Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Répondre
Marc
Messages : 13
Inscription : 18 août 2022 14:36

Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par Marc »

Bonjour,


Presque une vie à se mentir et mentir aux autres...

Parce que le carcan familial (enfant unique, parents exigeants et avec une projection très forte...) ne permettait pas d’envisager qu’il puisse en être autrement, je me suis auto-programmé pour être ce qu’on attendait de moi. La seule fois où j’ai pu laisser entrevoir un doute sur mon orientation, la réaction a été telle que j’ai compris que ce serait la fin du monde…
Pourtant mes pulsions et mes fantasmes étaient plutôt orientés vers les hommes, alors que mon intérêt affectif était lui tourné plutôt vers les filles (ou mixte mais en occultant celui pour les garçons car c’était tabou).
J’ai même fait une tentative de relation homosexuelle avortée (ou j’ai eu un blocage psychologique : impossible d’aller plus loin) vers 20 ans, pour me convaincre que j’étais un « vrai hétéro ».
Entre 20 et 30 ans une vie de moine ou presque (juste une ou 2 relations éphémères avec des femmes).
Je me suis marié passé la trentaine, eu 2 enfants, puis j’ai divorcé après 14 ans, et ensuite eu 2 autres relations qui ont pris l’eau au bout de quelques années (le dernière s’effiloche encore…).

L’hyper-activité, un investissement important en tant que père, des hobbies solitaires (et parfois l’alcool…) m’ont permis de me voiler la face et de garder le cap de ce qu’on attendait de moi : il fallait rester debout et solide…

Outre la pression familiale et sociétale, je ne minimise pas ma part de choix dans les options que j’ai prises par manque de courage.

C’était plus confortable mais à quel prix ?
S’il y a eu des moments de bonheur (dont la naissance et tous les moments avec mes enfants), j’ai souffert et fait souffrir tout en étant mal à l’aise toute ma vie dans un costume qui me semble être celui d’un autre (sans pour autant identifier ou accepter d’identifier ce qu’aurait pu être le mien). Le syndrôme de l’imposteur ne m’a pas quitté.

Depuis mon parcours de vie m’a amené à mieux analyser tout cela et mon attirance pour les hommes (bisexualité ou homosexualité) si elle n’est pas encore assumée, m’apparaît aujourd’hui clairement.

Je ne sais pas ce que je vais faire du reste de ma vie. Si après des années de ce qu’il faut bien appeler de lâcheté, j’aurai le courage de m’affranchir de la peur de faire du mal, d’affronter le regard des autres… (de ma famille encore de ce monde, de mes enfants, de mes amis hétéros…) car toutes ces années j’ai construit ma vie sur une image et j’ai l’impression que tout va voler en éclats...
En plein changement au niveau personnel et professionnel, l’aide d’un thérapeute me permettra probablement d’y voir plus clair (si vous avez des conseils de thérapeute sur Paris, vous pouvez m’envoyer un message perso).

Mais s’il y a des parents qui lisent ce post, soyez bienveillants avec vos enfants, acceptez les tels qu’ils sont, quel que soit le prix.
La société a évolué depuis 40 ans. Donnez leur la possibilité de construire leur vie libres de toute projection et dans la certitude de savoir qu’ils seront toujours vos enfants aimés, quoiqu’il arrive…
Vous leur donnerez la possibilité de vivre leur vie sans regrets...

Prenez soin de vous

Titus
Messages : 48
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par Titus »

Bonjour et bienvenue sur le forum

Tout d'abord votre situation n'est pas exceptionnelle et elle se rencontre fréquemment chez les personnes homosexuelles. Donc il ne faut pas culpabiliser vous avez pris à cette époque les décisions qui vious semblaient les meilleures pour vous, comme le choix de vous marier et fonder une famille, je crois que c'est un désir légitime de tout à chacun quel que soit son orientation sexuelle.
Er à l'époque il n'y avait que le modèle hétérosexuel qui existait.
Donc il ne faut rien regretter on ne sait pas si votre vie aurait été meilleure en n''ayant eu que des relations homosexuelles. Peut-être auriez vous souffert de ne pas avoir fondé de famille et des enfants (étant donné que le mariage pour tous et l'adoption n'est autorisée que depuis peu longtemps ).

Vous devriez vous renseigner sur le processus que l'on appelle le coming-in, vois vous rendrez compte que homme ou femme il faut plusieurs années voire jusqu'à toute une vie pour dévoiler à soi-même que l'on est une personne homosexuelle.
Personnellement il m'a fallu beaucoup d'années pour me le dire.
Le plus important c'est maintenant .
Vous n'avez pas indiqué si vous étiez toujours marié.
A 58 ans vous pouvez toujours avoir des relations sexuelles et ou amoureuse avec d'autres hommes

Pour les psychologues je ne pourrais pas trop vous conseiller. Le mieux est d'aborder des la 1ere séance le réel motif de la consultation pour mener une thérapie. Cela peut faire peur, cependant vous avez affaires à un professionnel qui est là pour vous aider sans jugement moral et avec bienveillance. Ceci vous permettra de voir très rapidement si vous sentez bien avec le ou la psychologue pour mener ce travail sur vous même, sinon il faudra changer de psy.
En tout cas je vous déconseille fortement tout ce qui est psychanalyse qui n'est pas du tout adapté pour vous aider à vous accepter votre homosexualité, vous en ressortirez davantage culpabilisé que soulagé à cause de toutes les théories psychanalytiques sur l'homosexualité qui se revelent de nos jours totalement fausses d'un point de vue scientifique.

Sinon vous pouvez aller sur psychologue .net et filtrer les psy sur le critère homosexualité ou lgbt vous devriez en trouver ou essayer de les contacter en posant votre demande d'aide dans'la rubrique question .

Bon courage à toi, cependant il faut se dire que s'accepter en tant que personne lgbt a généralement plus de retombées positives que négatives pour les personnes lgbt d'après les dernières études psychologique sur le sujet.

Marc
Messages : 13
Inscription : 18 août 2022 14:36

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par Marc »

Bonsoir et merci Titus pour ces mots et conseils.

heideweg
Messages : 216
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par heideweg »

Bonjour Marc

Soyez le bienvenu.....

Alors comme dit avant moi par Titus, vous n'êtes, bien sûr, pas le seul dans cette situation mais votre histoire n’en n’est pas moins bouleversante.... rien de lâche dans votre parcours de vie..... vous avez fait ce que vous avez pu comme vous avez pu et cela dans un contexte peu favorable pour vous faciliter les choses... donc rien de lâche !!! .... je crois qu’il est important de le souligner....
Oui , ça a pris du temps.... et alors !!!
Aujourd’hui, c’est à vous qu’il faut penser, rien qu’a vous et après, il faudra faire de la pédagogie, expliquer aux gens qui vous aiment et ce qu’il en est.... leur laisser un peu de temps et ils comprendront... ou pas mais dans ce cas c’est qu’ils ne vous aiment pas assez.... Marc, vous avez le droit d’être heureux, allez y doucement mais ne renoncez pas...
J’espère que vous trouverez très bientôt un équilibre et que vous serez heureux et épanoui
Bien à vous

David

Marc
Messages : 13
Inscription : 18 août 2022 14:36

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par Marc »

Bonsoir,
et merci Heidweig/David pour cette réponse.
L'avenir se construit brique à brique, quel que soit l'âge...
Ce qu'on veut être..., ce qu'on ne veut plus être ou faire (qui ne nous correspond pas),
ce qui est possible dans les faits et ce qui est possible pour nous à l'instant t...
Et faire en sorte de ne pas nuire, ni à soi ni à ses proches par notre comportement, nos paroles, nos actes.
Prenez soin de vous

bnb
Messages : 11
Inscription : 17 janv. 2021 21:15

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par bnb »

Bonjour Marc,
Je ne vais pas témoigner de mon parcours ici, je viens de le faire sur un autre post.
Ne sois pas si dur avec toi même. Tu évoques le manque de courage mais il faut aussi pendre en consediration la pu**** de pression sociale. Cette pression qui mène plus souvent qu’on ne pense à de la souffrance. Déjà te l’avouer à toi même est une étape et pas de moindre.
Je pense qu’on ne soupçonne pas le nombre d’hommes qui sont dans notre situation. Il y en a même dans notre entourage sans le savoir.
Je comprends tout à fait tes craintes vis à vis de ta famille et tes amis, j’en suis au même stade.
Pour autant devons nous nous sacrifier pour eux, pour cette mauvaise raison.
Personnellement je pense que verrai les VRAIS amis dans les mois à venir.
Merci pour ton témoignage et bon courage pour la suite.
J’ai adoré la fin de ton message, quand tu t’adressais aux parents. Une chose est sûr tu es un papa tolérant…. Et si cela devait arriver à tes enfants tu aurais la bonne réaction.
Sûrement du à ton expérience et a l’apprentissage de la vie.
Marc a écrit :
18 août 2022 17:50
Bonjour,


Presque une vie à se mentir et mentir aux autres...

Parce que le carcan familial (enfant unique, parents exigeants et avec une projection très forte...) ne permettait pas d’envisager qu’il puisse en être autrement, je me suis auto-programmé pour être ce qu’on attendait de moi. La seule fois où j’ai pu laisser entrevoir un doute sur mon orientation, la réaction a été telle que j’ai compris que ce serait la fin du monde…
Pourtant mes pulsions et mes fantasmes étaient plutôt orientés vers les hommes, alors que mon intérêt affectif était lui tourné plutôt vers les filles (ou mixte mais en occultant celui pour les garçons car c’était tabou).
J’ai même fait une tentative de relation homosexuelle avortée (ou j’ai eu un blocage psychologique : impossible d’aller plus loin) vers 20 ans, pour me convaincre que j’étais un « vrai hétéro ».
Entre 20 et 30 ans une vie de moine ou presque (juste une ou 2 relations éphémères avec des femmes).
Je me suis marié passé la trentaine, eu 2 enfants, puis j’ai divorcé après 14 ans, et ensuite eu 2 autres relations qui ont pris l’eau au bout de quelques années (le dernière s’effiloche encore…).

L’hyper-activité, un investissement important en tant que père, des hobbies solitaires (et parfois l’alcool…) m’ont permis de me voiler la face et de garder le cap de ce qu’on attendait de moi : il fallait rester debout et solide…

Outre la pression familiale et sociétale, je ne minimise pas ma part de choix dans les options que j’ai prises par manque de courage.

C’était plus confortable mais à quel prix ?
S’il y a eu des moments de bonheur (dont la naissance et tous les moments avec mes enfants), j’ai souffert et fait souffrir tout en étant mal à l’aise toute ma vie dans un costume qui me semble être celui d’un autre (sans pour autant identifier ou accepter d’identifier ce qu’aurait pu être le mien). Le syndrôme de l’imposteur ne m’a pas quitté.

Depuis mon parcours de vie m’a amené à mieux analyser tout cela et mon attirance pour les hommes (bisexualité ou homosexualité) si elle n’est pas encore assumée, m’apparaît aujourd’hui clairement.

Je ne sais pas ce que je vais faire du reste de ma vie. Si après des années de ce qu’il faut bien appeler de lâcheté, j’aurai le courage de m’affranchir de la peur de faire du mal, d’affronter le regard des autres… (de ma famille encore de ce monde, de mes enfants, de mes amis hétéros…) car toutes ces années j’ai construit ma vie sur une image et j’ai l’impression que tout va voler en éclats...
En plein changement au niveau personnel et professionnel, l’aide d’un thérapeute me permettra probablement d’y voir plus clair (si vous avez des conseils de thérapeute sur Paris, vous pouvez m’envoyer un message perso).

Mais s’il y a des parents qui lisent ce post, soyez bienveillants avec vos enfants, acceptez les tels qu’ils sont, quel que soit le prix.
La société a évolué depuis 40 ans. Donnez leur la possibilité de construire leur vie libres de toute projection et dans la certitude de savoir qu’ils seront toujours vos enfants aimés, quoiqu’il arrive…
Vous leur donnerez la possibilité de vivre leur vie sans regrets...

Prenez soin de vous

heideweg
Messages : 216
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par heideweg »

Bonjour à tous,

Même si cela n’a pas d’interêt, je suis complètement d’accord avec ce que dit bnb.... ce n’est pas mon parcours dans la mesure où je n’aurais pas pu avoir de rapports hétérosexuels mais je pense que pour d’autres ce n’est pas si évident et par facilité et à cause d’une pression insupportablement énorme, ils choisissent un chemin qui n’est pas le leur .... on peut le comprendre et ne pas les blâmer....
Je souhaite à tous ces gens de se retrouver et de pouvoir vivre pleinement qui ils sont...
Il y a forcément une âme bienveillante pour eux.....
David

Marc
Messages : 13
Inscription : 18 août 2022 14:36

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par Marc »

Bonjour,

merci pour vos retours.
Bnb, j'ai vu tes posts et ton histoire (et le temps nécessaire à créer son chemin...)
Je mesure à la fois le chemin qui me reste à faire, et le fait que je suis loin d'être seul dans ma situation.

Je vais devoir faire un saut dans l'inconnu car je suis incapable de m'ouvrir à d'autres perspectives sans m'être auparavant rendu "libre dans ma tête". Cela suppose de mettre un terme à ma relation actuelle, relation à distance depuis 7 ans, qui est devenue principalement une relation d'amitié et de tendresse avec une femme que je respecte et j'apprécie, mais qui attend de moi un avenir que je ne suis pas en capacité de lui donner...

Ensuite je serai capable d'aller de l'avant, de travailler sur mon "coming in" (merci de vos conseils...) et d'explorer le champ des possibles.
Et j'espère qu'il en sera de même pour elle...

Dans notre société du "tout, tout de suite" et si prompte à juger, on ne mesure pas assez l'importance du temps, que ce soit pour trouver son chemin, pour faire le deuil de nos illusions, ou pour l'acceptation de soi, et des autres (sans chercher à les changer).

Prenez soin de vous

Marc
Messages : 13
Inscription : 18 août 2022 14:36

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par Marc »

Bonjour,

je reviens sur le site pour vous faire mon retour d'expérience et exprimer où j'en suis actuellement.

Le pas a été franchi : il y a 3 semaines, j'ai annoncé à ma désormais ex-compagne que j'étais gay et notre relation à distance s'est officiellement terminée (après des années de délitement), même si cela a reste compliqué pour elle (peur de la solitude et sentiment d'abandon)...

Je l'ai aussi annoncé à mon meilleur ami. Passé un moment de surprise on a repris le fil de nos discussions, rien n'a changé dans notre relation...
Cela constitue un profond soulagement de pouvoir parler à quelqu'un qui sait qui vous êtes vraiment et vous accepte tel que vous êtes.

Le plus dur reste à faire : mes enfants. Ensuite il y aura le reste de mes amis.
Cela prendra du temps.

Mais j'avance...
C'est salutaire et ça fait un bien fou de se sentir cohérent.
Moi qui avais tendance à prendre un verre quand ça n'allait pas (peut être une forme d'autodestruction ou d'anesthésie de mes émotions), je retrouve une vie plus saine, je consomme beaucoup moins d'alcool, et j'ai perdu 2 kg...

Et enfin j'ai fait la rencontre d'un papa gay comme moi et si nos points communs nous ont fait échanger puis nous rencontrer, une vraie complicité intense est née. Le reste est à vivre et à construire...

Donc oui c'est compliqué de franchir le pas et d'accepter de vivre en accord avec ce qu'on est vraiment si ce n'est pas dans "la norme".
Mais quand pendant des dizaines d'années on a vécu en se forçant à rentrer dans un cadre qui n'est pas le sien, ça fait un bien énorme.

Soyez bienveillants avec vous même et avec vos proches.
La vérité et la cohérence rendent le reste possible...

Belle journée à vous

Titus
Messages : 48
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par Titus »

:roll: Salut

Juste pour dire que l'on est enfin entré dans une époque où l'homosexualité n'est plus présenté de manière caricaturale ou stigmatisante dans les médias.
On a même dans les séries désormais des héros gays ou lesbiennes à la télé. Ça fait bcp de bien d'être enfin considéré comme normal.
Perso je fus un adolescent homosexuel, conscient de son homosexualité mais je n'arrivais pas à l'accepter c'était la honte la mega honte. Aujourd'hui je "m'enfous" d'être une personne homosexuelle. Je n'aurais jamais pensé pouvoir dire ça un jour et que des personnes soient homophobes ou transphobe ça ne m'atteint plus dans le sens où ça ne remet plus en cause ma personnalité, alors que l'homophobie ambiante des autres m'atteignait tellement quand j'étais ado que j'avais fini par me rejeter moi-même.
Au passage c'est bien que contact fasse désormais ces interventions en milieu scolaire car peut être ado ça m'aurait peut être beaucoup aidé ce type d'intervention en milieu scolaire en m'ouvrant l'accès à une association lgbt face à ma très grande solitude.

Ce qui m'a rassuré pour m'aider à m'accepter c'est que des garçons et des filles du même âge que moi ont traversé les mêmes choses que moi et que je n'étais pas le seul adolescent à mon époque à être homosexuel (c'est bien l'impression que j'ai eu malheureusement durant mon adolescence car je n'ai jamais pu rencontrer des filles ou des garçons dans la même situation que moi à cause du très grand tabou sur l'homosexualité).
Durant l'adolescence si j'étais pleinement conscient d'être gay, en être conscient et l'accepter de le vivre c'est 2 choses différentes et à l'âge adulte j'ai commencé à me rejeter à cause d'une trop grande souffrance et solitude face à mon homosexualité.
Le fait de pouvoir rencontrer des gens comme moi (merci à Contact au passage) a permis de m'accepter et maintenant être homosexuel au lieu d'être hétérosexuel ne me fait plus grand chose.
Et pourtant pendant toutes ces années le mot homosexualité fut une très grande source de souffrance pour moi et c'est bien parce que mes attirances homosexuelles revenaient sans cesse que j'ai du faire face à elle et décidé d'en parler à des personnes de confiance et ouverte.

Bon courage à toi.

De toute façon lutter contre mes attirances fut un combat perdu d'avance avec le recul d'aujourd'hui. J'ai voulu croire personnellement que je serai plus fort que mon homosexualité quand j'avais 24 ans à cause de toute cette homosexualité en moi ( je ne suis même pas bi lol ) et finalement je me rends compte que ce combat fut bien futile.
Après je ne regrette rien, j'ai rencontré une femme qui m'aime même si je suis gay et je l'aime parce qu'elle a toujours su m'apporter du bonheur.
Mais la solitude face à mon homosexualité m'a beaucoup tué intérieurement ouff heureusement j'ai fini par rencontrer contact et la bonne psychologue pour m'aider à m'accepter !
Donc ce qui importe c'est le moment présent et d'être heureux en s'acceptant (c'est le défi qui s'impose à chaque personne lgbt) et de ne pas regretter le passé car il faut être suffisamment armé psychologiquement et solide en soi pour accepter son homosexualité, c'est mon opinion personnelle extrait de mon vécu.

Donc bravo à toi d'y être arrivé quel que soit ton âge....

heideweg
Messages : 216
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Prêt à assumer enfin à 58 ans ?

Message par heideweg »

Bonjour Marc

Et merci pour ces nouvelles......
Je suis extrêmement heureux pour vous,
Les choses avancent et en plus, dans la bonne direction !!!!
Votre meilleur ami qui vous a prouvé son amitié en acceptant votre situation sans sourciller et la rencontre avec un homme qui je l’espère saura vous apporter ce dont vous avez besoin ( et réciproquement)....
L’éclaircissement de votre situation avec votre ex-compagne ..!!!
Oui, c’est un sacré pas en avant.... pour le reste, vous avez fait le choix de prendre votre temps et je crois que vous avez raison...
d'autant que si votre relation actuelle vous offre des perspectives sur le long terme, les choses seront plus faciles pour inclure vos enfants dans votre nouvelle tranche de vie

Bref, comme déjà dit plus haut, je suis très heureux pour vous et vous souhaite le meilleur pour la suite....

David

Répondre