fille d'un père homosexuel refoulé

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Melamela
Messages : 2
Inscription : 01 déc. 2017 15:23

fille d'un père homosexuel refoulé

Message par Melamela » 01 déc. 2017 16:04

Bonjour,

Cela fait plusieurs mois que je cherche à échanger mon histoire avec d'autres "enfants" comme moi. Je trouve peu de témoignages d'enfants d'homos qui ont refoulé ou refoule leur sexualité. J'ai l'impression d'être la seule à avoir connu cette situation, ce qui est évidemment faux. Mais ce tabou me semble bien grand dans notre société. Maintenant que je suis solide et que je ne souffre plus de mon passé familial, j'ai envie de partager.

Je me présente rapidement. J'ai 29 ans et Je suis la fille d'un père qui refoule son homosexualité et le fait qu'il soit séropositif.
J'ai grandi dans une famille où le mensonge, le non-dit et les secrets de famille m'ont étouffée pendant une vingtaine d'année. J'ai manqué de véritable bases dans ma construction depuis l'enfance. Il m'a été très difficile de savoir qui j'étais véritablement puisque élevée par un père qui refuse encore aujourd'hui d'être lui-même et d'une mère qui a accepté un quotidien de mensonges.
Bref, j'ai sombré dans la dépression toute mon adolescence et j'ai fini par m'en sortir seule... grâce à l'art. J'ai passé presque 20 ans en ayant l'intuition qu'un lourd secret m'empêchait de grandir. N'arrivant pas à savoir ce que ça pouvait bien être, j'ai enfoui cette intuition.

J'ai fini par découvrir la vérité en 2012. Libération et soulagement intense ! je savais enfin ! Savoir mon père homosexuel ou séropositif n'a pas été un problème mais la souffrance engendrée par les secrets et l'absence de communication vraie avec mon père m'ont fait prendre une décision : couper les ponts avec lui. Je n'ai jamais été aussi épanouie depuis cette coupure. J'ai pris la décision qu'il me fallait pour devenir la femme que je suis et ainsi me protéger.

J'ai bien conscience de la pression familiale et sociale et ce commentaire n'a pas pour but de rendre coupable qui que ce soit. A chacun son parcours, à chacun ses choix.

Merci de m'avoir lu... Au plaisir de lire vos témoignages

heideweg
Messages : 110
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: fille d'un père homosexuel refoulé

Message par heideweg » 02 déc. 2017 02:58

Bonjour Melamela, soyez la bienvenue ici ....

Alors moi, je ne suis pas enfant d'homosexuel (lle) ce qui ne m'a pas empêché d’être attentif à ce que vous avez écrit .
Je n'ose pas imaginer la souffrance qui a été la votre et je suis heureux que vous en soyez sortie.

Je comprends aisément que ce contexte du mensonge ait été néfaste pour vous mais de là à conduire à une si longue dépression, j'avoue avoir un peu de mal comprendre (il ne s'agit pas d'un jugement mais d'une simple interrogation ;) ) que c'est-il passé pour que vous n'ayez pas eu le force de vous sortir de l'histoire de vos parents ....?
Pourquoi avez vous eu besoin de couper les ponts avec votre papa? il n'est semble t-il pas honnête en vers lui même mais en quoi cela vous dérange ?
Bien sur, vous n’êtes pas obligée de répondre mais votre histoire et votre parcours seront certainement très intéressants car comme vous l'avez dit, il y a peu de témoignages sur ce sujet...

Merci d'avoir partagé avec nous

David

Melamela
Messages : 2
Inscription : 01 déc. 2017 15:23

Re: fille d'un père homosexuel refoulé

Message par Melamela » 02 déc. 2017 16:13

Bonjour David et merci pour votre commentaire.

Il y a effectivement peu de témoignages d'où mon envie de parler de mon histoire.
Mon premier message n'est qu'un résumé de mon passé. Je vais essayer d'éclairer les choses avec ces quelques lignes.

Ma dépression s'explique par plusieurs points.

Les enfants sont des éponges émotionnelles. J'ai vu et entendu des choses chez moi. Sans pouvoir le conscientiser, j'ai su à 6 ans qu'il y avait des secrets au sein de notre maison et qu'ils faisaient souffrir mes parents. Ne pouvant en parler ni raisonner ce qu'il se passait, j'ai enfoui !
Ado, j'ai surpris une discussion entre mes parents qui étaient dans la pièce à côté. C'est comme ça que j'ai appris que mon père était séropositif. Encore une fois (parmi tant d'autres) leurs mensonges étant plus forts que la vérité, j'ai enfoui en une fraction seconde...

J'ai comme oublié. J'avais des "trous de mémoire" que je n'expliquais pas et le tabou était si profond que je n'arrivais pas à m'avouer que ma souffrance provenait de notre foyer.

Mes parents m'ont enlevé les bases fondamentales dont j'avais besoin pour grandir et devenir une femme. Je ne pouvais pas "être" moi puisque eux n'étaient pas eux-même non plus.
Par exemple, c'est en observant d'autres couples que j'ai compris que chez moi c'était différent (des parents qui ne s'aimaient pas, qui se disputaient, une mère qui pleurait chaque jour,... et ça pendant longtemps)
Ils se sont assurés de la "bonne" façade familiale aux yeux de la société mais nous n'étions pas cette jolie petite famille.

J'ai réussi à me défaire de l'histoire de ma famille quand j'étais en âge de faire mes propre choix (d'études, de lieu de vie, des gens qui font partie de ma vie).

En 2012, lors de leur divorce, la vérité est remontée à la surface. Je me suis souvenue des choses vues et entendues. Je l'ai vécue comme une véritable délivrance !!!
J'ai eu besoin de quelques mois pour digérer les 20 années passées. J'ai même culpabilisé d'être née. Je me suis sentie coupable de la souffrance de mes parents qui auraient dû avoir une tout autre vie. Grâce à des proches qui m'ont aidé à mieux penser mon passé familial, j'ai réussi à remettre les choses à leur place et j'ai véritablement guérie mes blessures.

En ce qui concerne la non relation avec mon géniteur, la coupure était une évidence pour plusieurs raisons. Il n'a jamais été sincère envers moi, ses propres souffrances m'ont fait profondément et personnellement trop souffrir et je n'ai jamais été vraiment proche de lui.

Ce qui a fait la différence entre ma mère et mon géniteur, c'est l'écoute, la communication.
Quand mes souvenirs sont remontés à la surface, j'en ai parlé avec ma mère qui a su m'écouter, m'aider à confirmer mes souvenirs et les remettre dans l'ordre. Elle s'est rendue compte des conséquences de leurs mensonges sur moi, m'a demandé pardon et un long dialogue s'est créé.
Quand j'en ai parlé à mon père, je me suis retrouvée face à un mur. Il faut parfois se protéger des gens qui nous font du mal.

Mes proches connaissent mon histoire. Je n'ai pas de secret. L'art a été une aide immense pendant ma dépression. J'ai beaucoup écrit, j'ai beaucoup dansé pour me trouver et m'exprimer. J'ai fait de ces deux arts mes métiers. Et je peux dire avec sérénité que Je me suis construite seule entourée de gens bienveillants.

Bien à vous !

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: fille d'un père homosexuel refoulé

Message par gillian » 04 déc. 2017 09:29

Bonjour Melamela

Merci pour votre témoignage. Il en effet très touchant.
Je comprends à quel point vous avez pu être blessée de ces mensonges et surtout d'avoir du faire tout ce chemin seule...
J'espère que votre témoignage pourra aussi aider des personnes qui vivent un peu la même chose.
J'espère aussi qu'un jour vous pourrez recréer un lien plus sincère avec votre père...

Cordialement
gillian

heideweg
Messages : 110
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: fille d'un père homosexuel refoulé

Message par heideweg » 04 déc. 2017 17:52

Bonsoir Melamela..


J'ai lu votre message ce matin avant d'aller travailler sans pouvoir y répondre......
Mes propos auraient ressemblé à ceux de guillian si j'avais eu le temps d'y répondre ...
J'aurais peut être insisté sur la fait que nous, enfants, nous avons naturellement le sentiment que les parents sont forts et toujours dans le vrai, il n'en ait rien, eux aussi peuvent douter et être lâches face à certaines situations ........comme l'homosexualité ;)
Je sais que vous avez du souffrir du contexte dans lequel vous avez évolué mais assumer son homosexualité est quelque chose d'assez terrible voire impossible pour certaines personnes.
Le parcours de votre papa (ou géniteur) ne lui a peut être pas permis d'avoir les armes pour assumer tout cela, c'est un papa pas un surhomme......le mensonge lui a apporté un certains confort dans lequel il s'est enfermé et vous a emmené,vous et votre maman, il a sans doute eu tort mais il vous aime très certainement ...

Encore merci d’être venue ici

David

Répondre