Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Répondre
Guillaume
Messages : 5
Inscription : 08 oct. 2020 23:55

Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par Guillaume »

Je me présente, je suis un garçon de 23 ans, je me sens un peu perdu dans ma vie aujourd’hui et j’espère que vous pourrez apporter quelques réponses à mes questionnements.

Le collège a été une période assez difficile dans ma vie (pas bcp d’amis, j’étais toujours à l’écart des autres) ; le lycée n’a pas été vraiment mieux (harcèlement moral, toujours pas bcp d’amis même si je m’en suis fait quelques-uns) puis arriva la fac. C’est à partir de ce moment que je me rendis compte que quelque chose clochait : je me sentais, tout comme au lycée, “différent” des autres. Je n’étais pas exclu, j’ai des amis, mais je ne me sentais pas à ma place...

Parallèlement, je me suis toujours considéré comme hétérosexuel, j’ai toujours imaginé ma vie future avec une femme. Je n’ai jamais rejeté l’idée d’avoir une orientation différente, je ne m’étais simplement jamais posé la question sérieusement. Pourtant, plusieurs "indices” montrent qu’à priori les choses n’étaient pas réellement comme je me les imaginais : j’ai été attiré par plusieurs garçons au lycée dont mon meilleur ami, je n’ai jamais été vraiment emballé par les filles que les autres garçons trouvaient forcément “sexy”...

Malgré tout cela, je me considérais quand même comme hétéro. Je n’avais pas beaucoup confiance en moi au collège/lycée, donc je me disais : “je n’ai pas de copine parce que je ne suis pas assez attirant” et “je trouve certains garçons attirants parce que je les envie, je veux leur ressembler”. Plus récemment, pendant plusieurs années, il y a eu des phases ou je me posais quelques questions, et où je me considérais comme bi, tout en imaginant toujours ma vie adulte avec une femme. Au final, je n’ai jamais eu de relations sérieuses, ni couché avec personne. :(

Ce n’est qu’il y a quelques mois que j’ai eu un énorme déclic, après avoir vu sur Facebook un des garçons qui me faisait de l’effet au lycée (et dont j’étais évidemment persuadé qu’il était hétéro) en couple avec un autre garçon. Ça m’a fait l’effet d’une bombe, j’ai pris conscience de tous ces indices que j’ai cité précédemment et pour la première fois, je me suis demandé sérieusement : “est-ce que je suis gay ?”. Les semaines suivantes étaient un enfer, je pleurais tout le temps, j’avais cette question en tête 24h/24, j’ai fait des crises de panique… En même temps, il y a eu une sorte de changement dans ma tête, la première chose qui m’est venu à l’esprit quand je me suis imaginé en couple avec un garçon a été : “c’est génial”.

Ma mère s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas, et a tellement insisté pour savoir que je lui ai dit (pas tout évidemment). Elle m’a conseillé d’aller voir une psychologue pour m’aider, ce que j’ai fait. Mes parents sont très ouverts d’esprit sur les questions lgbt, mais je n’ai parlé de ça à personne d’autres de ma famille.

Aujourd’hui, j’ai fait une quinzaine de séance de psy, elle m’a bcp aidé et je suis bien mieux. Mais plusieurs de ses réflexions et de ces connaissances sur le sujet me gênent (elle ne connaissait même pas le sigle LGBT), et je trouve qu’elle a un point de vue un peu bizarre. Selon elle, “un garçon ne peut être que gay ou hétéro, c’est binaire ; les personnes bi sont des personnes qui ne sont pas épanouies dans leur vie et qui n’ont pas encore trouvé leur équilibre”, et “il faudra, quand je serais prêt, que je choisisse ma voie”. Tout cela va un peu à l’encontre de ce que je lis et ce que je vois sur les forums et dans les assos LGBT.

A-t-elle raison ? Je ne pense pas être réellement bisexuel même si je doute un peu, mais les réflexions de la psy sur le sujet me perdent encore plus. Est-ce une bonne manière de faire pour m’aider ?
Je compte lui parler de tout ça à ma prochaine séance, mais je voudrais avoir vos avis avant.

Je n’arrive pas à savoir aujourd’hui si je suis vraiment gay, malgré tout ce que je vous ai dit. Ma psy me dit aussi qu’il faut que “j’essaye” avec quelqu’un pour le savoir, ce que je trouve évidemment logique. Mais d’un autre côté, il y a cette phrase que j’ai trouvé sur un autre forum : “un hétéro n’a pas besoin de coucher avec un garçon pour savoir que ça ne lui plaît pas et qu’il est hétéro”.

Qu’en pensez-vous ?

Merci d’avance pour vos réponses, et désole pour le PAVÉ ! :mrgreen:
Dernière modification par Guillaume le 11 janv. 2021 16:26, modifié 3 fois.

AliceJ
Messages : 67
Inscription : 21 mai 2019 09:42
Localisation : Region Parisienne

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par AliceJ »

Bonsoir Guillaume,
Guillaume a écrit :
28 déc. 2020 20:12
Selon elle, “un garçon ne peut être que gay ou hétéro, c’est binaire ; les personnes bi sont des personnes qui ne sont pas épanouies dans leur vie et qui n’ont pas encore trouvé leur équilibre”, et “il faudra, quand je serais prêt, que je choisisse ma voie”. Tout cela va un peu à l’encontre de ce que je lis et ce que je vois sur les forums et dans les assos LGBT.

A-t-elle raison ? Je ne pense pas être réellement bisexuel même si je doute un peu, mais les réflexions de la psy sur le sujet me perdent encore plus. Est-ce une bonne manière de faire pour m’aider ?
Déjà entendu ça dans la psychanalyse par Freud et ses inventions fantaisistes.
Cette idée lui découlait de par sa volonté de faire de sa théorie du complexe d’œdipe une valeur forte d'affirmation de l'enfant et de sa sexualité. Or, sa théorie du complexe d’œdipe est rapidement abimée si l'on prend en compte la bisexualité dans l'équation.
Du coup, l'on peut imaginer que c'était plus simple pour lui de dire que les personnes bisexuelles sont sans repères forts et indécises pour garder sa théorie du complexe d’œdipe.

Pour conclure ? C'est des conneries.


Tes découvertes sur ta sexualité semblent t’épanouir, laisse ensuite porter ton cœur, que cela soit pour un garçon ou pour une fille.
Ensuite cela ne qu'un choix de label (ou non) pour essayer de décrire au mieux tes attirances, que ce soit bi ou gay.


Bonne soirée !

Alice

J-Lyon
Messages : 134
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par J-Lyon »

Bonsoir Guillaume,

Bienvenue à toi sur ce forum.

Tu as fait une longue mais exhaustive description de ton parcours et de l'état de tes réflexions. C'est très bien pour replacer le contexte.

Tout d'abord je pense que beaucoup de personnes homo ou bi se reconnaitront dans ton récit. En tout cas je me reconnais bien.
Il y avait une époque dans mon enfance et mon adolescence ou je ressentais une attirance envers les hommes (plutôt physique en général) et d'autre part j'avais en tête un modèle qui était celui d'un couple homme-femme auquel j'aspirai sans grande conviction, mais juste parce que c'était le modèle familial. Je ne faisais pas de lien entre les 2.
Et de même, j'ai eu un déclic fort. Pour ma part c'était un film. Il faut replacer le contexte des années 80-90 où l'homosexualité souvent traitée de manière très caricaturale. Mais ce film ou plutôt téléfilm montrait un amour simple entre 2 jeunes hommes et c'était juste beau et de la même manière je me suis dit : mais c'est ça que je veux, je suis comme eux.

Ceci pour t'expliquer que tu n'es pas un "ovni", mais bien une personne comme les autres qui ressent une attirance qui n'est pas celle de la société hétéro-normative.

Venons en maintenant à ta psy. Je n'ai jamais consulté de psychologue mais j'ai fait de la psychologie de l'adolescent en cours. Je rejoins Alice sur les théories freudienne quelques peu dépassée aujourd'hui (pour certaines de ces théories).
Ce qui est assez fou c'est que ta psy réagit comme mes parents auraient pu réagir : "essaye avant" ou bien encore "c'est peut etre parce que tu as peur des filles".
Tout ça est très ridicule à mon sens. Je ne sais pas si l'idée est vraiment de lutter contre ta psy à ce sujet. Peut être vaudrait il mieux te tourner vers un psy qui connait son sujet et je pense que l'asso Contact en connais.

Avec le recul que nous avons pour beaucoup d'entre nous qui vivons depuis longtemps notre orientation sexuelle, j'ai envie de te dire de ne pas trop te poser de questions aujourd'hui sur ton orientation gay ou bi. Tu n'as pas à entrer dans des cases. Tu trouveras au fil de l'eau, au fil de tes rencontres, aventures, histoires d'amour, qui tu es. Etre gay, bi, lesbienne, pansexuel, et bien d'autres encore, c'est s'accepter et se reconnaitre dans une orientation et dans une communauté.

Je ne sais pas si tout cela t'apporte des informations et des compléments. N'hésite pas à en parler encore.

J'ai aussi une ou deux questions pour toi : Par rapport à beaucoup d'entres nous, tu sembles avoir fait le plus difficile : ton coming-out à tes parents. Mais as tu des amis qui sont au courant ? n'as tu pas un(e) ami(e) de confiance avec qui tu peux en parler ? ce n'est souvent pas la même approche que les parents et ça permet aussi de parler du sujet différemment.
Quand les amis proches sont au courant ceci te permet d'être plus facilement toi même et c'est souvent comme cela que les choses avance et se déclenchent. Mais il faut que tu sois évidemment dans un environnement propice et sécurisant avec les personnes à qui tu en parles.

Finalement j'ai aussi fait un pavé.

Bonne lecture et encore une fois n'hésite pas à discuter ici.

Guillaume
Messages : 5
Inscription : 08 oct. 2020 23:55

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par Guillaume »

AliceJ a écrit :
28 déc. 2020 20:45
Bonsoir Guillaume,
Guillaume a écrit :
28 déc. 2020 20:12
Selon elle, “un garçon ne peut être que gay ou hétéro, c’est binaire ; les personnes bi sont des personnes qui ne sont pas épanouies dans leur vie et qui n’ont pas encore trouvé leur équilibre”, et “il faudra, quand je serais prêt, que je choisisse ma voie”. Tout cela va un peu à l’encontre de ce que je lis et ce que je vois sur les forums et dans les assos LGBT.

A-t-elle raison ? Je ne pense pas être réellement bisexuel même si je doute un peu, mais les réflexions de la psy sur le sujet me perdent encore plus. Est-ce une bonne manière de faire pour m’aider ?
Déjà entendu ça dans la psychanalyse par Freud et ses inventions fantaisistes.
Cette idée lui découlait de par sa volonté de faire de sa théorie du complexe d’œdipe une valeur forte d'affirmation de l'enfant et de sa sexualité. Or, sa théorie du complexe d’œdipe est rapidement abimée si l'on prend en compte la bisexualité dans l'équation.
Du coup, l'on peut imaginer que c'était plus simple pour lui de dire que les personnes bisexuelles sont sans repères forts et indécises pour garder sa théorie du complexe d’œdipe.

Pour conclure ? C'est des conneries.


Tes découvertes sur ta sexualité semblent t’épanouir, laisse ensuite porter ton cœur, que cela soit pour un garçon ou pour une fille.
Ensuite cela ne qu'un choix de label (ou non) pour essayer de décrire au mieux tes attirances, que ce soit bi ou gay.


Bonne soirée !

Alice
Ok merci pour ta réponse, ça me conforte dans ce que je pensais. Je pense que je ne vais pas continuer avec cette psy : je verrais ce qu'elle me répondra à la prochaine séance et je ferais en fonction. ;)

Guillaume
Messages : 5
Inscription : 08 oct. 2020 23:55

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par Guillaume »

J-Lyon a écrit :
28 déc. 2020 22:48

Venons en maintenant à ta psy. Je n'ai jamais consulté de psychologue mais j'ai fait de la psychologie de l'adolescent en cours. Je rejoins Alice sur les théories freudienne quelques peu dépassée aujourd'hui (pour certaines de ces théories).
Ce qui est assez fou c'est que ta psy réagit comme mes parents auraient pu réagir : "essaye avant" ou bien encore "c'est peut etre parce que tu as peur des filles".
Tout ça est très ridicule à mon sens. Je ne sais pas si l'idée est vraiment de lutter contre ta psy à ce sujet. Peut être vaudrait il mieux te tourner vers un psy qui connait son sujet et je pense que l'asso Contact en connais.

Avec le recul que nous avons pour beaucoup d'entre nous qui vivons depuis longtemps notre orientation sexuelle, j'ai envie de te dire de ne pas trop te poser de questions aujourd'hui sur ton orientation gay ou bi. Tu n'as pas à entrer dans des cases. Tu trouveras au fil de l'eau, au fil de tes rencontres, aventures, histoires d'amour, qui tu es. Etre gay, bi, lesbienne, pansexuel, et bien d'autres encore, c'est s'accepter et se reconnaitre dans une orientation et dans une communauté.

Ma psy est davantage dans la démarche que "je trouverai au fil de l'eau" comme tu dis, que "il faut que je test forcément les 2 pour savoir", mais elle m'a bien dit clairement dès le début que, selon elle, un homme ne peut être QUE "hétéro" ou "gay" (idée que je n'ai jamais partagé), et que je devrais "choisir ma voie" (alors que pour moi, on ne peut pas choisir, on découvre juste qui on est, c'est tout).

Je pense que je vais lui en parler la prochaine fois, et qu'en fonction de sa réponse, je verrais si je continue ou pas.
J-Lyon a écrit :
28 déc. 2020 22:48
J'ai aussi une ou deux questions pour toi : Par rapport à beaucoup d'entres nous, tu sembles avoir fait le plus difficile : ton coming-out à tes parents. Mais as tu des amis qui sont au courant ? n'as tu pas un(e) ami(e) de confiance avec qui tu peux en parler ? ce n'est souvent pas la même approche que les parents et ça permet aussi de parler du sujet différemment.

Je n'ai pas fais de coming-out à mes parents, ni même à personne d'autres parce que je voulais répondre à ma question avant (hétéro ou gay ou bi ?). J'ai uniquement parlé à ma mère du fait que je ne savais plus où j'en étais et je lui raconté "le déclic", mais je n'ai rien dit à mon père ni à ma sœur.
Je préfèrerais en parler à ma famille proche quand je serais sûr. Comme j'ai dis, mes parents sont très ouverts sur le sujet mais c'est pas le cas d'une bonne partie du reste de ma famille (homophobes, racistes, FN... bref la totale) donc eux, je ne leur en parlerai jamais.

Sinon, pour te répondre, il n'y qu'un ami avec qui je pourrais en parler, c'est celui avec lequel on a fait des "calins" :mrgreen: à 15 ans. C'était un moment que je n'ai jamais vraiment compris, et qui m'a occupé l'esprit pendant très longtemps. Et je n'ai jamais osé le recontacter depuis, parce que je ne voyais pas du tout comment amener la chose. Je ne sais pas s'il est hétéro ou pas, mais bon, je vais me lancer...

Merci bcp pour tes réponses en tout cas :)

J-Lyon
Messages : 134
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par J-Lyon »

Hello Guillaume !

Alors oui effectivement, si ta Psy t'a clairement parlé de "choix", il faut vraiment changer. Et tu le sais toi même, même si tu ne sais pas encore où tu en est. D'ailleurs c'est la meilleure façon de lui prouver que si tu pouvais choisir, tu ne serais pas là à discuter avec elle.

Et ça fait belle lurette qu'on sait aujourd'hui qu'être bi ce n'est pas une confusion des orientations ou un refus d'aller complètement vers l'un ou vers l'autre. On sait très bien quelle difficulté c'est de se forcer à devoir être ce que l'on n'est pas.

Ok pour le coming out mais déjà d'avoir discuter ce cela avec ta mère est une énorme étape. Pour le reste de tes proches, il faut que tu sois prêt mais pour cela il faut que tu sois clair dans ta tête, que tu t'acceptes pleinement dans ton orientation. Sinon tu seras destabilisé et destabilisable ce qui te remmenerai vers des doutes et questionnements. Je ne vais pas te mentir que les premières relations que j'ai eu aux alentours de ton âge, a peine plus jeune, je ne les a pas bien vécu, voire même je me suis dégouté de moi-même. Le poids des normes est tel qu'on a du mal parfois à se laisser aller a notre simple bonheur. Une fois que cela est plus clair et bien ancré en soi, je pense que c'est le meilleur moment. Et ne t'en fais pas, on a tous des proches pas très ouverts d'esprits en façade, mais ça ne se passe pas forcément mal et au contraire parfois ils ont des préjugés mais finalement découvrent à travers un proche que cette personne est toujours la même.

Tiens nous au courant.

Guillaume
Messages : 5
Inscription : 08 oct. 2020 23:55

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par Guillaume »

Ok ça marche. C'est exactement ce que moi je pensais, par rapport au discours de ma psy. Je pense que je vais arrêter les séances avec elle, à voir ce qu'elle me répond quand je lui dirais tout ça la prochaine fois.

Merci encore beaucoup pour tes encouragements Jé, c'est super gentil :)

sylvainsud
Messages : 4
Inscription : 04 mars 2020 16:19

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par sylvainsud »

Hello Guillaume
J'ai aimé ton histoire car elle ressemble tellement à la mienne ... il y a 25 ans ! Cependant à l'époque tout ce que je lisais (pas de psy) me disait qu'il fallait que je choisisse ! Entre hetero et homo et comment choisir homo ? C'était vraiment tellement caricaturé à l'époque + dans ma famille très tabou etc. Donc j'ai forcé et choisi hetero je me suis marié et trés amoureux de ma femme mais pas suffisant sexuellement, il me manque quelque chose ! Donc ne te force pas à choisir trop vite.
Je pense que je bi mais c'est vraiment tellement difficile à vivre ! j'ai l'impression que je suis rejeté des deux côtés.
Donc en gros ta psy est nulle (je pense)

Ravi de dial avec toi en privé si tu veux

sylvain

Johanne Langlois
Messages : 27
Inscription : 18 déc. 2020 20:04

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par Johanne Langlois »

Bonsoir Guillaume !

Mon message sera assez court, car je ne dirais qu'une chose :

Change de psy, et le plus vite sera à mon sens le mieux.

Ce genre de praticien est toxique.

Je ne sais pas dans quelle région tu vis, alors je te conseille de consulter la BDDtrans où il y a de nombreuses adresses de médecins de diverses spécialités.

C'est un base de données pour les personnes trans, cependant si un psy est bon sur ce sujet c'est qu'il est forcément ouvert d'esprit, donc ...

Bonne soirée !

Johanne

billy
Messages : 19
Inscription : 07 janv. 2021 17:04

Re: Perdu dans mon orientation sexuelle & désaccord avec une psy

Message par billy »

Bonjour Guillaume,

Nous avons beaucoup de points communs dans notre vécu personnel :
- j'ai 23 ans, je suis jamais sorti avec une fille, j'étais souffre douleur au collège, mais ça s'est assez calmé au lycée, mais pas tout à fait.
- je me sens attiré sexuellement par les hommes depuis 2-3 ans mais je suis attiré sentimentalement par les femmes.
Je suis donc totalement perdu dans mon orientation.

Mais, je ne me sens pas prêt d'aimer un jour un homme et je veux rester hétéro, ça me fout trop la honte d'être attiré comme ça par les hommes.
Bon, à lire ton témoignage, je me rends compte que je ne suis pas le seul à vivre ce que je vis, je me suis toujours senti très seul avec ce que je vis.
Donne nous de tes nouvelles quand tu auras avancé sur ton orientation.

Billy

Répondre