et 'maman ' dans tout ça?

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

bikounet38

Message par bikounet38 » 05 nov. 2009 23:47

Et son père ?

Emma
Messages : 18
Inscription : 26 oct. 2009 20:19
Localisation : Rouen

Message par Emma » 06 nov. 2009 08:34

Le père biologique de Claire ou son beau papa ?
Son père ne s'est jamais occupé de Claire ni de ses soeurs il est parti lorsque Claire avait 7 ans et lorsqu'elle l'a au téléphone ils ne savent pas quoi se dire ma fille dit malheureusement qu'ils n'ont rien en commun.
Mon mari est le beau papa de Claire et de ses soeurs ils sont très proches il faut dire qu'il est gentil avec tout le monde il s'est toujours occupé des filles les a beaucoup gaté et d'ailleurs il sait que claire est lesbienne car me voyant malade comme je l'étais elle m'a dit de lui dire il a été soulagé il a cru qu'elle était malade en me trouvant dans cet état là.
Il est comme nous tous dans la famille tolérant ou plutot n'a jamais manifesté une quelconque répulsion face à l'homosexualité ce qui compte c'est que nos enfants aillent bien ! Donc depuis qu'il sait pour lui rien de changé sauf qu'il souffre de me voir si mal et trouve aussi que c'est difficile de garder le secret.
Je suis fragilisée encore par la mort de mon père il ya 18 mois je n'allais donc déjà pas très bien avant que ma fille vienne me parler et d'après le médecin ça fait beaucoup de choses pour moi. Je peux donc parler de mes craintes à mon mari puisqu'il est le seul avec moi à ètre au courant c'est simplement lourd face à la plus jeune des filles car nous sommes souvent toutes les deux
demain par exemple journée shopping avec elle ça va donner que je vais jouer le jeu de " tout va bien rien de spécial rien de nouveau ". Merci à tous d'ètre là !

niga
Messages : 13
Inscription : 13 oct. 2008 11:34
Localisation : saint nazaire

merci à tous de vos messages

Message par niga » 27 mars 2010 00:28

j'ai relu mon message de juillet 2008 et lu et relu souvent vos messages à tous.... toujours en pleurant..... mon adorable bout de chou qui a maintenant 19 ans et plus ,a eu le grand, le magnifique courage de faire son coming out . Evidemment si vous lisez mon message de juillet 2008 vous savez que je savais.. Mais j'espérais.... Aucun parent ne rêve que son enfant soit homo, la soit disant normalité -qui tourne pourtant mal 70 % du temps - étant tellement plus confortable.... Mais alors comment décrire les réactions du corps face aux démons d'autrefois qu"on refoule?????, les autres mamans se reconnaitront. Depuis le coming out, je me retrouve chez le médecin qui me connaissait à peine, pour un dos bloqué, des kystes suspects , une imposssibilité de dormir, dépression, etc... et une horrible boule d'angoisse permanente dans la gorge qui m"effraie. Evidemment ,je vais gérer si j'en ai laforce, sans qu'il sache, je n'ai pas élévé mon fils pour lui créer du souci maintenant mais je redis ce que j'avais écrit au début, soyez patients avec vos parents. Mon bout de chou me dit que tout le monde accepte maintenant mais ce n'est pas vrai et c'est comme s'il suffisait d'appuyer sur un bouton pour qu"on accepte......c'est si loin de notre vérité, notre vie , notre vécu à nous .............Nous n'avons pas eu les discours sur l'acceptation de l'homosexualité que vous avez entendus au lycée ou autre, Nous nous allons avoir des dizaines d'amis qui vont être heureux qu'on ait plus de problèmes qu"eux.Tout le monde dans notre générations de soixantenaire /cinquantenire avancée va bientôt accepter l'homosexualité pour les autres .....mais quand c'est son enfant unique.... c'est une autre histoire.
Il faut que tous nos enfants soient heureux et cela doit être notre seul objectif pour eux.Je dois essyer de dépasser ce rôle de maman pour penser aussi à moi si je veux survivre..... Courage à tous les enfants, ados, étudaints en souffrance et les mamans et papas..

Rémi
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 84
Inscription : 07 nov. 2009 11:33
Contact :

nuit

Message par Rémi » 27 mars 2010 03:56

De passage sur le forum pour insomnie, et sans avoir lu tous les messages depuis ton premier, je veux te dire que ton fils te montre que pour lui c'est accepté, qu'il se trouve "belle personne" et qu'il se sent prêt à affronter la vie tel qu'il est. Tu peux lui faire confiance.

Tu peux prendre soin de toi, te reposer parce que tu as oeuvré , tu as participé à cette progression, à cet alignement. Tu as fait ton job de maman ! :D

Et par ce message lointain (ton premier), par ricoché, tu as certainement permis à des gays de prendre conscience de ce ce que vivent les mamans, les pères. Qu'ils ont aussi le chemin à faire, qu'ils ont besoin de temps pour se réajuster à cette nouvelle donne.

Alors "Chapeau bas" Niga et prends soin de toi, sois une bonne maman... pour toi. ;)
Rémi
être soi tout simplement

niga
Messages : 13
Inscription : 13 oct. 2008 11:34
Localisation : saint nazaire

Message par niga » 27 mars 2010 09:04

Merci Rémi pour un si gentil message que je ne manquerai pas de venir relire sur le forum car on y puise la force et l'inspiration.. Et soigne ton insomnie!

tolerance
Messages : 8
Inscription : 05 mars 2010 14:13

Message par tolerance » 29 mars 2010 10:04

Chère Niga,

C'est dur, trés dur quand on apprend que son enfant est homo, je suis entièrement d'accord avec toi. Dans un premier temps on se dit il se trompe peut être? Et on lui demande t'as au mons essayé avec une fille pour voir si? (ah quand j'y repense quelle idiote j'étais j'ai jamais eu envie d'essayer avec une femme pour voir si... alors pourquoi le contraire?), ensuite on culpabilise (qu'est ce que j'ai mal fait?), puis on pense aux petits enfants qu'on aura jamais (mais bon tous les hétéros n'ont pas forcément d'enfants par choix ou par impossibilité), puis on essaye d'expliquer au mari que non c'est la faute à personne, que bien sur il pourra rencontrer un jour un compagnon fidèle (car pour lui tous les homos sont infidèles), puis petit à petit on l'annonce à l'entourage proche (parce que ya pas de raisons de cacher c'est comme ça et suis fière de mon fils), puis on s'informe, on lit, on fait des recherches sur internet..et on relativise! Sans vouloir te jeter la pierre, je sais que ça fait mal que son enfant ne rentre pas dans "la norme" mais est-ce si grave? Ne penses-tu pas qu'avoir un enfant handicapé, accidenté ou gravement malade est bien plus grave? Et je ne pense pas que que les "amis" seront contents que nous ayons plus de problèmes qu'eux : chacun à ses problèmes je ne pense pas qu'il y ai beaucoup de personnes épargnées!
J'ai 2 fils : l'un m'a annoncé son homosexualité il y a 3 ans et l'autre il y a 3 semaines....

c'estdur
Messages : 15
Inscription : 09 nov. 2009 07:23

Message par c'estdur » 04 mai 2010 15:01

Bonjour Niga,

j'ai lu attentivement ton message d'autant que depuis quelques mois je vis cette situation au quotidien avec ma Maman !
Je ne suis pas une gamine, loin s'en faut, puisque je vais avoir 48 ans dans quelques jours et j'ai annoncé mon amour pour une femme à mes parents au mois d'Octobre. J'avais eu une vie d'hétéro jusqu'à 45 ans, sans grande histoire d'amour, mais des amourettes plus ou moins longues, jamais vraiment rentrée dans les détails avec mes parents, une vie NORMALE comme dirait Maman !
Tu imagines bien aisément le tremblement de terre que cette annonce a pu générer dans cette petite vie bien tranquille!!!
Papa a réagit beaucoup moins violemment que je ne l'aurai pensé, il n'est pas d'accord non plus mais a bien compris qu'il n'y pouvait rien faire, et que si avec mon âge et mon vécu j'ai choisi ce chemin de vie ça n'est pas à la légère, nous en parlons très peu, il respecte mon choix sans y adhérer et parvient à vivre sa vie normalement.
Maman, quand à elle a réagit très violement, tant par les mots que l'attitude, puis tout celà c'est calmé quand même, mais elle ne parvient pas a accepter, le fera-t-elle un jour ? Papa en doute, moi aussi maintenant !
Elle pleure encore de temps devant moi, me demande encore si j'ai bien réfléchi, me dis que ça n'est pas possible, "qu'il n'y en y a jamais eu dans la famille!!!", qu'elle n'ose même plus parler à des gens que l'on connait de peur de devoir raconter tout celà !!! Enfin tu vois bien quoi !!!
Je n'ai jamais fuis la discussion, je suis toujours aussi présente pour mes parents (j'ai oublié de te dire que je suis fille unique), mes parents nous reçoivent mon amie et moi, ils l'apprécient d'ailleurs beaucoup, mais aimeraient que ce ne soit qu'une amie !
J'ai choisi de ne pas mentir, de leur dire les choses, ils le méritent, ils m'aiment et je le leur rends bien, mais voilà, la vie a fait que je les ai déçu !!! Que je les déçois encore malgrès toutes les attentions que je peux leur porter, c'est dur pour eux, mais ça n'est pas simple non plus pour moi et j'ai la chance d'avoir une amie qui me soutient dans tout celà, et qui ne leur en tient nullement rigueur !
Je ne peux pas faire plus pour que tout celà soit moins lourd, je serais toujours aussi présente, toujours aussi à l'écoute, et toujours aussi disponible pour mes parents que j'adore, mais je ne peux pas accepter de sacrifier ce que la vie m'a donné de meilleurs jusqu'à présent l'AMOUR !
Et pour reprendre la si jolie phrase que tu as écrite "rien n'existe sans vous non plus les parents".........

niga
Messages : 13
Inscription : 13 oct. 2008 11:34
Localisation : saint nazaire

courage 'c'estdur

Message par niga » 04 mai 2010 18:49

Je te souhaite beaucoup de courage. Si tu as 45 ans je suppose que tes parents sont encore d'une génération plus âgée que la mienne et tout tourne autour du désir d'afficher à tous ce qui était considéré comme normalité absolue autrefois et encore souvent maintenant. Ils t'aiment et ne te rejetteront jamais. C'est déjà ça. moi j'ai 55 ans plus, et je vais arriver à accepter tout cela et même à rejeter ceux qui se moqueront de mon fils directement ou indirectement. Mais c'est dur, dur. Je lis beaucoup sur le sujet, j'observe les étincelles dans les yeux de mon fils, je me révolte ouvertement (je me surprends et me protège..)contre les gens de mon entourage et de mon âge qui font des blagues douteuses sur les homos. Je me protège en réduisant les sorties avec les copines de mon âge qui ne font que parler de leurs petits enfants....je me surprends.... Mais ce qui te fais le plus avancer , c'est de parler à des amis. Si tu connais des amis de ta maman qui pourraient lui parler, elle s'envolerait. c'est ce que je vis. Pour l'instant ,je ne l'ai dit qu'à 4 personnes qui m'ont soutenues et ont approuvé. A partir de là, cette horrible boule dans la gorge est partie.
Pour toi, cela pourrait être pareil.
Puet-être aussi écrire à ta maman. Mais surtout, stratégiquement, trouver une amie, une tante etc qui t'aime et approuve et aidera ta maman. Je pense que les gens comme moi qui attachent bien trop d'importance à l'avis des autres, nous nous en sortons précisément grâce à quelques uns de ces autres....
Et surtout ne cède jamais sur le bonheur que tu as trouvé.

bikounet38

Message par bikounet38 » 04 mai 2010 19:08

Je l'ai dit à ma mère, il y aura 3 ans fin mai.

Pendant, elle n'en a parlé à personne ; et n'en parlait avec moi, que si je lançais la discussion...
Je me rappelle encore la voir fourcher sur homofefuel au début :-)

Et puis au bout d'un an, elle en a parlé à ses amies les plus proches, qui l'ont accepté ; et c'est devenu plus léger à aborder pour elle.

Elle ne sera pas là à me défendre, mais je sais que je pourrais lui présenter mon futur compagnon. Et c'est déjà pas si mal, finalement !

Répondre