- Je viens de découvrir le secret de mon fils : il est homo

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 13 mai 2009 10:17

Azalée a écrit :
joe a écrit :Bonjour,
Nous découvrons son coté "féminin" qui était bien caché, et au début c'est difficile...
"Pouvez-vous m'en dire plus sur les côtés féminins ? Parce que certains garçons ne laissent rien paraître. Je pense que, une fois l'homosexualité révélée, il n'y a plus de raison de le cacher ?"
Bonjour Azalée

juste pour vous apporter mon témoignage ... mon fils me l'a dit depuis 3 ans, il a donc maintenant 19 ans ... et il n'est pas plus ni moins efféminé qu'avant ... par contre, on le sent bien heureux, libre de ne plus rien à nous cacher.

Le seul "hic" que nous rencontrons en ce moment, c'est qu'on le cache à tout le restant de la famille et amis et là je constate bien son embarras quand on a des repas de famille.

Bonne journée.
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 14 mai 2009 09:36

Le seul "hic" que nous rencontrons en ce moment, c'est qu'on le cache à tout le restant de la famille et amis et là je constate bien son embarras quand on a des repas de famille.
Bonne journée.
"Bonjour Mirica et merci.

Je comprends bien qu'être efféminé n'a rien à voir avec l'homosexualité ; et ne pas l'être n'empêche pas d'être homosexuel ; justement, c'est là que l'on peut avoir des surprises.
Mon fils ne laisse rien paraître, et c'est pour cela que je le scrute.

♦ ; en ce qui me concerne, je ne suis pas entourée, et comme les quelques membres de ma famille ne s'intéressent déjà pas bcq à nous, je ne vois pas l'intérêt de leur révéler ; ils en sauraient plus soudainement sur une partie très intime de la vie de mon fils, alors qu'ils ne le connaissent dèjà pas grâce à ses valeurs ? !"
Un lourd secret !

nisou
Messages : 66
Inscription : 04 déc. 2007 19:45

Message par nisou » 14 mai 2009 19:06

bonjour,
pour ce qui est du coté efféminé des homos,je ne pense pas que ce soit une généralité,mon fils n'a aucun comportement efféminé en extérieur,mais depuis que je sait qu'il est homo,je me rend compte qu'il n'a jamais été moralement comme les autres garçons,sans avoir des gouts de fille(comme jouer a la poupée,etc...)il n'a non plus jamais eu de gout de garçons,il était entre les deux,pas sportif,ni turbulent,a l'adolescence aucun propos macho comme souvent les jeunes garçons.....

Pour ce qui est d'en parler autour de nous,au début cela nous parraissait impossible,puis avec l'acceptation,nous avons refusé de mentir,donc nous ne le disons pas particulièrement, mais ne le cachons pas.Si on nous demande des nouvelles de la vie privé de notre fils,nous disons qu'il est homo,et comme aujourd'hui cela est pour nous sans aucun problème,les gens le prenne bien et s'il le prenne mal,tan pis pour eux.
Mais ne vous inquiétez pas cela a mis du temps,

joe
Messages : 35
Inscription : 18 févr. 2008 19:13
Localisation : sarthe

Message par joe » 15 mai 2009 11:37

"Les côtés féminins de mon fils"....

Mon fils n'est absolument pas éfféminé, mais lorsque j'ai appris son homosexualité j'ai découvert des petites "manies" qui pouvaient révéler sa sexualité... Mais mon fils ainé, bien hétéro, en a autant ;) .
Je voulais simplement dire que ce qui change après le "co" est souvent dans notre tête et que nos enfants, eux, sont bien les mêmes quavant.

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 15 mai 2009 17:13

joe a écrit :"Les côtés féminins de mon fils"....
Je voulais simplement dire que ce qui change après le "co" est souvent dans notre tête et que nos enfants, eux, sont bien les mêmes quavant.
"Je m'aperçois aussi que je vois ce qu'il n'y a pas, où jamais eu.
Ceci explique pourquoi il est seul, ne ramène pas de copine à la maison ; pourquoi il reste tout le temps à la maison."
Un lourd secret !

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 15 mai 2009 17:19

Pour ce qui est d'en parler autour de nous,au début cela nous parraissait impossible,puis avec l'acceptation,nous avons refusé de mentir,donc nous ne le disons pas particulièrement, mais ne le cachons pas.Si on nous demande des nouvelles de la vie privé de notre fils,nous disons qu'il est homo,et comme aujourd'hui cela est pour nous sans aucun problème,les gens le prenne bien et s'il le prenne mal,tan pis pour eux.
Mais ne vous inquiétez pas cela a mis du temps,
[/quote]

"j'ai bien l'intention d'agir de même ; je ne vais pas le révéler, mais je ne le cacherai pas non plus (évidemment, je garderai son secret en sa présence bien évidemment) ; et comme je le disais auparavant, les centres d'intérêt se déplaceront vers les personnes qui ne jugeront pas".
Un lourd secret !

nisou
Messages : 66
Inscription : 04 déc. 2007 19:45

Message par nisou » 15 mai 2009 19:58

Révéler a notre entourage l'homosexualité de notre enfant et un pas difficile a franchir et nous avons(mon mari et moi)mis du temps mais pour nous ça a été la plus belle preuve d'amour que nous donnons à notre fils et aujourd'hui tout parait plus simple,et les gens qui jugent qu'ils aillent voir ailleurs!!!

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 20 mai 2009 15:33

Bonjour,
je ne vais pas le révéler, mais je ne le cacherai pas non plus (évidemment, je garderai son secret en sa présence bien évidemment)
Est ce que cela veut dire que vous pensez pouvoir parler du fait que votre fils est homosexuel à certaines personnes, sans que lui sache que vous savez ? et que vous en parlez ?

Personnellement, j'ai beaucoup de mal à le dire ... d'ailleurs, je ne l'ai encore dit à personne à part, à mon amie d'enfance avec qui je communique très peu ...

Mon fils m'a déjà dit que je pouvais en parler à ma soeur par exemple, mais je n'y arrive pas... et puis aussi, c'est vrai que je n'en vois pas trop l'utilité, ils vivent dans le sud et je les vois environ qu'une seule fois par an ...
La dernière fois, j'ai été tenté car on m'avait posé une question pour savoir s'il avait une copine, mais on était à table, et plein de monde autour de nous ... je n'ai pu que dire, qu'il était très secret.
cela m'embete évidemment, car quelque fois, j'ai l'impression de mentir.
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 20 mai 2009 17:32

Mirica a écrit :Bonjour,
je ne vais pas le révéler, mais je ne le cacherai pas non plus (évidemment, je garderai son secret en sa présence bien évidemment)
Est ce que cela veut dire que vous pensez pouvoir parler du fait que votre fils est homosexuel à certaines personnes, sans que lui sache que vous savez ? et que vous en parlez ?
"En fait, non ; plus j'avance dans ma réflexion, et la stupeur passée, j'ai décidé de ne le dire à personne ; car comme vous, il y a certaines personnes que je ne vois pas bcq dans ma famille, et qu'est-que cela changerait, hein ? et puis je me dois de garder son secret, car lui ne me l'a pas révélé. Personne ne le sait, à part l'ami à qui j'en ai parlé, qui a été maladroit, c'est vrai, mais c'était par méconnaissance du sujet ; j'ai décidé de garder le secret ; les seules personnes qui savent, êtes vous, mes chers amis de ce site, et je vous remercie de me soutenir, car c'est dur de vivre dans le mensonge"

"A ce propos, l'émission de JL Delarue la semaine prochaine traite du mensonge et d'une histoire d'homosexualité ; à voir si vous voulez"


"Sinon, je continue d'aller voir ses historiques de conversation, et il dit à un copain gay qu'il n'a pas envie de le dire à sa mère ; j'arrive à savoir certaines choses de ses ressentis ainsi"
Un lourd secret !

bikounet38

Message par bikounet38 » 20 mai 2009 18:41

Mise à part que vous ne vous sentez pas encore prête à en parler à d'autres, est-ce que vous vous sentez prête à en parler avec votre fils ?

S'il dit à son correspondant qu'il ne veut pas vous le dire, c'est qu'il craint peut être votre réaction : s'il n'est pas indépendant financièrement, c'est une crainte assez répandue.

Le non-dit, çà a des conséquences à long terme : pour lui comme pour vous.
Vous pouvez aussi avoir peur vous même de vos réactions : en discuter avec d'autres parents, ou d'autres jeunes homos, au sein des associations Contact, serait sans doute un bon moyen de voir comment vous réagissez sur ce sujet en réel.

Avez-vous appeler l'une des associations ? Sinon, qu'est-ce qui vous bloque à ce stade ?

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 21 mai 2009 11:37

bikounet38 a écrit :
Mise à part que vous ne vous sentez pas encore prête à en parler à d'autres, est-ce que vous vous sentez prête à en parler avec votre fils ?
"non, absolument pas ; j'ai trop peur que cela gâche tout"
S'il dit à son correspondant qu'il ne veut pas vous le dire, c'est qu'il craint peut être votre réaction : s'il n'est pas indépendant financièrement, c'est une crainte assez répandue.
"Il pourrait penser que je vais le mettre à la porte si je l'apprends ? Ce qu'il ne sait pas, c'est que je le protègerai quoi qu'il arrive ; nous ne sommes que tous les 2, et nous formons une famille, aussi petite soit elle"
Le non-dit, çà a des conséquences à long terme : pour lui comme pour vous.
"Pouvez-vous me préciser les risques du non-dit, dans votre expérience par exemple, SVP ?"

Vous pouvez aussi avoir peur vous même de vos réactions : en discuter avec d'autres parents, ou d'autres jeunes homos, au sein des associations Contact, serait sans doute un bon moyen de voir comment vous réagissez sur ce sujet en réel.

"Ma crainte actuellement est qu'il ne se protège pas avec des préservatifs et qu'il tombe sur des gars qui profitent de lui ; s'il avait été hétéro, je n'aurais pas été aussi méfiante ; j'aurais reçu sa copine et j'aurais eu confiance ; mais là, je n'ai pas l'image, je n'ai que des écrits. Et encore, je ne sais pas tout. Me comprenez vous ?
Samedi dernier il était invité à une fête et il devait dormir ailleurs ; ne sachant pas ce qu'il allait faire, je lui ai dit que j'avais qchose à lui donner ; il a compris et il m'a répondu qu'il n'allait pas la bas pour çà !
J'ai compris ensuite que c'était une soirée ''entre filles'' ; et j'étais tranquilisée ; j'ai été maladroite"


Avez-vous appeler l'une des associations ? Sinon, qu'est-ce qui vous bloque à ce stade ?
"Rien ne me bloque, bien au contraire, c'est ce dont j'ai besoin , mais comme je le disais auparavant, c'est un pb de disponibilité ; peut-être que demain, si mon fils est au lycée, et comme je ne travaille pas, je pourrai appeler l'asso du Pas de Calais à 15 h ;
Un lourd secret !

bikounet38

Message par bikounet38 » 21 mai 2009 12:47

"Pouvez-vous me préciser les risques du non-dit, dans votre expérience par exemple, SVP ?"
Parfois, s'ils persiste trop longtemps, le non dit peut aboutir à une dépréciation de la personne, comme si on intégrait que l'homosexualité est une chose nagtive, dont on ne doit pas parler...
C'est cette mauvaise image de soi même, qui peut parfois amener à des conduites à risques dans certains cas.

Pour ma part, le non dit a failli me faire rester dans deux vies : celles que j'avais avec ma parents, ma famille, et mes amis, et ma vie professionnelle ; et de l'autre ma vie privée ; çà m'obligeait à me dédoubler, et çà me prenait beaucoup trop d'énergie !

Le SIDA et autres MST ne touchent pas plus les jeunes homos, que les jeunes hétéros : un jeune qu'il soit hétéro ou homo, doit être informé sur le préservatif.
Je pense que vous avez donc bien fait d'aborder ce sujet avec votre fils, même si vous n'êtes pas satisfaite des mots : au moins, çà a été dit !
"Il pourrait penser que je vais le mettre à la porte si je l'apprends ? Ce qu'il ne sait pas, c'est que je le protègerai quoi qu'il arrive ; nous ne sommes que tous les 2, et nous formons une famille, aussi petite soit elle"
Ces mots là, font du bien à entendre ;-) Je pense que quand vous en serez capable, vous pourrez lui en parler : ne vous forcez pas, laisser vous évoluer petit à petit ; mais j'entends beaucoup d'amour dans ce que vous nous dites, donc le temps fera son oeuvre ;-)

Steph
Messages : 197
Inscription : 29 juil. 2007 12:00
Localisation : Grenoble (Isère)

Message par Steph » 23 mai 2009 12:41

Bonjour Azalée,

Je suis convaincu, à titre personnel, qu'essayer de se mettre à la place de l'autre est un bon exercice, même s'il est très difficile.

Imaginons qu'à l'âge de votre fils que vous ayez été attiré par un type de garçon qui ne plaise pas à vos parents (beaucoup plus vieux que vous par exemple). Imaginons qu'ils l'aient deviné, qu'ils soit prêts à l'accepter mais qu'il ne vous en parle pas ?
Imaginons que cette attirance pour des garçons plus âgés soit irrépressible et que vous fassiez tout pour le cacher à vos parents de crainte qu'ils réagissent mal. Imaginons qu'ils ne vous révèlent ce secret que bien plus tard et que, entre temps, vous ayez du renoncer à une relation avec quelqu'un, faute de pouvoir la vivre au grand jour.

Imaginons qu'aujourd'hui, vous ayez rencontré quelqu'un mais que votre fils ne soit pas sensé le savoir. Imaginons que vous deviez voir cette personne en cachette de crainte que votre fils l'apprenne et réagisse mal.
Imaginons que plusieurs mois plus tard, votre fils vous avoue qu'il était au courant de cette relation et qu'il suivait vos échanges avec cette personne sur Internet.

Vous évoquez régulièrement votre souhait de préserver la relation que vous avez avec votre fils. Pour moi, le problème que vous évoquez, ce n'est pas tellement la question de l'homosexualité mais la question du "secret familial". Cette question peut se poser dans toutes les familles mais aussi dans le cadre des relations sentimentales ou amicales.

Qu'est on en droit d'attendre des gens qu'on aime ? Que sont-ils en droit d'attendre de nous ?

Votre témoignagne nous concerne tous, Azalée.

Nous avons tous été un jour ou l'autre dans ce genre de situations. Nous avons tous du chemin à faire.

Vous comme nous.

Si je vous dis carrément ce que je pense, c'est parce que j'ai vraiment envie que tout se passe bien entre votre fils et vous. Sinon, je ne vois pas bien l'intérêt de ce forum.

;)

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 25 mai 2009 09:15

"Bikounet,

Pouvez-vous m'éclairer ? :(

Je sais que mon fils ne va pas bien, et je me demande si le fait qu'il se mette en échec scolaire volontairement est lié à son mal-être ?

Il sèche les cours de tps en tps, et surtout quand il y a des devoirs ; le bac approche ; il ne révise pas ; il passe son temps à chatter avec un gars, mais surtout à dire des conneries, à se filmer avec la web en prenant des postures éfféminées ; il met en avant le fait qu'il enm.... l'autorité et que çà va chauffer pour lui.

Aviez-vous ce comportement de destruction scolaire à un moment ?

Merci"
Un lourd secret !

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 25 mai 2009 09:18

Si je vous dis carrément ce que je pense, c'est parce que j'ai vraiment envie que tout se passe bien entre votre fils et vous. Sinon, je ne vois pas bien l'intérêt de ce forum.
;)[/quote]

"Merci Steph ; je ne sais pas quoi faire ; :( "
Un lourd secret !

Répondre