Mon enfant est transgenre et mon mari ne l'accepte pas

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

SailorLFE
Messages : 1
Inscription : 15 janv. 2021 13:05

Mon enfant est transgenre et mon mari ne l'accepte pas

Message par SailorLFE »

Bonjour,

J'avais déjà posté un message sur Doctissimo, mais malheureusement je n'ai eu aucunes réponses qui m'aident vraiment.
Donc je le reposte ici, si vous pouvez me faire part de votre expérience sans jugements.

Je viens vider mon sac sur un sujet très compliqué.

Pour vous situer mon histoire, je suis belle-maman d'un enfant transgenre qui a aujourd'hui 14 ans. A 12 ans et demi, ma belle-fille a annoncé par lettre à ses parents (je n'étais pas présente à ce moment) qu'elle était transgenre et donc qu'il fallait l'appeler par un prénom masculin et la genrer au masculin.

Ca a été un choc pour notre famille car bien qu'elle ne soit pas hyper "féminine", nous ne pensions pas que ça caché un mal-être comme celui-là.

Bref, le temps passe, sa maman accepte de mieux en mieux la situation au point que moi et mon mari trouvons parfois qu'elle va un peu trop loin et qu'il serait mieux de rester neutre quelque temps pour être sûr que c'est ce que veut vraiment l'enfant.

Petit à petit, je me met à la/le genrer parfois au masculin sans pour autant utiliser son prénom masculin et je surprends parfois mon mari à le faire par inadvertance et je me dis que nous sommes sur le chemin de l'acceptation.

Mon mari semble penser que notre enfant est en fait non-binaire et il se satisfait de cette situation en se disant qu'il peut continuer à le genrer au féminin.

Il n'a pas tout a fait tord car d'après ce que je sais, notre enfant se définit comme garçon transgenre non-binaire, ce qui pour moi n'a pas vraiment de sens mais dénote que le "choix" n'est pas encore clair dans sa tête.

Il y a quelques jours, j'essaye de discuter de ce sujet avec mon mari pour le préparer à l'éventualité que notre enfant change de prénom à 15 ans puisque l'adolescence psychologique est fini à cette période et qu'il saura mieux ce qu'il voudra.
Et là, je tombe des nues car mon mari me dit qu'il y ai complètement opposé jusqu'à ces 18 ans et que même si notre enfant fait une transition après il veut continuer à l'appeler par son prénom féminin et le genrer au féminin.

Depuis j'ai le moral en berne, je vois perdurer cette situation très inconfortable dans le temps et ça m'angoisse et me fait souffrir (je pleure en écrivant). J'ai peur que notre famille éclate à cause de son inflexibilité. D'autant que nous avons un petit garçon de 2 ans qui est au milieu de tout ça et risque d'en souffrir aussi.

Je vous passe, les problèmes de scarification, troubles alimentaires qui découlent peut-être de ce mal-être et nous inquiète énormément.

Avez-vous eu ce problème d'un proche qui se voile complètement la face sur ce sujet sensible ?
Si oui, avez-vous réussi à trouver une solution pour ce proche accepte l'identité de genre de l'enfant ?

Merci d'avance de vos réponses.

J-Lyon
Messages : 135
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Mon enfant est transgenre et mon mari ne l'accepte pas

Message par J-Lyon »

Bonjour SailorLFE,

Tout d'abord, soyez la bienvenue sur ce forum.

Vous êtes au bon endroit pour discuter ce genre de situation et surtout de recevoir des témoignages et partage d'expérience sans aucune forme de jugement. Bien au contraire, ce sont les situations vécues par chacun d'entre nous que ce soit en tant que personnes LGBT+ ou parents/proches de personnes LGBT+.

Je pense que vous aurez des informations sur le sujet, il faudra juste être patiente car ce forum est totalement bénévole et donc les personnes viennent et répondent quand elles le peuvent.

De mon coté je n'ai pas ce genre de situation vécue, même si j'ai la situation de proches avec un-e d'ado de 14 ans aussi qui se déclare non-binaire mais dans une famille très ouverte sur le sujet.

Si besoin, il y a la ligne téléphonique de l'association sur le site et les réunions (quand elles seront possibles évidemment) pour partager les expériences entre parents. Si vous habitez proche d'une association contact et si votre mari est ouvert à la discussion avec d'autres, ce peut etre un moyen de mieux comprendre ce qui se passe et comment son attitude pourra influencer en bien ou en mal (si il reste campé sur ses positions) le développement psychologique de sont enfant. Surtout, malgré un jeune âge, on ne dit pas cela sans qu'il n'y ait de ressenti profond. Ce n'est pas une "mode" comme certains peuvent le penser. Ca n'a aussi rien à voir avec une question de majorité à 18 ans pour faire ce que l'enfant veut. La majorité administrative n'a rien à voir avec le développement de la personne.
En revanche, savoir l'accompagner est primordial, notamment à savoir si il y a besoin de comprendre ce qu'il se passe, si tout va bien avec son entourage, ses ami-e-s, l'école, etc.

Il y a bon nombre de ressources sur le sujet sur certains sites bien développés. Je pense que certaines personnes ici sont plus a même de vous les indiquer. Peut-être y a t'il des informations que votre mari pourrait lire à ce sujet pour mieux comprendre ce qui se passe et comment aborder le sujet.

Ne vous sentez pas seule, il y a beaucoup de personnes dans la situation que vous vivez. En espérant que vous trouverez des réponses à vos questions ici avec d'autres personnes qui feront part de leur témoignage.

bonne journée.

billy
Messages : 19
Inscription : 07 janv. 2021 17:04

Re: Mon enfant est transgenre et mon mari ne l'accepte pas

Message par billy »

Bonjour SailorLFE,

Par rapport à la réaction de votre mari, il doit probablement souffrir de la situation en silence, d'où peut être son blocage. J'ai l'impression que j'ai car d'après ce que vous dîtes, vous n'attendiez pas à cette réaction de sa part.

Peut être, vous pourriez aborder la discussion quand vous serez seule avec lui sans les enfants, autrement, en commençant par "Je vois bien que tu souffres de la situation avec ta fille. Dis moi ce qui te fait souffrir ?", sans jamais revenir sur son opposition et sans le culpabiliser sur son refus pour ne pas le braquer,
Peut être, si votre mari arrive à partager avec vous ses ressentis, sa souffrance et ce qui le bloque par rapport à votre belle fille, vous arriverez ultérieurement et peu à peu par la suite à revenir sur son inflexibilité pour le changement de prénom de votre belle fille.

Bon courage.

Avatar de l’utilisateur
Quetzal
Messages : 136
Inscription : 27 avr. 2020 08:38

Re: Mon enfant est transgenre et mon mari ne l'accepte pas

Message par Quetzal »

Bonsoir,

Tout d'abord merci de votre partage.

Je pense que la neutralité n'existe pas : être "neutre" ici ça voulait dire ne pas aller dans son sens, donc prendre le partie de nier son vécu, son genre. Je n'appelle pas ça être neutre....

Ensuite, se définir comme garçon non-binaire ne signifie pas nécessairement que ce n'est pas clair dans sa tête.
Par expérience, j'ai remarqué chez un certain nombre d'hommes trans qu'il peut être compliqué pour certains de s'approprier le terme "homme" pour se définir, car il n'est pas forcément facile de rejoindre une classe sociale dominante (pouvant être perçue, à juste titre, comme une catégorie social d'oppresseur...). Se définir non-binaire peut être une façon de rejeter l'appartenance à une classe sociale vis à vis de laquelle on a des sentiments ambivalents.
Ça peut aussi être une façon pour certaines personnes de genre non-binaire de dire qu'elles transitionnent vers du masculin sans que cela signifie qu'elles soient des hommes. En fait, la société ne reconnaît que deux genres, donc il peut être plus "simple" et reposant en quelque sorte d'être perçu et désigné comme tel. Tout en étant de genre non-binaire. (en gros : je dis et je suis reconnu comme homme, et ça me va parce que ben ça équilibre le fait d'avoir été assigné et désigné en tant que femme jusqu'à présent, mais je me définis comme non-binaire car "homme" n'est pas mon genre (c'est juste ma classe sociale"). Par exemple.

Il y a plein de façon de se définir, et quelque part l'important c'est la façon dont la personne indique devoir être appelée (son prénom) et genrée (ses pronoms et accords) et de respecter cela.

Par ailleurs, être de genre non-binaire ne donne pas autorisation d'utiliser alternativement féminin ou masculin... ça n'a rien à voir. On peut être de genre non-binaire et employer strictement le masculin (ou strictement le féminin), avoir un prénom culturellement "genré" etc.

Aussi, 15 ans n'est pas un âge clef : il n'existe aucun âge fixe pour le développement (on sait bien que certains enfants parlent avant d'autres, marchent avant d'autres, sont pubères avant d'autres etc). Certaines personnes trans savent pertinemment quel est leur genre dès qu'elles savent parler... d'autres en prennent conscience à 50 ans. Pour certaines personnes trans, attendre d'avoir 15 ans pour être respectées, c'est une véritable torture. Comment voulez-vous dans ces conditions développer une confiance en soi et une estime de soi correcte alors qu'on vous a nié et invalidé pendant des années ? :/

Si son père refuse de respecter son genre, au delà du fait que c'est d'une grande violence envers son enfant, ça lui permet effectivement de s'opposer à ce qu' puisse entamer des démarches. Or quand on est ado, la notion du temps est très étirée, et 2 ans ça peut être synonyme de "10 ans" voire de "jamais"... :/ Sans parler de l'impact irréversible que peut avoir sa puberté sur lui, et des conséquences pour lui par la suite... (psychologiques mais aussi physique si ça lui rend nécessaire des chirurgies qui auraient pu être évitées par ex).
Ça ne peut qu'être dommageable pour lui.

Il y a bien des parents qui refusent de bien genrer leur enfant. Mais honnêtement, c'est se voiler la face : quand son père et lui marcherons dans la rue (si malgré la situation ils gardent contact), et que son père parle au féminin d'une personne qui a une barbe et que tout le monde perçoit au masculin par exemple, son père risque de se faire regarder bizarrement dans la rue..!
Et s'il le fait alors que son enfant a une apparence androgyne.. ça revient à lui mettre une cible dans le dos. (car outer une personne trans peut avoir des conséquences allant des insultes à l'agression voire pire).
Son père réagit sûrement comme ça faute de savoir comment mieux gérer la situation, mais il me semble qu'il pourrait être intéressant qu'il se rende compte des conséquences que peut avoir un tel comportement :(

Il existe des brochures pour l'entourage (site web de chrysalide, asso trans de Lyon, par exemple), et des sites d'infos, tels que le wikitrans. N'hésitez pas à vous rapprocher d'assos de votre région pour demander des infos. Et orienter votre beau-fils vers une asso trans aussi pourra lui permettre d'échanger sur ce qu'il vit s'il en a besoin, et de rechercher du soutien communautaire :)

Bon courage en tout cas. N'hésitez pas à être le lien avec votre conjoint pour le faire avancer progressivement, ou demander du soutien pour ce faire si cela vous semble trop dur.

Répondre