Vos opinions, vos conseils...

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Lolo
Messages : 22
Inscription : 27 oct. 2009 18:11
Localisation : Nemours

Vos opinions, vos conseils...

Message par Lolo » 27 oct. 2009 19:01

Alors, je me lance :
Garçon de 19 ans, vierge, perdu dans son orientation. (Le meilleur moyen serait de tester, mais c'est compliqué quand on est seul...)
Je sais que que je suis attiré par les hommes, ça c'est sûr. Mais je ne sais pas si j'aime les femmes.
Vers 16 ans,donc il y a 3-4ans, je suis tombé fou amoureux d'une de mes amies. Je ne suis pas arrivé à lui dire, et elle est partie avec un autre ami. C'est le grand amour entre eux depuis. Je me suis enfin confessé à elle seulement il y a quelques mois. Comme je m'y attendais, elle ne m'aimait pas, mais elle m'a redonné un peu confiance en moi
A 18 ans, je suis sorti une semaine avec une fille que je n'aimais pas. C'est avec elle que j'ai eu mon premier baiser. Avec cette même fille, nous avons failli faire l'amour (mon petit soldat était au garde-à-vous). Mais ça n'est resté qu'un roulage de pelles améliorés.
Pas beau du tout, je ne sais pas comment faire. Ou plutôt si je sais, mais c'est impossible. Si j'arrivais à faire l'amour avec quelqu'un, ça me donnerait confiance en moi, et je pourrais changer physiquement et avouer mon homosexualité. Cependant, pour que j'arrive à faire l'amour, il faut que je change physiquement, parce que personne ne voudrait le faire avec un gars gros et moche. C'est un cercle vicieux.
Je ne peux pas en parler à qui que ce soit par peur du rejet, ou des moqueries (cas répétés à maintes reprises...). Une famille sans AUCUNE communication (pour mon éducation sexuelle, à 13ans, mon père m'a donné un livre avec des questions d'ados qui date de 20 ans avec des réponses à la C**. 3ans plus tard, il nous donne à moi et mon frère de 3 ans de plus, une boîte de préservatifs...-__-')
Personne ne sait pour ma sexualité. Je pense que je suis vu comme quelqu'un qui n'a pas de vie sexuelle, que je ne fais pas l'amour (ce qui est le cas, sauf avec ma main).
Je crois que j'ai à peu près résumer ma situation. Si vous avez des avis, des conseils, ou simplement quelque chose à me dire, allez-y.

PS: C'est la première fois que je parle de tout ça

bikounet38

Message par bikounet38 » 27 oct. 2009 21:37

Bonsoir Lolo.

A Contact, on ne juge pas les gens, et on ne donne pas de conseils : chacun vit les choses à sa façon.
Nous pensons que c'est au travers des réçits du vécu des autres, que peu à peu la personne, trouvera ses propres solutions.

Car, personne d'autre que vous, ne sait ce qui est bon pour vous.

Il y a beaucoup de choses dans votre témoignage ; des choses que j'ai moi même pu pensé à un moment de ma vie !

Je voudrais juste vous dire, que vous n'êtes pas tout seul, et que Contact est un espace de parole.

Contact a des valeurs : le non jugement, le respect, Contact regroupe des homos, des bis, des hétéros, des garçons et des filles, des parents et des enfants, des gens de 7 à 77 ans ;-)

Avez-vous des amis proches, avec qui vous pouvez parler ?

Lolo
Messages : 22
Inscription : 27 oct. 2009 18:11
Localisation : Nemours

Message par Lolo » 27 oct. 2009 22:39

J'ai des amis assez proches, mais je ne me sens pas capable d'en parler. J'ai toujours peur du jugement, des moqueries, de ne pas être pris au sérieux.
Cependant, il y en a un qui a deviné mon attirance pour les hommes, mais il est assez...comment dire...il n'aime pas trop les homos (le terme homophobe est trop fort, c'est juste qu'il ne comprend pas)
Aussi, j'ai retrouvé il y a quelques jours un ancien copain d'internat, et c'est là que j'ai appris qu'il était homosexuel. Mais je ne sais pas comment lui en parler...

Je crois que ça se voit que je n'ai pas l'habitude de me confier. Comme je l'ai déjà dit précédemment, il n'y a aucune communication dans ma famille. Je n'ai jamais pu parler de quoi que ce soit sur moi. Je ne sais même pas ce qu'ils pensent de l'homosexualité (sauf une de mes soeurs qui a dit qu'elle préfererait que je sois homo que prêtre :roll: )

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 14 nov. 2009 15:42

Salut Lolo,

Juste pour que tu puisses situer mon propos : je suis gay, j'ai bientôt 43 ans et je ne fais pas partie de l'association CONTACT (même si je trouve que cette association joue un rôle important).

Tout d'abord, je pense sincèrement qu'on peut être gay à 90 % et hétéro à 10 %. Je veux dire par là qu'à mon avis tous les "combinaisons" sont possibles. Si tu as déjà été attiré par une fille (et ton témoignage semble le prouver), il n'y a pas de raison pour que tu ne puisses pas avoir une relation amoureuse avec une fille. Si cela arrivait, peut-être que cette relation te comblerait ou peut-être que tu resterais insatisfait mais c'est difficile de savoir tant que tu ne l'as pas vécu ?

Personnellement, je suis convaincu que, pour avancer, il faut s'appuyer sur ce qu'il y a de positif, au sens où il faut utiliser "les atouts que l'on a dans son jeu" (je précise que j'ai lu ta fiche de présentation avant de te répondre).

Concernant tes atouts :

- tu es jeune
- tu effectue une formation où il y a des débouchés professionnels
- tu pourras donc sans doute plus tôt qu'un autre prendre ton indépendance, si tu le souhaites
- ton métier devrait te permettre de rencontrer d'autres personnes
- ta soeur te préférait "homo" que "prêtre" (c'est déjà ça ... ;) )
- tu as un ancien copain d'internat qui est homosexuel

Je te laisse le soin de compléter la liste ...

Concernant les kilos en trop (au délà du fait qu'ils peuvent se perdre), je te laisse voir la carrière de Beth DITTO (groupe THE GOSSIP) ;).

Concernant l'ancien copain d'internat, tu peux essayer "les vieux trucs" comme un anneau au pouce, tu peux aussi le mettre sur la voie en abordant des sujets comme l'homophobie, etc.


S'agissant de conseils, je me permets de t'en donner un qui n'engage que moi : essaye d'éviter les relations avec des garçons ou filles qui n'ont pas encore tout à fait atteint l'âge de la majorité (ex: 17 ans et demi) car cela reste au yeux de la loi "un détournement de mineur" (cf. témoignage d'une maman sur ce forum).

Ennis
Messages : 5
Inscription : 15 nov. 2009 16:40

Message par Ennis » 15 nov. 2009 21:01

Bonjour Lolo ,
je m'appelle alexis et j'ai 20 ans
Tu aimes les garçons et les filles , je te rassure ce n'est pas un probléme ! Ne te tracasse avec tout ça , en tout cas .
Il vaut mieux attendre avant de rencontrer la bonne personne plutot que d'etre pressé et tomber sur n'importe qui !
En ce qui concerne ton physique , ne te dévalorise pas , je suis sur que tu as des atouts mais tu n'en as pas conscience ..
En tout cas si t'as besoin de parler , je suis pret à t'écouter !

Lolo
Messages : 22
Inscription : 27 oct. 2009 18:11
Localisation : Nemours

Message par Lolo » 19 nov. 2009 21:30

Merci de vos réponses, ça fait plaisir !!!
Pour vous donner de mes nouvelles, j'ai fait un véritable bond en avant dans ma tête !!! Je vous explique :
J'ai repris contact il y a un mois avec mon ancien pote d'internat, j'en ai parlé avec lui (au passage, il avait deviné à l'époque que j'étais gay), et... ça m'a libéré !!!
Avant, je ruminais que j'étais gay, d'un point de vue plutôt pessimiste... maintenant, je suis libéré dans ma tête, quasiment heureux... je suis beaucoup plus à l'aise et détendu avec tout des amis...

A ce propos, comme je suis de plus en plus libre quand je suis avec eux, je ne fais pas attention à ce que je fais, et je montre de plus en plus mon côté homo (dans le sens ou je fais des allusions comme quoi je serai pas contre de coucher avec certains, jouer à la grande folle caricaturale...). En même temps, je joue avec cette situation ambigüe : je ne renie pas d'être gay, mais je ne le confirme pas non plus. Ca fera peut être mieux passer la pilule, de le dire avec le rire...

Pour mon physique, j'ai entamé un grand projet : relook, sport, régime (avec plus ou moins de réussite je l'avoue -__-')
Bah oui, j'ai réalisé que si je ne me prenais pas en main, je finirais complètement puceau à 50ans... ce qui m'horrifie complètement lol !!!

Pour ma famille, je n'ai pas envie de leur dire maintenant. Je profite de ma période de bonheur, et ce n'est pas pressé... de toute façon, ce qu'ils ignorent ne peuvent pas leur faire de mal...

Merci d'être à l'écoute, je vous tiens au courant de ma situation...
BIZZZZZZZ à tous ! (non, ce n'était pas une abeille !^^)

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 24 nov. 2009 15:40

bonjour,

Tu comptes ne travailler que le physique? Parce que je pense c'est aussi le mental, mais si tu es convaincu, qu'en te transformant physiquement le mental ira mieux pourquoi pas.... Mais un conseil: reste un minimum toi même, parce que meme avec relooking regime enfin bref une transformtation physique qui ne te ressemble pas tu ne te sentiras pas toi meme ce sera pire.....et quand tu "joues à la grande folle caricaturale" tu le fais de bon coeur, c'est ton naturel ou tu te forces? Parce que tu auras beau etre mince etc etc.... tu risques de vraiment finir puceau à 50 ans comme tu le dis si tu n'es pas toi meme et que les personnes ne te sente pas "vrai". Ce n'est que mon avis.

Bon courage pour la suite .


Lolo a écrit :Merci de vos réponses, ça fait plaisir !!!
Pour vous donner de mes nouvelles, j'ai fait un véritable bond en avant dans ma tête !!! Je vous explique :
J'ai repris contact il y a un mois avec mon ancien pote d'internat, j'en ai parlé avec lui (au passage, il avait deviné à l'époque que j'étais gay), et... ça m'a libéré !!!
Avant, je ruminais que j'étais gay, d'un point de vue plutôt pessimiste... maintenant, je suis libéré dans ma tête, quasiment heureux... je suis beaucoup plus à l'aise et détendu avec tout des amis...

A ce propos, comme je suis de plus en plus libre quand je suis avec eux, je ne fais pas attention à ce que je fais, et je montre de plus en plus mon côté homo (dans le sens ou je fais des allusions comme quoi je serai pas contre de coucher avec certains, jouer à la grande folle caricaturale...). En même temps, je joue avec cette situation ambigüe : je ne renie pas d'être gay, mais je ne le confirme pas non plus. Ca fera peut être mieux passer la pilule, de le dire avec le rire...

Pour mon physique, j'ai entamé un grand projet : relook, sport, régime (avec plus ou moins de réussite je l'avoue -__-')
Bah oui, j'ai réalisé que si je ne me prenais pas en main, je finirais complètement puceau à 50ans... ce qui m'horrifie complètement lol !!!

Pour ma famille, je n'ai pas envie de leur dire maintenant. Je profite de ma période de bonheur, et ce n'est pas pressé... de toute façon, ce qu'ils ignorent ne peuvent pas leur faire de mal...

Merci d'être à l'écoute, je vous tiens au courant de ma situation...
BIZZZZZZZ à tous ! (non, ce n'était pas une abeille !^^)
"Que l'importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée!"
André Gide

Marjorie.

Lolo
Messages : 22
Inscription : 27 oct. 2009 18:11
Localisation : Nemours

Message par Lolo » 29 nov. 2009 14:10

Non non, Lechameau, le coup de la grande folle, je le fais de bon coeur, pour rigoler de temps en temps. De toute façon, je ne pourrais jamais jouer un rôle toute ma vie, comme dit le proverbe "Chassez le naturel, il revient au galop"
Et je dirais même plus, je suis incapable de changer. Même mon action "Nouveau look pour une nouvelle vie" est tombé aux oubliettes. Je m'en suis rendu compte avant hier soir : je suis très bien comme je suis, et de toute façon, je ne peux pas plaire à tout le monde. Il faut juste que je me plaise à moi-même, et c'est ça l'important. Et puis, tout vient à point à qui sait attendre ! (pas trop quand même... :D )

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 29 nov. 2009 18:28

Salut Lolo,

Je suis très content de t'entendre tenir les propos que tu tiens !
Je me permets (à titre exceptionnel) de parler au nom des autres : nous sommes de tout coeur avec toi !

:D

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 29 nov. 2009 21:01

Lolo a écrit :Non non, Lechameau, le coup de la grande folle, je le fais de bon coeur, pour rigoler de temps en temps. De toute façon, je ne pourrais jamais jouer un rôle toute ma vie, comme dit le proverbe "Chassez le naturel, il revient au galop"
Et je dirais même plus, je suis incapable de changer. Même mon action "Nouveau look pour une nouvelle vie" est tombé aux oubliettes. Je m'en suis rendu compte avant hier soir : je suis très bien comme je suis, et de toute façon, je ne peux pas plaire à tout le monde. Il faut juste que je me plaise à moi-même, et c'est ça l'important. Et puis, tout vient à point à qui sait attendre ! (pas trop quand même... :D )
Contente de te voir tenir ces propos :D
"Que l'importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée!"
André Gide

Marjorie.

Lolo
Messages : 22
Inscription : 27 oct. 2009 18:11
Localisation : Nemours

Message par Lolo » 18 févr. 2010 16:10

Salut à tous !

Bon, ce qu'il y a de nouveau pour moi :
Au fur et à mesure du temps, j'ai réussi à révéler mon homosexualité aux autres, à mes amis uniquement. Seulement, je ne le fais quasiment que par écrit (sur msn ou par mail), je ne l'ai vraiment formulé oralement qu'une seule fois, et ce n'était pas facile. Je pense que l'écrit est un moyen plus simple de communiquer, mais le dire oralement "officialise" mon homosexualité, et j'ai peut être encore peur des réactions. Pensez vous qu'il faille que je le dise, ou que je continue à le faire par écrit ?

D'ailleurs en parlant d'écrit, j'ai envoyé un mail a mes deux soeurs révélant mon homosexualité.
La première l'a très bien pris, on a bien parlé. J'attends la réaction de la seconde.
J'attends encore pour le dire aux parents et à mon frère. Un peu plus fermés d'esprit (ma mère l'acceptera plus facilement, c'est la première dans notre famille à divorcer, a ce que sa fille sorte avec un musulman... qu'un de ses fils soit gay ne sera pas le pire ^^)

Cependant, niveau amoureux, toujours le néant total. Râteaux sur râteaux avec tout les mecs, hétéros homos ou bi (à croire que inconsciemment, j'aime ça, me faire repousser)
Comme le chante France Gall "Au secours, j'ai besoin d'amour !"

bikounet38

Message par bikounet38 » 18 févr. 2010 18:31

Nemours n'est pas si loin de Paris, ou de Troyes : il existe des associations Contact dans ces deux villes.

Peut être que rencontrer d'autres personnes de Contact, vous aiderait...
Vous en sentez-vous capable ?

Lolo
Messages : 22
Inscription : 27 oct. 2009 18:11
Localisation : Nemours

Message par Lolo » 18 févr. 2010 20:20

Peut-être que je viendrait, je pense que rencontrer d'autres homos ne seraient pas une mauvaise idée...
Je me renseignerai et je passerai peut être à l'association sur Paris.
Merci, bisous !

bikounet38

Message par bikounet38 » 30 nov. 2010 19:25

Lolo a écrit :Peut-être que je viendrait, je pense que rencontrer d'autres homos ne seraient pas une mauvaise idée...
Je me renseignerai et je passerai peut être à l'association sur Paris.
Merci, bisous !
Avez-vous fait le pas depuis ?

Lolo
Messages : 22
Inscription : 27 oct. 2009 18:11
Localisation : Nemours

Message par Lolo » 30 nov. 2010 21:13

Bonjour,

Non, je n'ai toujours pas franchi les portes de l'association. Je viens de me rendre compte que ça fait déjà 9 mois... Et en effet je pense que je devrais venir parler.
Cela fait donc 9 mois que j'ai révélé à mes soeurs mon homosexualité. Aucun problème. Je l'ai aussi dis à mon frère par msn. Mais comme je le prévoyais, il a accepté mais avec sa "logique"... enfin bref. Pendant cette période, je pensais que cette situation me convenait, qu'il y ait juste mes soeurs et mon frère au courant.

Pendant l'été, j'ai effectué un stage professionnel pour ma scolarité, et cela ne s'est pas très bien passé à cause d'un problème de stress. Une de mes profs m'a proposé quelques RDV de sophrologie pour évacuer le stress. Et pendant ces réunions, on a pu constater que j'avais certaines "barrières" psychologiques qui m'empêchait d'être bien dans ma peau Je n'ai pas parlé de mon homosexualité, pensant que ce n'était pas une barrière, puisque je m'accepte complètement en tant qu'homo. Nous avons cessé les RDV quelques temps plus tard.

Récemment, suite à un instant de spleen intense, j'ai commencé à parler à ma mère de ma situation actuelle dans le boulot (sachant que je ne lui parle jamais de rien). Elle m'a un peu sermonné de ne pas me l'avoir dit plus tôt, puis m'a aidé à trouver des solutions. Je me suis senti plus proche d'elle à cet instant que ces dernières années. Puis, j'ai ressenti le besoin de lui dire que j'étais gay, mais je n'ai pas pu. J'ai donc repris les cours de sophro avec ma prof pour mes problèmes de boulot.

Ma situation en ce moment est celle-ci :
-Ma prof de sophro m'aide toujours, mais je ne sais pas si je lui parle de mon homosexualité ou pas... J'hésite.
-Je suis plus proche de ma mère, mais je n'arrive pas à me lancer, à lui dire en face. Parce que je ne veux pas le faire par écrit, c'est beaucoup trop important pour ça.

"L'écrire, c'est bien. Le dire, c'est mieux". J'irais à l'assoc' de Paris un de ces 4.
Biz

Répondre