Souffrance infinie

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

oliv
Messages : 5
Inscription : 29 sept. 2017 15:33

Re: Souffrance infinie

Message par oliv » 09 oct. 2017 11:35

Bonjour Emme,

Je vais peut-être vous surprendre mais plus vous parlez de votre fils, plus j’ai le sentiment que vous avez été de super parents…

Grace à vous il ne s’est pas senti empêtré dans des conflits de loyauté et il vous a ouvert son cœur même s’il savait que ça n’allait pas vous faire plaisir
Grace à vous il se sent à l’aise dans son époque et dans sa sexualité
Grace à vous il est ambitieux en amour et préfère l’engagement plutôt que le butinage
Grace à vous il a un caractère bien trempé et sais ce qu’il veut
Grace à vous il a toute les clefs pour réussir une vie heureuse

Voilà, maintenant on voit que vous êtes dans un conflit intérieur terrible… dont tout le monde souhaite une issue heureuse.

Ce qui est intéressant c’est que ce conflit est lié à une génération… il y a 25 ans tout allait bien pour les parents alors que les jeunes homos se torturaient le cerveau…

A tout prendre je préfère la situation actuelle à celle d’y a 25 ans ou l’enfant devais gérer ce conflit avec beaucoup plus de fragilité liée à son âge…

Moi, j’ai vécu ça avec un garçon au lycée qui a préféré rejoindre le paradis plutôt que d’affronter sa famille….

Comme l’on dit les autres intervenants, il faut vous donner du temps car notre génération a tellement de tabous à déconstruire sur l’homosexualité… l’humour & la dérision sont une bonne piste…

bonne journée

Olivier

Emme
Messages : 37
Inscription : 19 sept. 2017 12:51

Re: Souffrance infinie

Message par Emme » 09 oct. 2017 12:07

Merci Oliver, vous me rendez fière d'avoir réussi quelque chose dans ce qui me semble en ce moment un vrai marasme.

Et c'est exactement ce que je pensais de mon fils et c'est exactement ce qui me rendait fière de lui... un gamin bien dans ses baskets en toutes circonstances, à l'aise avec tout le monde, apprécié de tous... ça ne devrait pas changer mais ce grain de sable qui est venu se mettre dans l'engrenage que j'avais mis tant de temps à mettre en route me fait vraiment grincer des dents.

Je vais essayer de me laisser un peu de temps... hier soir nous avons réussi à parler, j'ai vu qu'il était quand même triste pour moi, mais il est braqué dans son discours LGBT, excusez-moi de dire ça, mais on dirait une sorte de "secte"... qui coupe court à toute réflexion personnelle !

En tout cas, l'évolution des mentalités est une bonne chose, c'est vrai. Que les jeunes soient capables de vivre leur vie comme ils l'entendent sans que ce soit forcément un drame, bien qu'il y en ait encore, j'en suis consciente, est aussi une bonne chose.

Mais comme dirait mon généraliste qui m'a donné quelques petits antidépresseurs pour que je m'apaise, il faut bien que ça tombe sur quelqu'un... Bon, oui, d'accord, mais on peut pas dire que ça m'ait vraiment redonné le moral !

Bonne journée

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Re: Souffrance infinie

Message par manu.G » 09 oct. 2017 14:48

oliv a écrit :
09 oct. 2017 11:35
Moi, j’ai vécu ça avec un garçon au lycée qui a préféré rejoindre le paradis plutôt que d’affronter sa famille….

Oh ! C'est super triste !!!
Moi qui n'ai pas d'enfant et qui aurait l'âge d'avoir un fils lycéen ou étudiant, je trouve ça vraiment super triste
qu'un jeune puisse mettre fin à ses jours pour ce genre de raisons ! Même à cette époque là !
Cela a du être super dur pour toi aussi, Olivier !

Je sais très bien que l'homosexualité peut conduire un jeune au suicide, tout comme le harcèlement à l'école, le racket, etc...
mais pour moi c'est la pire des choses que de mourir à cet âge là... et c'est sans compter les accidents de la route qui auraient
pu être évités, les jeunes qui meurent suite à des mauvais mélanges d'alcool et de drogues...

Désolé pour cette parenthèse :-(
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

Emme
Messages : 37
Inscription : 19 sept. 2017 12:51

Re: Souffrance infinie

Message par Emme » 09 oct. 2017 15:22

C'est vrai que c'est tragique. J'ai un neveu qui a choisi ce chemin il y a 1an et demi pour une histoire d'amour (hétéro) qui s'est mal terminée... Sa maman l'a trouvé au petit matin dans le salon de la maison familiale... Alors quand j'y pense, et quand je pense à tous ces parents qui ont connu le pire, et à tous ces jeunes qui ont souffert à ce point, je me dis que ma vie est belle... Evidemment...

On apprend à relativiser ses propres malheurs devant tant de souffrance.
Mais certains jours, c'est plus fort que soi, on oublie que d'autres sont plus malheureux que nous...

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Re: Souffrance infinie

Message par manu.G » 09 oct. 2017 16:09

oliv a écrit :
09 oct. 2017 11:35
Bonjour Emme,

Je vais peut-être vous surprendre mais plus vous parlez de votre fils, plus j’ai le sentiment que vous avez été de super parents…

Grace à vous il ne s’est pas senti empêtré dans des conflits de loyauté et il vous a ouvert son cœur même s’il savait que ça n’allait pas vous faire plaisir
Grace à vous il se sent à l’aise dans son époque et dans sa sexualité
Grace à vous il est ambitieux en amour et préfère l’engagement plutôt que le butinage
Grace à vous il a un caractère bien trempé et sais ce qu’il veut
Grace à vous il a toute les clefs pour réussir une vie heureuse

J'en reviens à votre situation, Emme...

Je pense que tout ce qui pouvait vous être dit vous a été dit sur ce forum.

Pour ma part, je vous l'ai dit, je pense que seul un psychologue peut désormais vous aider à dissiper peu à peu cette souffrance infinie
que vous décrivez.

En tant que gay, je ne pense pas une seule seconde que l'homosexualité ou la bisexualité de votre fils puisse s'expliquer du fait de l'emprise que pourrait avoir son copain sur lui. Même si votre fils et son copain devaient se séparer un jour, même si votre fils pouvait reconnaitre qu'il s'est trompé le concernant, je doute fort que cela remette en question son orientation sexuelle, quelle qu'elle soit.

Il se peut que votre fils vous sorte des phrases qui vous apparaissent comme des "phrases toutes faites" mais je peux vous assurer que les LGBT sont très loin de constituer une forme de secte, ni même une communauté.
Je dirai même, pour ma part, que c'est tout à fait l'inverse aujourd'hui.

Je vous laisse lire (ou pas"") cet article là que j'ai écris récemment :

http://alpes.lgbth.united.over-blog.com ... utres.html

Il y a volontairement de l'exagération et de la provocation dans cet article mais il y a aussi une bonne part de vérité.


En tant qu'assistant social, en plus du recours à un(e) psy, dans le prolongement de ce que vous a dit Olivier, je pense que vous pourriez avoir intérêt à lister effectivement (seule ou avec vos proches) tout ce qui est positif dans votre situation :

- tout ce dont vous pouvez être fière en tant que maman (éducation que vous avez donnée à vos enfants, valeurs que vous avez transmises, etc...)
- toutes les qualités qui restent celles de votre fils malgré cette orientation sexuelle qui vous plonge dans une "souffrance infinie"
- tout ce qui est positif plus globalement dans votre vie : relation avec votre conjoint, vos parents, votre autre fils, vos amis(es)...

Dans une situation difficile, quelle qu'elle soit, je pense en effet qu'il faut repérer ce sur quoi on va pouvoir s'appuyer pour avancer : certains aspects de notre personnalité, notre entourage, etc.

Ce forum vous aura permis d'échanger sur des questions liées à la parentalité et à l'homosexualité. J'espère que ces échanges vous auront apporté quelque chose mais, clairement, la "souffrance infinie" qui est la votre relève des compétences de la médecine (médecin traitant, psychologue...).

En poursuivant nos échanges avec vous, nous prenons le risque que vous vous enfermiez dans un statut de victime. Votre souffrance, nous la comprenons mais elle ne relève pas de nos compétences.

Je vous souhaite bon courage, Emme, pour la suite et j'espère que vous nous donnerez un jour de vos nouvelles.


Bien amicalement
Manu
Dernière modification par manu.G le 09 oct. 2017 16:16, modifié 1 fois.
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

Emme
Messages : 37
Inscription : 19 sept. 2017 12:51

Re: Souffrance infinie

Message par Emme » 09 oct. 2017 16:15

Merci Manu pour votre dernier message.
Je vais essayer de suivre vos conseils.
Au revoir !

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Re: Souffrance infinie

Message par manu.G » 09 oct. 2017 16:46

Emme a écrit :
09 oct. 2017 16:15
Merci Manu pour votre dernier message.
Je vais essayer de suivre vos conseils.
Au revoir !
Je viens de vous envoyer un MP (message privé) :|
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

Avatar de l’utilisateur
Sebastien-Grenoble
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 99
Inscription : 23 avr. 2015 23:20
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Souffrance infinie

Message par Sebastien-Grenoble » 12 oct. 2017 19:51

Oui, je pense comme Manu, que des échanges virtuels, vous ont permis de supporter tout çà ; mais c'est tellement dur à gérer, qu'il faut vous faire aider.
Quand çà ira mieux, vous pourrez vous adresser à nos bénévoles, ou même pendant, mais là, je pense clairement qu'il ne faut pas attendre de toucher le fond pour demander de l'aide.

Vous n'avez pas oser appeler notre ligne d'écoute ?
Emme a écrit :
09 oct. 2017 16:15
Merci Manu pour votre dernier message.
Je vais essayer de suivre vos conseils.
Au revoir !
Yo soy así y así seguiré !
Nunca cambiaré !

Emme
Messages : 37
Inscription : 19 sept. 2017 12:51

Re: Souffrance infinie

Message par Emme » 13 oct. 2017 10:15

Non, effectivement, je n’ai pas osé. Les choses sont encore très confuses dans ma tête, par moment je me dis que ça ne peut pas être vrai, ni définitif... à d’autres je me dis que c’est la vie... mais la plupart du temps, je ne peux que pleurer. Alors non, je n’ai pas osé. Peut-être plus tard.
Merci en tout cas.

Avatar de l’utilisateur
Sebastien-Grenoble
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 99
Inscription : 23 avr. 2015 23:20
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Souffrance infinie

Message par Sebastien-Grenoble » 18 oct. 2017 00:38

Nos bénévoles ont souvent accueilli des personnes en pleurs : la révélation de l'homosexualité d'un enfant engendre assez souvent des fortes émotions, car c'est la perte du rêve inconscient qu'on a fait pour son enfant.
Nos bénévoles sauront vous accueillir, même si vous avez beaucoup d'émotion.

Sinon, n'hésitez pas à lire nos brochures : çà aide toujours ! http://asso-contact.org/brochures.html
Image

Courage !
Emme a écrit :
13 oct. 2017 10:15
Non, effectivement, je n’ai pas osé. Les choses sont encore très confuses dans ma tête, par moment je me dis que ça ne peut pas être vrai, ni définitif... à d’autres je me dis que c’est la vie... mais la plupart du temps, je ne peux que pleurer. Alors non, je n’ai pas osé. Peut-être plus tard.
Merci en tout cas.
Yo soy así y así seguiré !
Nunca cambiaré !

catina
Messages : 10
Inscription : 17 nov. 2017 17:33

Re: Souffrance infinie

Message par catina » 30 nov. 2017 11:18

Bonjour Emme,

Je viens de lire tous vos messages, et les réponses. En fait je suis depuis peu sur ce forum et je pioche un peu dans tous les messages, et tous me font le même effet : je pleure, le pire c'est que je ne sais pas pourquoi !! notre fille nous a fait savoir qu'elle était homosexuelle à même pas 14 ans !!! je me suis dit immédiatement, c'est l'âge, elle se cherche, elle veut tout essayer !!! on se dit que ce n'est pas "normal" ce n'est pas dans l'ordre des choses, et puis je m'y suis mis vite, j'ai accepté cet état de fait (mon mari aussi), c'est notre fille peu importe comment elle est, elle restera notre fille et nous l'aimerons toujours. Il parait que les parents ne réagissent pas tjs comme cela... Non, c'est plus le regard des autres qui va nous gêner (personne n'a officialisé, je pense que c'est trop tôt, et on ne sait jamais, si elle change d'avis !!), même ses 2 frères ne sont pas au courant (les autres membres de la famille proche je ne sais pas ne parlant plus ni à ma mère, ni ma belle-mère etc) en fait, on se rend compte qu'on a plus peur pour nous que pour elle (le fameux regard des autres, on se dit forcément qu'on va perdre des amis et on a mal avant que ça arrive) et puis elle vient d'entrer au lycée alors je lui ai dit de faire attention à ce qu'elle va dire ou pas, faire ou pas, etc, bref je lui ai peut-être dit de cacher sa vraie nature (elle a subit du harcèlement au collège, 500 élèves et là 1500 je n'ose imaginer si ça recommencerait). mais du coup elle a des crises d'angoisse, c'est peut-être à cause de ça. Finalement on ne sait pas comment faire.
Dites-moi où vous en êtes maintenant.
Je n'ai pas pu envoyer le message avant, entre temps ma fille est sortie de l'hôpital et retour au lycée seulement aujourd'hui. Je croise les doigts et retiens ma respiration et espérant que ça se passe bien.
a bientôt

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: Souffrance infinie

Message par gillian » 01 déc. 2017 10:44

Bonjour Catina,

Quand mes parents ont appris l'homosexualité de ma sœur, il leur a aussi fallu un peu de temps.
Mais une fois le "deuil" de la vie qu'il avait pu imaginé fait, si je peux dire ça comme ça, ils en ont parlé autour d'eux.

J'ai demandé à mes parents s’ils avaient eu peur de perdre leur amis, et tous les deux m'ont répondu la même chose : si leurs amis avaient un problème avec l'homosexualité de ma sœur et bien s'étaient leur problème et pas celui de mes parents !
Et dans les fait , ils n'ont perdus aucun amis !

Ma grand mère a juste posé des questions un peu déplacée à ma sœur, notamment sur son intimité, mais mes grands parents ont aussi totalement acceptée ma belle sœur dans la famille...

Le mariage a lieu l'an prochain, 10 ans après son coming out, et à part une tante catho coincée, tout le monde est très content de cette union !

Bonne journée
gillian

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Re: Souffrance infinie

Message par manu.G » 18 déc. 2017 08:10

Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

Emme
Messages : 37
Inscription : 19 sept. 2017 12:51

Re: Souffrance infinie

Message par Emme » 19 déc. 2017 20:48

Bonjour Manu !

J'espère que vous allez bien.

J'attends d'être demain pour pouvoir regarder tranquillement la vidéo que vous avez postée.

J'ai envoyé plusieurs messages privés, à vous, à Elsa, à Heideweg... je pense qu'aucun de vous ne les a reçus... mauvaise manip ou bug du site, ce n'est pas grave.

Je vais mieux, merci les pilules magiques... Noël arrive et je me réjouis de pouvoir le fêter avec TOUTE la famille, grands-parents compris. Ils sont encore très affectés mais ont décidé de faire comme si de rien n'était... C'est peut-être la meilleure solution pour l'instant.

Quant à moi, je me dit que la vie est belle et que j'ai beaucoup de chance d'avoir mes deux beaux enfants près de moi. Je pense à ces pauvres familles qui ont perdu leurs enfants dans l'accident du car et je me dis que je suis heureuse...

Je vous embrasse,

Emme

heideweg
Messages : 109
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Souffrance infinie

Message par heideweg » 19 déc. 2017 22:06

Bonjour Emme !!

Je suis très heureux d'avoir de vos nouvelles, j'ai d'ailleurs pensé à vous il y a quelques jours.......en espèrent justement vous lire ......

Je suis également ravi de constater que vous allez mieux....

J'en profite pour vous souhaiter de très belles fêtes de fin d'année, ce souhait est adressé également à toutes les personnes qui ont participé

aux récents sujets...

A bientôt

David ,

Répondre