- La relation entre ''parents'' et ''enfant LGBT''

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Sylvain
Messages : 65
Inscription : 14 juil. 2007 20:26

- La relation entre ''parents'' et ''enfant LGBT''

Message par Sylvain » 11 août 2007 14:47

Andrée a écrit :Il en faut pour tous les goûts ...
Si c'est pas une bonne philosophie :)
Bises
Sylvain
On a beau être aveugle au fond d’une grotte et mort ou quoi on sent le jour se lever chaque matin, toutes les 25 heures.

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

Question de philosophie ...

Message par Andrée » 11 août 2007 16:31

;)
Je l'ai toujours pensé .. ou tout au moins j'ai crû toujours le penser :?:
"Il en faut pour tous les goûts", une expression un peu "bâteau" jusqu'au moment où il faut que tu assumes cette tolérance ou plutôt que tu la mettes en pratique et là ... :cry:
Mais la base reste là, solide et cette vieille petite expression que tu employais sans trop y penser, sans y réfléchir vraiment, tu te rends compte que tout au fond de toi, elle ne t'était pas si étrangère, que ce n'était pas pour rien que tu l'employais, en bref (ouf ;) Même face à des situations qui te semblent au départ très difficiles à admettre, et bien tu les admets (lentement, lentement) tout celà parce qu'un jour tu as dit sans y penser "il en faut pour tous les goûts" ;)
Un peu bavarde aujourd'hui ANDREE ;)
Amitiés Sylvain.
Et à bientôt.
ANDREE.

Sylvain
Messages : 65
Inscription : 14 juil. 2007 20:26

Message par Sylvain » 11 août 2007 17:09

Tout ce que j'y voyais dans cette expression. J'espère que ma maman dira aussi "il en faut pour tous les gouts" :)

Je cherchais un truc pour mettre à la place de "amitié" mais en différent et j'ai pas trouvé alors

Amitiés,

Sylvain
On a beau être aveugle au fond d’une grotte et mort ou quoi on sent le jour se lever chaque matin, toutes les 25 heures.

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

LE GOUT DES AUTRES ...

Message par Andrée » 11 août 2007 17:26

J'espère aussi pour toi très fortement que ta maman le dira bientôt.
Mais c'est parfois un long chemin. En ce qui me concerne, tu sais, je fais face à celà un pas en avant et un pas en arrière. Je dois admettre que depuis un certain temps les pas en avant sont un peu plus nombreux, et plus amples qu'au début. Mais, et tu le sais sûrement, ce n'est pas une situation facile à admettre. Les parents, ne sont en rien préparé à celà, ils font du mieux qu'ils peuvent (enfin certains)Je ne parlerai donc qu'en mon nom personnel et aussi en celui de mon mari. Nous faisons comme nous pouvons. L'homosexualité n'est pas un chemin que nous avions envisagé pour notre fils (question de culture, d'origine, d'éducation) toutes ces belles valeurs auxquelles nous tenons tant (et je continue d'y tenir) mais qui parasitent quelquefois lorsque nous sommes confrontés à quelque chose qui nous est étranger (au fait j'ai lu dans un bouquin cette phrase que je trouve pas mal "on est tous l'étranger de quelqu'un" : à méditer ;)
La seule réponse, la seule solution pour nous, en tout cas, c'est le respect, l'amour ... Il est hors de question de rejeter notre fils tout simplement par ce qu'il a choisi son propre chemin, celui sur lequel nous n'avions pas compté. Il est notre fils avant tout.
Bon courage à toi, et à très bientôt.
GROS BISOUS ;)
ANDREE.

Brigitte
Messages : 8
Inscription : 05 avr. 2006 15:12
Localisation : Grenoble (Isère)
Contact :

Message par Brigitte » 14 août 2007 13:17

Bonjour,
Je me présente en deux mots : je suis une femme de 51 ans, mère d'un fils homo de 20 ans. Je connais Contact depuis bientôt 2 ans (je suis la secrétaire de Contact Isère depuis cette année).
Mon fils a fait son coming out depuis 2 ans.
Je voulais juste un peu réagir au dernier message d'Andrée sur le "choix" de son fils. Je suis certaine que si nos fils avaient choisi, ils auraient choisi d'être hétéro, c'est quand même plus simple dans notre société. Je pense que cela est important d'intégrer ce fait, cela nous permet d'avancer et de faire le deuil du projet initial même s'il était pas vraiment conscient. Je n'ai qu'un fils et c'est vrai que moi aussi, j'ai quelquefois des pensées un peu tristes quand je pense aux petits enfants (enfin, on ne sait jamais, peut être adoptera-t-il un jour ?) mais je sais aujourd'hui qu'il est amoureux et heureux alors que vouloir de plus. Juste encore un petit mot : je connais le compagnon de mon fils et en fait, cela m'a rassuré et fait tomber plein de clichés que j'avais.
Désolée pour la forme de ce message mais je suis émue, c'est la première fois que je m'exprime sur un forum de discussions.
Et Andrée, je serais ravie de te rencontrer si je descends dans le Sud ou si tu montes à Grenoble.
Brigitte

Sylvain
Messages : 65
Inscription : 14 juil. 2007 20:26

Message par Sylvain » 14 août 2007 13:26

Bonjour Brigitte,

Merci pour ton action dans l'association que j'ai découvert récemment via ce forum.
Plein de vérité ton message sur le choix... Y en a même beaucoup qui en arrivent à choisir d'être hétéro (enfin... qui choisissent de se forcer à y croire)...
On a beau être aveugle au fond d’une grotte et mort ou quoi on sent le jour se lever chaque matin, toutes les 25 heures.

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

LE CHOIX

Message par Andrée » 14 août 2007 19:50

Bonjour Brigitte,
Je serais aussi très heureuse de te rencontrer si tu descendais dans le "Midi" comme disent les "parisiens" ;) Je plaisante.
Pour en revenir au terme "le choix" Je sais absolument qu'il n'a rien choisi.
Vois-tu, lorsqu'il nous a révélé son homosexualité, j'ai éclaté en sanglots, je n'ai pu les retenir. De gros sanglots, pour un très très gros chagrin.
C'est une scène qui restera à jamais dans ma mémoire, et plus encore les paroles de mon fils qui répondait à ma question :
"Mais pourquoi celà m'arrive à moi"
Réponse de mon fils : "non, maman ce n'est pas à toi que celà arrive, c'est à moi" Je n'oublierai jamais ces mots là. Là j'ai tout compris. Mais vois-tu, et c'est l'inconvénient du net, on écrit, on ne se relie pas forcément, on ne pèse pas forcément les mots à l'écriture. Alors qu'à l'oral, il y a toujours la possibilité de nuancer. Je sais que tu as raison, je l'ai compris, et c'est pourquoi j'essaie de progresser pour l'aider, comment dire, pour ne pas ajouter, par mon incompréhension, mon ignorance, des problèmes à ceux qu'il ne doit pas manquer de rencontrer parfois.
Je me dis au moins qu'il se dise, "Eux (ses parents) ont compris.
Voilà j'ai été un peu longue, un peu décousue, mais c'est un peu mo défaut (partir un peu dans tous les sens ;)
Parler, encore parler, je crois qu'en ce qui me concerne la solution est là.
J'en parle avec mon fils (un peu moins désormais) Mais je ne veux pas être un poids supplémentaire. Comme tu dis, il est heureux, je le vois et le sens heureux. Et c'est pour nous le plus important, j'en suis fermement convaincue, après être passée par de nombreux états d'âmes, à la réflexion, c'est notre fils, notre enfant. Et nous voulons son bonheur avant tout. Je me dis aussi, en parcourant le forum, :?:
Non, je ne me dis rien ;) Je n'arriverai pas à formuler correctement ce que je ressens. Peut-être si nous avons la chance de nous rencontrer, serais-je un peu plus prolixe (quoique là ... déjà ... c'est pas mal)
;)
Gros bisous.
ANDREE

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

LE CHOIX réponse à SYLVAIN

Message par Andrée » 14 août 2007 19:52

:) Bonsoir Sylvain ...
Lis le message, si tu peux, que je j'ai répondu à brigitte quant au choix.
Je te fais de gros bisous.
A bientôt.
ANDREE.

Sylvain
Messages : 65
Inscription : 14 juil. 2007 20:26

Message par Sylvain » 14 août 2007 21:12

Beau témoignage, cousu juste comme il faut à mon avis. J'admire ce que tu dis et la façon dont tu prends les choses.

Nous les pédés (oui j'utilise parfois ce mot... l'important c'est pas le mot mais le concept qu'on y met derrière), alors qu'il nous a fallut des années pour l'accepter, on voudrait que tout le monde l'accepte facilement, mais quoiqu'on en dise ça arrive à une mère aussi, avoir un fils homo, c'est quelque chose qui fait partie de sa vie et c'est pour ça que j'ai peur de lui dire. Mais lui imposer un beau fils, ne pas lui donner de petits-enfants... Certes c'est ma vie, et c'est dommage de la tenir écartée de ça (pas pour toujours !), mais c'est pas facile pour elle non plus.
On a beau être aveugle au fond d’une grotte et mort ou quoi on sent le jour se lever chaque matin, toutes les 25 heures.

Sylave
Messages : 75
Inscription : 30 juil. 2006 21:50
Localisation : La Rochelle (Charente-Maritime)

Message par Sylave » 14 août 2007 22:22

Bonjour Andrée

La première fois que j'ai parlé avec mon fils de son homosexualité, il avait 14 ans. Il etait si jeune et desemparé.

C'est lui qui m'a dit "Pourquoi ca m'arrive à moi ?"

Moi non plus je n'oublierai jamais cet instant ou son regard cherchait des réponses que j'etais incapable de lui donner, tout simplement parce qu'il n'y'en a pas.

J'ai compris à ce moment là qu'il avait plus que jamais besoin d'etre sécurisé et de savoir que nous l'aimions toujours.

Alors je l'ai rassuré du mieux que j'ai pu avec le peu de connaissance que j'avais à ce moment là.

La suite , tu la connais Andrée, tout est dit dans les nombreux messages que j'ai laissé ici. Je ne vais pas me répéter.

Mais bon, nos histoires sont differentes, le mien était enfant, le tien était adulte. Tu aurais peut-être réagi comme moi si tu l'avais su plutôt, qu'en penses-tu ?

Je t'embrasse et j'espère vraiment que prochainement tu lanceras une invitation a ton fils et son ami.
Tu verras ce n'est pas si terrible ;)

A bientôt
Sylvie

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

LE CHOIX ET LES MOTS ...

Message par Andrée » 14 août 2007 22:54

;)
Sylvain, tu connais ta maman mieux que quiconque, comme elle de son côté te connait mieux que personne. Toi seul sait si elle est prête, si elle peut entendre, et surtout écouter. Je pense que c'est un pas à franchir, mais il faut avoir confiance en l'amour de ta maman (et celà toi seul peut le savoir)? Mon fils, je pense, était arrivé à un espèce de point de non-retour, je veux dire par là qu'il n'en pouvait plus de taire, et, je l'ai lu sur le forum, il s'est lancé, il nous a fait confiance (je pense tout de même en connaissance de cause)
COURAGE. GROS BISOUS.
ANDREE.

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

REPONSE À SYLAVE.

Message par Andrée » 14 août 2007 23:03

Merci Sylave de ta réponse.
Je pense comme toi, que lorsque la révélation est faite par "presque" un enfant, si jeune, on n'a sans aucun doute pas la même réaction.
La question que je me pose, c'est que dans le coeur d'une mère, qu'ils aient 30 ans, ou 16 ans, ils sont toujours nos "petits".
Et je dois dire, que depuis quelques mois, comment dire, je réalise que mon "petit" est devenu un homme, un adulte. (non je maintiens un homme ;)
Celà a été un détonateur (en ce qui me concerne) qui a coupé (très brutalement je l'admets), ce que les parents appellent "le cordon .... ;)
Alors je (nous) allons l'aider à démarrer (quoiqu'il ait commencé sans nous !) Nous allons prendre le train en marche... Et j'espère que au fil du temps, nous irons tous dans la même direction.
Quant à une rencontre.. Il nous faut encore un peu de temps.
Nous sommes pour l'instant à bord d'un RER ... ;)
Encore un peu décousue ...
Bisous et à bienôt.
ANDREE.

Brigitte
Messages : 8
Inscription : 05 avr. 2006 15:12
Localisation : Grenoble (Isère)
Contact :

Message par Brigitte » 15 août 2007 11:39

Bonjour Andrée,
Je trouve que tu as fait beaucoup de chemin et surtout je ne voulais pas te censurer :oops: . moi aussi, j'ai été "estomaquée" (c'est vraiment le mot juste) quand je l'ai appris, j'ai pleuré, je me suis réfugiée chez des amis ce soir là car j'étais incapable de parler. moi aussi, j'ai dit plein de choses qui peuvent faire mal sans aucunement avoir cette volonté. mais c'est vrai que j'ai eu de la chance de rencontrer très rapidement des parents et des homos super au sein de Contact qui me font progresser à la vitesse de la lumière. Nous avons pu "dégonfler" au sein des groupes de paroles que nous avons. J'ai encore beaucoup à apprendre avec eux mais cela m'a déjà permis d'aborder cette question avec mon fils de façon plus tranquille même si la sérénité n'est pas encore là. Alors surtout, ne te censure pas sur ce forum, c'est important de dire ce que l'on pense.
A bientôt, j'espère et gros bisous ;)
Brigitte

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

Censure ? vous avez dit censure ! ...

Message par Andrée » 15 août 2007 20:49

;)
Bonsoir Brigitte,
Je ne me censure pas, mais j'hésite à dire le fonds le tréfonds de ma pensée, par peur de blesser, de faire du mal, par maladresse.
Et puis il y a des choses auxquelles tu t'accroches pour te dire, que "hé bien, il est homo, oui mais il vit une relation stable, sincère, profonde (ces deux dernièrs adjectifs, c'est lui qui les emploie) et j'espère de tout mon coeur qu'ils sont exacts. Donc je me dis que certains parents doivent vivre sur ce même chemin, des choses bien plus difficiles ... (je n'en dirai pas plus) c'est une façon toute personnelle que j'ai pour me remonter le moral lorsque celui-ci est down.
Comment aider, que dire face à certaines choses, que tu vis à ta façon à toi avec ton âme. Je me rends compte qu'il est très difficile d'aider, parce que personne ne réagit de la même façon face à une même situation. Tout au plus peut-on parler de son expérience personnelle, mais ceci aide-t-il vraiment ? Je m'aperçois en venant très régulièrement sur le forum, que oui. Les expériences des autres, lorsqu'elles sont similaires aux tiennes t'aident. Elle te font voir que face à certaines situations, plusieurs réactions sont possibles, à toi de voir quelle est celle qui pourrait convenir avec ta personnalité. En bref (ouf ;) Tu te dis, oui j'ai mon caractère, mais ne puis-je envisager de réagir autrement.
Pas très clair tout celà.
A très bientôt.
GROS BISOUS.
ANDREE.

Sylvain
Messages : 65
Inscription : 14 juil. 2007 20:26

Message par Sylvain » 15 août 2007 21:35

En fait c'est vrai c'est peut-être mieux de le dire avant, au moment où on se les pose les questions... J'ai un peu l'impression d'avoir coupé le cordon avec ma famille, pour vivre ma vie de mon côté, m'accepter sans eux. Je l'ai dit à deux de mes frères, ça nous a pas forcément rapproché... Je ne l'ai pas encore dit à mes parents, mais j'ai l'impression qu'au mieux ça sera froid, qu'on s'est détaché un peu

Ah la la c'est compliqué tout ça... J'espère que tu n'as pas ce sentiment avec ton fils Andrée :)
On a beau être aveugle au fond d’une grotte et mort ou quoi on sent le jour se lever chaque matin, toutes les 25 heures.

Répondre