je ne comprends pas, détresse d'une maman

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

primerose
Messages : 1
Inscription : 21 juil. 2022 15:58

je ne comprends pas, détresse d'une maman

Message par primerose »

Bonjour,

je saute enfin le pas après 1 an et demi de désespoir, de questions, de colère, de tristesse... tellement de sentiments que je ne connaissais pas ou très peu auparavant.
Maman d'une ado de 16 ans, je suis divorcée du papa depuis 13 ans mais nous nous entendons très bien. Nous sommes tous les trois très proches et l'aimons profondément (et nous lui disons régulièrement)
depuis petite et jusqu'à son entrée au lycée, elle était "fille", s'habillait comme une fille, portant jupes et robes (j'ai conservé, à sa demande, sa robe préférée, du 8 ans, jusqu'à ses 13 ans car elle ne voulait pas s'en séparer), elle était réticente à l'idée de se faire couper les cheveux et n'acceptait qu'un épointage ou de se faire faire des anglaises :D , ça chambre ressemblait à une caverne d'Ali Baba de jouets de fille surtout des jouets créatifs (bijoux, bougies... cadeau de sa liste du père noël). Elle avait très peu d'ami(e)s mais ne semblait pas en souffrir (et puis la quantité ne fait pas qualité).
Il y a un an et demi de cela, après son entrée au lycée et avoir vécu quelques confinements largement compensés par des heures sur son ordinateur, découvert la kpop et les cosplays, elle me demande de pouvoir consulter un psychologue car elle a besoin de se confier et ne souhaite pas le faire avec moi. J'accepte bien évidemment, son bien être est primordial pour moi.
A la fin du premier rdv, elle demande à me parler et m'annonce qu'elle est transgenre (le tact ne fait pas parti de son vocabulaire à notre grand désespoir, sans être méchante, elle est cach!). Elle me demande ce que j'en pense. Je lui réponds que je ne pense pas, puisque jeux de fille, cheveux, vêtements et attirance (physique) pour le sexe masculin. Elle a eu une réponse pour chacun de mes arguments: vêtements: ça fait bien longtemps qu'elle ne veut plus porter de robes ou de jupes, cheveux: ça tombe bien que j'en parle parce qu'elle veut se faire couper les cheveux très courts, jouets: c'est des cadeaux c'est pas elle qui a choisi (c'est quand même pas moi qui faisais sa liste de noel :shock: ) attirance pour le sexe masculin: ce n'est pas parce qu'elle est garçon qu'elle ne peut pas aimer les garçons :? Je lui ai répondu que j'étais contente qu'elle m'en parle mais que j'étais aussi contente qu'elle ai demandé l'aide d'un psy puisque, étant sa maman, quoi que je dise (surtout si je ne suis pas d'accord avec elle) ce sera forcement parce que je veux aller contre ce qu'elle dit.
Ca a vraiment été un cataclysme, je pleurais souvent et ne savais plus quoi faire. J'en ai parlé, à mes amies proches (ça soulage mais ça fait pas tout).
Elle a changé 3 fois de psychologue, elle est suivi par un jeune psychiatre en ce moment mais elle souhaite encore changer. en tout ça fait 4, bientôt 5 en un an et demi, j'ai épuisé les ressources des psychiatres de ma ville (elle veut un psychiatre car possibilité de prescriptions médicales).
Elle a eu une relation qui n'a durée que très peu de temps avec une fille et (d'après mes sources car je ne lui pose pas de question à ce sujet, elle n'a pas aimé)
Nos peurs, craintes et désespoir nous ont valu une dénonciation aux services sociaux pour maltraitance sur enfant 6 mois après l'annonce, car (à dit l'appel anonyme) nous ne prenions pas en considération sa transidentité (classé sans suite). Ca nous a encore plus blessés. Comment voulez vous assimiler ça en 6 mois??. Elle s'habille comme elle le souhaite, se coiffe comme elle le souhaite, se comporte comme elle le souhaite, nous ne lui mettons aucune barrière, nous n'arrivons simplement pas encore à nous faire à l'idée. C'est dur. Comme je l'ai dit à l'assistante sociale, j'ai l'impression qu'on m'arrache ma fille et de mourir à petit feu.

Au bout d'un an et demi je n'arrive toujours pas à la comprendre (et son papa non plus). Pas que nous soyons transphobe ou homophobe au contraire nous sommes assez ouvert sur le sujet, elle le sait bien puisque nous avons dans notre entourage proche, quelques amis homo, fille ou garçon, qu'elle fréquente elle aussi depuis son enfance, mais parce qu'elle nous déroute par son comportement.
Elle veut être garçon mais se maquille (sa liste de noël était d'ailleurs majoritairement du maquillage), porte des crocs top, des shorts très courts très féminins, ses cheveux sont au carré et bleu, regarde des soaps d'ado cliché genre jeune écervelée qui tombe amoureuse de l'élève le plus branché du lycée et tout est bien qui se fini bien.. ils vécurent heureux...
je crois que cela serait plus facile à assimiler si elle se comportait vraiment comme un garçon. Là on ne sait plus trop bien...

En juin, elle m'annonce qu'elle veut quitter son lycée parce qu'elle ne s'y sent pas bien. Nous l'avons donc inscrite dans un lycée privé. Nous le faisons pour elle, pour son bien être, malgré le coût non négligeable. Aujourd'hui elle m'envoie un message pour me demander de l'inscrire avec son prénom de garçon (que je ne connais pas d'ailleurs. elle ne m'en a jamais parlé) j'ai lu mais n'ai pas répondu..

je n'y arrive plus... je n'arrive plus, au bout d'un an et demi à vivre cette situation sans garder la tête hors de l'eau. J'ai mis ma vie entre parenthèse, métro boulot dodo selon l'expression consacrée (et même le boulot c'est compliqué) alors que j'étais plutôt dynamique, je n'ai plus envi de rien, juste de la comprendre.
est-elle vraiment transgenre et son comportement "normal" ou est-elle influencée par les réseaux sociaux et son hypersensibilité? Je me sens seule, triste, dépassée et au bout du rouleau
Merci d'avoir pris le temps de me lire
Prim'

Magnus
Messages : 8
Inscription : 17 juin 2022 21:05

Re: je ne comprends pas, détresse d'une maman

Message par Magnus »

Difficile situation, je comprend votre malais... Je suis moi-même trans', mais un "vieux" trans de 38 ans qui a terminé sa transition. J'ai eu moi-même des difficultés relationnelles avec ma mère depuis mon coming out trans (je ne lui ai pas fait mon coming out pansexuel, peut-être un jour...).
Votre enfant a probablement joué le rôle de la fille modèle, ça arrive souvent que les personnes trans le fassent avant de transitionner, il n'y à rien de problématique, c'est une forme de protection qu'on met en place pour diverses raisons... Et puis, les écossais portent des kilts (qui restent des jupes), les acteurs se maquillent, les polynésiens portent des robes aussi, cela ne fait pas d'eux des femmes...
Je sais qu'on vis dans une société stéréotypée, les hommes doivent être virils, pas se maquiller, ne pas porter de robes et ne pas pleurer... ce ne sont que des injonctions pour uniformiser la société. Mais ce que je peux vous conseiller, c'est de lâcher du leste, de vous poser... si votre enfant est un garçon avec une expression de genre féminin, il n'y a pas de problème, tout va bien. Il explore, teste, expérimente et trouvera son style, son expression de genre quand ce sera le moment pour lui, même si pour les parents, c'est pas évident à suivre.

Quant à l'effet "influence des réseaux", non, juste qu'on en parle plus facilement qu'il y a 5 ou 10 ans, même si la transidentité a toujours existée, la parole trans a très longtemps été bridées (médecine, société)... aujourd'hui, nous prenons plus facilement la parole, nous nous visibilisons pour dire que nous existons, que tout le monde peut être de près ou de loin être confronté à la transidentité, et qu'il n'y a pas de mal à être trans, qu'on soit enfant, ado, adulte... ce sont des témoignages d'existence, de vie...

Avez-vous rencontré les psychologues qu'il a rencontrés? s'il est toujours suivi, il serait intéressant pour vous (et son père si monsieur le souhaite) de pouvoir avoir un temps avec ce professionnel de santé, avec et sans votre enfant, pour échanger, parler de vos ressentis avec quelqu'un d'extérieur à la famille.

Vous pouvez aussi aller sur ce forum en tant que parent, votre enfant aussi peut y aller: https://forum-ftm.fr/, vous y trouverez pas mal d'informations et pourrez échanger avec des personnes concernées (personnes trans ou proches de personnes trans).
Sur Youtube, vous trouverez pas mal de témoignages différents d'hommes trans, non-binaires, en francais notamment.

J'espère vous avoir répondu au mieux, mais surtout, prenez le temps qu'il vous faut, soyer bienveillante, envers vous-même et envers votre enfant.
Prenez soin de vous.

Klr
Messages : 2
Inscription : 31 juil. 2022 22:46

Re: je ne comprends pas, détresse d'une maman

Message par Klr »

Bonjour
Je vis exactement la même situation que vous. Ma fille 15 ans, toujours très « fille » même trop à mon goût m’a annoncé être trans il y a 1 an et 1/2.
Je ne sais pas quoi faire. Elle n’attend que la prescription d’hormones, a déjà fait une TS et menace de recommencer.
Rien en elle ne me fait penser qu’elle est un garçon.
J’ai besoin de conseils et de témoignages de gens qui ont vécu la même chose.
Merci !

Titus
Messages : 249
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: je ne comprends pas, détresse d'une maman

Message par Titus »

Klr a écrit :
31 juil. 2022 22:49
Bonjour
Je vis exactement la même situation que vous. Ma fille 15 ans, toujours très « fille » même trop à mon goût m’a annoncé être trans il y a 1 an et 1/2.
Je ne sais pas quoi faire. Elle n’attend que la prescription d’hormones, a déjà fait une TS et menace de recommencer.
Rien en elle ne me fait penser qu’elle est un garçon.
J’ai besoin de conseils et de témoignages de gens qui ont vécu la même chose.
Merci !
Bonjour Je comprends votre désarroi.
Vous soulignez le fait que rien en elle indique qu'elle est un garçon.
Il faut savoir que souvent la personne lgbt va dissimuler sa transidentité ou son homosexualité par tous les moyens aux autres, à son entourage proche mais aussi à elle-même, lorsqu'elle se découvre.
Souvent elle va vivre une période de déni, elle va refuser sa réalité d'être lgbt , avoir honte etc. Et sentir un profond mal être.
Peut être elle faisait très fille dans cette phase de déni pour éloigner justement le spectre d'être un garçon le plus loin possible d'elle.
Ce sont bien sûr des hypothèses.
Mais il faut savoir qu'il y a ce que l'on appelle ce processus de coming-in (dire à soi même que l'on est lgbt avant de pouvoir le dire aux autres une fois la phase de déni passée ) qui est très fréquent chez les lgbt.

Ensuite quoi faire je pense qu'il faut que vous preniez votre temps pour évoluer à votre rythme , vous n'êtes pas obligé d'accepter d'un coup tous les changements qu'impose cette transition.
Il est tout à fait légitime de réclamer du temps pour gérer émotionnellement cette situation.
Le mieux est peut-être venir à l'un des prochains groupe de parole lgbt où d'autres parents d'enfants trans peuvent être présents comme des personnes trans. Les échanges se font dans la bienveillance et sans jugement

LorelaiSawyer
Messages : 1
Inscription : 02 mai 2023 21:43

Re: je ne comprends pas, détresse d'une maman

Message par LorelaiSawyer »

Bonjour, c'est normal d'avoir des doutes et des inquiétudes lorsque notre enfant exprime une identité de genre différente de celle à laquelle nous nous attendions. L'idée d'une extension cheveux est une option que votre fille pourrait envisager pour explorer une apparence plus masculine tout en respectant ses préférences personnelles, comme le maquillage. Les extensions de cheveux peuvent offrir une plus grande liberté de coiffure et lui permettre d'expérimenter différents looks. Rappelez-vous que chaque individu est unique et qu'il n'y a pas de "bonne" façon de se comporter en tant que personne transgenre. Chacun trouve sa propre façon d'exprimer et de vivre son genre. Je vous conseille de continuer à soutenir votre fille, d'être à l'écoute de ses besoins et de chercher des ressources pour mieux comprendre l'expérience transgenre. Il existe des groupes de soutien et des professionnels qui peuvent vous aider à traverser cette période. Vous n'êtes pas seuls dans cette aventure.
Dernière modification par LorelaiSawyer le 15 mai 2023 10:33, modifié 1 fois.

paul_france
Messages : 9
Inscription : 06 mai 2023 14:14

Re: je ne comprends pas, détresse d'une maman

Message par paul_france »

Bonjour,

Je suis désolé d'entendre votre histoire et de voir à quel point cela vous affecte. Il est clair que vous êtes une mère aimante et soucieuse du bien-être de votre enfant.

Le fait que votre enfant soit transgenre peut être difficile à accepter pour vous, mais il est important de comprendre que cela fait partie de qui il est. Il est courageux de sa part d'avoir partagé cela avec vous et de chercher de l'aide pour naviguer dans cette situation.

Il est également compréhensible que vous soyez dépassé par le nombre de psychologues que votre enfant a vu en un an et demi. Cela peut être épuisant pour vous et pour votre enfant. Cependant, il est important de continuer à chercher de l'aide jusqu'à ce que vous trouviez un professionnel avec qui votre enfant se sent à l'aise et qui peut lui offrir l'aide dont il a besoin.

Il est également important de ne pas perdre de vue le fait que votre enfant a besoin de votre amour et de votre soutien, peu importe ce qui se passe. Vous pouvez peut-être chercher un groupe de soutien pour les parents d'enfants transgenres pour vous aider à comprendre et à accepter la situation.

En fin de compte, il est important de se rappeler que votre enfant est toujours votre enfant, peu importe comment il choisit de s'identifier. Il est important de lui montrer de l'amour et du soutien inconditionnel, même si cela peut être difficile à accepter.

Avatar de l’utilisateur
loposKillas
Messages : 1
Inscription : 10 mai 2023 18:07

Re: je ne comprends pas, détresse d'une maman

Message par loposKillas »

il est difficile de savoir qui n'a pas eu d'enfants

Répondre