- Je viens de découvrir le secret de mon fils : il est homo

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 03 mai 2009 15:48

Bonjour,
mais jusque là, chez les autres et dans les films c'est toujours plus facile, et on se dit alors que cela n'arrive qu'aux autres"
Oui, c'est vrai qu'on n'imagine pas se trouver dans cette situation ...
Cela vous fait il du bien de regarder cette émission ?
et lorsque vous abordez le sujet avec votre fils ... quelles sont ses réactions ? comment le ressentez vous ?
"Il y le pb du père de mon fils, qui n'est pas au courant ; je ne lui dis pas, ce n'est pas à moi de le faire ; je veux le préserver aussi et surtout je veux qu'il aime son fils pareillement
pensez vous que lorsque son père saura, il risque d'aimer son fils différemment ? vous pensez qu'il va très mal réagir ?
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 04 mai 2009 09:05

Mirica a écrit :Bonjour,
mais jusque là, chez les autres et dans les films c'est toujours plus facile, et on se dit alors que cela n'arrive qu'aux autres"
Oui, c'est vrai qu'on n'imagine pas se trouver dans cette situation ...
Cela vous fait il du bien de regarder cette émission ?
et lorsque vous abordez le sujet avec votre fils ... quelles sont ses réactions ? comment le ressentez vous ?
"Il y le pb du père de mon fils, qui n'est pas au courant ; je ne lui dis pas, ce n'est pas à moi de le faire ; je veux le préserver aussi et surtout je veux qu'il aime son fils pareillement
pensez vous que lorsque son père saura, il risque d'aimer son fils différemment ? vous pensez qu'il va très mal réagir ?
"C'est ma crainte en effet ; il va manger et passer une journée par mois chez son père (c'est toujours ce dernier qui prend l'initiative) ; pendant cette journée je pense que tout se passe bien ; alors pourquoi changer ce qui se passe bien ? D'après ce que j'ai lu dans les autres récits, les pères acceptent moins, ou moins vite ; pour les mères, c'est différent, notre enfant on l'a porté, et on est lié à lui, quoi qu'il fasse ou qu'il soit.
Je ne sais pas pendant combien de temps je pourrai garder ce secret, mais c'est mon intuition que me dicte d'agir ainsi pour l'instant."
Un lourd secret !

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 04 mai 2009 09:14

Mirica a écrit :Bonjour,
mais jusque là, chez les autres et dans les films c'est toujours plus facile, et on se dit alors que cela n'arrive qu'aux autres"
Oui, c'est vrai qu'on n'imagine pas se trouver dans cette situation ...
Cela vous fait il du bien de regarder cette émission ?
et lorsque vous abordez le sujet avec votre fils ... quelles sont ses réactions ? comment le ressentez vous ?

"Oui, on regarde tous les 2 le feuilleton ; quand arrivent les scènes avec les 2 garçons, c'est parfois drôle, alors on rit comme si de rien n'était ; il ne fait aucune allusion, moi non plus (ni avant de savoir) ni maintenant ; il faut voir que dans le feuilleton il n'y a aucun préjugé, tout le monde accepte et aime les voir ensemble"
"Il y le pb du père de mon fils, qui n'est pas au courant ; je ne lui dis pas, ce n'est pas à moi de le faire ; je veux le préserver aussi et surtout je veux qu'il aime son fils pareillement
pensez vous que lorsque son père saura, il risque d'aimer son fils différemment ? vous pensez qu'il va très mal réagir ?
Un lourd secret !

bikounet38

Message par bikounet38 » 04 mai 2009 19:19

Je ne sais pas si on peut dégager des régles en matière de relations humaines : je connais des pères qui réagissent mieux que leurs épouses, des mères qui le vivent mal, etc...

On n'est jamais sur à 100 % de la réaction d'un parent : on peut être surpis dans les deux sens....

Si vous avez du mal à garder cette nouvelle, et que vous avez besoin d'en parler, peut être pouvez-vous aborder ce sujet avec un autre membre de la famille, que vous penseriez plus favorable, ou même un proche (collègue, ami, etc... !

Vous pouvez aussi appeler n'importe laquelle des associations Contact au téléphone.

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 05 mai 2009 09:48

bikounet38 a écrit :Je ne sais pas si on peut dégager des régles en matière de relations humaines : je connais des pères qui réagissent mieux que leurs épouses, des mères qui le vivent mal, etc...

On n'est jamais sur à 100 % de la réaction d'un parent : on peut être surpis dans les deux sens....

Si vous avez du mal à garder cette nouvelle, et que vous avez besoin d'en parler, peut être pouvez-vous aborder ce sujet avec un autre membre de la famille, que vous penseriez plus favorable, ou même un proche (collègue, ami, etc... !

"Jai demandé à voir la semaine dernière un ancien collègue de travail, père de famille de gds enfants ; on s'est vus, je lui ai dévoilé mon secret ; je voulais juste une écoute ; il m'a dit qu'il allait me mettre en contact avec son amie qui a un frère homo ; depuis il ne m'a pas rappelée, et je ne compte pas sur lui. J'ai besoin de parler à des personnes qui sont touchées de prêt par ce pb, car les autres personnes n'ont pas du tout la même écoute ; et là depuis cette entrevue avec ce collègue, je me sens encore plus seule.
Il m'a dit des choses comme ''c'est peut-être parce que tu as élevé seule ton fils'' ou ''ton ex mari n'avait pas des tendances.... ?'' ou ''je n'aimerais pas être à ta place".

Alors voilà pourquoi je préfère rester seule avec mon secret que d'entendre des choses pareilles, j'ai besoin d'autre chose, de plus constructif !
"

"J'ai envie d'entendre autres choses que des gens qui me plaignent, je ne suis pas à plaindre, je sais gérer ma vie de femme et de mère, le malheur n'a pas frappé à ma porte, j'ai juste besoin d'être entourée par des gens intelligents"

Vous pouvez aussi appeler n'importe laquelle des associations Contact au téléphone.
"Merci"
Un lourd secret !

joe
Messages : 35
Inscription : 18 févr. 2008 19:13
Localisation : sarthe

Message par joe » 05 mai 2009 16:04

Bonjour azalee
C'est vrai que seules les personnes touchées de près par l'homosexualité peuvent comprendre les angoisses des parents.
Pour votre ami, si vous devez en reparler avec lui, expliquez lui que ce n'est pas de la faute des parents ni une maladie honteuse ou contagieuse...
Maintenant je fuis mes amies qui me disent:
"ce n'est pas grave à notre époque c'est bien toléré...etc..."
Quel age à votre fils?
Etes vous sûre de son homosexualité?
La meilleure solution est le dialogue, il ne faut jamais laisser s'enterriner un problème...
(évidemment c'est uniquement ce que je pense. chaque cas est différent)
Mon fils est homo, je le sais depuis le dimanche 9 février 2008, et depuis ce jour notre vie a changée.
Mais le temps arrange les choses, vous verrez, et ce qui importe au final est le bonheur de notre enfant.
Bon courage et n'hésitez pas à nous écrire. Ici nous sommes tous concernés de près.
joe

bikounet38

Message par bikounet38 » 05 mai 2009 18:21

Azalée a écrit :
bikounet38 a écrit :Je ne sais pas si on peut dégager des régles en matière de relations humaines : je connais des pères qui réagissent mieux que leurs épouses, des mères qui le vivent mal, etc...

On n'est jamais sur à 100 % de la réaction d'un parent : on peut être surpis dans les deux sens....

Si vous avez du mal à garder cette nouvelle, et que vous avez besoin d'en parler, peut être pouvez-vous aborder ce sujet avec un autre membre de la famille, que vous penseriez plus favorable, ou même un proche (collègue, ami, etc... !

"Jai demandé à voir la semaine dernière un ancien collègue de travail, père de famille de gds enfants ; on s'est vus, je lui ai dévoilé mon secret ; je voulais juste une écoute ; il m'a dit qu'il allait me mettre en contact avec son amie qui a un frère homo ; depuis il ne m'a pas rappelée, et je ne compte pas sur lui. J'ai besoin de parler à des personnes qui sont touchées de prêt par ce pb, car les autres personnes n'ont pas du tout la même écoute ; et là depuis cette entrevue avec ce collègue, je me sens encore plus seule.
Il m'a dit des choses comme ''c'est peut-être parce que tu as élevé seule ton fils'' ou ''ton ex mari n'avait pas des tendances.... ?'' ou ''je n'aimerais pas être à ta place".

Alors voilà pourquoi je préfère rester seule avec mon secret que d'entendre des choses pareilles, j'ai besoin d'autre chose, de plus constructif !
"

"J'ai envie d'entendre autres choses que des gens qui me plaignent, je ne suis pas à plaindre, je sais gérer ma vie de femme et de mère, le malheur n'a pas frappé à ma porte, j'ai juste besoin d'être entourée par des gens intelligents"

Vous pouvez aussi appeler n'importe laquelle des associations Contact au téléphone.
"Merci"
Je vous invite grandement à appeler n'importe quelle association en France. Vous n'êtes pas toute seule : les bénévoles de Contact connaissent bien le sujet, pour l'avoir expérimenté, ou par un proche ; ils vous écouteront donc sans aucun jugement.

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 06 mai 2009 09:28

joe a écrit :Bonjour azalee
C'est vrai que seules les personnes touchées de près par l'homosexualité peuvent comprendre les angoisses des parents.
Pour votre ami, si vous devez en reparler avec lui, expliquez lui que ce n'est pas de la faute des parents ni une maladie honteuse ou contagieuse...

"Oui, je ne vois pas le rapport entre le fait d'avoir divorcé et le choix de mon fils ; si toutes les mères qui élèvent seules leurs enfants les faisaient devenir homos, cela se saurait et les couples hésiteraient avant de se séparer ; d'où l'absurdité des personnes pas concernées"

Maintenant je fuis mes amies qui me disent:
"ce n'est pas grave à notre époque c'est bien toléré...etc..."
Quel age à votre fils?

"Bonjour Joe, et merci.
Mon fils a 19 ans, il a commencé tard sa sexualité si on peut dire"


Etes vous sûre de son homosexualité?

"D'après ce que j'ai lu sur ses conversations internet avec 2 garçons, il est équivoque en disant par ex ''je cherche mon prince, pas ma princesse'' ou ''on n'est pas gay pour rien'' ; il parle d'un garçon qu'il aimerait bien rencontrer, dont il a la photo ; il parle aussi d'une expérience qu'il aurait eu avec un garçon et qui l'aurait largué ; il a laissé trainer un historique de site gay ; sur une vidéo, il est à une fête avec seulement des filles, comme si c'était un groupe de bonnes copines... pour moi, c'est la preuve écrite.

C'est évident que je me laisse à penser parfois que c'est juste du délire entre mecs pour tester les expériences, et qu'un jour il va se calmer et tomber amoureux ''d'une fille'' ; mais ce que j'ai lu me ramène à la réalité rapidement. Je sais qu'il est seul en ce moment et qu'il cherche quelqu'un ; je n'ai pas eu de preuve physique, mais c'est clair pour moi, je n'ai plus de doute"


La meilleure solution est le dialogue, il ne faut jamais laisser s'enterriner un problème...
(évidemment c'est uniquement ce que je pense. chaque cas est différent)

"Oui, mais comment voulez-vous que je lui en parle ? Je ne peux pas".

Mon fils est homo, je le sais depuis le dimanche 9 février 2008, et depuis ce jour notre vie a changée.

"Pouvez-vous m'en dire plus quand vous dites que votre vie a changé, dans quel sens ? Justement, en ce qui me concerne, je reste muette car je veux que rien ne change"

Mais le temps arrange les choses, vous verrez, et ce qui importe au final est le bonheur de notre enfant.

"oui, vous avez raison ; en tous cas, dans tous les témoignages, il y a une chose qui reste intacte, voire qui prédomine, malgré les souffrances, c'est l'Amour porté à nos enfants, et je suis sûre que c'est lui qui nous sauve et nous protège"

Bon courage et n'hésitez pas à nous écrire. Ici nous sommes tous concernés de près.
joe
Un lourd secret !

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 06 mai 2009 13:25

Bonjour,
pendant cette journée je pense que tout se passe bien ; alors pourquoi changer ce qui se passe bien ? D'après ce que j'ai lu dans les autres récits, les pères acceptent moins, ou moins vite ; pour les mères, c'est différent, notre enfant on l'a porté, et on est lié à lui, quoi qu'il fasse ou qu'il soit.
Et peut être que lorsqu'il saura, tout continuera de bien se passer ?
On voit bien que vous souhaitez préserver cette entente familiale ... je le comprends.
Personnellement, au début, quand mon fils me l'a dit, je me suis même dit un jour "j'aurai préféré ne rien savoir ..." car cela me faisait souffrir ... et puis, une fois le choc passé, je suis finalement heureuse de le savoir.
Car c'est vrai, que pendant un temps, ce n'est pas facile mais comme vous le dit Joe, notre vie a changé ... car on est encore plus proche, plus de complicité.

Et puis, son père l'a aussi mal pris au début, mais avec le temps ... et l'amour réciproque, tout s'est bien arrangé, et maintenant, ils sont encore plus proches qu'avant.

Je pense que lorsque les gens disent que les pères l'acceptent mal ... il ne faut pas en tenir compte, car il n'y a pas de règle ... peut être que les pères font plus facilement leur chemin dans leur coin, s'expriment moins ... mais avancent quand même.
Il m'a dit des choses comme ''c'est peut-être parce que tu as élevé seule ton fils'' ou ''ton ex mari n'avait pas des tendances.... ?'' ou ''je n'aimerais pas être à ta place".
Oui, c'est vrai que c'est assez pénible d'entendre ce genre de discours... mais surement, parce que comme beaucoup de gens, ils cherchent toujours une cause ... alors qu'il n'y en a pas et puis beaucoup pensent que c'est un choix ... il faut peut être lui en reparler en lui expliquant.

"Oui, mais comment voulez-vous que je lui en parle ? Je ne peux pas".
Oui, je vois bien que c'est difficile pour vous de lui en parler ... vous trouverez surement la force et l'envie de lui dire à un moment donné.
Ne pensez vous pas que pour lui c'est peut être aussi difficile de vous le dire ? car ca peut être pesant aussi pour lui de garder ce secret, qu'en pensez vous ?

Avez vous l'impression qu'il fait tout pour cacher son homosexualité ?
c'est l'Amour porté à nos enfants, et je suis sûre que c'est lui qui nous sauve et nous protège"
Oui, moi aussi, j'ai confiance en l'amour.

Bon courage ...
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

Azalée
Messages : 35
Inscription : 27 avr. 2009 10:41
Localisation : BREST

Message par Azalée » 06 mai 2009 15:37

Mirica a écrit :Bonjour,
pendant cette journée je pense que tout se passe bien ; alors pourquoi changer ce qui se passe bien ? D'après ce que j'ai lu dans les autres récits, les pères acceptent moins, ou moins vite ; pour les mères, c'est différent, notre enfant on l'a porté, et on est lié à lui, quoi qu'il fasse ou qu'il soit.
Et peut être que lorsqu'il saura, tout continuera de bien se passer ?

"Je n'ai pas la réponse, mais je ne vais pas mettre mon fils dans l'embarras"

On voit bien que vous souhaitez préserver cette entente familiale ... je le comprends.

"Oui, si mon fils a choisi de vivre avec moi, c'est parce qu'il se sent bien dans le foyer que je nous ai confiné ; au début de notre séparation, j'échangeais encore bcq avec son père, mais depuis qu'il est à nouveau en couple, il a énormément changé, il n'accepte plus les marques d'affection de ma part, il est devenu très froid à cause de sa femme je pense, alors je ne vois pas comment je pourrais avoir un échange constructif avec lui, lui parler en face à face de notre enfant, aussi je préfère me taire, et croyez moi que cela me pèse."

Personnellement, au début, quand mon fils me l'a dit, je me suis même dit un jour "j'aurai préféré ne rien savoir ..." car cela me faisait souffrir ... et puis, une fois le choc passé, je suis finalement heureuse de le savoir.
Car c'est vrai, que pendant un temps, ce n'est pas facile mais comme vous le dit Joe, notre vie a changé ... car on est encore plus proche, plus de complicité.

"oui, on a l'impression que notre enfant entre dans la vie adulte avec comme une sorte de handicap moral, une sorte de maladie irréversible qu'il va trainer toute sa vie, alors on a un peu pitié, on est triste pour lui ou elle"

Et puis, son père l'a aussi mal pris au début, mais avec le temps ... et l'amour réciproque, tout s'est bien arrangé, et maintenant, ils sont encore plus proches qu'avant.

Je pense que lorsque les gens disent que les pères l'acceptent mal ... il ne faut pas en tenir compte, car il n'y a pas de règle ... peut être que les pères font plus facilement leur chemin dans leur coin, s'expriment moins ... mais avancent quand même.
Il m'a dit des choses comme ''c'est peut-être parce que tu as élevé seule ton fils'' ou ''ton ex mari n'avait pas des tendances.... ?'' ou ''je n'aimerais pas être à ta place".
Oui, c'est vrai que c'est assez pénible d'entendre ce genre de discours... mais surement, parce que comme beaucoup de gens, ils cherchent toujours une cause ... alors qu'il n'y en a pas et puis beaucoup pensent que c'est un choix ... il faut peut être lui en reparler en lui expliquant.

"Oui, mais comment voulez-vous que je lui en parle ? Je ne peux pas".
Oui, je vois bien que c'est difficile pour vous de lui en parler ... vous trouverez surement la force et l'envie de lui dire à un moment donné.
Ne pensez vous pas que pour lui c'est peut être aussi difficile de vous le dire ? car ca peut être pesant aussi pour lui de garder ce secret, qu'en pensez vous ?

"Je ne sais pas ; je l'observe bcq, là encore je ne sais que répondre"

Avez vous l'impression qu'il fait tout pour cacher son homosexualité ?

"Rien n'est visible en tous cas ; c'est moi qui suis allée fouiller dans l'ordi ; et c'est qui est étrange c'est qu'il sait très bien que je suis à l'aise avec l'informatique et qu'il n'ait pas pensé que je puisse aller voir dans le menu des 'documents récents' ou dans 'explorateur windows' ; serait-ce volontaire ? Je ne pense pas, car il efface les historiques internet sauf par oubli. Et quel intérêt pour lui à ce que je le découvre ? Voyez, toutes ces questions auxquelles je ne sais répondre."
c'est l'Amour porté à nos enfants, et je suis sûre que c'est lui qui nous sauve et nous protège"
Oui, moi aussi, j'ai confiance en l'amour.

Bon courage ...
    Un lourd secret !

    joe
    Messages : 35
    Inscription : 18 févr. 2008 19:13
    Localisation : sarthe

    Message par joe » 06 mai 2009 17:21

    Bonjour,
    Depuis le "coming out" de mon fils, rien n'a vraiment changé en apparence. C'est dans notre tête que les choses changent.
    Nous découvrons son coté "féminin" qui était bien caché, et au début c'est difficile...
    Mon fils a 26 ans et a mis 10 ans avant de s'accepter. Il a donc commencé sa vie sexuelle très tard.
    Depuis toujours j'avais un doute et quand il a eu environ 22 ans, je lui ai tendu "des perches" pour qu'il n'ai pas peur de nous parler. Mais c'est qu'à 25 ans qu'il a pu le faire...
    Peut-être pouvez vous aborder le sujet dans sa généralite?
    Mais s'il n'est pas prêt, il vous faudra attendre, et c'est un "lourd secret".
    courage
    joe

    mounette
    Messages : 7
    Inscription : 23 avr. 2009 09:46

    Message par mounette » 06 mai 2009 18:57

    Bonsoir Azalée,

    Je vous remercie de m'avoir répondu sur mon message, et je comprends très bien ce que vous ressentez.

    J'ai appris l'homosexualité de ma fille à peu près de la même façon que vous pour votre fils.
    Mais avec son père, nous avons immédiatement parlé avec elle (maladroitement, c'est sure, nous n'étions pas préparé et sous le coup de l'émotion), mais nous avions besoin d'en savoir plus car elle était très introvertie et nous la sentions très mal dans sa peau.

    Je vous souhaite bon courage.

    nisou
    Messages : 66
    Inscription : 04 déc. 2007 19:45

    Message par nisou » 06 mai 2009 19:42

    bonjour,

    Pour moi aussi ma vie a changé aprés l'annonce de mon fils.Il y a d'abord eu un grand choc mais avec le temps il y a un lien trés fort qui c'est créer avec lui,je précise qu'il est adulte(il a trente ans)et indépendant,car il a passé plusieurs années a se demander quel serai notre réaction,et nous de notre coté nous ne connaissions rien de sa vie privé,
    Il n'est toujours pas trés bavard sur sa vie,mais il sait que nous l'acceptons et l'aimons tel qu'il est,et une confiance!!!(je ne sais pas comment dire)existe aujourd'hui entre nous et savoir que notre famille est unie (même plus)grâce à cet amour qui nous lie et la franchise qu'il a su faire part envers nous.
    Je pense que rien n'est pire qu'un secret pour briser les liens.
    Je suis peur etre un peu confuse dans mes propos,mais je ne regrette absolument pas de savoir,

    amicalement.Nisou

    Andrée
    Messages : 201
    Inscription : 25 févr. 2007 15:58
    Localisation : TOULON

    un secret lourd à partager...

    Message par Andrée » 06 mai 2009 21:27

    Bonsoir Azalée..
    Je viens de lire votre message et toutes les réponses, j'y ajoute mon expérience personnelle.
    Notre fils ainé à 31 ans, nous avons appris son homosexualité il y a maintenant presque 2 ans.
    Et nous l'avons appris, nous ses parents, "accidentellement".
    Ses deux oncles étaient au courant... (l'un deux est aussi homo")
    Un jour de 1er Janvier, alors que nous étions absents, nous avons appris par téléphone que l'un de ses oncles avait eu la "visite de mon fils, qui était par hasard dans la région, mais pas seul...) Et voilà, le dialogue :
    Oui il est venu avec "un copain"...
    Et là je ne sais pas pourquoi... j'ai compris que toutes mes peurs, mes questions, mes angoissses, que j'avais refusées jusqu'à présent étaient bien réelles... que de surcroît le reste de la famille était au courant...
    Et bien j'ai foncé dans le tas (pardonnez moi cette expression :?: )
    Et le lendemain à notre retour, nous avons eu une discussion... Je pense que l'attitude de mon fils n'était pas anodine.. Il taisait sa vie depuis 6 ans..
    et ne savait pas comment nous la révéler... Je ne peux bien évidemment pas affirmer que les "oublis" de votre fils sont prémédités, mais pourtant, lorsqu'on veut cacher... on cache bien... Alors...
    Pas de conseils à donner, simplement celui de discuter avec d'autres parents, parler peut être de l'assoc, lui tendre des perches, pour qu'il puisse aller plus loin que cet "oubli"...
    courage...
    Amitiés.
    ANDREE.

    bikounet38

    Message par bikounet38 » 06 mai 2009 23:14

    "Oui, mais comment voulez-vous que je lui en parle ? Je ne peux pas".
    Chacun va à son rythme, autant vous, que votre enfant.

    Peut être en parler au téléphone avec les bénévoles d'une association Contact serait une aide pour vous : verbaliser ce que vous ressentez, sans être jugée...

    Répondre