maman de fille trans

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

mamlolo
Messages : 2
Inscription : 20 avr. 2018 13:56

maman de fille trans

Message par mamlolo »

Bonjour,
J'ai élevé seule mes deux enfants - un garçon calme de 37 ans et un fille bousculée de 25 ans- des cheveux blonds bouclés, des robes, du maquillage... une fille. Bon je jouais peut être un peu à la poupée , mais à l'écoute et beaucoup d'amour.
Après le bac elle est partie étudier ailleurs et j'avais toujours une fille, homosexuelle, mais pas de souci.
Enfin il y a six mois elle a annoncé être un garçon, vouloir entamer une procédure de transsexualité...c'est en route depuis 4 mois
C'est beaucoup plus dur, et je n y arrive pas- mon cerveau comprend , mais mes "tripes " de maman n'acceptent pas et se révoltent.
Je n'arrive pas à l'appeler par son prénom masculin- que je n'aime pas du tout- et je pense à ma fille...
Ce sont pour moi deux être différents-

Je voudrais correspondre avec d'autres parents d'enfant trans , échanger , et peut être trouver des solutions pour nous mêmes et nos enfants-
Tout contact est bienvenu, la souffrance est vraiment intense, et les idées de tolérance ébranlées, parfois.
Merci, à très bientôt

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par gillian »

Bonjour Mamlolo
Je comprends tout à fait que cela soit un bouleversement pour vous. Continuez vous de garder le contact avec votre enfant ?
En fonction de là où vous habitez vous pouvez peut-être vous rapprocher d'une association Contact et aller parler à un groupe d'Ecoute et de Parole. Dans le Maine et Loire, il y a deux mamans d'enfants qui sont trans qui viennent régulièrement témoigner.
Cordialement

gillian

mamlolo
Messages : 2
Inscription : 20 avr. 2018 13:56

Re: maman de fille trans

Message par mamlolo »

Merci de votre retour ! ouf pas seule..
Oui, je suis en contact avec mon enfant qui habite à 10 mn de chez moi. Il elle garde mon chat, me rend de menus services parce que j'ai des soucis de santé, et puis il n'a pas de travail en ce moment. La transition est également difficile coté économique, les employeurs sont réticents , bien sûr, RSA donc
Parfois, je ne sais pas bien s'il faut ou comment on peut supporter l'évolution visible chaque jour, douloureux.
Oui, je fais partie de la branche contact de ma ville- Poitiers-, mais je les connais tous -il sont tous adorables- mais,
-" il est si sympa, si fort, il va y arriver, t 'inquiète., etc...."
mais pas de parent avec qui échanger ma douleur - ou bien c'est moi qui sur réagit ? oui certainement-, bien sûr c'est pour un mieux, mais je n'ai plus ma fille, celle qui dormait dans mes bras, dont je coiffais les boucles et les tresses. Le deuil, n'est pas facile ma fille n'est pas morte , mais je ne connais pas ce jeune homme qui lui ressemble , a des odeurs et des réactions différentes..

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par gillian »

Bonjour :-)
Non vous ne "sur-réagissez" pas. Vous ressentez des émotions ! Et c'est normal d'être bouleversé, de se questionner, d’appréhender... Il faut du temps pour votre enfant comme pour vous de vivre cette transition; de se redécouvrir...
Si vous êtes de Poitiers vous n'êtes pas très loin, si vous le souhaitez nous pourrions organiser une rencontre avec les deux mamans d'Angers dont je vous parlais, ou vous pouvez venir au prochain groupe d'écoute et de parole. Elles pourront témoigner de ce qu'elles ont vécu et vous pourrez aussi exprimer ce que vous ressentez... Pas d'obligation, c'est une proposition...
Cordialement

Gillian

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par manu.G »

Bonjour,

Il y a des parents (hommes ou femmes) qui préfèrent avoir un garçon ou une fille lorsqu'ils attendent leur premier enfant, d'autres qui n'ont pas de préférences. Il y a des parents qui n'ont eu que des filles ou que des garçons (parfois 3, 4 ou plus) et qui aimeraient bien avoir un enfant du sexe opposé et introduire un peu de mixité dans la famille. D'autres au contraire son super contents d'avoir une fratrie du même sexe.
S'il est sans doute compliqué pour n'importe quelle personne de voir un de ses proches changer de sexe / de genre... la personne qui procède à ce changement reste la même, voire même souvent se sent mieux lorsqu'elle se sent en cohérence avec elle-même.
Peut-être qu'un psychologue pourrait vous aider à analyser ce que vous ressentez et pourquoi ?
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par gillian »

Bonjour Mamlolo

J'ai l'impression que mes messages privés ne passent pas...
Donc je vous mets ici ma réponse :

Le prochain Groupe D'écoute et de Parole aura lieu le samedi 16 juin (16h-17h30) à angers , je vais me renseigner savoir si les deux mamans d'enfants trans seront présentes. Pourriez-vous venir ce jour là ?
Sinon il sera peut-être possible d'organiser une rencontre privée (mais à cette époque de l'année je sais que c'est plus difficile de trouver des dates communes pour tout le monde).
J'imagine en effet que ce n'est pas évident et que plein de questions viennent se bousculer.
Prenez soin de vous je vous tiens informée.
Vous pouvez aussi me donner votre adresse email ou téléphone (par message privé) que je transmettrai aux responsables de l'asso afin d'organiser au mieux une rencontre.

gillian

Gabriel35
Messages : 1
Inscription : 09 août 2018 13:16

Re: maman de fille trans

Message par Gabriel35 »

Bonjour
Votre message m'a beaucoup touchée car je vis plus ou moins la même situation que vous actuellement. Mon fils aura bientôt 15 ans et après m'avoir annoncé qu'il était gay (chose qui ne m'a pas gênée et dont je me doutais ) il m'a annoncé être trans. Je ne l'ai pas mal pris et mon plus grand souhait est qu'il soit heureux et épanoui dans sa vie.
J'ai trouvé un psychologue spécialisé avec qui il a pu échanger et avoir des informations car je me sens démunie pour l'aider au mueux, ce psy lui a donné le nom d'un endocrinologue qui accepte de prescrire des hormones afin d'entamer sa transformation. J'ai peur pour mon fils et j'essaye de digérer tout ça car comme vous l'avez si bien dit mon cerveau l'a accepté mais c'est dans les tripes que ça fait mal.
Je suis heureuse d'avoir découvert votre association et je me sens un peu moins seule.

Répondre