NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Millie
Messages : 2
Inscription : 13 mai 2020 19:19

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par Millie »

Mille merci cher David 😊
Cela m à bien aidé de vous lire..

heideweg
Messages : 190
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par heideweg »

Merci à vous.... n'hésitez pas à revenir ici dès que vous en éprouverez le besoin ou l’envie...

À bientôt

David

Sofred
Messages : 2
Inscription : 27 juil. 2020 09:30

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par Sofred »

Bonjour, j'ai appris il y a quelques semaines que mon fils de 19 ans est bi-sexuel. Il aime aussi bien les femmes que les hommes, il ne s'attache pas au sexe mais à la personne. Même si depuis plusieurs années, j'avais un doute car il était souvent avec des filles, peu de garçons. c'est un enfant assez discret et réservé. Cela a été un choc émotionnel. J'ai un peu de mal à accepter la situation. J’espérais qu'il m'annonce un jour qu'il est amoureux d'une fille mais ce week-end, il m'a annoncé qu'il était amoureux d'un garçon depuis deux mois et que c’était sérieux. Il était soulagé de me le dire et m'a demandé si j'étais content pour lui. je lui ai dis que je voulais son bonheur même si j'aurai préféré une fille comme je lui ai déjà dis mais je respecte son choix.
j'ai du annoncé la double nouvelle à mon mari qui n'étais pas au courant du tout et qui ne s'attendait pas à cela. Surpris, il n'a pas très bien réagi, je pense qu'il a peur du regard des autres et se ferme, il ne veut en parler. Nous sommes un couple pourtant ouvert aux autres, qui ne juge pas la vie des autres mais là, on parle de nos enfants, cela est différent.
Ma fille de 16 ans, est ravi. Elle trouve que nous sommes une génération de merde avec des préjuger. Mon troisième enfant n'est pas au courant.
Personne d'autre de la famille et amis est courant. Mon fils ne veux pas le dire. Je ne sais quoi faire. J'aime mon fils, je ne veux pas qu'il souffre. Comment réagir avec mon mari ? Je lui ai dit de ne rien dire qui ferait du mal à notre fils.
Merci de vos témoignages et conseils.

J-Lyon
Messages : 160
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par J-Lyon »

Bonjour Sofred,

Bienvenue sur le Forum.

Tout d'abord, c'est une bonne chose que vous veniez écrire ici pour dire ce que vous avez sur le coeur. C'est une manière de commencer à mettre des mots, a échanger, a évacuer aussi ce que vous avez en vous. Malheureusement ce sont souvent plus les mamans que les papas. Et c'est bien triste car on va parlé de préjugés comme le dit votre fille de 16 ans, mais là encore c'en est un, et l'homme (le masculin) surtout ne doit pas faillir aux yeux des autres et donc s'enferme...

Revenons a notre discussion. même si ça fait le lien.
Bien évidemment, vous voulez le bonheur de votre fils, ceci est tout à fait normal, mais quand il vous a annoncé sa bisexualité, vous y avez vu surement encore comme un espoir que celui-ci soit avec une fille. C'est le modèle de vie que vous aviez imaginé pour lui. Vous vous êtes projeté à sa place dans une vie idéale que vous imaginiez pour lui, (et surtout pour vous).

Il me semble que votre fils vous montre qu'il est heureux. n'est ce pas le plus important ?

Il est surtout important de vous dire que votre fils n'a pas choisi ce qu'il ressent. Vous parler de respecter son "choix" mais nous n'avons pas le choix de nos ressentis. C'est comme aimé tel ou tel aliment, pourquoi je n'aime pas et d'autres aiment ? je n'en sais rien.
Nul besoin non plus de culpabiliser. L'éducation n'y ai pour rien là dedans, sinon pourquoi des frères et soeurs ne seraient pas tous homosexuels, bi ou hétéros ? Pourquoi certains jumeaux sont d'orientations différentes l'un l'autre ?

En ce qui concerne votre mari, vient il juste d'apprendre cela ? Car il est normal pour lui comme pour vous aussi, d'avoir un temps pour intégrer tout ceci.
Notre orientation s'impose à nous (nous = personnes LGBT), et nous ne savons pas pourquoi. La société est encore très hétéronormé, ce qui rend les choses délicates à assumer. Mais au fil du temps on les assume. Pour vous, c'est plus compliqué car vous n'avez pas ces sensations, vous ne comprenez donc pas complètement ce que ressent votre fils. C'est pour cela qu'il faut un peu de temps.

Ensuite, il faut se poser les bonnes questions et essayer d'ouvrir la discussion avec votre mari :
- Est ce que vous voulez le bonheur de votre fils ?
- Qu'est ce qui vous gène en tant que parents : le regard des autres? la LGBT-phobie et que votre fils subisse des brimades ? l'image que renvoie la sexualité avec un homme ? autres ?
- Qu'est ce qui fait que 2 personnes adultes et qui s'aiment soit un problème ? Vaudrait il mieux empêcher cela et que votre fils vive la vie que vous lui avez choisi, surement malheureux et peu épanouie ?

Respecter surtout les désirs de votre fils en matière de coming-out. S'il ne se sent pas près à parler à d'autres personnes de votre entourage, ne le faite pas pour lui. Lui aussi a besoin de se renforcer de ce point de vue. Mais c'est une belle preuve d'amour et de confiance qu'il vous a fait car, croyez moi (ou nous ici sur le forum), ca reste compliqué de parler de son orientation car on se livre sur ce qu'on ressent au plus profond de soi et ca touche à la sexualité.

Une autre question : est ce que votre fils a déjà parlé à son père ? sait il que vous lui en avez parlé ?

Pour information, l'association Contact a des lignes d'écoutes si vous souhaitez en discuter, et il y a des lieux de rencontres pour des discussions entre parents suivant où vous vous trouver (par contre avec les congés se sera surement en septembre). J'ai eu infos de père assez réticents à l'idée d'y aller et de parler, mais finalement qui en ont ressentie le plus grand bien.

Voila pour un premier échange. n'hésitez pas si vous avez des commentaires, des questions. et espérant des témoignages de parents ici.

Bonne journée.

Sofred
Messages : 2
Inscription : 27 juil. 2020 09:30

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par Sofred »

J-Lyon a écrit :
27 juil. 2020 11:29
Bonjour Sofred,

Bienvenue sur le Forum.

Tout d'abord, c'est une bonne chose que vous veniez écrire ici pour dire ce que vous avez sur le coeur. C'est une manière de commencer à mettre des mots, a échanger, a évacuer aussi ce que vous avez en vous. Malheureusement ce sont souvent plus les mamans que les papas. Et c'est bien triste car on va parlé de préjugés comme le dit votre fille de 16 ans, mais là encore c'en est un, et l'homme (le masculin) surtout ne doit pas faillir aux yeux des autres et donc s'enferme...

Revenons a notre discussion. même si ça fait le lien.
Bien évidemment, vous voulez le bonheur de votre fils, ceci est tout à fait normal, mais quand il vous a annoncé sa bisexualité, vous y avez vu surement encore comme un espoir que celui-ci soit avec une fille. C'est le modèle de vie que vous aviez imaginé pour lui. Vous vous êtes projeté à sa place dans une vie idéale que vous imaginiez pour lui, (et surtout pour vous).

Il me semble que votre fils vous montre qu'il est heureux. n'est ce pas le plus important ?

Il est surtout important de vous dire que votre fils n'a pas choisi ce qu'il ressent. Vous parler de respecter son "choix" mais nous n'avons pas le choix de nos ressentis. C'est comme aimé tel ou tel aliment, pourquoi je n'aime pas et d'autres aiment ? je n'en sais rien.
Nul besoin non plus de culpabiliser. L'éducation n'y ai pour rien là dedans, sinon pourquoi des frères et soeurs ne seraient pas tous homosexuels, bi ou hétéros ? Pourquoi certains jumeaux sont d'orientations différentes l'un l'autre ?

En ce qui concerne votre mari, vient il juste d'apprendre cela ? Car il est normal pour lui comme pour vous aussi, d'avoir un temps pour intégrer tout ceci.
Notre orientation s'impose à nous (nous = personnes LGBT), et nous ne savons pas pourquoi. La société est encore très hétéronormé, ce qui rend les choses délicates à assumer. Mais au fil du temps on les assume. Pour vous, c'est plus compliqué car vous n'avez pas ces sensations, vous ne comprenez donc pas complètement ce que ressent votre fils. C'est pour cela qu'il faut un peu de temps.

Ensuite, il faut se poser les bonnes questions et essayer d'ouvrir la discussion avec votre mari :
- Est ce que vous voulez le bonheur de votre fils ?
- Qu'est ce qui vous gène en tant que parents : le regard des autres? la LGBT-phobie et que votre fils subisse des brimades ? l'image que renvoie la sexualité avec un homme ? autres ?
- Qu'est ce qui fait que 2 personnes adultes et qui s'aiment soit un problème ? Vaudrait il mieux empêcher cela et que votre fils vive la vie que vous lui avez choisi, surement malheureux et peu épanouie ?

Respecter surtout les désirs de votre fils en matière de coming-out. S'il ne se sent pas près à parler à d'autres personnes de votre entourage, ne le faite pas pour lui. Lui aussi a besoin de se renforcer de ce point de vue. Mais c'est une belle preuve d'amour et de confiance qu'il vous a fait car, croyez moi (ou nous ici sur le forum), ca reste compliqué de parler de son orientation car on se livre sur ce qu'on ressent au plus profond de soi et ca touche à la sexualité.

Une autre question : est ce que votre fils a déjà parlé à son père ? sait il que vous lui en avez parlé ?

Pour information, l'association Contact a des lignes d'écoutes si vous souhaitez en discuter, et il y a des lieux de rencontres pour des discussions entre parents suivant où vous vous trouver (par contre avec les congés se sera surement en septembre). J'ai eu infos de père assez réticents à l'idée d'y aller et de parler, mais finalement qui en ont ressentie le plus grand bien.

Voila pour un premier échange. n'hésitez pas si vous avez des commentaires, des questions. et espérant des témoignages de parents ici.

Bonne journée.

Bonjour J-Lyon,

Je vous remercie de votre réponse. Il est vrai que l'on idéalise la vie de nos enfants. On souhaite le meilleurs pour eux en temps que parents, que ce soit dans la vie professionnelle mais aussi dans la vie privée. La société comme vous le dites est encore hétéro normé, même si les tendances changent petit à petit. Pour moi part, je suis inquiète car je ne veux pas qu'il souffre du regard des autres, qu'il soit heureux. Bien sûr que je l'aiderai ! Je suis sa mère et je le soutiendrais toujours.
Mon mari, pour l'instant, c'est encore trop tôt. Entre père et fils, ils ne se parlent pas beaucoup. Je pense qu'on aura une discussion dans quelques semaines ensemble lorsqu'il se sera fait à la situation. Il faut laisser un peu de temps. je n'ai pas dis à mon fils que son père est au courant. Ils n'ont pas une relation très proche pour en parler à deux.
Pour le reste de nos proches, je sais que certaines personnes se doutent depuis longtemps de l'homo sexualité de mon fils. Mais je respecte le choix de mon fils. Nous en parlerons au moment voulu et lorsqu'il sera prêt. Cela se fera aussi quand son père aura bien accepté la situation.
Je sais que la personne que mon fils a rencontré est une personne bien. Lorsque le moment sera venu, il nous le présentera.
Il faut laisser faire le temps.

J-Lyon
Messages : 160
Inscription : 23 avr. 2020 22:01

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par J-Lyon »

Bonjour Sofred,

Merci pour ses informations complémentaires. J'avais plus ou moins compris que votre fils n'avait pas parlé encore à son père.

Comme tout parent (ou presque), vous voulez le meilleur et vous voulez protéger votre fils. C'est tout à fait normal et louable. Mais j'aurais envie de vous dire, pas plus qu'une autre personne. Quand on est gros, étranger, avec des lunettes, excentrique, etc etc, les gens font des remarques. Il n'y a pas de raison qu'il vive plus mal les choses. Avec le temps on est plus armé aussi. Mais justement, pour ne pas s'en faire des remarques potentielles, il faut un environnement bienveillant. Cet environnement c'est avec vous sa famille et son cercle d'ami(e)s qu'il se sentira aimé et fera abstraction du reste.
Ceci l'aidera aussi a en parler à d'autres personnes. Comme chacun d'entre nous, il est particulièrement difficile de mentir et de se mentir à soi meme. Et quand les grands parents, oncles et tantes posent les fameuses questions "c'est quand que tu nous présente une copine?", au bout d'un moment il aura besoin d'en parler, peut etre à travers vous aussi. Mais effectivement, pas sans son consentement si il ne se sent pas prêt.

Bonne journée et n'hésitez pas si vous voulez encore en parler et pour toute question.

benjamin49
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 319
Inscription : 16 mars 2019 15:13
Localisation : Maine et Loire
Contact :

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par benjamin49 »

Bonjour Sofred,

Tout d'abord, je vous souhaite la bienvenue sur le forum :)

Concernant votre mari, je ne vois que le temps ... de s'habituer à l'idée, d'oser en parler (ce qui veut dire parfois montrer ses faiblesses, ses peurs ou ses défauts si on adopte le point de vue de votre fille). La société jusqu'ici a trop souvent incité les hommes à éviter ce genre d'exercice ...
Et oui, c'est vrai les choses sont différentes quand elles nous touchent de près. Ce n'est ni bien ni mal, c'est comme ca :)

Votre fils est allé à son rythme pour être prêt à vous en parler, il reproduira la même chose pour le reste de son entourage. Et finalement votre mari aura surement son propre rythme aussi.
Les bénévoles de l'association pourront vous accompagner tous les deux si vous le souhaitez le moment venu.

Mais j'aimerais bien revenir sur votre premier message si vous le voulez bien. Vous y disiez :
Cela a été un choc émotionnel. J'ai un peu de mal à accepter la situation.
Est ce que vous voulez nous en dire davantage à ce sujet ?

Benjamin

M.A
Messages : 1
Inscription : 30 janv. 2022 13:33

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par M.A »

Bonjour madame,
Je suis un jeune garçon de 15 ans et je suis bisexuel à tendance homosexuel.

je suis sur que votre situation c'est arrangés depuis le temps mais si ce n'est pas le cas sachez que j'ai vécu la même chose que votre fils cependant mes parents l'ont annoncé à des amis à eux qui l'ont eux-mêmes répété à leurs enfants qui était dans le même collège que moi ce qui a provoqué un harcèlement et des tentatives de suicides (2 pour être exacte), et j'en suis sortis en assumant pleinement. Maintenant j'ai un mec merveilleux qui m'a aidé alors que j'allais très mal et je suis très heureux :D !

Tous ça pour vous dire que même face au malheur si on a quelque chose a quoi ce rattaché, que ce soit de la famille, un/e amoureux/se, on peut s'en sortir bien plus fort. Donc votre mari a du le comprendre ou le comprendra surement.

Voilà! c'est tous pour moi. merci de m'avoir lu

Flo.26
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 69
Inscription : 22 mai 2020 14:29
Localisation : Valence

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par Flo.26 »

Bonjour,

Merci M.A. pour ce témoignage et bravo pour le courage dont tu fais preuve pour t'assumer comme tu es.

Avoir confiance en soi est une force et avoir des alliés, des amis, des parents, des amours, qui comprennent et acceptent la situation et aussi un grand atout!

Un peu d'optimisme, ça fait du bien!

Flo.26

Itsok
Messages : 10
Inscription : 15 juil. 2021 16:33

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par Itsok »

Hello à tous,

Ca fait un moment que je ne suis pas venue ici, en réalité ce forum m'a aidé à faire mon coming out à 40 ans, je suis et j'ai toujours été bisexuelle. La personne de ma vie est un homme ça aurait pu être une femme car j'ai aimé les 2 mais ... secretement. J'ai eu honte terriblement honte pendant plus de 20 ans, terriblement peur qu'on le découvre, et puis un jour tout craque finalement. Et j'ai réussi à le dire à mes enfants mon mari (on a toujours été entouré de gens différents donc pas de pb d'homophobie ni pour lui ni pour moi) bref les kids ont trouvé ça naturel (on les a élevé comme ça) mon mari a été incroyable il a juste plaisanté en disant mince je dois faire gaffe aux mecs et aux filles à présent :)
Bref tout se passait très bien et je me sentais soulagé d'un poids immense, un début de reconstruction en réalité, de réconciliation. Que de temps de perdue alors ? mais... mes parents l'ont appris je croyais que ça serait pas une vrai news (ils ont bx fils, petits enfants tout roule quoi) et je me suis pris une réaction hyper violente qui m'a mise par terre.
Alors aux parents qui se pose des questions, le fait que votre enfant vous parle qu'il vous fasse confiance et que vous l'écoutiez : vous faites un truc important énorme !!
Les miens ne m'adressent plus la parole (a 40 ans ça fait un choc).
Oui il faut du temps. C'est évident, mais vous leur permettez d'être eux !
Et oui la bisexualité existe, je l'ai toujours été, j'ai toujours eu des crush pour les filles et les garcons en réalité j'ai meme du mal à comprendre qu'on puisse ne pas du tout être attiré par son propre genre (je sais que c'est aussi impossible pour un hétéro de comprendre vraiment ce que je ressens, on en parle avec des ami(e)s et on en rit en définitive.
Ps: moi je trouve ça génial ce super pouvoir de la bisexualité, j'ai aimé (sans oser le dire) d'un amour très fort des personnes incroyables (je dis ça mais à mon âge j'ai encore un travail à faire pour effacer la honte qui m'a suivi si longtemps et que mes parents ont ravivés)
pps: la veille au soir de mon mariage mes parents m'ont dit : on est soulagé que tu te maries on avait peur que tu sois homo (charmant non ?)

LOLINE13
Messages : 1
Inscription : 21 juil. 2022 16:20

Re: NOTRE FILS EST BI-SEXUEL

Message par LOLINE13 »

Bonjour à tous et à toutes.
Mon fils est sorti avec des filles jusqu'à ses 23 ans. Avec la dernière, il a vécu 4 ans pendant leurs études et ils faisaient des projets de mariage et d'enfants. Elle l'a trompé avec un autre garçon alors qu'elle était en stage de fin d'étude dans une ile du pacifique et, pensant se repentir a trouvé plus honnête d'avouer sa faute par téléphone à notre fils qui devait venir lui rendre visite pour les vacances. Il a été effondré par la nouvelle et a hurlé de douleur comme une bête blessée. Ce cri restera à tout jamais gravé dans ma mémoire. A la suite de ça, il est parti vivre loin de nous pour son travail. Lorsque nous lui avons rendu visite la première fois, nous nous sommes rendus compte qu'il vivait avec un autre homme. Nous l'avons questionné et il nous a dit que c'était un collègue de travail. Nous sommes donc partis avec cette idée de co-location....
Finalement, nous avons compris qu'il était gay et qu'il ne voulait pas nous le dire. J'ai discuté avec lui et lui ai fait comprendre que nous savions. Il n'a pas nié mais n'a pas officiellement dit qu'il était gay. Il nous a dit qu'il aimait aussi bien les filles que les garçons, l'essentiel pour lui étant d'être bien.
Ce fut un grand bouleversement pour nous surtout que nous avions vu qu'il était devenu taciturne, lui qui était toujours plein d'entrain et rieur mais nous l'avons accepté car nous aimons notre fils plus que tout au monde.
Au cours du temps, nous nous sommes rendu compte qu'il avait changé et qu'il était devenu taciturne. Il avait maigri et avait des cernes sous les yeux. Lui qui était toujours rieur et plein d'entrain... Nous lui avons demandé ce qui n'allait pas et au bout de plusieurs conversations, il nous a avoué que son compagnon le maltraitait en paroles et depuis peu en gestes. Cela faisait 7 ans qu'il vivait un enfer. Qu'il payait le loyer et les charges et que son compagnon ne participait à rien. Il gardait son argent pour l'envoyer à sa famille (c'est un ilien). Nous l'avons aidé à se sortir de cette relation et l'avons chouchouté pendant 8 mois à la maison. Il a suivi en parallèle une psychothérapie qui a fait apparaitre qu'il vivait avec un pervers narcissique. Aujourd'hui, il va mieux. Il a trouvé une maison ou il vit seul et ou il reçoit ses amis et amies. Il vient de rencontrer quelqu'un et nous a demandé si nous accepterions de le rencontrer. Son nouveau copain est très gentil et plein d'attentions. Malgré un bon contact, nous avons quand même fait quelques recherches sur lui car nous sommes très inquiets pour lui depuis sa dernière aventure. Sur internet nous avons découvert que c'est une personne qui a eu pas mal de déboires financiers et personnels. J'ai fait l'erreur de dire à notre fils ce que nous avions découvert sur cette personne et là notre fils s'est mis en colère en nous disant qu'il était au courant et que nous n'avions pas le droit de faire une "enquête" sur son copain. Qu'il n'était pas idiot. Depuis, il y a un grand froid entre nous et nous ne savons plus comment faire pour nous excuser. Est-ce que nous avons vraiment eu tort de faire cette recherche ? Est-ce que nous devons laisser notre fils, encore fragile psychologiquement, faire l'erreur de tomber "peut-être" sur une personne qui ne chercherait qu'à profiter de lui ? La dernière aventure nous a beaucoup fatigué mon mari et moi-même (nous ne sommes plus tout jeunes) et nous aurions du mal à recommencer dans la foulée. Mais notre fils est dans le début de cette nouvelle relation (ça fait à peine 1 mois et demi) et il n'entends pas ou ne veut pas entendre les mises en garde. Que faire ? Merci pour vos conseils.

Répondre