- Dilemme

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

- Dilemme

Message par Lechameau » 28 janv. 2009 14:57

je l'ai déjà evoqué dans ma presentation, mais je souhaite partir du début.
A cause de ce qui m'est arrivé, je ne supportais plus le moindre contact physique avec personne.même une anodine main sur l'épaule au moment de faire la bise. J'ai déjà été "amoureuse d'un garcon" mais ne l'ai jamais désiré.Quand je voyais une fille je me mettais à fantasmer mais sans plus.

Puis il y a quelques mois je me suis retrouvée à dormir avec une très bonne amie, et quand elle m'a éffleurée j'ai ressenti des frissons et ai voulu l'embrasser sans rien essayer bien sur, puisqu'elle était déjà en ménage avec son copain.A partir de là je me suis considérée comme bissexuelle, et j'en ai parlé à ma mère, en lui mentant car cette fille,elle la connait tres bien.J'ai dit vaguement que j'avais eu envie d'embrasser une fille dans l'amphithéâtre.Et à partir de ce moment je suis devenue relativement tactile.

J'ai sauté le pas avec une fille il y a un mois, et les garcons ne me tentent pas du tout.ma mère ne sait pas cela.

Mes amis le savent et le prennent très bien.

Mais voila (c'est ce point precis que j'ai déjà évoqué), je ne sais pas si je dois le dire à mes parents parce que j'ai peur de déchirer ma famille.Déjà quand j'ai dit à ma mère que je pensais être bi elle m'a suggeré de d'abord essayer avec un mec.Mais cela ne m'interesse pas, je n'ai pas besoin de tester.

Ma mère le prendrait bien avec le temps, mais devrait le cacher à mon pere car je ne veux pas qu'il le sache.Je n'ai pas encie de vivre cachée et le ragard des gens extérieurs m'importe peu. mais mes parents connaissent beaucoup de monde alors si on me voit ils finiront par le savoir......

Mon père a été elevé dans la mentalité "l'homosexualité c'est mal, c'est criminel".et je l'ai bien vu lors de debats houleux avec mes grands parents.........

Je ne veux pas être responsable de l'éclatement de ma famille. Mes freres et soeurs me croient bi aussi je leur avais dit en meme temps qu'à mam ère ,mais ils le prennent bien. Vu qu'ils sont jeunes ils mont dit "tu fais ce que tu veux du moment que nous sommes pas obligés de prendre exemple sur toi. Nous on veut que tu sois heureuse avec une fille ou un garcon peu importe."

Donc pour synthétiser j'hésite entre le dire ou pas avec les conséquences que chacune des décisions pourraient avoir.

bikounet38

Message par bikounet38 » 28 janv. 2009 20:40

Visiblement, tu dis toi même que tu ne veux pas le dire à ton père.
Je pense donc qu'il faut que tu t'écoutes toi ; ce que tu as envies de faire toi, à qui tu as envie de le dire, et comment le dire.

Après, la question de l'indépendance financière est un point qu'il faut étudier : des parents qui mettent leur enfant çà existe encore ; pas toujours heureusement, mais les cas existent bel et bien.

J'entends par là, qu'il faut essayer de mesurer l'impact que peut avoir cette nouvelle.

Mais déjà, tu dis toi même que tu as pu parler de "bisexualité" avec ta mère ; c'est que déjà il y a du dialogue et du soutien. Avoir un soutien proche à qui se confier en cas de coups durs, c'est un atout sur lequel tu peux t'appuyer.

La décision de le dire t'appartient ; ce n'est ni une obligation, ni impossible à faire. Le temps et les échanges avec d'autres t'aideront surement à trouver ta réponse.

Maggyar19
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 73
Inscription : 10 sept. 2008 17:06
Localisation : Ussel

Message par Maggyar19 » 28 janv. 2009 21:16

Comme je te l'ai indiqué dans un autre sujet, toi seul sait si c'est pertinent ou non de faire ton coming out auprès de ta famille.

Les brochures sont un bon support et sont à ta disposition sur simple demande.

Maintenant une autre possibilité peut s'offrir à toi également si tu souhaites en parler avec ta maman. Cela peut être plus difficile à mettre en place mais pas impossible : assister à un groupe de parole pour observer et écouter ce qui se dit. Pour ce faire, je t'invite à consulter la liste des associations et antennes proche de chez toi et te mettre en rapport avec elle pour connaître la date de leur prochain groupe de parole.
Bien entendu il faudrait que ta maman t'accompagne donc c'est à toi de voir c'est faisable.

Le groupe de parole a pour avantage d'écouter et d'échanger. Il permet aussi de rencontrer des parents et des homosexuels vivant ou ayant vécu la même situation que la tienne et celle de ta maman.

Mais je crois qu'il t'appartient vraiment à toi de voir s'il est judicieux de faire ton coming out ou non et auprès de qui et de quelle façon.
Chacun fait ou a fait le sien à sa façon et malheureusement il n'y a pas de recettes miracles. C'est aussi une question de feeling (choix de l'instant, du lieux, des personnes, de l'ambiance...)

Prends le temps de réfléchir à tous les éléments qui composent ta vie actuellement, pose les par écrit si cela peut t'aider et n'hésites surtout pas à nous contacter soit sur une ligne d'écoute, soit par le forum pour poser des questions ou pour parler. Il y aura toujours une personne présente pour t'écouter et t'aider.

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 29 janv. 2009 11:22

merci pour vos réponses! Je pense que ma mère le sait dans le fond, elle n'a rien contre l'homosexualité à la base. Mais bon voir deux gars s'embrasser la gêne, et pour les filles c'est pire! Ca fait quelques années déjà que je "tate" le terrain, bien qu'à l'époque je ne me savais pas homo.Je leur demandais en prenant l'exemple de mon frere. "vous reagiriez comment si mon frère vous annoncait qu'il était homo?"-"Franchement je vois mal ton frere homo".-"Oui mais imaginons".ma mère a répondu qu'il lui faudrait du temps mais qu'elle voulait avant tout le bonheur de ses enfants, elle ne le renierait pas pour cela. Elle aurait un pincement au coeur pour les petits enfants......J'ai fait lmême chose avec mon père qui m'a répondu d'un ton ferme et sec "Je n'en sais rien."J'ai demandé à ma mère comment elle pensait que mon père réagirait elle m'a dit la même chose.Faire mon coming out auprès de mes parents m'aiderai franchement, il n'y a que leur réaction que je redoute, après pourle reste de la famille je ferai comme à la fac je m'en cacherai pas mais ne le crierai pas, ils peuvent penser ce qu'ils veulent, c'est leur problème pas le mien.
Punaise je fais du roman là lol.

Sur les garçons bon je sais voir les 'beaux gosses' mais ne suscitent aucun désir.Petite anecdote, sur msn j'ai mis en image catherine zeta jones avec antonio banderas , puisqu'étant escrimeuse j'aime les films de cape et d'épées.Ma mère me dit "lé pas mal antonio sur cette tof"-"oui oui lé pas mal" en pensant secretement "mais catherine est canon".....

cette politique de mensonge devient gênante à la fin, mais heureusement je peux encore me cacher sous ce qiu m'est arrivé pour pretexter ne pas ramener de mecs à la maison.....

Puis pour les petits enfants, jsuis ptet lesbienne mais pas moins femme pour autant......

Je n'arrive pas à formuler explicitement de questions mais ca cogite dur........

encore merci pour tout!

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 30 janv. 2009 12:20

bon finalement j'ai décidé que je leur dirait soit quand je serai partie de la maison c'est à dire dans 3 ou 4 ans et/ou quand j'aurai une relation stable et durable, comme cela ils auront la preuve vivante que l'on peut être heureux en étant homo et faire un couple stable, ca cassera une partie de leur argumentation.
si je le fais quand je serai partie, bin ils ne pourront pas me virer de la maison, et puis si ca tourne mal j'aurai mon chez moi.
Merci beaucoup pour vos réponses!

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 » 30 janv. 2009 23:08

bonjour,

cette décision que tu as prise t'appartient et il est pour nous de la respecter. j'ai connu ce problème quand j'ai souhaité faire mon coming out. c'est vrai qu'avoir un chez moi m'a permis de me rassurer si j'avais à faire à une quelquonque expression forte d'homophobie de la part de mes parents....

si toutefois tu as besoin de reparler de ta situation lorsque tu penseras qu'elle doit évoluer, n'hésites pas, le forum et les bénévoles de contact seront toujours là.

bises

Julien
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 31 janv. 2009 17:31

j'ai une question qui n'a pas de sens: Je suis l'aînée de la famille. est ce possible la réaction des parents en tienne compte?( l'aînée= exemple.....)

Maggyar19
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 73
Inscription : 10 sept. 2008 17:06
Localisation : Ussel

Message par Maggyar19 » 31 janv. 2009 18:14

Tout dépend des parents.

Ma mère n'en a pas tenu compte dans sa réaction.
Mais je pense que cela peut en effet tracasser certains parents du moins dans un premier temps. L'impact que l'homosexualité pourrait avoir sur les plus jeunes de la famille.

Après je ne sais pas s'ils l'expriment ou non et combien de temps peut durer cette inquiétude lié à l'aîné(e) de la famille qui doit montrer l'exemple.

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 » 31 janv. 2009 18:21

chaque famille étant différentes, la réponse est difficile à donner vu qu'elle sera différente selon les familles.
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

DILEME

Message par Andrée » 31 janv. 2009 22:29

Bonsoir Lechameau,

Je suis une maman d'homo. Mon fils ainé (tiens j'ai failli tapé aimé ...
curieux lapsus ;) a aujourd'hui 31 ans. Nous avons appris son homosexualité il y a maintenant deux ans. Deux ans pendant lesquels je suis venue sur ce forum et j'ai échangé, ressenti, beaucoup de choses très précieuse. Mon 2ème fils à 29 ans. Je n'ai pas songé, pour ma part à "l'exemple" celà dépend aussi peut être de la différence d'âge qui existe au sein de la fratrie.
A mon avis (tout personnel ;) je pense que si l'ainée a une grande différence d'âge avec les plus jeunes, alors là peut-être j'aurais eu pour ma part sans doute peur de "l'exemple" quoi que :?:
Si les autres frères ou soeurs dont déjà des adultes, ils ont (je pense) leur propre sexualité affirmée.
en revanche s'ils sont plus jeunes, peut être que la crainte peut exister.
Il est vrai que les ainés sont souvent les modèles, mais bon ...
courage.
amitiés.
ANDREE.

nisou
Messages : 66
Inscription : 04 déc. 2007 19:45

Message par nisou » 01 févr. 2009 09:38

bonjour,
personnellement je ne pense pas que le fait d'être l'ainée puisse avoir une influence car je pense que l'on NAIT homo et que ce n'est pas un problème d'influence quelconque ,mais c'est aussi normal pour des parents d'avoir peur si il découvre que le premier de leurs enfants qui devient adulte n'a pas la vie qu'ils ont pu imaginée. comment ce sera pour les autres?(mais sans pour autant penser à l'homosexualité)
Mais comme dit Julien chaque parent voit le départ de leur enfant dans la vie adulte de façon différente avec une ouverture d'esprit différente
Mon fils nous a annoncé son homosexualité quand il était totalement autonome dans la vie et heureux en couple,je pense qu'il a eut raison d'attendre car surement que cela aurai été plus dure avant pour nous;Nous aurions peut espéré le voir changer si il avait été plus jeune,que la c'est un fait, nous devons l'admettre ,et nous y arrivons.

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 01 févr. 2009 12:20

merci pour vos réponses, je précise que j'ai 19 ans (20 cette année) et que mes frèreset soeurs vont sur leurs 15 ans et 12 ans. Je commence à préparer ma mère petit à petit. Par exemple à laz yélévision, je ne repère que les filles en disant ouvertement "lé jolie cette fille....", et quand elle me montre un gars je fais "mouébof peut mieux faire".

C'est tout de même étrange que j'arrive à l'assumer coté amis (mon meilleur ami le prend bien, une amie dit "que ce n'est pas une tare , mais tu sais rien n'est définitif", et un pote qui pense que c'est mal mais je lui ai mis dans la figure qu'ilavait beau etre hétéro , niveau compagne il galèrait, et que peut être je ne faisais pas partie de la majorité, mais que j'étais heureuse comme cela.

Pour répondre à nisou, je pense que l'on peut "naitre homo" mais que certaines expériences peuvent jouer un rôle non négligeable.
Je pense aussi qu'un homo peut etre amoureux de quelqu'un du sexe opposé sans ressentir le désir sexuel et vice versa pour un hétéro.

Après comme je l'ai vu écrit plusieurs fois sur le forum, il y a mille et une facons d'être homo, comme d'être hétero.

Après les parents peuvent "tendre le dos" pour les autres enfants quand ils sont plus jeunes.

Encore merci pour vos réponses.

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

NAIT-ON HOMO ?

Message par Andrée » 02 févr. 2009 22:18

Bonsoir à tous et à Nisou :)
Je ne sais vraiment pas si l'on né homo
Y-a-t-il des réponses à cette question.
Le "oui" me déranGe un peu, celà voudrait dire que l'homosexualité est dans les gênes, et de ce fait, peut être héréditaire ?
Qu'en pensez vous ?
Amitiés.
ANDREE.

Lechameau
Messages : 36
Inscription : 27 janv. 2009 13:32
Localisation : La Rochelle

Message par Lechameau » 02 févr. 2009 22:45

andree bonsoir,

honnêtement c'est ptet de naissance, mais plutot comme trait de caractère, pas génétique.Ensuite c'est plus ou moins latent et ca dépend de la force de caractère de chacun et des expériences de la vie.
Il n'y a pas de profil type prédéfini socio culturel ou génétique, enfin je ne pense pas.
Il y a des homos qui ont d'anciens courreurs de juppons,des homos qui ont toujours été homos,certains qui assuement d'autres qui refoulent......
Dire que les parents y ont joué un role, oui das certains cas, non dans d'autres. De là à parler "d'erreur"d'éducation je trouve cela troop fort, puisque ce n'est pas une tare.

Je ne sais pu qui ,qui disait "être homo c'est comme être gaucher"( jsuis les deux lol).Si on veut comparer, on peut dire que l'on nait gaucher ou droitier , mais après cela dépend. Il y a des gauchers contrariés, donc qui sont devenus droitiers alors que ce n'est pas de "naissance".Et il n'y a pas de véritables gènes non plus.
Les gauchers contrariés peuvent malgré tout apprendre tout seuls à écrire de la main gauche (je l'ai fait, et du coup je suis ambidextre).

En espérant vous avoir eclairée un petit peu.
Bonne soirée à vous!
"Que l'importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée!"
André Gide

Marjorie.

nisou
Messages : 66
Inscription : 04 déc. 2007 19:45

Message par nisou » 03 févr. 2009 07:05

bonjour

Je suis d'accord avec lechameau ce n'est pas genetique mais plutôt un trait de caractère qui donc évolue de façon différente au court de l'enfance,de l'adolescence,en fonction de l'éducation,de l'entourage,des rencontres;
cela reste ma propre opinion,

Répondre