Question sur mon orientation

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Charly59
Messages : 1
Inscription : 27 juin 2022 02:05

Question sur mon orientation

Message par Charly59 »

Bonsoir à toustes.

J'ai 34 ans. Depuis que j'ai 13 ans, j'ai fait mon coming out Bisexuelle et je l'ai assumé, contre vents et marées, la biphobie étant très répandue aussi bien dans le milieu straight que LGBTIQ+. Surtout il y a plus de 20 ans. Mais depuis quelques mois je me pose de grosses questions sur ma sexualité...
Enfant, j'ai eu des gros crushes sur des femmes. La toute première n'était même pas réelle, c'était Jessica Rabbit ha ha! Puis il y a eu Dana Scully dans Xfiles. Enfant, je n'étais pas intéressée, en revanche, par les hommes que je voyais à la télévision. Je regardais les mangas style Cats eyes et c'était bien les héroïnes qui me faisaient de l'effet. Puis j'ai eu des petits copains. Des vrais petits beguins je pense. En tous les cas je ressentais quelque chose. Ma première fois a été d'ailleurs avec une fille (hétéro, nous ne sortions pas ensemble, une expérience, en somme), avec laquelle j'ai eu un orgasme (et une gêne très intense). Ensuite cela a été avec un garçon. Même chose, sans la gêne. Puis mes expériences se sont un peu enchaînées, beaucoup de garçons, plutôt pour un côté pratique car je rencontrais peu de filles. Celles que je voyais dans le milieu étaient des heteros qui accompagnaient leurs potes gays. J'ai eu une petite amie au lycée, et puis des petits amis. Puis je suis sortie avec un homme pendant 8 ans. La 7eme année nous nous sommes mariés. Mais il était un peu du genre pervers narcissique et m'a bousillée. J'ai enchaîné avec un autre homme après mon divorce avec qui j'ai eu un enfant. Pendant cette période là, je pensais n'avoir que de l'attirance physique pour les femmes et être aromantique avec elles.

Et nous voilà à récemment. Cela fait 6 ans que nous nous sommes séparés. Il faut dire après une longue thérapie que je me suis rendue compte que je fais un choix assez pourri en matière de mecs. Des hommes abusifs. D'ailleurs le père de mon fils m'a violée à de nombreuses reprises, même lorsque nous étions séparés. Il attendait toujours que soit j'avais bu de l'alcool, ou pris un somnifère ou autre...
Ces dernières années, j'ai eu des "coucheries" avec des hommes. Rien de transcendant. Un seul me plaisait réellement mais ça n'a pas duré du tout, les mères célibataires instables n'attirent pas. Bref.
J'ai également eu deux femmes. Mais elles ont été des histoires aussi d'amour. Elles n'ont pas duré dans le temps, sans doute à cause de mes traumas, je suis quand même sacrement brisée, mais je les ai aimées et désirées. Voilà pour poser le tableau, me semble t il nécessaire pour être aiguillée.

Depuis plusieurs mois, il m'est totalement impossible d'envisager quoique ce soit avec un homme cisgenre. Ni de l'amour sans sexe et encore moins du sexe. Je ne ressens plus du tout la moindre attirance. Je peux objectivement trouver un homme beau, mais je ne ressens absolument plus du tout aucune attirance (et ce, même pour des acteurs que j'adorais auparavant). Par contre, j'arrive tout à fait à m'imaginer avec une femme aimer et avoir du désir pour elle.

Malheureusement, je n'arrive pas à savoir si c'est mon orientation qui évolue. Étais-je une lesbienne sans le savoir ? Ou si c'est plutôt traumatique. la société étant ce qu'elle est, avec ses injonctions, la première hypothèse est plausible, j'aurai pu me convaincre que j'étais bi (pratique pour me marier et avoir un enfant)...

J'avoue que cela me perturbe énormément. Car l'arrêt de toute attirance envers les hommes, n'est pas arrivé tout de suite après mes traumas. J'ai connu d'autres personnes entre deux. Mais là, l'idée de coucher avec un homme me rend nauséeuse. Ça me dégoûte clairement.

À 34 ans je ne sais pas qui je suis. (Et pour info je suis toujours en thérapie, mais peu de thérapeutes sont open et renseignés sur les orientations sexuelles surtout quand elles ne sont pas franches !). J'espère trouver ici de quoi m'éclairer, sans jugement. Désolée pour la très longue lecture que je vous ai infligée.

Titus
Messages : 13
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Question sur mon orientation

Message par Titus »

Bonjour

Je ne pourrais pas vous dire quelle est votre orientation sexuelle.

Cependant pour répondre à votre questionnement principal :
- on peut etre bi sans etre gay ou lesbienne, la bisexualité n'étant pas forcément une phase transitoire vers une homosexualité qui ne serait pas encore assumée et donc il est tout à fait possible d'être une personne bisexuelle toute sa vie.
- comme il est aussi tout à fait possible qu'une personne homosexuelle vit une phase transitoire d'hétérosexualité et/ou de bisexualité avant de se découvrir homosexuelle. C'est meme courant pour les personnes homosexuelles !

Toutefois cette phase transitoire peut durer plus ou moins longtemps quelques mois, quelques années , quelques décennies cela peut varier d'un individu et depend souvent la façon dont l'individu percoit l'homosexualité comme positif ou tres négative en fonction du poids de son éducation et de l'environnement dans lequel il a évolué ( ouvert sur le sujet ou totalement homophobe ).
Il y a aussi d'autres facteurs psychologiques qui peuvent beaucoup retarder la prise de conscience de son homosexualité et la rendre extrêmement difficile à admettre et à l'accepter pour un individu : par exemple s'il subit en parallèle de la discrimination à cause de son appartenance à une ethnie, une enfance difficile dans un contexte familial violent ou incestueux etc.
Dans ce cas de figure la personne n'evoluant pas dans un environnement sain, stable, familial et sécurisant pour elle, alors la découverte de son homosexualité va devenir très secondaire par rapport à d'autres problématiques auxquelles elle doit faire facd ef donc etre quelque chose de très difficile à vivre et à accepter sans une aide psychologique extérieure.

Je vous le souligne car tous ces traumatismes que vous avez vécu ont pu bloqué beaucoup de choses en vous, c'est très courant. Il est donc peu probable que si vous êtes lesbienne, vous le soyez devenue à cause de traumatisme psychologique (en tout cas à ma connaissance ces hypothèses sont abandonnées par beaucoup de psychologue et de psychiatre), il est plus probable que vous ne decouvrez que maintenant votre véritable orientation sexuelle à cause de votre vécu qui en a retardé cette prise de conscience car émotionnellement votre esprit etait plus préoccupé par d'autres problèmes plus graves (comme les viols que vous avez subi) .

C'est juste une hypothèse de ma part, peut être je fais un transfert sur vous, mais j'ai cependant vecu dans un contexte familial très difficile et insecurisant qui m'ont beaucoup bloqué à découvrir ma sexualité et mon homosexualité. C'est ce que m'a fait comprendre ma psychothérapeute pourquoi j'ai mis si longtemps à découvrir que j'étais homosexuel alors qu'ado j'avais tout d'un adolescent homosexuel avec mes attirances principalement axées sur les garçons depuis l'âge de 11 ans.

Pour compléter je vous conseille la lecture de la bd autobiographique coming-in d'Elodie Font qui raconte comment elle a mis du temps à se découvrir lesbienne, c'est en effet qu'a partir de l'âge de 30 ans que cette journaliste a pris conscience qu'elle était homosexuelle.
Peut-être cette bd sera parlante pour vous.

Répondre