- Je pense que mon ado est malheureux car il croit être gay

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

moumouche
Messages : 1
Inscription : 03 janv. 2007 23:22
Localisation : hérault

- Je pense que mon ado est malheureux car il croit être gay

Message par moumouche » 03 janv. 2007 23:38

j'ai un fils de 14 ans, qui s'est renfremé sur lui même de façon très marquée depuis septembre, l'ayant surpris sans aucune préméditationsur un site gay, je comprends mieux son questionement, sa peur et son repli, le problème c'est que si je me pensais être tout à fait ouverte et tolérante, l'idée que mon fils puise être homo me fais totalement flipper car j'ai peur qu'il soit rejeté, imcompris voire sujet à l'homophobie, et bien que je veuille vraiment l'aider à s'épanouir, je me surprends à prier en cachette que ce ne soit qu'un mauvais rève qui va se dissiper, et qu'il va enfin sortir avec une copine de classe... je m'en veux, suis très angoissée, et peut être votre expérience va t'elle m'aider à faire face, assumer, et donc pouvoir l'aider et lui rendreson beau sourire... merci de tout coeur.
ps, son papa est ultra cool et , bien que triste, cherche à l'aider avec tout son amour.
une maman flippée mais pas bornée

Sylave
Messages : 75
Inscription : 30 juil. 2006 21:50
Localisation : La Rochelle (Charente-Maritime)

Message par Sylave » 04 janv. 2007 01:09

Bonjour,

J'ai decouvert l'homosexualité de mon fils de la même facon que toi. Il avait 14 ans, et c'est en consultant l'historique , que je me suis rendue compte qu'il était allé sur des sites pornographiques gays. Je me suis tout de suite doutée qu'il pouvait être attiré par les garcons.
J'ai pensé que ci c'etait vraiment ca, je ne devais pas faire l'autruche, et j'ai surtout pensé qu'il devait être mal et que je devais absolument le rassurer.
Je suis allée lui parler, cela n'a pas été facile surtout pour lui, il avait très peur de ma réaction. Je lui ai dit que quelque soit la personne qu'il aimerait, je serai toujours proche de lui, que ca ne changerait rien dans nos relations, que je l'aimerais toujours.
Mais malgré tout cela, il a traversé une sale periode, parce que je n'ai pu repondre à toutes ses questions, notamment : "Pourquoi je suis homosexuel, pourquoi moi, pas un autre?"
Il se sentait à ce moment là seul au monde, il a beaucoup lu sur le sujet, fait des statistiques, des probabilités de rencontres, etc, etc...
Il a vu une psychologue, ca n'a rien changé, car elle non plus n'etait pas plus à même d'apporter une réponse à son questionnement.
J'ai cherché des solutions pour l'aider, ca n'a pas été facile, car il m'a reproché de trop m'occuper de lui.
En avril 2006, je me suis engagée dans une association de defense homosexuelle, j'y ai amené mon fils et depuis il va beaucoup mieux. Cette association organise aussi bien des conferences, que des sorties, aide et accueuille les personnes en difficulté, etc...
Mon fils s'y sent bien, et vient d'adherer a l'association pour l'année 2007,
c'est le plus jeune membre de l'association. Il l'a fait sur ses propres deniers. J'y tenais.
Tout ca pour dire que nous parents, devons accompagner nos enfants dans cette acceptation, il faut absolument les aider à sortir de leur isolement, il faut tout d'abord penser à eux et non à nous. C'est vrai que ca peut etre difficile à admettre pour certains, mais ils ont avant tout besoin de notre amour , parce que c'est pas forcement tout rose d'être homosexuel aujourd'hui.
Moi aussi au début je lui disais " T'es peut etre pas homo, c'est parce que tu est timide avec les filles ,etc.. " Aujourd'hui, fini ce genre de discours, nous sommes devenus très complices, il en parle très librement, nous vivons ca tout à fait normalement . Deux de ses petits copains sont venus à la maison, et pour eux c'etait nouveau parce qu'il n'ont pas la chance de pouvoir le vivre normalement.
C'est pour ca que je me suis engagée dans l'association, pour apporter du soutien et du réconfort à tous ces jeunes et aussi pour dialoguer avec d'autres parents, pour leur dire que c'est par nous que nos enfants trouveront un equilibre. Aujourd'hui, nos enfants sont jeunes, ils sont attirés par d'autres garcons, ils seront peut-être homos, peut-être pas, ce qui est important c'est de les rassurer encore et encore.

Je te souhaite de trouver un moment opportun pour discuter avec ton fils, peut être qu'il ne voudra pas en parler, j'en sais rien, il y'a tellement de cas de figure, mais l'essentiel c'est qu'il sache qu'il pourra se tourner vers toi quand il aura besoin.

Je te dis à bientôt

Sylvie

Cyril
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 1099
Inscription : 06 déc. 2005 13:28
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Cyril » 04 janv. 2007 03:43

Ce témoignage me semble tellement sincère... tellement "vrai"... Beaucoup de parents n'osent même pas dire qu'ils souffre
J'espère que vos craintes s'apaiseront avec le temps.

En tout cas, ce témoignage me rappel celui de Sylave que je trouve également très fort, et aussi celui de Mirica sur ce forum. Comme elle (Mirica) l'a mis sur sa présentation et pas sur ce forum "témoignage" (et pour cause, ce forum "témoignage" n'existait pas :P), je vous donne le lien de sa présentation, ca peut etre utile a d'autres :
http://contactforum.free.fr/viewtopic.php?t=302

Pour parler un peu de moi, en tant qu'homo de 26 ans, qui a eu un jour 14 ans :
A 14 ans, je n'assumais pas du tout le fait que je ne tomberais amoureux que de garçons, et pas de filles... et pourtant, c'etait tellement évident.
Je n'allais pas sur ce genre de site, sans doute parce qu'internet n'existait pas en 1995 :) (quand j'avais 14 ans)... mais mes pensées étaient très claires, et avec le recul, je me demande comment j'ai pu me voiler la face aussi longtemps.
Jusqu'a mes 20 ans, j'ai refoulé tous mes sentiments et toutes mes attirances physiques... Je me suis meme mis en couple avec une fille, pendant deux ans... mais j'ai eu de la chance, parce que c'etais une fille extra qui a compris que j'étais gay et que je ne l'assumais pas, et qui m'a fait comprendre les choses au risque de me perdre. Je ne l'en remercierais jamais assez. Aujourd'hui, je l'ai effectivement quittée, mais je pense que c'est beaucoup mieux pour elle (nous n'avons pas fait d'enfant ensemble, et elle trouvera sans doute un homme hétérosexuel pour la combler sentimentalement).

Tout ca pour dire que c'est assez interessant de comprendre a la fois la souffrance du parent, pour lequel tout un monde s'écroule... et à la fois la souffrance de l'enfant, qui se met un poid incommensurable sur les épaules "pour ne pas décevoir" ces proches.
On sait a quel point les jeunes homosexuels et bisexuels sont plus que les autres tocuhés par le suicide en raison du climat d'homophobie (homophobie souvent latente, qu'il est bien difficile de refreiner, meme pour moi qui suis pourtant "homosexuel")... Et il ne faut pas non plus négliger le mal être des parents face a l'orientation affective de leur enfant. Tout ca est un cercle vicieux : le malaise des uns rejailli sur les autres.... J'espere que dans votre famille aussi, ce cercle vicieux sera cassé.

Malheureusement, il n'existe pas encore d'association Contact dans l'Hérault... meme si je sais que ca viendra avec le temps... L'association la plus proche de l'hérault, c'est Contact-Haute-Garonne (Toulouse), ou Contact-Drôme-Ardèche (Valence)...
Du coup, difficile de vous conseiller d'aller discuter avec d'autres parents dans votre situation (parce que mise a par Contact, il n'existe pas d'autres groupe de ce genre en France), et pourtant, je sais comme cela peut etre utile (pour l'avoir vu de mes yeux), et comme cela peut faire du bien (autant aux parents qu'aux enfants d'ailleurs).
Il reste donc ce forum de discussion... :)
Cyril.

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 05 janv. 2007 07:38

Bonjour MOUMOUCHE

Oui je te comprends car avant que mon fils me l'avoue, je doutais et redoutais cette situation.
Moi de meme je pensais que c'était un mauvais rève, et meme desfois, il m'arrive encore de me surprendre entrain d'espérer qu'il peut encore changer car il n'a que 16 ans 1/2 !!!
je pense que c'est normal, on s'est fait longtemps une idée du futur qui est loin d'etre celle que l'on vit.
Quant à tes doutes, moi aussi, j'en ai eu et j'en ai encore,
cette peur qu'il soit mal accepté dans ce monde d'intolérance mais apparement les mentalités changent !!!
je me suis rendu compte que la vie des homos n'est pas celle que je croyais, on imagine toujours que c'est des grandes folles qui ne pensent qu'au sexe.
En allant sur des site, j'en ai rencontré des biens et moins biens
et parallèlement, je me suis inscrites sur un site pour les hétéros et je me suis rendu compte que ce n'est pas mieux non plus.
Donc, laisse toi le temps d'accepter et dis toi que c'est normal
en ce qui me concerne, mon mari, le papa, a beaucoup de mal.

Maintenant, je ne pense pas que ton fils viendra te le dire car il doit appréhender, ce qui est normal.

Moi mon fils m'a dit qu'il ne me l'avait pas avouer avant car il ne savait pas très bien ou il en était et voulait etre sur de son homosexualité.
C'est en sortant avec un mec, qui l'a vraiment su.
Au début, il nous a meme dit qu'il était bi !
Ben oui, c'est plus facile pour faire avaler la pilule a papa et maman.

Voilà ,
je te souhaite en cette début d'année, mes meilleurs voeux et beaucoup de courage
Bises et n'hésite pas a me contacter si tu as des questions.

bikounet38

Re: - Je pense que mon ado est malheureux car il croit être

Message par bikounet38 » 06 janv. 2009 18:17

moumouche a écrit :j'ai un fils de 14 ans, qui s'est renfremé sur lui même de façon très marquée depuis septembre, l'ayant surpris sans aucune préméditationsur un site gay, je comprends mieux son questionement, sa peur et son repli, le problème c'est que si je me pensais être tout à fait ouverte et tolérante, l'idée que mon fils puise être homo me fais totalement flipper car j'ai peur qu'il soit rejeté, imcompris voire sujet à l'homophobie, et bien que je veuille vraiment l'aider à s'épanouir, je me surprends à prier en cachette que ce ne soit qu'un mauvais rève qui va se dissiper, et qu'il va enfin sortir avec une copine de classe... je m'en veux, suis très angoissée, et peut être votre expérience va t'elle m'aider à faire face, assumer, et donc pouvoir l'aider et lui rendreson beau sourire... merci de tout coeur.
ps, son papa est ultra cool et , bien que triste, cherche à l'aider avec tout son amour.
N'hésitez pas à nous faire partager où vous en êtes, si vous en avez envie...

heideweg
Messages : 108
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Message par heideweg » 07 mars 2016 08:37

Merci Tocvdope d'avoir remonté ce sujet qui est en effet intéressant

Témoignage de parents ouverts mais qui souffrent.....et oui, il leur faut aussi du temps


c'est vrai, qu'on aimerait bien savoir comment ils vont aujourd'hui.. ;)

Répondre