- Homosexualité chez les enfants

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Répondre
juju13
Messages : 12
Inscription : 21 mars 2008 15:41

- Homosexualité chez les enfants

Message par juju13 » 21 mars 2008 15:57

Bonjour à toutes et tous
Je suis une mére désemparée qui vient d'apprendre que sa fille de 30 ans a des sentiments pour une autre fille, je fais que pleurer et je n'arrive pas à réagir, aider moi SVP à comprendre et à faire face à cet état de fait.
je suis complétement démoralisée, je pense que des parents ayant vécu la même histoire pourraient m'aider dans ma démarche à pouvoir gérer et accepter.
Merci de votre aide qui me serait précieuse
juju13

bikounet38

Message par bikounet38 » 21 mars 2008 17:28

Que ressentez-vous par rapport à cette annonce ?

Aviez-vous déjà rencontré des personnes homosexuelles ?

Vous n'êtes pas la seule maman, à être destabilisée à l'annonce de l'homosexualité de son enfant : çà n'est pas toujours facile pour les parents.

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 21 mars 2008 21:13

Bonsoir

je comprends très bien ce que vous ressentez, j'ai été également très pertubée quand mon fils me l'a dit et j'ai mis environ 6 mois à venir en parler ici ...

Je vous trouve très courageuse car déjà venir poster ici est un très grand pas et je ne pense pas que vous le regretterez.

Je ne sais pas comment vous l'avez appris, si vous souhaitez nous en dire plus ...

Et si vous préférez, vous pouvez toujours jeter un coup d'oeil sur ce qui a été posté ici.
beaucoup de parents ont déjà laissé leurs impressions

Comme je vous l'ai dis sur l'autre post, n'hésitez pas à me poser des questions ici ou en message privé.

Bonne soirée,
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

juju13
Messages : 12
Inscription : 21 mars 2008 15:41

Message par juju13 » 22 mars 2008 09:58

bikounet38 a écrit :Que ressentez-vous par rapport à cette annonce ?

Aviez-vous déjà rencontré des personnes homosexuelles ?

Vous n'êtes pas la seule maman, à être destabilisée à l'annonce de l'homosexualité de son enfant : çà n'est pas toujours facile pour les parents.
Bonjour bikounet
Je ressens une profonde douleur , j'ai trés mal, j'ai croisé des personnes homosexuelles pour lesquelles je n'avais aucun préjugé mais quand ça vous touche directement, la vie s'écroule, plus rien n'a de l'importance, je souhaitais une vie "normale" , j'ai l'impression d'avoir tout gaché, même la vie de ma fille, le sentiment de n'avoir pas été à la hauteur de son éducation, je m'en veux terriblement, je voudrais passer un coup d'éponge et tout refaire mais je suis impuissante, je ne peux que me faire à cette idée, je ne sais pas si j'aurai le courage comme d'autres parents l'ont eu, j'ai l'impression que quelque chose est mort en moi.

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 22 mars 2008 12:08

bonjour juju

je comprends votre douleur, mais dites vous que vous n'avez rien fait, rien gaché ... j'ai cherché longtemps à comprendre pourquoi, je me suis repassée le film de son éducation pendant des jours, des semaines ... et je m'en voulais aussi ...
Et puis en cherchant à savoir pourquoi , j'ai compris que je ne le saurais jamais ... car meme les études faites n'apportent aucune chose concrete ...

Ensuite, vous dites que vous souhaitiez une vie normale pour votre fille, elle est normale etp peut être normale, ce sont les autres qui voient la vie des homos différents, je connais des homoseuxels, qui vivent normalement, qui ont un boulot et surtout qui sont heureux, épanouis car enfin ils ont accepté d'etre ce qu'ils sont.

car ce qui est le plus dur pour un homo ou une lesbienne c'est d'accepter ce qu'ils sont, c'est tres difficile pour eux, à cause des autres, de la société.

Et puis; aussi, je voulais vous dire, que votre fille n'a pas choisie d'etre ce qu'elle est,

Vous savez, moi après je lui ai posé la question, mais pourquoi n'aime tu pas les filles, il m'a dit, je ne sais pas pourquoi, et s'il pouvait etre attiré par une fille, il aimerait bien, mais ce n'est pas le cas; il a essayé et a chaque fois a rompu, il ne voulait pas lui mentir et se mentir
faire semblant d'aimer ....

alors quand j'ai compris, je me suis dit, je dois l'aider, je suis sa maman, je l'aime et le plus important c'est son bonheur ...

Et puis, en le rejetant, ce n'est pas pour cela qu'il changera, non ... je perdrais mon fils, il sera malheureux de voir sa mère le rejetter, alors non, ce n'est pas ce que je veux

et maintenant ca fait un an et quelque mois qu'il est avec le meme garcon, il est heureux ... il aime et est aimé, c'est ce que je souhaitais,
evidement j'aurai préféré que ce soit avec une fille, mais c'est comme ca, il n'y est pour rien, ni moi, ni son père ni personne, il a besoin de notre amour comme j'ai besoin du sien ...

Il a bientot 18 ans et ca va faire deux ans en mai que je le sais.

Et c'est normal que vous n'arrivez pas à accepter de suite, ne culpabilisez pas, ne vous comparez pas aux autres parents qui eux acceptent de suite, moi j'ai mis plusieurs mois ... je comprends, moi aussi quand je lisais au début que les parents acceptaient de suite, ca me rendais malade de ne pas comprendre pourquoi eux y arrivaient et pas moi ...
Il m'a fallu du temps alors prenez ce temps ...
il faut évacuer cette douleur et avec le temps et l'amour ca ira mieux ....

J'ai aussi beaucoup pleuré, il m'a fallu un été complet pour arriver à avancer, à me dire il faut que j'accepte ...

C'est déjà bien ce que vous faites, de venir en parler avec nous, de vouloir faire quelque chose.

Puis je vous poser une question ?
comment l'avez vous su ?
Si vous ne souhaitez pas en parler, ce n'est pas grave, je comprends.

bon courage
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

juju13
Messages : 12
Inscription : 21 mars 2008 15:41

Voilà comment j'ai su

Message par juju13 » 22 mars 2008 23:02

Bonsoir Mirica et MERCI pour votre soutien, elle me l'a avoué car elle pleurait, j'ai insisté pour savoir pourquoi, elle m'a répondu, je ne peux pas te le dire, je vais te faire du mal, j'ai insisté ou je ne la laissais pas sortir et elle m'a dit; ben j'ai des sentiments pour une fille,j'entends encore ces mots, et je me dis, non ce n'est pas possible, tu as fais un cauchemard, mais non ce sont ses mots, elle pleurait et moi également, je disais non ce n'est pas possible, qu'arrive t il, non , je t'en supplie, dis moi que ce n'est pas vrai, et elle a continué de pleurer et moi avec.
Quand elle est sortie, un hurlement est sorti de ma bouche, un hurlement de douleur, de mal, de peine, de colère.
Elle est rentré le surlendemain, j'étais complétement bloquée, je ne pouvais plus lui parler, simplement, il fait beau, tu veux manger quoi, c'est tout ce que j'ai sorti, impossible pour moi de lui parler.
Elle est repartie hier, et je n'arrive même pas à lui téléphoner, j'ai encore trop mal. Je m'attends encore à des moments difficiles, je pense à suivre une thérapie.
Voilà où j'en suis Mirica
Merci de votre réponse, je me dis qu'il n'y a ques des parents ayant vécu ça qui peuvent m'aider
A bientôt de vous lire

Berenice

Message par Berenice » 24 mars 2008 18:10

Bonjour Juju

Je suis maman également et pour autant cela ne me permet pas de me mettre à vos places, je peux juste entendre et compatir, car je n'ai jamais rien "attendu" de la part de ma fille de ce point de vue donc je ne pouvais pas être "déçue" ou me "sentir coupable" de quoi que ce soit... et je pense sincèrement que c'est en partie le grand problème des parents, la projection ou l'attente excessive... en effet, il est donc logique en plaçant autant d'attentes sur nos enfants que le jour où ils nous les rendent parce qu'elles ne leur appartiennent pas, on se sente un tantinet surchargé(e)s !!! :?
Ma fille n'aura donc pas eu à "m'avouer" quoi que ce soit car elle n'a commis aucun "crime" ! Rien qu'en la laissant vivre et en étant attentive, j'ai vu et appris à la mieux comprendre... Elle "aime" des personnes selon des critères différents des miens et alors en quoi cela me regarde ! Cela reste son droit le plus strict après tout... elle n'est pas moi, je ne suis pas elle; nous sommes deux "individus" mon rôle de parent n'implique en rien un droit de regard et de condamnation sur "qui et comment elle aime", seulement de la guider pour qu'elle devienne une jeune femme libre et heureuse de vivre... si possible en bonne santé... une personne solide et en capacité d'assurer sa survie (au sens large) dans le monde...
Je peux parfois me permettre de lui donner mon avis et encore ! :roll: En acceptant le risque de ne pas être entendue... :mrgreen: Ô joie du dialogue avec les ados !

Je compatis aussi avec ta fille qui aura surement dû vivre un enfer, ne pouvant s'ouvrir à sa mère, premier être de son existance, et qui aura dû aussi accepter le fait qu'une mère est un être humain avec ses forces, ses faiblesse et ses limites ainsi donc que ses a priori, ses préjugés, ses croyances et ses barrières, barrières psychologiques et symboliques qui l'ont éloignés de toi si longtemps... elle aura eu le courage d'affronter ces remparts... et je sais ô combien ce dû être douloureux pour elle... :(

Je me permet de t'encourager à te faire aider par un thérapeute pour accepter et intégrer ta fille telle qu'elle est et telle qu'elle souhaite vivre selon ses préférences à elle... d'ailleurs je pense qu'une thérapie commune pourrait à long terme être salutaire pour vous deux, déjà pour renouer un dialogue, car un médiateur en la personne du psy pourrait vous y aider, elle à accepter que tu ne sois pas présentement en capacité à la comprendre et toi à l'accepter telle qu'elle est et non telle que tu la souhaitait...

Je te souhaite bon courage ;)

juju13
Messages : 12
Inscription : 21 mars 2008 15:41

Message par juju13 » 24 mars 2008 19:42

Bonsoir Ulysseastro, je sais également que ce doit être dur pour elle, mais comment lui parler si elle ne répond pas à mes appels et me laisse sur la messagerie, je sais qu'elle doit souffrir aussi et je suis impuissante, je peux accepter son orientation mais je ne suis pas obligée de l'approuver, et je ne peux pas faire semblant, j'aimerais discuter avec elle, qu'elle me dise ce qu'elle ressent, mais je voudrais lui dire ce que moi aussi je ressens, sans lui mentir.

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 24 mars 2008 22:12

bonsoir

peut être en lui laissant un mot sur sa messagerie, lui dire que vous avez besoin de temps, mais surtout besoin d'elle ...

je pense qu'elle a du être déçue de voir vos réactions mais je pense qu'elle peut surement les comprendre...

Je sais que mon fils avait été déçu mais avec le temps, il a compris et moi aussi mais tout ca évidemment avec le dialogue

je comprends votre situation car chez nous, au début, c'était très très dur, mais il vivait à la maison, donc il n'a pas pu "s'échapper devant mes questions".
Alors si elle ne vous répond pas, peut etre lui écrire une lettre pour lui expliquer.
car elle doit peut etre appréhender ce que vous avez à lui dire, et c'est peut etre pour cela qu'elle ne vous répond pas au téléphone ...

Je pense qu'il lui faut du temps et pour vous aussi, mais continuez à essayer de garder le contact dès maintenant , essayer de ne pas laisser "un malaise" s'installer entre vous ... Car je pense sincèrement qu'elle a aussi besoin de vous.

bon courage
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

Berenice

Message par Berenice » 25 mars 2008 14:24

je peux accepter son orientation mais je ne suis pas obligée de l'approuver,
Certes, je comprend, et c'est déjà beaucoup !
Même si le mot "acceptation" donner son consentement ou son assentiment à ce qui est, à ce qui arrive, ne convient pas à mon sens, :? nous n'avons pas à donner notre "bénédiction" notre enfant est qui il est que l'on soit d'accord ou pas, je sais qu'on aimerais tout contrôler et c'est justement ce qu'on doit "accepter" dans ce cas, c'est nos limites personnelles, entre autres, à modeler la vie et les gens à nos désirs personnels... tout comme elle doit être en mesure d'accepter que tu ne puisses totalement la comprendre ou comprendre sa vie de part ces mêmes limites... :D
et je ne peux pas faire semblant, j'aimerais discuter avec elle, qu'elle me dise ce qu'elle ressent, mais je voudrais lui dire ce que moi aussi je ressens, sans lui mentir.
Ce n'est pas parce que le dialogue est momentanément rompu qu'il le sera toujours... en outre, si tu as eu et as besoin de temps pour changer ou mettre a jour tes vieux schémas éducatifs ou autres, elle en a besoin aussi pour s'accepter si ce n'est pas encore le cas face à un monde hostile et s'ouvrir à toi, il m'apparait évident qu'elle soit possiblement sur la réserve... Il faut donc faire ton cheminement seule en attendant qu'elle reprenne contact, ce sera toujours un plus pour la suite... enfin je pense... ;)

Elle devrait lire le forum... ce serait un début comme intermédiaire entre vous... qui sait !? :D

nisou
Messages : 66
Inscription : 04 déc. 2007 19:45

bienvenue

Message par nisou » 25 mars 2008 19:12

bonjour
je suis une maman et ce que vous vivez je l'ai vecu il y a 8 mois,ce n'ai pas si loin et pourtant aujourd'hui je vais bien.j'étais completement perdu ne savant plus quoi penser,pourquoi?comment?qu'ai je fais pour meriter ça?ou est l'erreur dans son éducation?je n'ai jamais repondu a aucune de ces questions car il n'y a pas de réponses.c'est comme ça,c'est notre enfant il est hommo ,c'est la société et son regard qui nous dérange,pas notre enfant,Des grands discours ne changeront rien.Comme m'a dit mon fils"Maman,arrete de te poser des questions,je suis trés heureux ainsi,et c'est tout ce qui compte";rien ne sert de se rendre malade,aujourd'hui je vois mon fils et son copain comme un couple comme un autre je ne cherche plus ou est le probléme,il n'y en a plus,si lui n'en a pas.venez souvent sur ce forum,il nous aide beaucoup.je suis a votre disposition pour parler
amitiés
Nisou

Répondre