Dois je lui dire que je sais?

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

babe0613
Messages : 3
Inscription : 20 avr. 2017 09:38

Dois je lui dire que je sais?

Message par babe0613 »

Je sais que mon fils est homo, depuis longtemps, mais maintenant je sais aussi qu'il a un compagnon et j'en suis très heureuse, car je sais que quelqu'un l'aime et qu'il aime en retour.
Le problème c'est que mon fils ne m'a jamais rien dit et que ce silence me ronge. Dois je lui dire que je sais, ou attendre que ça vienne de lui?
J'ai tellement peur que ça l'angoisse tant qu'il n'ose pas, ou qu'il ait trop peur de notre réaction.
Je suis perdue et je souhaite amorcer ce dialogue mais je crains qu'il ne le prenne mal, nie et me rejette.

Avatar de l’utilisateur
Sebastien-Grenoble
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 99
Inscription : 23 avr. 2015 23:20
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Sebastien-Grenoble »

De ma propre expérience, c'est toujours plus facile au début si on parle librement de l'homosexualité, en général, de son collègue qui est homo et qu'on apprécie beaucoup...
Puis, si vous le sentez réceptif, vous pouvez tenter un : si mes enfants étaient homo, j'aimerais le savoir, et surtout çà ne changerait rien, je les aimerait toujours autant.

Mais, après, il faut savoir que si il ne l'a pas fait, c'est qu'il ne se sentait pas prêt : laissez lui du temps !
Certains homos, attendent d'être homos dans une relation importante depuis plusieurs mois, pour en parler.
En tout cas, vous le vivrez très bien, quand il le parlera, il le sentira.

Patience :)
Yo soy así y así seguiré !
Nunca cambiaré !

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Message par manu.G »

Bonjour :D

Pour ma part, je pense qu'il n'y a rien de pire que les "non-dits".
Je pense que la vie est assez compliquée comme cela et qu'il ne faut pas la compliquer davantage ?

Votre fils a la chance d'avoir une maman qui l'aime tel qu'il est, autant qu'il le sache ?

Ce n'est que mon avis :|
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

thierryh
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 90
Inscription : 18 févr. 2008 01:14
Localisation : Paris
Contact :

Message par thierryh »

Bonjour Babe,

Parler avec son fils de son orientation sexuelle peut être difficile... mais il semble que cela vous travaille et il ne faudrait pas que cela nuise à votre santé ou à votre relation avec votre fils si cela vous empêche de lui parler !

Je ne sais pas comment vous l'avez découvert, mais si vous avez lu et entendu, mais en effet, il ne faudrait pas y faire référence si cela peut brusquer votre fils.

Il y a sans doute de nombreuses façons d'aborder le sujet indirectement, par exemple en vous intéressant à ses vacances, ses week-ends ou autres sans devenir intrusive non plus car il pourrait se refermer.

Vous pourriez aussi lui faire part de votre indignation sur ce qui se passe en Tchéchénie ou votre joie vis à vis d'événements positifs qui pourraient concerner des amis ou des collègues LGBT ? Cela pourrait lui indiquer que vous êtes ouverte sur le sujet et vous le soutiendrez si besoin était.

Et si votre fils n'est pas vraiment prêt pour en parler ou qu'il ne veut pas vous en parler, il faudra patienter encore un peu... ou vous faire une raison. Comme de nombreux parents le disent, l'important est qu'il soit heureux même si vous aimeriez davantage être partie prenante de ce bonheur.

Bon courage et tenez nous au courant,
Thierry

Andre
Messages : 11
Inscription : 17 juin 2017 20:17
Localisation : Liège (Belgique)

Message par Andre »

Je suis conscient qu'il est très difficile pour des parents d'aborder ce sujet de l'orientation sexuelle de leur enfant. Ce sujet est naturellement "tabou" dans la relation parents/enfants. C'est une question de respect réciproque. La chanson de Sardou en est l'illustration " je n'aurais jamais cru que ma mère aurait pu faire un enfant.. "
Tout comme l'enfant n'imagine pas sa mère ou son père, la mère ou le pere n'imagine pas son fils dans une relation amoureuse...qu'elle soit hetero ou homo.
Si elle est homo, c'est d'autant plus délicat s'il n'est pas prêt à en parler.
Il faut cependant faire très attention à ce que ces non-dits, de part et d'autres, deviennent un mur infranchissable au fil du temps qui passe. Ces non-dits peuvent non seulement entretenir l'équivoque, on fait comme si on ne savait pas du côté parental et on joue une sorte de double jeu du côté filial pour ne pas blesser ou choquer. Un doux mensonge permanent de part et d'autres et la relation est faussée.
Cela peut faire beaucoup de dégâts à la longue... Instabilité, n'oser s'affirmer, des amoures chaotiques...
Ne pas aborder ce sujet sur l'angle "moral' pour éviter de bloquer l'enfant mais lui faire comprendre qu'on est prêt à l'entendre sans juger.
La "vérité " viendra d'elle-même et tout le monde respirera un grand coup.. Les choses seront claires et seront de loin préférables à l'obscurité des non-dits...

Andre
Messages : 11
Inscription : 17 juin 2017 20:17
Localisation : Liège (Belgique)

Message par Andre »

manu.G a écrit :Bonjour :D

Pour ma part, je pense qu'il n'y a rien de pire que les "non-dits".
Je pense que la vie est assez compliquée comme cela et qu'il ne faut pas la compliquer davantage ?

Votre fils a la chance d'avoir une maman qui l'aime tel qu'il est, autant qu'il le sache ?

Ce n'est que mon avis :|
Je suis à 100% d'accord avec vote avis.

Répondre