Bonjour ! Pas si facile... vis à vis de ma femme notamment

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

mailto5
Messages : 7
Inscription : 29 mars 2012 22:21
Localisation : 29 FINISTERE Nord-REGION

Bonjour ! Pas si facile... vis à vis de ma femme notamment

Message par mailto5 » 31 mars 2012 22:56

quand longtemps après, marié, et père, on prend conscience de ce qui a toujours été: mon intérêt (bi dans la tête depuis toujours) aussi pour les bo mecs.
Mais j aime ma femme.
Alors, dire qu'on est libre de décider...

et de tout détruire ?
:roll:
Pourtant, si je suis loin d être indifférent au regard des autres, je ne pense pas m arrêter à leur éventuel jugement (de valeur). Sur ce point-là, oui je me sens libre.

heureux a l avance de vous lire en retour.
(mailto5? c est nul... faut que je change ça :) )
Yannick

JamesAdams
Messages : 37
Inscription : 27 janv. 2012 23:25
Localisation : Besançon
Contact :

Message par JamesAdams » 02 avr. 2012 20:24

Chaque pseudo nous correspond ^^ :)

Est-ce que votre femme est au courant ?
Ou est-ce juste une vague d'idées qui parcourt votre esprit ?
Je ne suis pas bénévole dans cette association, je serais je pense même de par mes problèmes fort mal placé pour vous éclairer sur la conduite à suivre et ce n'est pas du tout le but.

Il est difficile de savoir qui on est vraiment et ce qu'on cherche vraiment. Il n'y a que vous pour répondre à vos questions (et les bénévoles pour vous soutenir).
Pour ma part tout détruire c'est peut-être un peu extrême... L'essentiel c'est que vous soyiez heureux.

Bon courage =)

James
J'ai peur de m'être perdu. Mais qui suis-je ? Perdu dans un monde où je ne reconnais plus rien.

mailto5
Messages : 7
Inscription : 29 mars 2012 22:21
Localisation : 29 FINISTERE Nord-REGION

se connaître... et savoir ce que l'on veut

Message par mailto5 » 03 avr. 2012 23:01

Bonsoir JamesAdams,

et merci.

J'avoue ne pas savoir encore analyser sereinement mes pensées de ces jours-ci, qui m'arrivent alors que je n'ai pas fait de rencontre homo.

Et pourtant, ces idées sont une préoccupation très prenante , même au travail...Je ne pense pas que ce soit un simple "caprice" du moment.
C'est une pensée poignante.

(je te tutoie si ça ne te dérange pas).j 'ai la quarantaine mais je m'aperçois que je n'ai pas pour autant une réflexion aussi aboutie que la tienne en ce domaine.

Lorsqu'on est engagé de façon pérenne et conventionnelle (marié) dans une relation donc hétéro, on a forcément pas la même liberté.

Le pire, c'est que cette relation me convient mais ne me suffit peut-être pas.
Non je ne me suis pas confié à elle, sauf sous forme de bravades plaisantines donc sans signification réelle.

Sincèrement, je n'ai pas honte de mes affinités, mais je reste finalement surpris qu'enfant élevé à une époque un peu moins facile sur le plan de l'homosexualité et de son expression, tout ce qui me paraissait enfoui, passé (mes relations "sensuelles" entre garçons, mes envies d'un jeune adulte lors de mon service nat(il existait encore...)) m'émeut maintenant.

Malgré ma confusion du moment, j'avoue me réjouir quand même de ce questionnement, j en serais presque fier si je pouvais l'exprimer dans mon entourage (peut-être à ma lycéenne de fille ainée qui a des amis gay ?)

Tu as peut-être raison en soulignant une dramatisation excessive de ma part.
Mais combien de couples (et c'est bien ma situation) ou de compagnon hétéro peuvent-ils résister à ce... bouleversement.

Me donner le temps? oui mais pas trop, le pire serait de regretter.

Kenavo (à + en Breizh)
Yannick

JamesAdams
Messages : 37
Inscription : 27 janv. 2012 23:25
Localisation : Besançon
Contact :

Message par JamesAdams » 04 avr. 2012 10:16

Analyser ses pensées c'est toujours difficile, j'ai eu la chance (si on peut dire une chance ^^) de pouvoir prendre le temps pendant sept ans de me poser des vrais questions mais je te promets que même sept ans après je m'en pose toujours et je m'en poserais toujours parce qu'au final c'est toujours une boucle.
Je suis peut-être un peu plus mature pour mon âge, je ne sais pas trop à force de se poser des questions on grandit...

Le seul problème c'est que pour analyser ses pensées correctement il faut du temps (même si on est très impatient...).

Pour ce qui est de ta femme (je te tutoie aussi du coup), je ne sais pas si vous êtes marié et depuis combien de temps (mais ça ne me concerne pas donc...) et je ne sais pas aussi comment votre couple est, si c'est vraiment tout se dire ou chacun son côté perso. Il y a je pense beaucoup de facteurs à prendre en compte avant de pouvoir faire quelque chose.

Je pense que chacun avance en faisant son propre chemin ça fait depuis l'âge de 11 ans que je le sais et je m'y suis toujours résigné et maintenant que je l'ai dit à mes parents les choses avancent. Ma réflexion est peut-être plus aboutie parce que j'ai eu plus de temps pour y réfléchir.

Si ta réflexion t'amène à te dire que cette relation ne te suffit peut-être pas encore faut-il en comprendre aussi la signification est-ce que c'est plutôt tout détruire ou en parler consciencieusement et voir pour des relations plus ou moins à côté. Mais ça va entraîner beaucoup de choses et d'induire encore plus de questions.

Est-ce que ta relation de maintenant ne te suffit vraiment plus ? Est-ce que cela vaut le coup de la mettre en danger ?

Encore une fois c'est des questions qu'il faudra te poser (ou que tu t'es déjà posé). Je ne peux pas et aucun bénévole ne pourra te donner les clés pour te dire la marche à suivre. Juste des conseils et des pistes de réflexion parce que le plus important c'est ce qui compte pour toi.
Je ne suis pas bénévole, je n'ai pas de formation ni quoi que ce soit mais mon expérience de la vie (et elle est chargée aussi) m'amène à te tenir le discours que je te fais maintenant.

Personnellement je pense que finalement c'est les moeurs et la culture qui ont vraiment changé. C'est peut-être pour ça que ça t'émeut.

Peut-être que c'est justement parce que tu as l'impression de commencer un questionnement latent depuis des années. Et justement peut-être que tu es fier d'avoir le courage de te poser enfin les questions que tu as peut-être réfoulées depuis des années...
Si tu es vraiment proche de ta fille, tu peux essayer de lui en parler mais encore une fois analyse bien la situation et les conséquences que cela eut induire : ira t-elle en parler à sa mère ? Est-ce que justement au contraire ça vous rapprochera ?

Je ne souligne pas une dramatisation je pense encore une fois et toujours que y réfléchir est la meilleure des solutions (c'est le comble de dire ça moi qui suis toujours impatient !), quelle que soit la décision que tu prendras ce sera la bonne pour toi (si elle te convient).
Bien sûr chacun peut te donner des solutions comme lui l'entend et je pourrais le faire maintenant, mais ce ne serait qu'avec mon expérience de vie et ce choix ne te correspondrait peut-être pas et t'influencerait peut-être.

Tu as raison de te poser la question de ce bouleversement mais il faut examiner la situation. Si c'est supportable pour le moment poses toi des questions et réfléchit mais si ça se précise et que tu sens une envie toute particulière pour lui en faire part il faut réfléchir aux conséquences que ça peut donner.

Le temps justement le temps... Grande question du moment dans mon esprit. Pour ma part je pense que te précipiter n'apportera rien de bon en soit il faut que les questions qui doivent se poser et auxquelles tu auras une réponse soit faite pour prendre une décision parce que la précipitation peut rapidement amener les remords et les regrets...

J'espère avoir être clair et concis dans mon dicours. J'ai peut-être fait long mais j'ai essayé de te répondre point par point.
Si tu as besoin de discuter un peu plus je continuerais à répondre tant que tu posteras ^^ . Je peux aussi essayer dans la limite de mes possibilités de t'éclairer un peu sur les possibilités et les questions que tu te poses.

Bon courage à toi :)

J'attends ta réponse !

James (appelle moi James ^^)
J'ai peur de m'être perdu. Mais qui suis-je ? Perdu dans un monde où je ne reconnais plus rien.

mailto5
Messages : 7
Inscription : 29 mars 2012 22:21
Localisation : 29 FINISTERE Nord-REGION

Message par mailto5 » 05 avr. 2012 01:10

Bonjour James,

J ai encore passé une journée seul parmi les autres à me demander
quelles possibilités, quelles libertés pouvaient m être offertes.

Et en te lisant, je suis arrivé à cette idée qu'effectivement, dans cette troublante et dérangeante remise en question, une initiative de confidence précipitée, mais que je souhaiterais pourtant dans l'immédiat, pourrait créer une situation très dure à vivre, d'autant plus que je ne pourrais peu ou pas la maîtriser (tu te doutes sûrement de l'effet d'annonce, directe ou non, sur ma compagne, qui me "connaît "depuis + de vingt ans, on se dit tout mais ça...).

Aussi, et je pense que c'est également le sens de tes suggestions, je ne vais rien révéler trop rapidement car mal engagée, la situation serait de surcroit irréversible dans le couple.

Mais je ne veux pas, surtout pas laisser tomber mon droit à essayer de vivre ce que j'aurai dû connaître et assumer bien avant.

Ce que je découvre maintenant, et qui m'étonne, c'est l'enfermement dans lequel on se trouve alors, sans pouvoir en parler.

J'ai vu qu'il y avait possibilité d'appeler Contact par Tél; j'essaierai donc; ça peut m'être utile de parler, un peu, de vive voix de mes interrogations (mais palpitant pour un grand sensible, sup émotif :oops: comme moi!)

J'ai aussi, probablement, un gars, collègue de travail, la vingtaine, à qui je pense pouvoir avancer un début de confidence, car il m'a semblé pouvoir respecter sincèrement cette différence; je le dis en le justifiant peut être par son handicap (il est aveugle, je veux dire n.v. 8-) )

Je n'en mène pas large... :mrgreen:

Je te donne des nouvelles par la suite. ;)

porte-toi bien.
Yannick

JamesAdams
Messages : 37
Inscription : 27 janv. 2012 23:25
Localisation : Besançon
Contact :

Message par JamesAdams » 05 avr. 2012 11:26

Bonjour,
J ai encore passé une journée seul parmi les autres à me demander
quelles possibilités, quelles libertés pouvaient m être offertes.

Et en te lisant, je suis arrivé à cette idée qu'effectivement, dans cette troublante et dérangeante remise en question, une initiative de confidence précipitée, mais que je souhaiterais pourtant dans l'immédiat, pourrait créer une situation très dure à vivre, d'autant plus que je ne pourrais peu ou pas la maîtriser (tu te doutes sûrement de l'effet d'annonce, directe ou non, sur ma compagne, qui me "connaît "depuis + de vingt ans, on se dit tout mais ça...).
En général on est souvent seul face à nos pensées, il y en a qui le gère très bien. Moi ça dépend des jours ^^

C'est à ça que je voulais justement en venir puisque de toute façon quel que soit ton choix ça aura inévitablement des conséquences courtes ou à long terme et il y a beaucoup de choses que tu ne maîtriseras pas.

Aussi, et je pense que c'est également le sens de tes suggestions, je ne vais rien révéler trop rapidement car mal engagée, la situation serait de surcroit irréversible dans le couple.
Tout à fait si tu révèles tout d'un coup il y aura des conséquences mais tu ne peux pas prédire sa réaction.
Mais je ne veux pas, surtout pas laisser tomber mon droit à essayer de vivre ce que j'aurai dû connaître et assumer bien avant.

Ce que je découvre maintenant, et qui m'étonne, c'est l'enfermement dans lequel on se trouve alors, sans pouvoir en parler.
Si c'est la conclusion à laquelle tu es arrivé c'est plutôt une bonne question selon moi mais maintenant il va falloir savoir dans quel cadre et comment tu vas pouvoir exercer ce droit.

Tout à fait c'est un peu une spirale qui t'entraîne vers le bas et quand tu es tout seul tu ne sais pas trop à qui parler. Tu appréhendes le tout et c'est difficile.

Je pense que le fait de parler de vive voix à quelqu'un peut te permettre de clarifier tes idées et d'avoir un avis extérieur avisé.

Bon courage et n'ai pas peur tu fais ce qui te semble le plus juste.

J'attends de tes nouvelles.
Porte toi bien.

James
J'ai peur de m'être perdu. Mais qui suis-je ? Perdu dans un monde où je ne reconnais plus rien.

mailto5
Messages : 7
Inscription : 29 mars 2012 22:21
Localisation : 29 FINISTERE Nord-REGION

Quand tout arrive... mais pas comme je le croyais !

Message par mailto5 » 10 avr. 2012 22:38

Bonjour James,

Oui, j'avais prévu de me confier à ce jeune collègue.
Alors donc, je me suis lancé et ai tenté quelque confidence. Mais là, après envoi d'un mail lamentablement obscur, je n'ai rien pu lui avouer ou, précisément confier ma petite tourmente du moment.
Finalement, j'ai pu lui dire (par écrit voyons!) que je souhaitais lui exprimer ma préoccupation sur mes préférences qui se présentaient à ma conscience.
Sans le froisser, je pense l'avoir gêné. Donc pas d'écho de sa part...
D'où une certaine déception sur l'instant de ne pouvoir é c h a n g e r
simplement, et je crois, honnêtement, sur cette situation par essence "isolante".

Malgré de douteuses et dangereuses allusions glissées dans la discussion avec ma fille aînée (16), je n'ai pas été au bout de l'aveu.
("Est-ce que tu cherches à me dire quelque chose?" finit-elle par me lancer. J'ai alors estimé qu'il fallait m'arrêter là.

Non, la chose la plus invraissemblable, c'est cette suite des événements, plus qu'inattendue:
Après avoir été très mal psycho et physiquement au travail (malaise, baisse de tension, chute, et 15 mn cloué au sol...lamentable ?) je suis rentré chez moi et je me sentais très mal, coincé dans ce silence impossible, sans solution, conscient de ma situation personnelle, et bien sûr familiale.
Et bien quoi? Oui, en confiant mes angoisses et mon petit desespoir à ma compagne, j'ai fini, peut-être de façon inconsidéré!, par lui avouer non pas ma trahison à son égard (je n'ai" rien fait") mais tout bonnement l'état d'esprit dans lequel je suis, et ma prise de conscience nouvelle d'un manque, forcément lié à cette bissexualité (toujours difficile et dérangeant de mettre un joli mot sur une situation complexe).

Je lui ai donc tout dit...et là, contre mon attente, elle a su être admirable, en m'accordant toujours son amour tout en ayant préssenti (c'est étonnant) le fonds du manque qui me tourmente.

Bien sûr, elle sait ce que tout ceci a ou aura comme implications, ou plutôt comme conséquences entre nous, mais, comme moi, elle veut plus que tout cette alliance qui nous fait nous aimer sincèrement.
Rien n'a été caché.

Et l'on pense pouvoir maîtriser les événements...!
La preuve.
J'ai peut-être de la chance, car c'est sûrement t r è s rare, toute cette confiance et cet amour.

Maintenant, je pense me rendre auprès des bénévoles de Contact qui je crois se mettent en place en Finistère (ça sera très bien, mais très difficile pour moi; j'espère ne pas"coincer". Tu sais , c'est plus que nouveau pour moi, et si je sais ce que je ressents, pour le reste, j'ignore tout, et mon émotivité de toujours...)

Je n'en reviens toujours pas, et l'avenir n'est pas écrit à l'avance, ce sera l'inconnu.

Fatigué... mais tout "va bien".

Merci de la prudence dont tu as fait preuve dans tes conseils envers moi.
Tu es sûrement un gars Très bien.

Permets-moi de t'assurer de mon amitié, bien que je ne te connaisse que, ou grâce au forum de Contact.

A plus, L.
Yannick

JamesAdams
Messages : 37
Inscription : 27 janv. 2012 23:25
Localisation : Besançon
Contact :

Message par JamesAdams » 11 avr. 2012 09:11

Bonjour L., (^^)

Je suis très content pour toi, je pense qu'il t'a fallu beaucoup de courage pour te confier mais tu as trouvé ton moment et ça c'est très bien passé. Tu as beaucoup de chance d'avoir une femme comme ça.
J'avoue qu'il est très difficile d'utiliser un mot que peu de gens utilisent dans la vie courante (même moi j'ai du mal et ça me mets toujours mal à l'aise mais pourtant ça ne devrait pas...).
En général quand c'est resté trop à l'intérieur ça fait du bien quand ça sort et je pense que ta femme (qui à l'air de bien te connaître) avait deviné depuis bien longtemps (peut-être même à l'époque où vous vous êtes rencontré qui sait ? ^^).

L'amour qu'elle te porte est vraiment admirable et peu de gens aurait réagi comme ça et si elle consciente de ce que ça va impliquer je sais que vous gérerez au mieux tout ce qui va arriver. Selon mon analyse (je fais un peu de psycho) qu'elle que soit la situation tu es quelqu'un qui réfléchit et qui pense aux conséquences.

Tu dois être soulagé ça doit faire du bien je pense. ;)

Pour ce qui est de ton collègue j'imagine le trouble qu'il doit ressentir puisque peut-être croit-il que tu t'intéresse à lui en lui révélant tout ça et il ne sait surement quoi répondre. Si tu veux mettre les choses au clair avec lui et avoir un avis extérieur à la situation je te conseillerais de procéder comme tel : questionnes le sur ce qu'il pense de la bisexualité et l'homosexualité et essayes de deviner ce qu'il en pense moralement parlant. Et si ça s'avère que ça ne le gêne pas confie lui ce qui se passe dans ta vie (en précisant subtilement qu'il ne t'intéresse pas (ça le rassurera peut-être)), tu auras donc un ami et un avis extérieur qui ne sera pas plus mal pour l'avenir (avoir un ami à qui poser tout un tas de questions c'est vraiment sympa). A mois que tu ne souhaites plus lui dire un mot mais laissez la situation comme cela pourrait peut-être accentué son trouble.
Je te laisse juger de la situation et continuer ton petit bonhomme de chemin ;)

Pour ta fille, je pense que c'est avec ta femme qu'il faut que tu vois si tu lui en parles ou pas (c'est une suggestion hein ^^).

Si tu coinces ce n'est pas grave c'est la démarche qui compte et aller de l'avant et c'est ce que tu fais. En tout cas au début tu seras très timide au départ mais encore une fois c'est normal tu vas dévoilé une partie de ta vie cachée depuis longtemps.

Ce que je cherchais surtout à faire c'est à ne pas t'influencer dans tes décisions et rien qu'en relisant mes messages j'en ai peut-être dit beaucoup mais j'espère que ça t'aura aidé !

Je cherche à aider les autres qui ont traversé des choses similaires et un avis extérieur est toujours le bienvenu. Je n'ai pas vécu des choses faciles et j'ai une longue liste de problèmes que je ne sais toujours pas régler et beaucoup de questions (en bref j'ai encore beaucoup de chemin à parcourir).
Mais mon but ici c'est d'aider des personnes en difficulté et des amis aussi (comme tu le dis on ne se connaît pas mais je peux te témoigner également mon amitié tu es quelqu'un de bien).

Si tu souhaites reposter ici n'hésites pas ou crée un nouveau sujet je serais toujours dans le coin ;)

Bon courage pour la suite et donnes moi de tes news hein ?
Tiens moi au courant pour ce rendez-vous avec contact ;)

J. alias James
J'ai peur de m'être perdu. Mais qui suis-je ? Perdu dans un monde où je ne reconnais plus rien.

Rémi
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 84
Inscription : 07 nov. 2009 11:33
Contact :

Message par Rémi » 13 avr. 2012 12:19

Bonjour Neil,

J'ai lu tes post et j'ai juste envie de te dire que c'est une bonne idée d'aller voir Contact pour rencontrer des personnes (hommes ou femmes) qui vivent des choses similaires et aussi des proches d'homo, de bi ou de personnes en questionnement, ça permet de comprendre ce que vivent les autres.

La vie est porteuse de surprises et nous avons des ressources pour y faire face.
Bonne route et au plaisir de te lire.
Rémi
être soi tout simplement

Répondre