- Une maman un peu perdue

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Simba
Messages : 6
Inscription : 10 mars 2008 14:39
Localisation : Marseille

- Une maman un peu perdue

Message par Simba » 10 mars 2008 14:59

Mère de 3 enfants (15, 18 et 18 ans) . Depuis plusieurs jours je lis et relis les messages de ce forum, je me décide enfin à m'exprimer.
Il y a 2 mois, ma fille cadette me raconte qu'elle a rompu avec son premier amour (9 mois ensemble) parce-qu'elle est aussi attirée par les filles. Je m'en souviens comme si c'était hier, le café du matin n'est pas encore digéré...Depuis, je suis passée par tous les sentiments:
1- Elle est jeune et ne sait pas trop encore. Ca va passer, elle se trompe.
2- Et si c'était vrai ? Je me suis surprise à la regarder autrement.
3- Je culpabilise. Est-ce de ma faute? Depuis septembre 2007, elle est interne, qu'en est-il de ses fréquentations?
Toutes ces questions sans réponses. Ce qui est bien, c'est qu'elle ne me cache rien. Mais ce qui est moins bien, c'est que j'ai peur de ses réponses et n'ose pas engager la conversation ni approfondir son ressenti. Je sais pour l'instant qu'elle n'a pas de petit(e) ami(e).
En lisant votre forum, j'ai compris que si elle est vraiment bi ou lesbienne (vous voyez je doute encore, est-ce bien raisonnable?), il fallait que je pense à elle et à son bonheur parce-que une chose est sûre, je l'aime.
Peut-être qu'il faudra que j'apprenne à l'aimer autrement.
Est-elle heureuse? Peut-elle encore se "chercher"? Comment puis-je l'aider, si ce n'est pas moi qui aie besoin d'aide? Que se passe-t-il dans sa tête d'ado?
J'ai pensé téléphoner à l'asso mais les mots ne viendront pas. Personne n'est au courant. J'ai peur.. de quoi je ne sais pas. Je pleure.. pourquoi je ne sais pas.

Quentin
Messages : 120
Inscription : 27 déc. 2005 08:11
Localisation : Paris (Ile-de-France)
Contact :

Message par Quentin » 10 mars 2008 16:25

tout ma chère simba n'est pas peur tu vois nous répondons assez rapidement tu n'es pas seul, tout d'abord je me présente Quentin 27 ans et je suis homosexuel(ou gay si tu préfères).

Je te permets de dire que tes questions sont interessantes, on sent l'amour d'une mère derrière tout celà.

Je vais essayer de répondre au mieux à toutes les questions les autres forumeurs et forumeuses(Enfants et Parents) pourront compléter ma réponse
1- Elle est jeune et ne sait pas trop encore. Ca va passer, elle se trompe. ?
Oui elle est jeune mais c'est à cette age qu'on commence à comprendre si on préfére les garçons ou les filles.
2- Et si c'était vrai ? Je me suis surprise à la regarder autrement
On est toujours surpris par ces enfants aussi sur le plan professionnel que personnel. Il est vrai qu'il faudra passer par le stade de l'enfant tel que vous l'aviez imaginer mais garder en mémoire qu'elle vous a fait fait confiance en faisant cette confidence, car elle vous aime et elle préfère être honnête envers sa maman qu'elle aime
3- Je culpabilise. Est-ce de ma faute? Depuis septembre 2007, elle est interne, qu'en est-il de ses fréquentations?
NOOON ce n'est pas votre faute, il n'y pas d'explications scientifique ou sociale à l'homosexualité. Ces fréquentations en internat se résument au personnes de même age qu'elle donc pas de souci.

Comme vous le dites si bien l'essentiel c'est son bonheur, vous êtes d'accord avec ça?

Alors si vous ne pouvez pas téléphoner je vous conseille la lecture de la brochure de contact(Mon enfant est homosexuel), elle a été faite par des parents qui sont générallement passé par les mêmes questions que vous.
J'ai pensé téléphoner à l'asso mais les mots ne viendront pas. Personne n'est au courant. J'ai peur.. de quoi je ne sais pas. Je pleure.. pourquoi je ne sais pas.
Est ce qu'une réunion avec des parents et des enfants vous conviendrai mieux?

En signe de reconfort vous aimez votre fille et elle vous aime c'est déjà un bon début.
N'hésitez pas à répondre et à poser d'autres questions, nous essaierons d'y répondre

En tout cas simba je me permets de vous adresser pleins de bisous pour vous reconforter.

Simba
Messages : 6
Inscription : 10 mars 2008 14:39
Localisation : Marseille

Message par Simba » 10 mars 2008 17:05

Merci Quentin. Je n'imaginais pas une réponse aussi rapide. C'est la premiére fois que je passe par un forum pour parler. J'ai téléchargé la brochure et je la lis et la relis. Je ne sais pas si cela me fais du bien ou non, mais je pleure. Je sais que c'est "con" mais les larmes me viennent toutes seules. Je mets 3 mn pour écrire une phrase sur ce forum, alors imagninez une réunion !!

Quentin
Messages : 120
Inscription : 27 déc. 2005 08:11
Localisation : Paris (Ile-de-France)
Contact :

Message par Quentin » 10 mars 2008 17:23

Simba, je ne sais trop quoi dire pour l'instant, juste je connais pas mal de maman qui ont craquées en réunion(pleurs à n'en plus finir) ça me touche à chaque fois :|
2 questions: puis vous tutoyer? et Puis je vous demander près de quel grande ville êtes vous?

Il est normal de pleurer, votre fille vous aime.
Si vous voulez d'autre références à lire je peux vous conseiller?

Je réitère mes gros bisous pour une maman courageuse qui ose venir nous parler, vous pouvez lui parler que vous avez poster sur le forum?

Bisous(je rentre chez moi et je lirai votre réponse après)

Simba
Messages : 6
Inscription : 10 mars 2008 14:39
Localisation : Marseille

Message par Simba » 10 mars 2008 17:39

Pas de souci. Au point où j'en suis, je crois qu'il faut que je continue.
J'habite Marseille et je suis de 20 ans votre ainée. Vous pouvez me tutoyer.
Ma fille ne sera pas au courant de mon dialoque sur ce forum ni personne d'autre d'ailleurs.
Vous avez raison, je pense que ma fille m'aime. Mais ne fait-elle pas tout à contre sens? C'est à dire contre moi, ou contre son éducation?
Je l'aime tant ... et je pleure encore.

Quentin
Messages : 120
Inscription : 27 déc. 2005 08:11
Localisation : Paris (Ile-de-France)
Contact :

Message par Quentin » 10 mars 2008 20:57

Re maman simba, donc je vais te tutoyer, donc à marseille nous n'avons pas encore d'association Contact. Mais bon, je dois te dire que ta fille n'est pas opposition elle vit sa vie, je peux t'assurer qu'elle a du réfléchir beaucoup avant de te le dire, elle a du passer par son acceptation d'abord avant d'avoir la force de te parler. Je tiens à signaler que c'est une grande preuve de confiance de la part de ta fille.

Je laisse mes collègues vous répondre maintenant ;)

bikounet38

Message par bikounet38 » 10 mars 2008 21:55

Bonsoir Simba.

Vous avez fait un premier pas en postant ici, et je vous en félicite.

Pour le reste, c'est vrai qu'il n'existe pas encore d'association Contact sur Marseille, mais que déjà il existe des personnes intéressés pour s'investir dans une association dans le futur.

Donc, si dans l'avenir vous aviez besoin de parler avec d'autres parents, il me semble qu'il serait possible d'organiser cela.

Pour l'instant, je peux juste vous dire que les questions, les peurs, le sentiment de culpabilité ; toutes ces choses, d'autres parents le ressentent ou l'ont ressenti.
Vous n'êtes pas toute seule !

Une maman de l'association me raconte souvent, qu'elle a été un peu mieux quand une curé lui a dit "n'imaginez pas qu'il va changer" en parlant de son fils.
Ca ne veut pas forcément dire qu'un jeune ne peut pas évoluer, mais çà ne vous aidera ni l'une ni l'autre, de vous raccrocher à çà ; je pense.
1- Elle est jeune et ne sait pas trop encore. Ca va passer, elle se trompe.
2- Et si c'était vrai ? Je me suis surprise à la regarder autrement.
3- Je culpabilise. Est-ce de ma faute? Depuis septembre 2007, elle est interne, qu'en est-il de ses fréquentations?
Toutes ces questions sans réponses. Ce qui est bien, c'est qu'elle ne me cache rien. Mais ce qui est moins bien, c'est que j'ai peur de ses réponses et n'ose pas engager la conversation ni approfondir son ressenti. Je sais pour l'instant qu'elle n'a pas de petit(e) ami(e).
Comme l'a dit Quentin, il va vous falloir avec le temps, regarder votre enfant telle qu'elle est ; c'est pour çà que vous ressentez peut être un regard différent : tout parent projette plus ou moins des choses sur ce qu'il imagine que son enfant va devenir...

Verbaliser vos peurs, même avec votre enfant, il me semble que çà peut être profitable, mais on n'y arrive pas forcément tout de suite. Vous avez le droit de poser des questions à votre enfant, mais il a le droit aussi de ne pas vous répondre, ou de vous dire qu'elle ne sait pas ; mais çà n'enlève en rien votre droit à poser la question.

Peut être que si vous aviez une personne proche avec qui en parler (le papa ou autre) vous pourriez peut être mieux gérer les réponses qu'elle pourra vous faire.

A Contact, on pense que la souffrance des parents, et aussi respectacle que celles des enfants homos.
Vous pouvez appeler n'importe laquelle des associations Contact au téléphone

nisou
Messages : 66
Inscription : 04 déc. 2007 19:45

bienvenue

Message par nisou » 11 mars 2008 07:45

bonjour Simba
Moi aussi je suis une maman.mon fils est homo et quand il nous l'a annoncé,j'était effondrée,je ne m'en doutait pas du tout.tant de questions sont passées dans ma tete,de peur.Puis avec le temps(c'était il y a 6 mois),les choses vont mieux,c'est mon fils,il le restera,sa vie privé c'est SA VIE,et personne n'a rien à en dire.je reste disponible si vous voulez me parler.CONTACT m'a beaucoup aidé à me comprendre.
Amitiés.
Nisou

Simba
Messages : 6
Inscription : 10 mars 2008 14:39
Localisation : Marseille

Message par Simba » 11 mars 2008 11:00

Bonjour et merci à tous.
Je n'arrive toujours pas à comprendre comment après être restée 9 mois avec son copain, ils ont même passé des vacances ensemble, elle rompt du jour au landemain, et en plus elle avait du chagrin comme si elle le faisait à contre coeur.
Je me raccroche à l'idée que ce n'est pas vrai et qui peut m'enlever de la tête que ce n'est pas à cause de ses fréquentations à l'internat?
Tout s'embrouille.

Quentin
Messages : 120
Inscription : 27 déc. 2005 08:11
Localisation : Paris (Ile-de-France)
Contact :

Message par Quentin » 11 mars 2008 11:32

simba je peux te poser une question?
Tu veux son bonheur? Pour l'instant son bonheur passe par l'homosexualité, désolé d'être un peu abrupt mais bon...

Si elle a quitté son mec c'est parce qu'elle se rendait bien compte que ça ne collait pas. Tu sais elle a peut être essayer de ne pas être homo en se forçant dans cette relation.

Qu'est qui t'inquiètes tant dans cette homosexualité. Le fait de n'avoir pas de petits-enfants de cette fille? L'homophobie de la société?Autres?

Dit nous qu'est qui te fais peur nous sommes là pour celà

Si vous voulez parler à un bénévole aujourd'hui ces lignes là:

Mardi :
12h30-14h30 : 06 22 78 96 17 (Savoie)
14h-16h : 05 57 35 71 77 (Aquitaine)
18h30-20h : 05 61 55 43 86 (Haute-Garonne)
20h-22h : 01 44 54 04 35 (Paris-Ile-de-France)

sont ouvertes aujourd'hui.

Je t'embrasse bien fort et je te remercie pour le courage que tu as.

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 11 mars 2008 18:35

bonsoir simba et bienvenue sur ce forum.

je suis une maman qui a un fils homosexuel, il me l'a dit y a presque 2 ans, il va avoir 18 ans dans un mois.

je me suis aussi posée énormément de questions, j'ai cru que ca allait passé, je croyais qu'il était influencé par son copain, car un mois avant il sortait avec une fille ...
Je l'ai empeché de le voir, mais il me détestait encore plus

J'ai cru qu'on avait loupé quelque choses, et aussi qu'il faisait cela pour nous emm ....., et j'ai surtout pleuré, beaucoup pleuré pendant des jours ...
Je ne voulais plus voir personne ni parler à quiconque

et puis, je voulais comprendre, je voulais aussi l'aider ...

Je me suis assise dans sa chambre et pendant une après midi, on a parlé
c'est vrai que je discutais déjà souvent avec lui mais depuis 1 an, il s'était remfermé ...

Bref, il m'a expliqué qu'il était comme ca, qu'il ne voulait pas, et c'est pour cela qu'il a essayé avec des filles, pour justement faire comme les autres, car il s'est senti longtemps pas normal ...
Il m'a dit qu'il était amoureux de son copain comme il l'avait jamais été, et que si je ne voulais pas le perdre, je devais essayer de comprendre

ce que nous avons fait avec mon mari et moi

cela ne s'est pas fait en un jour ... Il vous faut du temps, c'est normal

c'est normal d'évacuer son chagrin ... mais ce qui compte le plus aujourd'hui, c'est que vous voulez comprendre;

a bientot
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

juju13
Messages : 12
Inscription : 21 mars 2008 15:41

Message par juju13 » 28 mars 2008 20:35

Bonsoir Simba,
Je suis dans le même position que toi aujourd'hui, je me pose et me re pose les mêmes questions, je me réveille la nuit en pleurs, tout a basculé pour moi aujourd'hui, ma fille unique a des sentiments et une relation qui dure depuis 5 mois avec une autre fille, je n'arrive toujours pas à le comprendre, je passe et repasse l'éducation que je lui ai donné, surement pas la meilleure, je ne l'ai pas assez confronté à la dureté de la vie, je l'ai protégé de tout et de tous, je me disais quand elle sera femme et maman, elle aura le temps de gérer les problèmes quotidiens, et voilà, où j'en suis. je suis fatiguée de me poser toujours des questions, toujours les mêmes, son papa ne sait rien apparemment, et là encore je me pose des questions, dois lui dire et accepter les reproches qui vont en découler, dois je laisser ma fille assumer son orientation ? je ne sais pas, en fait , je ne sais plus rien, j'essaie pour le moment de digérer ce que j'ai appris, par elle même, je prends des calmants sinon je pleurerais jours et nuits, je pense que le temps me fera prendre les choses avec plus de clarté, en attendant c'est trés douloureux et trés difficile.
On m'a conseillé un livre sur le forum c'est " l'amour au pied du mur " s'il peut t'aider....je vais me le procurer demain. Je voudais dire quand même aux enfants qui sont bi ou homosexuels, qu'ils est peut être difficile et douloureux d'assumer leur orientation mais qu'ils sachent qu'il est également douloureux pour un papa ou une maman d'apprendre et de gérer ce que son enfant a choisi de vivre, car quoi qu'on en dise et qu'on en pense la vie de couple c'est un homme et une femme, et non un homme et un homme, et une femme avec une femme. Je sais que mes propos vont déplaire à plus d'un et plus d'une mais la réalité est celà.
Je vous souhaite bon courage Simba et surtout d'être plus forte et plus courageuse que moi.
Peut être à bientot

bikounet38

Message par bikounet38 » 28 mars 2008 21:07

il est également douloureux pour un papa ou une maman d'apprendre et de gérer ce que son enfant a choisi de vivre, car quoi qu'on en dise et qu'on en pense la vie de couple c'est un homme et une femme, et non un homme et un homme, et une femme avec une femme. Je sais que mes propos vont déplaire à plus d'un et plus d'une mais la réalité est celà.
Bonsoir juju13.

Je peux vous assurer qu'au sein de Contact, les bénévoles mettent tout autant l'accent sur les difficultés des parents, que sur la difficutés de homsexuels eux-même.

Quand l'annonce provoque un raz de marée, il ne faut pas hésiter à faire appel à un spécialiste (psychiatre ou psychologue) : çà peut souvent aider à passer un cap difficile.

La difficulté d'un parent, elle est bien réelle parfois, et vous n'êtes pas la seule ; d'autres parents l'ont éprouvé, ou l'éprouvent encore...

Un couple homosexuel, ce n'est, certes, ni majoritaire, ni classique ; pourtant ces couples là existent bel et bien, et pour certains d'entres eux depuis des dizaines d'années.

Vous parlez aussi de choix : pensez-vous qu'on choisit l'hétérosexualité ? Je peux vous assurer que beaucoup d'homosexuels auraient choisi l'hétérosexualité, s'ils avaient eu le choix, car çà leur aurait éviter certaines difficultés relationnelles parfois, ou bien de la souffrance pour certains.

Vous parlez aussi de la question d'en parlez a père : peut être que votre fille en aurait envie, vous êtes-vous aussi demander si vous en avez besoin vous-même ?

Avez-vous des amis à qui vous pouvez en parler ?
Ca aide souvent ; sinon, vous pouvez appeler une des lignes d'écoute des associations Contact.
L'association est là pour çà aussi.

Mirica
Messages : 368
Inscription : 01 nov. 2006 22:46
Localisation : ESSONNE

Message par Mirica » 28 mars 2008 22:04

je suis fatiguée de me poser toujours des questions, toujours les mêmes, son papa ne sait rien apparemment, et là encore je me pose des questions, dois lui dire et accepter les reproches qui vont en découler, dois je laisser ma fille assumer son orientation ?
bonsoir juju

je comprends que vous ayez peur qu'on vous fasse des reproches ... il en a été de meme entre mon mari et moi ... on a cherché, il a culpabilisé, j'ai culpabilisé ... et puis, j'ai eu peur et je peux vous dire, que j'ai encore peur qu'on me fasse des reproches, c'est un peu pour cela que je ne le dis pas à ma soeur ou à mes parents, car j'ai peur qu'ils me reprochent d'avoir fait ceci ou cela ... et pourtant je sais que ce n'est pas de ma faute, ni celle de mon mari, ni celle de mon fils ! c'est un fait ! c'est ainsi
mais je sais que eux ne savent pas et vont croire que c'est notre facon de l'avoir éduqué ou autres et aussi j'ai peur qu'ils pensent comme j'ai pensé au début que mon fils pouvait s'il le voulait etre hétéro.

alors je me dis, que ce sera à moi, de leur expliquer ... pour soutenir mon fils si il a besoin de mon aide.

Quand à le dire à son père, peut etre en discuter avec elle. Se sent elle prête ?

Et puis je me suis posée des questions : mais pourquoi etre homo si on peut etre hétéro ? et moi, je suis hétéro, pourquoi ?
j'ai cherché ... et puis est ce que je sais pourquoi j'aime mon mari et pas un autre homme ou une femme, NON.
JE N'EN SAIS RIEN !!! ON NE CHOISIT PAS.

Bref, pour vous dire, qu'on a essayé de lui dire qu'etre hétéro ce serait mieux, et quand j'y pense maintenant , je le regrette, car je l'ai vu pleuré devant moi, pour me dire qu'il ne pouvait pas ...
on a meme été très désagréable en lui disant, si tu es avec une femme ce sera mieux, tu pourras avoir des enfants, tes grands parents vont te rejeter ... on l'a fait souffrir en disant cela ... et ca n'a rien changé !!
Je m'en veux, car maintenant je regrette mes mots et meme mes pensées, mais c'était ainsi, je n'arrivais pas à accepter.

A un moment donné, si on avait pu, on l'aurait forcé ... mais à quoi bon, pour qu'il soit malheureux toute sa vie ? Non, je le veux heureux.

Mon fils, un jour m'a dit que oui, s'il avait pu choisir, il aurait préféré etre hétéro ... il a beaucoup souffert quand il s'en est rendu compte, et a essayé d'etre hétéro ... mais cela le faisait encore plus souffrir, faire semblant d'aimer une personne, ce n'etait pas une vie... pas sa vie.

Et puis, pour vous dire, je connais plein d'homos et de lesbiennes qui vivent heureux et NORMALEMENT !

en plus si votre fille est avec sa copine depuis 5 ans, vous pouvez vous dire qu'il y a beaucoup d'amour entre eux, et que c'est super qu'elle aime et qu'elle soit aimée.

Maintenant je comprends votre souffrance, car moi aussi, j'ai vécu 3 mois dans le brouillard, 3 mois de souffrance à cause de mon ignorance, de mes préjugés ...

Avez vous commandé la brochure de l'association pour les parents ? Elle est très bien faite, je vous la conseille.

Et je voulais vous dire, que vous etes très courageuse juju13 car, comme je vous l'ai déjà dit, de venir sur ce forum c'est un grand pas que beaucoup de parents n'arrivent pas à faire.
J'ai mis 6 mois à le faire ce pas;

c'est bien de vous prendre en main meme si cela n'arrete pas les pleurs.

Donnez vous du temps, c'est normal

COURAGE
Christine, Écoutante Bénévole Contact Paris IDF

cloclo
Messages : 26
Inscription : 08 oct. 2007 22:35
Localisation : Metz

Message par cloclo » 29 mars 2008 00:18

Bonsoir Simba et Juju 13
Voilà ma petite histoire j'ai une fille lesbienne.
Pour moi trés trés dur d'apprendre celà c'est pas çà que l'on attend de nos enfants même parfois au niveau professionnel et il faut s'adapter à chaque situation. Par le temps tout celà s'arrangera je vous le promets. J'ai aussi beaucoup pleuré et je suis allée voir une psy qui m'a fait progresser pour accepter ma fille telle qu'elle est. Elle avait aussi un petit ami pendant 9 mois mais je voyais bien qu'elle n'était pas attaché à lui. Et un jour elle m'a écrit une lettre en m'annonçant son homosexsualité. Maintenant elle vit heureuse avec son amie, je l'ai bien accepté c'est comme notre deuxième fille. Toute la famille est au courant même sa grand-mère de 85 ans qui ne l'a pas rejeté au contraire.

Si vous avez des questions, posez les j'essaierai de vous y répondre. Je me permets de vous faire de gros bisous et je vous souhaite beaucoup de courage pour accepter votre fille comme elle veut qu'elle soit.

[Modération : le rouge, rouge foncé et marron sont réservés à la modération. Ces couleurs ont donc été supprimées de ce message]
Aimer un être c'est accepter de vivre avec lui

Répondre