça toute la journée après avoir regardé les modalités d'achat du petit matos en question et j'ai déjà en tête à qui je pourrais m'adresser, mais c'est assez effrayant comme perspective : et si ils se braquent ? ( ou si ils en parlent autour d'eux sans mon autorisation ? ) C'est justement parce qu'on est très liés que ça m'inquiète autant . J'ai été témoin à leur mariage, je suis ''la marraine'' ( aaarg emploi du féminin :mrgreen: ) non officielle de leur gosse, la fille je la connais depuis plus de dix ans etc ... Si ils m'aident ça ira beaucoup mieux mais si ils se mettent contre moi ... :?

( enfin remarquez ; j'ai aucune raison particulière de me méfier d'eux, au contraire, ils ont toujours été très tolérants envers mes sautes d'humeur ou mes bizarreries ... et pourtant ils font partie des très rares gens avec lesquels je me lâche complètement et me comporte comme ça me plaît :) mais je peux pas deviner comment ils réagiraient sur ce genre de question, surtout à cause du petit en fait, je suis censé m'en occuper et pas réclamer qu'on s'occupe de mes problèmes :| )

Voilààà ! c'était le fil ''je panique'' de Ladyboy en ce beau jour d'août :mrgreen:
j'ai jamais eu les pieds sur Terre/j'aimerais mieux être un oiseau/j'suis mal dans ma peau/j'aimerais voir le monde à l'envers

bikounet38

Message par bikounet38 » 27 août 2007 16:48

Peux être pourrais-tu rencontrer des gens ouverts sur le sujet ?

Le coming out, ne devrait aps etre une obligation : faut le faire si on se sent pret selon moi.

Et puis, certains ne le font jamais, tu sais.

Ladyboy
Messages : 17
Inscription : 09 août 2007 22:20

Message par Ladyboy » 27 août 2007 16:53

Qui ne le font JAMAIS ??? :shock: :shock: :shock:

Arrête, tu me tentes, là !

Non, je rigole, mais je veux dire ... en cas de changement de sexe et sans se faire opérer de façon radicale, ça doit quand même pas être évident, ou alors ça tourne carrément à la double vie :|

Sinon les gens ouverts sur le sujet, je sais pas trop à quoi les reconnaître :mrgreen: Et honnêtement ''tester'' les gens de mon entourage ou que je rencontrais n'a jamais donné de résultats encourageants, au contraire ...
j'ai jamais eu les pieds sur Terre/j'aimerais mieux être un oiseau/j'suis mal dans ma peau/j'aimerais voir le monde à l'envers

Cyril
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 1099
Inscription : 06 déc. 2005 13:28
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Cyril » 27 août 2007 19:04

En gros, la question qui te perturbe c'est "faut il faire mon Coming-Out ou pas ? et si oui, quand ?", c'est ca ? :)
Ladyboy a écrit :Bien sûr, je peux peut-être aussi prendre mon indépendance et m'apprivoiser tranquillement dans le secret de mes appartements privés, en prenant le temps qu'il faudra . Peut-être, mais peut-être pas . Mes parents risquent fort de me faire accepter un job tout près de chez eux, ce qui fait que je resterais habiter à la maison pour économiser l'argent d'un loyer ; si ils le peuvent, ils le feront .
Peut etre que je me trompe, mais est ce que ce ne serai pas une solution de "facilité" qui t'arrangerais bien ? tout en sachant tres bien qu'une independance te ferais du bien ?
Ladyboy a écrit :J'ai réfléchi à ça toute la journée après avoir regardé les modalités d'achat du petit matos en question et j'ai déjà en tête à qui je pourrais m'adresser, mais c'est assez effrayant comme perspective : et si ils se braquent ? ( ou si ils en parlent autour d'eux sans mon autorisation ? ) C'est justement parce qu'on est très liés que ça m'inquiète autant . J'ai été témoin à leur mariage, je suis ''la marraine'' ( aaarg emploi du féminin ) non officielle de leur gosse, la fille je la connais depuis plus de dix ans etc ... Si ils m'aident ça ira beaucoup mieux mais si ils se mettent contre moi ...
heu... tu parles de tes parents la ? Donc ce "gosse", c'est ta soeur ?
Ou alors, tu parles de tes amis ?
Dans tous les cas, tu ne trouvera pas la réponse dans ta tete (concernant leur réaction). ;)

Et sinon, c'est quoi ses "gadgets" dont tu parles ? Des hormones ?
Cyril.

Ladyboy
Messages : 17
Inscription : 09 août 2007 22:20

Message par Ladyboy » 27 août 2007 22:55

Non, je parle de mes amis :mrgreen: Je vais finir par dire A, B et compagnie pour qu'on s'y retrouve, je vais quand même pas donner des prénoms :roll:

Et y a pas de solution de facilité, je suis ici chez mes parents parce que j'ai arrêté mes études à la licence, c'est clair . On ne paye pas un loyer pour quelqu'un qui ne fait rien . C'est pas vraiment une punition, une espèce de rétrogradation plutôt et je peux t'assurer que je le vis comme ça .

Je ne suis pas naturellement comme je suis en ce moment . Quand j'étais à la fac, je sortais, je voyais plein de gens, je participais à des actions étudiantes, je suivais l'actualité et les sorties de films et même si je ne me posais pas trop de questions sur mon avenir, au moins j'avais de l'espoir .
j'ai jamais eu les pieds sur Terre/j'aimerais mieux être un oiseau/j'suis mal dans ma peau/j'aimerais voir le monde à l'envers

Sylave
Messages : 75
Inscription : 30 juil. 2006 21:50
Localisation : La Rochelle (Charente-Maritime)

Message par Sylave » 28 août 2007 17:43

Salut LadyBoy,

Je viens de lire ce qui précède.
Tout d'abord en ce qui concerne le fait de recevoir des choses que tu aurais commandé, il te reste la poste restante. Ce n'est pas une boite postale, c'est quelque chose que tu vas chercher à la poste de ta ville, sur présentation de ta pièce d'identité. Et cela c'est complètement anonyme je te le garantis.

En matière de Coming out, après avoir discuté avec de nombreux homosexuels, on ne peut donner aucun conseil à ce niveau là. Souvent il parait, que c'est ceux que l'on pensait les moins enclins à comprendre qui réagissent le mieux et vice et versa.

Mon fils à 16 ans, il n'a pas eu à faire son coming out comme beaucoup d'entre vous, car dès que je me suis apercue de certaines choses, je suis tout de suite allée vers lui. Il a été soulagé et m'a confié qu'il avait très peur de notre réaction, qu'on le rejette etc...

C'est ce qui terrorise beaucoup de jeunes, la réaction des parents, la peur du rejet. Pour certains cela se passera beaucoup mieux qu'ils ne l'avaient immaginé, pour d'autres ce sera plus difficile et plus long à faire accepter. Parfois certains se résigneront devant un mur d'incomprehension et finiront par continuer leur route tout seuls.

Personne ne sait franchement comment vont réagir les parents, les amis etc...c'est pour ça que le Coming Out n'appartient qu'a soi.

Mais tu sais souvent les parents savent bien plus de choses que l'on ne pense, quand je lis tes messages, la description que tu fais de toi, il me parait inconcevable que tes parents ne se posent aucune question.
Ils ont certainement très peur de ce qu'il pourrait découvrir, du coup une espèce de tension s'installe, les reflexions fusent .. Ils espèrent consciemment ou pas que c'est qu'une passade, que tout va rentrer dans l'ordre. Ils font l'autruche et ca finit par des années de non dits, de mensonges....

Actuellement tu n'es pas autonome, est ce que tu penses que tes parents
pourrait te mettre dehors?
Ca c'est le pire des cas, mais cela existe malheureusement

Est-ce que vous avez déjà évoqué ces questions là en famille à la suite d'un film ou d'un documentaire Ca c'est déjà un moyen de tester un peu les réactions

J'ai vu il y'a très peu de temps à la télévision, l'histoire d'un jeune trans de 16 ans, entouré par ses parents dans son changement. Je te souhaite de tout coeur que tu puisses vivre la même chose.

Je t'embrasse, ;)
A bientôt
Sylvie (c'est mon prénom)

Sylvain
Messages : 65
Inscription : 14 juil. 2007 20:26

Message par Sylvain » 29 août 2007 12:52

Complètement d'accord sur le coming out... Impossible de prévoir une réaction... J'ai un frère avec des potes homos, je pensais que ça serait facile de lui apprendre... Ben non : "C'est pas pareil quand c'est la famille"
Au contraire j'ai eu des réactions de gens dont j'avais entendu dire des trucs horribles sur l'homosexualité, mais quand c'était face à un ami, qu'ils ont pu mettre un visage sur les images de la télé, ils ont été géniaux.
Bien sûr l'idée d'en parler pour quelqu'un d'autre, un documentaire ou quoi c'est bien, mais il ne faut pas prendre leur réponse comme une réponse à ton coming out à toi.

J'ai aussi l'impression que tu t'isoles autant de tes proches que si tu étais rejeté, alors je me demande finalement s'il ne vaut mieux pas prendre le risque de le dire... Peut-être que je me trompe et bien sûr il y a cette dépendance financière qui pose problème. Je ne l'ai pas dit à mes parents mais je ne l'ai pas non plus dit à mes frères avant de ne plus dépendre d'eux.

Enfin au niveau des études, tu en es ou ? Tu as arrêté définitivement ? Pourquoi ? Peut-être que les réaborder à la lumière de ce que tu connais de toi aujourd'hui pourrait beaucoup aider.

En tout cas courage à toi,

Sylvain
On a beau être aveugle au fond d’une grotte et mort ou quoi on sent le jour se lever chaque matin, toutes les 25 heures.

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

REPONSE A LADYBOY

Message par Andrée » 30 août 2007 20:07

Je viens de lire comme souvent tes messages, et les réponses qui te sont faites.
A la lecture de ton dernier message, tu sembles déterminé (e), ce qui semble te freiner c'est ta dépendance financière et la proximité de tes parents.
Peut-être que la solution, serait que tu reprennes tes études ailleurs que dans ta ville, obtenir un job ailleurs que dans ta ville, et cela serait peut-être un bon moyen de prendre de la distance. Tu y verrais peut-être plus clair en toi, tu te sentirais plus libre de ta vie, mais celà ne veut pas dire "couper les liens" bien au contraire, tu pourrais avoir "ton jardin secret" et décider du quand et du comment faire ton "coming out" ou bien décider de ne pas le faire (toi seul (e) peut décider de celà).
Je reviens sur ce que t'as dit Sylvie.Je t'assure que quelquefois (pour ne pas dire souvent) les parents "sentent" les choses, elle a raison, compte tenu de ton attitude penses-tu vraiment que tes parents ne se posent aucune question ? Leur façon d'être "à côté de la plaque" (ce n'est pas péjoratif, je me suis obstinée moi-même à l'être pendant très longtemps !) est peut-être leur ultime barrière, leur dernier recours pour ne pas voir, parce qu'ils ont peut-être peur de savoir, mais au fonds d'eux-même ?
Courage.
A bientôt.
Gros Bisous.
ANDREE.

Sylvain
Messages : 65
Inscription : 14 juil. 2007 20:26

Message par Sylvain » 31 août 2007 03:11

Oh oui pour info ma mère dit encore souvent quand on lui demande si j'ai une copine "Non ! Sylvain il est à fond dans les études"... alors qu'elle sait très bien que les études que je suis ne sont pas folles
C'est peut-être une perche tendue, ou pas, mais c'est clair qu'il y a quelque chose :D
On a beau être aveugle au fond d’une grotte et mort ou quoi on sent le jour se lever chaque matin, toutes les 25 heures.

Répondre