Maman d’une ado Bi

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Cmllptvn
Messages : 2
Inscription : 19 mars 2023 18:45

Maman d’une ado Bi

Message par Cmllptvn »

Bonsoir
Je suis maman de jumeaux de 16 ans.
Ma fille m’a dit à l’âge de 13 14 ans qu’elle était BI.
J’ai toujours cru que c’était une lubie…
Elle a eu peu d’expérience avec les garçons plus par réseaux sociaux.
Sauf que depuis 3 mois elle est en couple avec une fille de sa classe.
J’ai vraiment beaucoup de mal à l’accepter.
Elle est dans une période difficile (dépression, TS, scarification) depuis un harcèlement scolaire intervenu à ses 13 ans.
Je me demande si elle ne se cherche pas mais je suis désemparée.
Vivez vous la même expérience que moi?

Titus
Messages : 249
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Maman d’une ado Bi

Message par Titus »

Bonjour
Je me permets de vous répondre.
Je ne suis pas parent d'enfants lgbt, je suis un homme gay.
En résumé vous vous sentez désemparée car votre fille a actuellement une relation amoureuse homosexuelle.
Vous n'êtes pas le seul parent au sein de l'association à être désemparé face à l'orientation sexuelle de son enfant.
C'est un processus d'acceptation qui demande du temps quand en effet votre enfant se met en couple avec une personne de même sexe.
Après je vous dirai qu'une relation amoureuse homosexuelle n'est pas différente d'une relation amoureuse hétérosexuelle à part qu'il y a pour l'ado à gérer cette différence et les éventuelles discriminations liées à son orientation sexuelle.
Toutefois je pense que si votre fille a subi du harcèlement moral auparavant, si elle est arrivée à se projeter dans une relation amoureuse avec une autre fille, c'est qu'elle doit enfin trouver un épanouissement et un équilibre dans cette relation amoureuse pour etre capable d'affronter l'homophobie des autres.
Peut-être est ce que cette relation amoureuse est la meilleure chose qui peut arriver à votre enfant après avoir subi du harcèlement moral ?

A ce propos est ce que vous ressentez votre fille heureuse et épanouie dans cette relation ?
C'est ce qu'il y a de plus important !

N'hésitez pas à échanger si vous en ressentez le besoin ?
Il y a aussi des groupes de parole lgbt organisées par l'association contact régulièrement dans lesquels vous pouvez rencontrer des parents dans la même situation que vous.

Cmllptvn
Messages : 2
Inscription : 19 mars 2023 18:45

Re: Maman d’une ado Bi

Message par Cmllptvn »

Merci pour votre réponse.
Avant ça je me considérai comme une personne ouverte d’esprit et sans tabou.
Mais de le vivre est totalement différent…. Je pensai pas être comme ça.
Ma fille est toute mimi et sa copine tout le contraire.
Plus heureuse? C’est difficile car elle est dans une période assez dark.
Même sa relation ne l’a rend pas totalement heureuse.
Elle ne se raccroche à rien.
J’ai des amis gay pourtant.
J’essaie de travailler là dessus mais pour le moment j’en suis incapable.
Elle me dit être bi alors j’espère que ça changera un jour.
Mais je sais que j’aurai pas mon mot à dire.
Après je suis étonné aussi car j’ai peur pour elle notamment le regard des autres, les remarques qu’elle pourrai subir.
Sa fragilité actuelle me fait peur et je ne voudrai pas que ça en rajoute.
Merci de vos mots en tout cas.
Camille

Titus
Messages : 249
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Maman d’une ado Bi

Message par Titus »

Tout d'abord, il ne faut pas culpabiliser si vous avez du mal à accepter la bisexualité de votre fille.
Vous savez, certaines personnes homosexuelles elles-mêmes et j'en sais quelque chose ;-) peuvent avoir beaucoup de mal à accepter leur propre homosexualité quand elles la découvrent et elles vont passer par une phase de rejet d'elles-mêmes.
Contrairement à ce que l'on croit, quel que soit le degré d'ouverture d'un parent sur le sujet, il y a cette phase très dure que je vois fréquemment chez les parents à l'association qui ont du mal à accepter que l'homosexualité/la bisexualité peuvent toucher un de leurs enfants, avec tout un ensemble de sentiments chez ces parents comme le chagrin, la déprime, l'incompréhension, la colère etc.
Je crois que tout simplement, l'homosexualité ne fait pas parti de tous ces projets de vie que projettent les parents sur leur enfant.

Alors si vous ressentez de la tristesse, de la colère, du désespoir, de la déprime, de l'incompréhension etc., tout est légitime. Vous faites déjà cette démarche d'écrire sur ce forum et je trouve déjà très touchant qu'un parent ait ce courage.
J’essaie de travailler là dessus mais pour le moment j’en suis incapable.
Je vous dirais de prendre tout votre temps. Je crois que tout simplement vous avez besoin de temps pour intégrer cette nouvelle pour votre enfant.
C'est votre fille et donc la chair de votre chair, il est normal dans un premier temps de réagir comme ça.
Personnellement, mon homosexualité fut une chose tellement dure à vivre pour moi qu'à la fin de mon adolescence, je suis entré dans une grande période de déni en me disant que ça avait été juste une phase temporaire de mon adolescence.
Il faut prendre le temps qu'il vous faut, vous avancez à votre rythme, il n'a vraiment rien de mal à ça. De toute façon, le processus d'acceptation n'est pas quelque chose qui se force et je ne connais aucun parent qui après le coming-out de leur enfant qui a dit "super, j'ai un enfant bi ou homo", comme me découvrir et me redécouvrir homosexuel ont été les plus mauvais jours de ma vie. Il m'a fallu beaucoup de temps pour m'accepter tel que je suis avec l'aide d'une psychothérapeute.
Après je suis étonné aussi car j’ai peur pour elle notamment le regard des autres, les remarques qu’elle pourrai subir.
Sa fragilité actuelle me fait peur et je ne voudrai pas que ça en rajoute.
Oui le regard des autres jouent beaucoup quand on est adolescent. Cependant, en 2023, la bisexualité et l'homosexualité commencent à être acceptées et tolérées par les nouvelles générations d'ado. Personnellement, je perçois une évolution des mentalités par rapport à ma propre adolescence.
Ensuite je voulais savoir si vous arriviez à dialoguer avec votre fille ou pas du tout sur sa relation amoureuse actuelle et sur le sentiment de fragilité que vous ressentez pour elle ?

Répondre