Help ! Perdu...(O->)

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Bibouche3003

Help ! Perdu...(O->)

Message par Bibouche3003 » 27 mai 2009 21:46

Bon je me lance :? ,
Voilà je n'arrive PAS DU TOUT à m'assumer comme gay et au contraire j'essay de refouler mes sentiments homosexuels mais ça va de plus en plus mal...Ca va tellement loin que en ce moment je sors avec une fille et ce n'est pas de l'amour que je ressent quand je suis avec elle mais plutôt de l'amitié et donc ça me démoralise encore plus parceque avant j'avais toujours des sentiments pour les filles et plus maintenant pour aucune alors que pour les garçons...
Comme ce n'est pas assez compliqué, mes parents sont en plus à la limite de l'homophobie, ils me font souvent des "cours" sur l'homosexualité comme quoi c'est contre-nature et que ces "gens là" ne sont pas bien dans leur tête, enfin bref c'est pas eux qui vont m'aider. Au lyçée c'est pas tellement mieux, j'essay de faire comme si de rien n'était mais je deviens limite agressif dés que j'entends mes amis qui disent "pédé" ou "on dirait trop un gay celui-la" même si ça ne m'est pas destiné...Je ne sais pas du tout comment je vais m'en sortir, être heureux et ne pas "casser" avec tout mon entourage...
Merci d'avoir lu jusque là :D

Cyril
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 1099
Inscription : 06 déc. 2005 13:28
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Cyril » 28 mai 2009 00:01

Pour toi, s'assumer en tant qu'homo, ca reviendrai à faire quoi ?

Est ce que tu parles de t'assumer toi meme, accepter ce que tu es ?
Ou alors est ce que tu parles plutot de s'assumer vis à vis de ton entourage ?
Comme ce n'est pas assez compliqué, mes parents sont en plus à la limite de l'homophobie, ils me font souvent des "cours" sur l'homosexualité comme quoi c'est contre-nature et que ces "gens là" ne sont pas bien dans leur tête, enfin bref c'est pas eux qui vont m'aider.
Ce que je vais écrire n'est pas une généralité, mais souvent, les parents pensent qu'on "choisit" d'être homo...
Quand ils sentent que leur enfant pourrait être homo, ils insistent, parfois lourdement, pour faire "comprendre" à leur enfant que ce n'est "pas bien", que c'est un "mauvais choix"... et souvent effectivement, ils tiennent des propos comme ceux que tu cites.
Je ne sais pas si ca s'applique à tes parents, mais c'est très fréquent.

Est ce que tu penses qu'ils se doutent de quelque chose ?
Au lyçée c'est pas tellement mieux, j'essay de faire comme si de rien n'était mais je deviens limite agressif dés que j'entends mes amis qui disent "pédé" ou "on dirait trop un gay celui-la" même si ça ne m'est pas destiné...Je ne sais pas du tout comment je vais m'en sortir, être heureux et ne pas "casser" avec tout mon entourage...
J'ai vécu ca aussi, et je sais qu'on est nombreux dans ce cas :( ... et perso, meme si c'est tres rare aujourd'hui, ca m'arrive encore. Les paroles des autres sont souvent blessantes, meme si ils parlent en fait de choses qu'ils ne comprennent pas...

Je ne sais pas si Contact fait des interventions contre l'homophobie en milieu scolaire dans le département de l'Eure-et-Loir.
Sans doute que les gens de Contact Paris pourront nous en dire plus.
Cyril.

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 » 28 mai 2009 10:18

bonjour Bibouche,

je lis avec attention ton message. je comprend ton sentiment, ta douleur, ton mal être. j'ai vécu la même chose lorsque j'étais adolescent.
Je me souviens aimer les filles, et en quelques temps, piouf, plus personne, c'était mes camarades de classes qui m'attiraient.
difficile de comprendre ce qui nous arrive lorsque tout le monde nous dit que l'on doit être hétéro. Mais non, il y a de nombreuses personnes qui sont homosexuelles, qui le seront, qui le refoule, qui vivent bien, qui s'épanouissent, et d'autre qui en souffre.

Je rejoins les propos de cyril concernant les réactions de tes parents, j'en prend pour exemple mon père qui parlait de "réouverture des camps de concentration pour les homosexuels" et qui aujourd'hui, accepte à son niveau d'avoir un fils homo. Ca n'a pas été sans mal. Mais mes parents ont avec le temps compris qu'ils que je n'avais pas choisis, que je suis gay et heureux, et que finalement, ça ne change pas grand chose dans ma vie si ce n'est ne plus leurs mentir.

Je comprend ce que tu exprime, comme cyril et toi, j'ai aussi entendu des propos homophobes, j'en ai été victime aussi, mais la bétise humaine est souvent faite d'incompréhension.

Si tu souhaites comprendre un peu plus ce qu'est l'homosexualité tu peux télécharger la brochure "homo et alors" qui est sur le site de l'association. elle est très bien faite, et nous est destinée, nous les homosexuels ou personnes dans le doutes.

n'hésites pas à t'exprimer, ce forum est fait pour cela.
Courage
Julien
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

Bibouche3003

Message par Bibouche3003 » 28 mai 2009 19:46

Merci pour vos messages... :roll:
Pour répondre à Cyril, je parle d'assumer que je suis homosexuel et non je ne pense pas que mes parents se doutent de quelque chose :? ...
J'ai télécharger la plaquette "Homo et alors ?" qui est effectivement bien faite mais qui ne m'a pas trop rassuré...
J'ai l'impression de mentir tout le temps au lycée et avec mes parents quand on parle de filles. Mes parents ont très mal pris le fait que mon cousin soit gay alors c'est assez tendu... :cry:

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 » 29 mai 2009 09:37

bonjour,

je comprend ton sentiment. mentir ou ne pas mentir.
Pour ne pas mentir, j'avais choisis de ne pas m'exprimer ou de dire "la personne avec qui je serais plus tard". Utiliser des moyens de parler pour éviter qu'on crois quelque chose sans pour autant me mettre en "danger".

dans ton message tu parles de la plaquette. Qu'est-ce qui ne te rassures pas dedans?
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 29 mai 2009 20:33

Re-salut,

Je dis souvent "cela ne sert à rien de dire la vérité à des gens qui ne veulent pas l'entendre". Lorsque je dis cela, je ne fais pas allusion aux relations parents / enfants ni à l'homosexualité, je parle "en général".
Cette phrase veut simplement dire que ne pas dire quelque chose à quelqu'un qui n'est pas prêt (ou pas encore prêt) à l'entendre, ce n'est pas mentir. Je suis personnellement quelqu'un d'un naturel très sincère mais j'ai réalisé avec le temps que certaines personnes n'étaient pas prêtes à ce qu'on leur dise "la vérité". Je suis souvent confronté à cette situation avec des amis(es), des collègues de travail.

Comme Julien et Cyrl te l'ont expliqué, les parents ont parfois besoin de faire du chemin et puis, il y a ce qu'ils disent sans trop y réfléchir et ce qu'ils pensent vraiment.

Dans la situation dans laquelle tu es, tu n'es pas dans une situation où tu ments mais dans une situation où les autres ne sont pas forcément prêts à t'entendre.

En t'exprimant sur ce forum, dis toi que tu n'es plus seul. Il y a d'autres jeunes qui ont témoigné avant toi et des parents qui ont des enfants homosexuels de tous âges.

Moins tu te sentiras seul dans ta situation, plus tu auras réussi à faire le point, à exprimer ce que tu ressens, plus tu seras en capacité de t'assumer tel que tu es. Cette étape franchie, tu pourras envisager de dire aux autres qui tu es, sachant que tes préférences sexuelles sont loin de pouvoir résumer qui tu es. ;)

Cyril
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 1099
Inscription : 06 déc. 2005 13:28
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Cyril » 30 mai 2009 11:02

Bibouche3003 a écrit :Merci pour vos messages... :roll:
Pour répondre à Cyril, je parle d'assumer que je suis homosexuel
Je voulais dire, est ce que c'est toi qui doute (suis je homosexuel ? par exemple)
ou est ce que c'est le fait de devoir le dire à ton entourage,
qui fait que tu souffre aujourd'hui ?
Mais je crois que la réponse est ci-dessous (et c'est un peu des deux) :
Voilà je n'arrive PAS DU TOUT à m'assumer comme gay et au contraire j'essay de refouler mes sentiments homosexuels mais ça va de plus en plus mal...
[...]
mes parents sont en plus à la limite de l'homophobie
Bibouche3003 a écrit :J'ai télécharger la plaquette "Homo et alors ?" qui est effectivement bien faite mais qui ne m'a pas trop rassuré...
Je rejoins la question de Julien : Qu'est-ce qui ne te rassures pas dans cette brochure ?
Cyril.

Bibouche3003

Message par Bibouche3003 » 30 mai 2009 20:35

Dans la brochure : Par exemple, P.7 "[...] Quand on est gai ou lesbienne, on est généralement montré du doigt, le plus souvent par ceux que cette diffèrence inquiéte. L'effet peut parfois se montrer si dévastateur que, pour être sûr de ne pas être pris pour un "pédé", il arrive que l'on prefere se montrer très homophobe...au risque d'encourager soi-même l'ignorance et le mépris." Ceci-ne m'a pas vraiment rassuré, surtout le "si dévastateur"... :?
J'ai réussi à en parler à un ami et je suis très surpris (très agréablement ^^) par sa réaction. Il m'a dit qu'il était content que je lui ai dit et qu' il était là pour ça, que les amis ça sert à ça...et il me parle plus facilement qu'avant de tout ce qui touche aux filles il m'a même dit :"C''est bien ça, tu me piqueras pas mes copines comme ça :D ".
Je me sens déjà mieux :)

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 » 31 mai 2009 10:06

félicitation bibouche. c'est agréable de se sentir soutenu par ses amis.

Pour la remarque que tu fais sur la brochure, je comprend ton sentiment. mais dans ce que tu écris de toi, je ne pense pas que tu soit dans cette catégorie de personne.

pour t'expliquer, ce que décris la brochure c'est l'homophobie interriorisée. en effet, si les homo peuvent-être montré du doigt par les ignorants, certaines personnes pour éviter justement d'être montré du doigt si leur attirances seraient connues préfères aller à contre sens. Etre homophobe à fond pour ne pas qu'il y ai de doutes et aussi pour peut-être s'autoconvaincre qu'elles ne sont pas homosexuelles.
c'est une façon de refouler ses attirances.

Après tu l'as exprimé, tout le monde ne réagis pas pareil, et on a souvent des amis proches qui comprennent car ils nous connaissent et comprennent ou cherchent à comprendre.

bon courage,
julien
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

bikounet38

Message par bikounet38 » 01 juin 2009 20:45

Bonsoir Bibouche3003.

Il n'existe pas encore d'association Contact en Eure et Loir ; mais la plus proche est sur Paris :
CONTACT Paris (75)
84 rue Saint-Martin
75004 PARIS

01 44 54 04 35 (mardi 20h-22h, samedi 13h30-15h30)
www.asso-contact.org/75
75 "@" asso-contact.org
Si vous vous sentez vraiment mal, n'hésitez pas à poster ici, à discuter par mp, mail ou MSN, et aussi ç téléphoner à l'une des associations Contact de France : http://www.asso-contact.org/ligne-ecoute.html

Courage
Messages : 7
Inscription : 08 août 2009 18:40

Message par Courage » 10 août 2009 21:02

Salut Bibouche,

Ayant vécu ce que tu vis mais à une époque où il n'y avait pas le net ni d'autres sources de renseignement, je ne peux que te dire mon expérience.

J'ai essayé pendant des années de refouler mon homosexualité et cela m'a conduit à la dépression et à avoir envie d'en finir.

Effectivement, ce qu'on redoute je crois quand on est ado ou jeune, c'est de perdre son identité à cause d'une orientation sexuelle qui change.
Certains compensent en faisant de la provocation, d'autres essaient de tout faire pour lutter contre ou passer inaperçu.

Je m'aperçois après quelques années qu'aucune des deux réactions n'est bonne. Mais aussi qu'il est difficile quand on est jeune de les éviter car et c'est normal, on pense que tout peut changer rapidement, du jour au lendemain et en fait, plus on pense cela, moins on se rend service.

Je crois que le noeud du problème est bien là : arriver à avoir la meilleure estime de toi-même, te dire que tu n'as changé en rien et que tu es un garçon comme d'autres, avec une orientation sexuelle différente. Le reste ne doit pas te masquer le plus important : tu as les mêmes capacités que tout autre pour faire ta vie.

Courage

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 » 13 sept. 2009 08:24

Bonjour Bibouch,

Ou en est tu depuis la fermeture estivale du forum ?
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 15 sept. 2009 09:16

bonjour bibouche,

Je suis venue sur ce forum il y a quelques mois, et j'ai du m'absenter car j'ai de gros problemes de santé, qui ne disparaitront jamais (décidément je cumule). Bref, c'est pour cela que je me reveille un peu tard.

Je ne pense pas que se refouler soit une bonne solution car comme l'a dit Courage souvent on va faire une dépression. S'assumer c'est dur, mais necessaire à mon avis. Je pense que le plus dur est de l'annoncer à son entourage notamment à sa famille. Mais "se forcer" à aller vers le sexe opposé sans avoir d'attirance te fera souffrir et fera souffrir la personne en fa ce.

Maintenant tu as toujours la possibilité de vivre "caché". Il est vrai aussi que le mot "pédé" ou "gouine" est entré dans le langage "courant", et donc ne choque plus beaucoup, alors que les mots racistes choquent toujours autant, je ne cherche meme plus à comprendre, ce que je déplore (genre les insultes au volant quand ma mere dit "ah le pd" quand quelq'un conduit mal je lui reponds "ah bon je ne savais pas que les homos avaient tendance à conduire plus mal que les autres").

L'homophobie sera toujours présente, c'est vrai qu'il faut lutter mais bon en tant que fataliste je me dis qu'il en aura toujours, et que pour vivre heureux tels que nous sommes, il faut apprendre à vivre avec, en les ignorant. Se refouler c'est tenir compte de leur avis, mais ce n'est pas leur vie c'est la TIENNE.

Voila désolée pour le pavé lol!

Bon courage à toi!
"Que l'importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée!"
André Gide

Marjorie.

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 » 15 sept. 2009 10:27

Bonjour Marjorie,

Re-bienvenue.

Je suis daccord avec ce que tu dis. C'est vrai que ne pas vouloir vivre sa sexualité et son amour pour le même sexe fait souvent très mal et peut-être aussi une cause certaine du suicide. Ne dit t-on pas, chassez le naturel il revient au galop ?

Lorsque tu parles de l'homophobie "ambiante" et verbale, je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Mais il est vrai qu'avec le temps, on s'y fait. J'utilise même parfois sur un ton d'humour le mot "pédé". Mais toujours à bon escient et avec des gens qui me connaisse. Mais c'est vrai que je fait la guerre à mes parents quand ils parlent de "pd" ou d'"enculé". souvent je répond : la sodomie c'est l'atteinte du point G masculin.

Il faudra s'y faire même si je comprend que ça ne soit pas facile à entendre.
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 15 sept. 2009 10:52

quand ca vient de personnes exterieures pourquoi pas mais le pire c'est quand ca vient de la famille ou des proches on finit par se dire "c'est donc comme ca qu'ils me considerent", meme si en ayant beaucoup d'humour on peut apprécier les blagues sur le sujet un peu d'autoderision ne fait pas de mal :)
"Que l'importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée!"
André Gide

Marjorie.

Répondre