témoignage bi

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

nico94
Messages : 6
Inscription : 07 juil. 2015 09:58

témoignage bi

Message par nico94 » 09 juil. 2015 21:08

Bonjour,

Comme Garofer me l'a suggéré, je vais me présenter un peu plus !

Je m'appelle Nicolas j'ai 30 ans, je suis bi ou peut être gay ou les 2 à la fois, je ne sais pas trop exactement ou j'en suis ! J'ai eu par le passé des expériences (brèves) à l'adolescence avec 2 hommes, ça m'a plu et puis un jour, j'ai rencontré une amie qui va devenir ma future femme avec qui je suis depuis maintenant 9 ans, et pour qui j'ai beaucoup d'attachement, d'affection et d'amour; et nous avons décidé de nous marier cette année, je suis très content à cette idée et j'y mets beaucoup d'énergie à me préparer.
Seulement une autre partie de moi sait que j'aime aussi les hommes, ce qui me torture beaucoup l'esprit ces temps-ci, cela me perturbe énormément et me fait parfois craquer tout seul dans mon coin, raison pour laquelle je viens témoigner sur ce forum, pour trouver un peu d'aide qui je l'espère me permettra d'y voir un peu plus clair. Ma copine sait que je suis bisexuel, je lui ai déjà évoqué mon passé depuis le début de notre histoire. Nous vivons ensemble depuis 5 ans en osmose.

J'avais pensé que la bisexualité était un passage avant de me stabiliser avec quelqu'un, et même l'idée de me marier avec ma copine me permettrait d'aller de l'avant dans notre relation et de ne plus me torturer l'esprit ! Ce qui n'est pas le cas du tout, j'ai même l'impression que ça empire de plus en plus, cela m'obsède chaque jour et le jour J arrivant à grands pas ! Je ne souhaite pas tout plaquer ni me séparer d'elle, je ne peux pas concevoir cette idée, mais cela me fait souffrir intérieurement. J'ai essayé de lui en parler car je ne peux pas garder ce mal être intérieur mais elle me répond que ça me passera, (je ne le pense pas), mais elle souhaite rester quand même avec moi. D'autre part je n'envisage pas une double vie, je ne veux pas la tromper avec un homme, je suis plutot du genre fidèle et je préfère éviter des dégâts et la faire souffrir, cela me fait flipper rien que d'y penser.

Dans mon entourage peu de gens sont au courant de ma bisexualité, ce n'est pas quelque chose que j'assume jusqu’à présent, j'aimerais faire en sorte que cela change et en parler à davantage de personnes mais je n'ose pas encore le faire de peur d'incompréhensions surtout depuis que je me décide à me marier.

Bref je me sens un peu dans une impasse aujourd'hui.
Merci de votre soutien.

antooo26
Messages : 12
Inscription : 31 mars 2015 11:59
Localisation : Bourg-Lès-Valence

Tentative de "réponse"

Message par antooo26 » 13 juil. 2015 18:04

Salut.

Au fond, peut-être que ce qui te dérange le plus c'est l'impression de devoir renoncer à cette possibilité d'avoir une relation avec un homme. Le mariage est un engagement important (pour moi comme pour toi, vu ce que tu écris). Avant que cette idée ne se concrétise, être en concubinage ne te fixait pas. Cette relation, même longue, pouvait avoir une fin. Le mariage c'est, en théorie, tout l'inverse. Même si, en effet, tu peux divorcer par la suite.

La question est de savoir quel est le véritable soucis pour toi :
- Ne pas réussir à te catégoriser (homo, hétéro ou bi) ? Auquel cas, est-ce si important ? Tu peux aimer un homme un jour et une femme le lendemain. Tu peux avoir eu des relations sexuelles avec des hommes et épouser une femme car tu es tombé amoureux d'un ÊTRE et non d'un SEXE...
- Ne pas en avoir parler à ton entourage ? Ce qui te laisserait penser que tu as peut-être conformément à ce qu'ils attendaient de toi et non à ce que souhaité au fond de toi. As-tu le sentiment de t'être forcé à devenir l'homme que tu es aujourd'hui ?
- L'impression que tu vas peut-être rater quelque chose ? "Même si ça fait 9 ans que je suis avec elle, est-ce la bonne ?" Après tout, comme tout autre homme hétéro, tu as le droit d'avoir des doutes face à ce passage à l'acte ?
- Ou enfin, est-ce la peur de ne pas la rendre heureuse ? Peut-être as-tu l'impression que ta bisexualité supposée la blesse.

Demande-toi enfin si tu te sens heureux, épanoui. Ces 9 dernières années ont-elles été un supplice ou un plaisir ? Pense-tu que, si vous n'aviez pas parlé mariage ces questionnements auraient surgi ? Penses-tu avoir encore des choses à vivre avec ta compagne ?

En espérant t'avoir un peu éclairé et avoir tenu des propos sensés :)
Antonin C.

nico94
Messages : 6
Inscription : 07 juil. 2015 09:58

Message par nico94 » 15 juil. 2015 10:35

Salut,

Merci pour ton message !

Effectivement le concubinage ne me fixait pas réellement, mais maintenant que l'idée du mariage se concrétise fait que je devrais renoncer à la possibilité d'avoir une relation avec un homme (comme tu dis : une impression de rater quelque chose).
Me catégoriser n'est pas très important je pense. Le fait de ne pas en avoir parlé à mon entourage effectivement me rend mal à l'aise aujourd'hui parce que je pense avoir tardé avant de leur en parler, mais les circonstances ne s'y prêtaient pas forcément, d'autre part je ne me suis pas forcé non plus à être quelqu'un d'autre que moi.
Maintenant je sais au fond de moi que c'est la bonne personne après ces années passées ensemble et après tout ce qu'on a et que l'on a encore à partager.

Je pense que mon souci véritable est que à l'avenir j'ai peur de la rendre malheureuse à cause de ma bisexualité.

antooo26
Messages : 12
Inscription : 31 mars 2015 11:59
Localisation : Bourg-Lès-Valence

Message par antooo26 » 16 juil. 2015 10:14

Si elle devait en souffrir, ça aurait commencé quand elle l'a appris. Or ça fait des années qu'elle est au courant et pourtant, vous avez décidé de vous marier. Je pense que ça signifie beaucoup. Tu la rends heureuse et, surtout, elle te fait confiance. Elle croit en votre bonheur. Écoute ton cœur et non ta tête. Tu es heureux. Tu l'aimes. Pourquoi ça devrait changer ?

La sexualité n'a rien à voir là-dedans. J'entends par là que, même si tu étais complètement hétérosexuel, la pensée de rater potentiellement quelque chose persisterait. On a toujours l'impression qu'il y a peut-être toujours mieux à vivre ailleurs.

Aie confiance en ta faculté à être heureux et à la rendre heureuse ;)
Antonin C.

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 18 juil. 2015 12:53

Salut,

Ton témoignage me fait penser à un proverbe de Sénèque : "ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles".

Mon point de vue, c'est que si ton amie t'aime vraiment, elle doit t'aimer tel que tu es.


Une personne bisexuelle peut être dans une situation où elle vit avec la personne dont elle est amoureuse, que ce soit un homme ou une femme.
Elle peut aussi avoir besoin de deux relations amoureuses qu'elle considère comme complémentaires et dans ce cas cela implique de tromper l'autre ou de recueillir son accord.

Je suis désolé de dire cela mais si ton amie pense que ton attirance pour les hommes te passera, c'est qu'elle ne t'aime pas tout à fait tel que tu es.

Les sentiments en effet ne se commandent pas.

:-)

nico94
Messages : 6
Inscription : 07 juil. 2015 09:58

Message par nico94 » 21 juil. 2015 17:44

Salut,
Merci pour ton message rassurant Antonin. Je me rends compte que même le sachant dès le départ, ma compagne est pourtant restée avec moi donc je pense qu'elle souhaite que l'on reste ensemble pour l'avenir, et qu'elle me fait confiance ça j'en suis sur.

Pour répondre à Steph, je comprends ton raisonnement à propos d'une personne bi :
Elle peut aussi avoir besoin de deux relations amoureuses qu'elle considère comme complémentaires. Malgré ça, est ce qu'il est possible d'imposer ça à quelqu'un sans la rendre malheureuse, ça me parait difficile à accepter.

Avatar de l’utilisateur
Sebastien-Grenoble
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 99
Inscription : 23 avr. 2015 23:20
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Sebastien-Grenoble » 22 juil. 2015 21:29

Elle peut aussi avoir besoin de deux relations amoureuses qu'elle considère comme complémentaires. Malgré ça, est ce qu'il est possible d'imposer ça à quelqu'un sans la rendre malheureuse, ça me parait difficile à accepter.
Etre bisexuel, c'est être potentiellement attiré par des personnes des 2 sexes.
Ca peut impliquer d'avoir des relations multiples en même temps, mais pas toujours : chacun est différent.

Concernant l'acceptation d'une double ou triple vie, chacun est libre : si tout le monde y trouve son compte, et est satisfait de la relation, çà peut très bien se passer.
Mais tout le monde n'est pas prêt à vivre çà, en amour, certains ont besoin d'exclusivité pour être rassuré : l'un n'est pas mieux que l'autre, l'important c'est que chacun vive la vie qu'il a envie de vivre, et qu'il s'y sente bien.
Mais, ce n'est que mon simple avis...
Yo soy así y así seguiré !
Nunca cambiaré !

goth-talleuse
Messages : 3
Inscription : 10 nov. 2015 21:16

ne t'inquiete pas

Message par goth-talleuse » 11 nov. 2015 13:33

bonjour, je suis peut être jeune, mais je pense que ta bisexualité ne veut pas forcement dire que tu vas la tromper, si tu l'aimes il n'y a pas de raison, je suis bisexuelle et pourtant j'ai un copain que je ne trompe pas pour autant donc je pense que tu t’inquiètes beaucoup mais que ça va aller ne t'en fais pas ^^

Répondre