- S.O.S. : recherche "amitiés"

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

- S.O.S. : recherche "amitiés"

Message par Steph » 23 août 2007 21:51

(...)
Dernière modification par Steph le 11 janv. 2009 17:40, modifié 1 fois.

Cyril
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 1099
Inscription : 06 déc. 2005 13:28
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Cyril » 24 août 2007 13:36

Ce que tu écris est très surprenant pour moi. Mais peut etre que je n'ai pas compris : pour toi, il y a d'un coté les "homo", et de l'autre les "hétéros" ? avec chacun un mode de vie particulier, une "situation" particulière, une facon d'agir particulière ? :roll:

Par contre, je crois comprendre la différence qu'il peut y avoir a vivre le fait d'etre amoureux d'une personne du meme sexe aujourd'hui, et il y a quelques décénnies. Je pense en effet que la société a évolué dans le bon sens, permettant a ceux qui le veulent de vivre leur sexualité sans se cacher (dans les parcs dont tu parles par exemple). Meme si biensur, le chemin est encore long avant qu'on cesse d'inventer des différences entre "homos", "bi", "hétéros" (avis perso). De mon coté, je ne vois que des individus. Certains focalisent plus ou moins sur le fait d'etre hétéro / bi / homo, mais apres, je ne vois pas de comportement propre a l'une de ses catégories (catégories crée recement, et qui manifestement, ne sont pas assez fines pour décrire la réalité et la diversité des situations).

A mon avis dès qu'il y a ambiguité (c'est a dire possibilité de relation amoureuse ou sexuel), ca peut devenir compliqué. C'est donc le cas de l'amitié (a mon avis) entre hommes et femmes hétéros, entre femmes lesbiennes, entre hommes gays... et je pense qu'on ne pourra rien faire pour changer ca.

Mais en gros, si je résume, ta question est de savoir "ou" faire des rencontres amoureuses quand on est gay ? je me trompe ?
Ou alors : comment trouver des amis "gays" quand on est "gay" ? ou alors "des amis" (peut importe la "case" dans laquelle les gens les mettent) ? ou alors des gens avec qui tu pourra discuter librement de ton orientation sexuelle sans etre jugé, et sans tabou ?
En fait, je crois que je n'ai pas compris ce que tu cherchais vraiment.
Cyril.

Ladyboy
Messages : 17
Inscription : 09 août 2007 22:20

Message par Ladyboy » 24 août 2007 16:16

Je lance au hasard, en espérant que je ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe : sur les sites de rencontre, je crois qu'il y a un truc général qui est ''rencontre'' et à l'intérieur, des fonctions pour accéder à différents tchats, généralement un pour draguer et un pour bavarder, avec des logos associés à ton pseudo qui indiquent si tu cherches une aventure ou un mec sérieux, mais aussi des amis tout simplement ... Tu veux dire que tu as testé et que ça a toujours dégénéré en flirt ? :?
j'ai jamais eu les pieds sur Terre/j'aimerais mieux être un oiseau/j'suis mal dans ma peau/j'aimerais voir le monde à l'envers

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 24 août 2007 17:17

(...)
Dernière modification par Steph le 11 janv. 2009 17:41, modifié 1 fois.

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 24 août 2007 17:35

(...)
Dernière modification par Steph le 11 janv. 2009 17:42, modifié 1 fois.

Cyril
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 1099
Inscription : 06 déc. 2005 13:28
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Cyril » 24 août 2007 17:36

steph a écrit :Comme je l'ai dit "la préférence sexuelle de quelqu'un" ne résume pas la personne. Si on s'interesse toutefois à cette "préférence sexuelle", il est clair, de mon point de vue, que les "bi" ou les "gays" ou les "trans" ne peuvent pas tout à fait avoir une "vie normale", je veux dire "tous". (le "coming out" n'est pas toujours facile, se tenir la main dans la rue non plus, etc ...).
Arf, dans ce cas, qui peux prétendre a une vie "normale" ? Gauchers, blondes, personnes plus petites que la moyenne, plus grosses, avec des tâches de rousseurs, homme elevant seul un enfant, divorcés, etc... on a quasiment tous "une différence"... a tel point que ca interroge le terme de "norme" : la norme, c'est la majorité... et la, manifestement, la majorité de la population ne correspond pas à "la norme" telle qu'on l'envisage.
steph a écrit :Mon témoignage ne fait pas allusion aux "amités fortes" mais aux "relations amicales" ... Sous prétexte qu'il est un peu plus difficile de faire des "rencontres amoureuses" quand on est "gay", je trouve que les gays ont tendance (j'ai pas dit tous) à avoir une vision déformée des choses ...
Tu veux dire que tu as eu plus de difficulté que tes amis hétéros a faire des rencontres amoureuses ?
steph a écrit :Avec un "moteur de recherche", il est facile de trouver des sites de rencontres "gays" ou "hétéros".
Je trouve qu'il est plus difficile de trouver des sites gay dont l'objectif est, pour résumer : "relation amicale" (échanges sur le plan culturel, etc ... ) et "entraide" (conseils divers ...) Ceux que j'ai trouvé n'ont pas l'air de réellement fonctionner et c'est ce que je recherche (en plus de CONTACT qui apporte autre chose).
De la meme facon, je ne connais pas de site "hétéro" de ce genre.
J'ai plutot l'impression que les forums de discussions se crée sur la base d'un centre d'interet commun (l'aquariophilie, l'astronomie, l'informatique... etc)... et sur ces forums viennent des personnes (homo/bi/hétéro/autre) qui discute de ce sujet, mais dévient tres souvent sur d'autres sujets... et deviennent parfois amis.

D'ou ma question : est ce que tu cherches plutot a rencontrer des "amis" qui seraient "gays" ?
Parce que dans ce cas, c'est vrai que la démarche est différente. Et a par : les associations, les bars, les boites, les forums de discussions (comme www.lgbth.com, sans faire de pub intempestive), je ne vois pas d'autres lieux ou on est "sur" de rencontrer des "gays" (dans l'espoir de s'en faire des amis).

Personnellement, j'ai eu besoin, passé un temps, d'avoir des potes "gays"... puis avec le temps, besoin d'avoir des amis qui ne jugent pas ce que je suis (au sens large, et indifférement de leur orientation sexuelle). Donc je peux comprendre cette recherche. Ca me semble meme "logique".
C'est en quelque sorte une forme de communautarisme (au sens positif du terme).
steph a écrit :Le problème général que je pose est en réalité simplement le problème des minorités qui s'enferment parfois trop sur ce qui les différencie.
Tant qu'il s'agit d'adulte conscient de leurs actes, et agissant volontairement, ca ne me pose personnellement pas de probleme.
Mais qu'est ce que tu appel "trop" s'enfermer sur ses différences ? (a partir de quand est on dans le "trop" ?)
steph a écrit :Ma conclusion vaut ce qu'elle vaut mais je pense que si les demandeurs d'emploi, au lieu de s'enfermer dans leur problématique chômage, avaient des loisirs entre eux, s'entraidaient, ils vivraient mieux leur situation et retrouveraient plus facilement un emploi. Et concernant ce sujet, je sais un peu plus de quoi je parle ... :mrgreen:
Je pense la même chose concernant les bi, les homos ou les trans ... Ni plus ni moins.
Je crois comprendre ce que tu veux dire (désolé, j'ai du mal apparement en ce moment).
Mais finallement, est ce que le fait d'imaginer que la société est composée, non pas d'individus amoureux et/ou attirés sexuellement par d'autres individus, mais composée d'un coté d'homos, de l'autres d'hétéros, ce n'est pas deja etre dans le "trop" que tu sembles "dénoncer" ?
Cyril.

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 24 août 2007 21:12

(...)
Dernière modification par Steph le 11 janv. 2009 17:42, modifié 1 fois.

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 25 août 2007 10:50

(...)
Dernière modification par Steph le 11 janv. 2009 17:43, modifié 1 fois.

bikounet38

Message par bikounet38 » 25 août 2007 10:56

Je te ferais part de ma propre expérience en la matière :

En 2004, je n'avais aucun ami gay.
J'ai découvert le forum lgbth de Grenoble en décembre 2004 ; et je me suis inscrit début janvier 2005. A l'époque, Contact ne disposait pas d'un forum.
J'ai commencé à faire des sorties avec le groupe, puis je suis allé à un groupe de parole de Contact Isère, le mois suivant.

Je pense y avoir trouvé ma place : la richesse des échanges, m'a beaucoup apporté.
De plus, je pense y avoir noué des relations de type amical.

A la base, je suis quelqu'un d'assez sociable, ce qui aide bien sur.
Mais, aller vers les autres, c'est une démarche.

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 25 août 2007 12:13

Réponse à Bikounet :


S'exprimer sur un forum, c'est déjà un début de démarche, non ? :oops:

Sylave
Messages : 75
Inscription : 30 juil. 2006 21:50
Localisation : La Rochelle (Charente-Maritime)

Message par Sylave » 26 août 2007 01:16

Je suis depuis ton premier message, très en questionnement sur tous les exemples que tu peux citer, les minorités ou tu places les chomeurs, les handicapés, j'y mettrai quand même les gays si tu veux bien, c'est dans la logique de tes propos et puis plein d'autres catégories peuvent y rentrer, les obèses, les délinquants, etc, etc... les végétariens ( et oui pourquoi ils bouffent pas comme tout le monde ceux là ? ) .

Les homos ne sont pas des êtres à part, leur homosexualité n'est qu'une partie d'eux même. Quand je suis à l'association, c'est des hommes que vois autour de moi, pas des gays.

Je parle en général de ce que je connais, c'est pour cela que je me permet d'intervenir.

Pour te dire nous cumulons dans notre famille, question minorité, mon fils est gay, mon mari est au chomage et cerise sur le gateau, je suis handicapée.

Pour mon fils, tout va bien, il va sur des sites gays, des forums de discussion gays, il y fait des rencontres amoureuses, il y fait des rencontres amicales, il y fait parfois de drôles de rencontres, mais ca c'est autre chose... Le net est un outil formidable pour les jeunes gays, parce qu'ils n'ont pas la possibilité et l'autonomie de frequenter le milieu entre guillemets. Mon fils à la chance de cotoyer une association LGBTH, parce que j'y milite, qu'il m'y accompagne. Beaucoup n'ont pas cette chance, c'est pour ça que n'avons que très peu de jeunes à l'association.
Donc c'est pas franchement là qui peut se faire des potes. De toute manière, il cherche pas specialement de potes homos, l'amitié pour lui est universelle, il se pose pas ces questions là. Il s'est fait des amis homos sur le net, mais pas du jour au lendemain, il y'en a un à qui il parle depuis un an et demi. Il l'a rencontré sur un forum gay, mais aurait pu tout aussi bien le rencontrer sur un site de jeux ou autre.

Tu viens sur le net et sur les forums gays pour te trouver des potes, je veux bien, tu peux avoir des difficultés a rencontrer des amis gays dans ta vie, je le conçois, mais je trouve que ton constat est un peu hatif et amer, en ce qui concerne les forums. Dans ton premier message SOS AMITIE, tu demandes que l'on t'indique des adresses de blogs, de forums avant de devenir complètement homophobe. Ca m'interpelle.

Tu y'es sur les forums, se faire des potes comme tu dis , ca vient pas du jour en lendemain. J'ai longtemps navigué sur le LGBTH Paris, soit je ne sais pas lire ou j'ai rien compris, mais il me semble qu'il correspond à ce que tu recherches. Des sorties entre membres sont organisées, et quand on lit les comptes rendus, il y'a des amitiés qui sont nées, des grandes complicités et aussi des belles histoires.
Pour ceux qui ne vont pas aux sorties, les echanges sont riches sur plein de thèmes differents. Et puis la possibilité d'envoyer des messages privés, à force de lire ce qu'écrivent les personnes, on peut cerner à qui on pourrait demander d'echanger par msn.

Ici à Contact, c'est pareil, on peut devenir potes aussi, tout depend toujours des affinités que l'on peut avoir avec une personne, mais tout ça, ca n'arrive pas en 1 mois, à moins d'être branché 24/24 sur msn.

Si tu veux mon avis, si tu veux vraiment rencontrer des amis gays, et bien c'est dans les Assos LGBTH, que tu en trouveras. Et ça je le vois, tous les jours, nous recevons des gens en difficultés, mais nous recevons aussi des gens qui viennent militer, des gens qui recherche la convivialité,
pour les plans dragues, y'a des lieux bien plus spécifiques et le tri se fait naturellement, quand les gens se trompent d'adresse.
Qui dit venir dans une association, ne dit pas forcement s'engager dans une action, dans un projet. Beaucoup de gens ne viennent que pour le coté convivial. Beaucoup d'amitiés sont nées chez nous, et ça ne parle pas que de problèmes LGBT.

Si je ne m'abuse tu as la quarantaine, que pensais-tu trouver de plus sur le net par rapport à ça ? Moi personnellement les potes virtuels j'y crois pas trop, ou alors j'appelle ça autrement.

Par rapport aux chômeurs, tu dis :

"Ma conclusion vaut ce qu'elle vaut mais je pense que si les demandeurs d'emploi, au lieu de s'enfermer dans leur problématique chômage, avaient des loisirs entre eux, s'entraidaient, ils vivraient mieux leur situation et retrouveraient plus facilement un emploi. "
Quel rapport avec les gays, ou alors si il y'en a, ça veut dire qu'ils doivent rester entre eux, pour partager des loisirs. J'avoue que je saisis pas tout là.
Concernant l'entraide chez les homos, elle existe, mais il suffit de taper à la bonne porte, elle existe ici sur le forum Contact et dans bien d'autres endroits. Tu as le droit de penser ça, mais la généralisation que tu en fais me gêne énormément quand on sait ce qui existe en la matière.

Par rapport aux handicapés, tu dis :

"Quand je parle des "minorités", je parle des handicapés, des personnes étrangères dans un pays, etc ...
Si une personne handicapée en fauteuil se replie sur son handicap, elle risque de s'enfermer dans son handicap ... Si elle prend exemple sur les valides, elle crée une équipe de basket-ball par exemple avec d'autres personnes en fauteuil, ce qui ne l'empêche pas aussi de jouer avec des personnes valides ...
"

Personnellement je ne me suis jamais considérée comme une minorité. En ce qui concerne le basket en fauteuil, j'ai pratiqué et aussi à haut niveau. Pas pour sortir de mon enfermement mais parce que j'avais pas le choix, et CA EMPECHE de jouer avec les valides.

Si rien ne nous empechait de jouer avec les valides, mais qu'est ce que l'on irait faire du sport entre handicapés.
Jamais entendu une aberration pareille.
Je préfère m'arreter là, parce que si il y'a un sujet que je maitrise bien, c'est celui du handicap.

Je comprends pas bien tous ces parrallèles que tu fais avec l'homesexualité, je comprends toujours pas bien le fond de ta pensée, mais j'espère que tu trouveras une solution à ton problème.

Maintenant si ce que tu cherches n'existe pas, tu peux aussi le créer, ça peut être une solution.

Amitiés
Sylvie

PS: Félicitations à la personne qui est à l'origine des forums LGBTH, elle se reconnaitra. Je tenais à le dire içi.

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 26 août 2007 14:31

(...)
Dernière modification par Steph le 11 janv. 2009 17:44, modifié 1 fois.

bikounet38

Message par bikounet38 » 27 août 2007 16:28

steph a écrit :Réponse à Bikounet :

S'exprimer sur un forum, c'est déjà un début de démarche, non ? :oops:
Oui, tout à fait. Ca a été ma démarche aussi ;-)

Cyril
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 1099
Inscription : 06 déc. 2005 13:28
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Cyril » 27 août 2007 18:23

Steph, j'ai cru que tu pensais que c'étais spécifique aux gays. Bref, que tu généralisais sur la base de cette idée (que je trouve toujours étrange) selon laquelle il existerai "des homos" et des "hétéros". Du coup, forcement, j'avais du mal a comprendre le sens de tes propos.
Je n'arrive pas du tout, meme en me forcant a faire une phrase du genre "les homos sont comme ceci" ou "les hétéros sont comme ceci". Je n'arrive pas non plus a faire de phrase du genre "les noirs sont comme ceci"... etc. D'ou le décalage sans doute.
Et avec ce qui est ci dessous, je pense que je comprend mieux :
Steph a écrit :Si je m'exprime sur le forum de CONTACT, c'est simplement pour dire que je trouve (ce n'est qu'un avis personnel) qu'il est difficile d'avoir des relations amicales simples avec d'autres gays et que, aujourd'hui, c'est ce qui me mine le plus.
Est ce que tu as été décu par une personne en particulier, que tu considérais comme un ami ?
Quand tu essaye d'avoir des amis gays, tu t'y prend comment ? par quels moyens, quels lieux... etc ?
Steph a écrit :Je suis très blessé par l'intolérance de certains gays (qui en plus ont une certaine visibilité), très décu ... Voilà, c'est tout ce que je voulais dire ...
Cette intolérance se manifeste comment envers toi ?
Steph a écrit :S'exprimer sur un forum, c'est déjà un début de démarche, non ?
Pour moi oui, une démarche importante pour certains. Comme le dit Bikounet, aller vers les autres, ca demande, pour certains, de faire un pas important.
Cyril.

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 27 août 2007 22:43

(...)
Dernière modification par Steph le 11 janv. 2009 17:44, modifié 1 fois.

Répondre