maman de fille trans

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

mamlolo
Messages : 2
Inscription : 20 avr. 2018 13:56

maman de fille trans

Message par mamlolo »

Bonjour,
J'ai élevé seule mes deux enfants - un garçon calme de 37 ans et un fille bousculée de 25 ans- des cheveux blonds bouclés, des robes, du maquillage... une fille. Bon je jouais peut être un peu à la poupée , mais à l'écoute et beaucoup d'amour.
Après le bac elle est partie étudier ailleurs et j'avais toujours une fille, homosexuelle, mais pas de souci.
Enfin il y a six mois elle a annoncé être un garçon, vouloir entamer une procédure de transsexualité...c'est en route depuis 4 mois
C'est beaucoup plus dur, et je n y arrive pas- mon cerveau comprend , mais mes "tripes " de maman n'acceptent pas et se révoltent.
Je n'arrive pas à l'appeler par son prénom masculin- que je n'aime pas du tout- et je pense à ma fille...
Ce sont pour moi deux être différents-

Je voudrais correspondre avec d'autres parents d'enfant trans , échanger , et peut être trouver des solutions pour nous mêmes et nos enfants-
Tout contact est bienvenu, la souffrance est vraiment intense, et les idées de tolérance ébranlées, parfois.
Merci, à très bientôt

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par gillian »

Bonjour Mamlolo
Je comprends tout à fait que cela soit un bouleversement pour vous. Continuez vous de garder le contact avec votre enfant ?
En fonction de là où vous habitez vous pouvez peut-être vous rapprocher d'une association Contact et aller parler à un groupe d'Ecoute et de Parole. Dans le Maine et Loire, il y a deux mamans d'enfants qui sont trans qui viennent régulièrement témoigner.
Cordialement

gillian

mamlolo
Messages : 2
Inscription : 20 avr. 2018 13:56

Re: maman de fille trans

Message par mamlolo »

Merci de votre retour ! ouf pas seule..
Oui, je suis en contact avec mon enfant qui habite à 10 mn de chez moi. Il elle garde mon chat, me rend de menus services parce que j'ai des soucis de santé, et puis il n'a pas de travail en ce moment. La transition est également difficile coté économique, les employeurs sont réticents , bien sûr, RSA donc
Parfois, je ne sais pas bien s'il faut ou comment on peut supporter l'évolution visible chaque jour, douloureux.
Oui, je fais partie de la branche contact de ma ville- Poitiers-, mais je les connais tous -il sont tous adorables- mais,
-" il est si sympa, si fort, il va y arriver, t 'inquiète., etc...."
mais pas de parent avec qui échanger ma douleur - ou bien c'est moi qui sur réagit ? oui certainement-, bien sûr c'est pour un mieux, mais je n'ai plus ma fille, celle qui dormait dans mes bras, dont je coiffais les boucles et les tresses. Le deuil, n'est pas facile ma fille n'est pas morte , mais je ne connais pas ce jeune homme qui lui ressemble , a des odeurs et des réactions différentes..

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par gillian »

Bonjour :-)
Non vous ne "sur-réagissez" pas. Vous ressentez des émotions ! Et c'est normal d'être bouleversé, de se questionner, d’appréhender... Il faut du temps pour votre enfant comme pour vous de vivre cette transition; de se redécouvrir...
Si vous êtes de Poitiers vous n'êtes pas très loin, si vous le souhaitez nous pourrions organiser une rencontre avec les deux mamans d'Angers dont je vous parlais, ou vous pouvez venir au prochain groupe d'écoute et de parole. Elles pourront témoigner de ce qu'elles ont vécu et vous pourrez aussi exprimer ce que vous ressentez... Pas d'obligation, c'est une proposition...
Cordialement

Gillian

manu.G
Messages : 79
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par manu.G »

Bonjour,

Il y a des parents (hommes ou femmes) qui préfèrent avoir un garçon ou une fille lorsqu'ils attendent leur premier enfant, d'autres qui n'ont pas de préférences. Il y a des parents qui n'ont eu que des filles ou que des garçons (parfois 3, 4 ou plus) et qui aimeraient bien avoir un enfant du sexe opposé et introduire un peu de mixité dans la famille. D'autres au contraire son super contents d'avoir une fratrie du même sexe.
S'il est sans doute compliqué pour n'importe quelle personne de voir un de ses proches changer de sexe / de genre... la personne qui procède à ce changement reste la même, voire même souvent se sent mieux lorsqu'elle se sent en cohérence avec elle-même.
Peut-être qu'un psychologue pourrait vous aider à analyser ce que vous ressentez et pourquoi ?
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

Avatar de l’utilisateur
gillian
Messages : 145
Inscription : 03 oct. 2017 11:54
Localisation : 49
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par gillian »

Bonjour Mamlolo

J'ai l'impression que mes messages privés ne passent pas...
Donc je vous mets ici ma réponse :

Le prochain Groupe D'écoute et de Parole aura lieu le samedi 16 juin (16h-17h30) à angers , je vais me renseigner savoir si les deux mamans d'enfants trans seront présentes. Pourriez-vous venir ce jour là ?
Sinon il sera peut-être possible d'organiser une rencontre privée (mais à cette époque de l'année je sais que c'est plus difficile de trouver des dates communes pour tout le monde).
J'imagine en effet que ce n'est pas évident et que plein de questions viennent se bousculer.
Prenez soin de vous je vous tiens informée.
Vous pouvez aussi me donner votre adresse email ou téléphone (par message privé) que je transmettrai aux responsables de l'asso afin d'organiser au mieux une rencontre.

gillian

Gabriel35
Messages : 1
Inscription : 09 août 2018 13:16

Re: maman de fille trans

Message par Gabriel35 »

Bonjour
Votre message m'a beaucoup touchée car je vis plus ou moins la même situation que vous actuellement. Mon fils aura bientôt 15 ans et après m'avoir annoncé qu'il était gay (chose qui ne m'a pas gênée et dont je me doutais ) il m'a annoncé être trans. Je ne l'ai pas mal pris et mon plus grand souhait est qu'il soit heureux et épanoui dans sa vie.
J'ai trouvé un psychologue spécialisé avec qui il a pu échanger et avoir des informations car je me sens démunie pour l'aider au mueux, ce psy lui a donné le nom d'un endocrinologue qui accepte de prescrire des hormones afin d'entamer sa transformation. J'ai peur pour mon fils et j'essaye de digérer tout ça car comme vous l'avez si bien dit mon cerveau l'a accepté mais c'est dans les tripes que ça fait mal.
Je suis heureuse d'avoir découvert votre association et je me sens un peu moins seule.

Chamallow83
Messages : 1
Inscription : 19 août 2021 12:32

Re: maman de fille trans

Message par Chamallow83 »

Bonjour, je suis dans le même cas que vous, et suis complètement perdue et mal...
Ma fille à 15 ans et m'as annoncé être un garçon dans un corps de fille il y a 5 mois...
Je la (le) soutien mais à l'intérieur c'est le chao.

myriam
Messages : 15
Inscription : 04 févr. 2021 14:38

Re: maman de fille trans

Message par myriam »

bonjour, il existe un groupe FB pour les parents d'ados transgenre : entre-aide et soutien aux parents d'enfant transgenre.
si vous voulez discuter ,il y a un peu plus de monde qu'ici ;)

Céline Olivier
Messages : 3
Inscription : 29 août 2021 11:50
Localisation : Auxerre

Re: maman de fille trans

Message par Céline Olivier »

Bonjour mamlolo
Je me retrouve dans votre témoignage vous avez su mettre des mots sur ma douleur.Et je suis comme vous ,je cherche à échanger et à témoigner.
Je suis maman d'une fille de 13 ans que j'enlève seule depuis 10 ans ,son père est peu présent. Elle m'a avoué son homosexualité à l'âge de 10 ans , difficile sur le moment (vu son âge) mais je l'ai accepté. A l'âge de 12ans elle m'a fait part de son mal être..... elle se sentait garçon . Elle ne supporte plus son corps et se masculise.Elle va très mal elle s'isole , elle n'est pas démonstrative , elle vit dans son monde de manga et de Cosplay . Elle a voulu changer de prénom Hayden et veut qu'on lui parle au masculin ,je n'y arrive pas....et je vous cite :mon cerveau l'accepte mais mes tripes de maman,mon cœur ne l'accepte pas. Je dois faire le deuil de ma fille. A l'école elle se fait appeler Hayden et assume ce qu'elle ai mais cela me fait peur ,les enfants peuvent être très méchants entre eux. Je me sens seule....... d'où mon inscription sur le site et mettre des mots sur une feuille blanche m'aide beaucoup merci

benjamin49
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 299
Inscription : 16 mars 2019 15:13
Localisation : Maine et Loire
Contact :

Re: maman de fille trans

Message par benjamin49 »

Bonjour à tou.te.s

concernant la page facebook Myriam, peut-être pouvez vous l'indiquer ici ?

Autrement, les associations de Bordeaux, Nantes et Toulouse (au moins) ont régulièrement des groupes de paroles dédiés aux entourages des personnes trans. Je vous invite à suivre leurs pages facebook ou de regarder les dates de ces groupes de paroles sur la page internet de ces assos (il y a une carte interactif en page d'accueil de ce site).
Pour l'instant, pas de date mentionnée mais d'ici quelques jours, après la reprise des activités associatives ca devrait être indiqué :)

Benjmin

Sounette
Messages : 11
Inscription : 19 oct. 2021 10:29

Re: maman de fille trans

Message par Sounette »

Bonjour,
je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à ne pas y arriver !
Mon fils de 22 ans nous as annoncé son désir d'effectuer une transition pour devenir femme il y a maintenant 2 ans , et malgré le fait que j'essaye de l'accepter intellectuellement, je suis toujours autant bouleversée. Je n'arrive pas à l'appeler par son nouveau prénom, tout juste à ne plus l'appeler par son ancien. Je comprends sa souffrance et aimerait être plus détendue avec cette idée, et c'est d'autant plus dur que mon mari ne l'accepte pas du tout...je suis entre les 2 , soit je fait souffrir l'un soit l'autre...Je culpabilise beaucoup de ne pas y arriver , de souffrir et de n'arriver à aider personne...
heureusement ses frères et sœur y arrivent plus facilement !
Nous ne nous voyons pas très souvent, (il/elle fait ses études loin de chez nous) alors quand on ne se voit pas, j'arrive à faire semblant et des que les réunions de famille arrivent , c'est l'angoisse de se retrouver dans une situation très tendue . Je n'arrive pas à trouver de solution pour retrouver mon enfant et ma famille unie à nouveau.

Cinette
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2021 10:37

Re: maman de fille trans

Message par Cinette »

Bonjour,

J'arrive sur ce forum comme en terre inconnue....Mon enfant né garçon m'a annoncé il y a 3 jours que ses amis l'appelaient maintenant au féminin.
J'avais 1 garçon et 2 filles, j'ai finalement 3 filles....
Mon cerveau a bien assimilé. j'ai de la chance car pour une multitude de raisons, même si chez nous, la question de sa sexualité était son jardin secret, des petits cailloux avaient été semés, et au fond de moi, je savais déjà. C'est d'ailleurs pour ça que cet été, j'ai moi aussi semé de petit cailloux pour rassurer sur le fait que tout serait accueilli, soutenu, accompagné.
Et ça le sera, ça l'ai déjà....En 2 minutes, il est devenu elle, et j'ai fait de mon mieux pour prendre ce chemin...Je sais que j'y arriverai, je sais aussi que c'est et ça sera dur.
Mais depuis 3 jours, mon coeur, mes trippes vivent une autre histoire que ma tête. Je me sens perdue, je n'ai plus de repères, j'essaye de me laisser porter et d'accepter que je ne peux rien maitriser, que je dois juste être là, entendre, accompagner, aimer....
Mais j'ai suis terrorisée : j'ai peur pour elle, et je voudrais tellement pouvoir me projeter dans l'avenir, la voir heureuse, apaisée...
Et....parce que c'est la réalité, j'ai mal....Oui, j'ai terriblement mal. J'ai lu que vous parliez de deuil...En effet, il faut réapprendre, reconstruire, repenser....et nom d'un chien, ça bouscule, ça bouscule tellement....Mes sentiments sont tellement contradictoires, c'est un tel chaos dans ma tête, dans mon coeur, dans mes trippes. Et puis, même si c'est sans commune mesure, je sais que moi aussi, d'une certaine façon, j'ai un coming out qui m'attends. J'ai l'impression de vivre dans un cauchemars et honte de ressentir ça...Merci de m'avoir lue.

Sounette
Messages : 11
Inscription : 19 oct. 2021 10:29

Re: maman de fille trans

Message par Sounette »

Bonjour,
ça me fait du bien d'échanger avec d'autres personnes dans le même cas !
Bravo pour votre réaction, j'ai mis beaucoup plus de temps pour accepter car je n'était pas du tout prête, je ne soupçonnais pas un seul instant que cela pouvait être une possibilité à son mal être. Nous avions pensé à l'homosexualité qui ne nous aurait pas posé de problème, mais la transidentité était pour moi, il y deux ans une totale inconnue, je n'en avait jamais entendu parler autrement que dans des clichés horribles. . En ce qui concerne le comming out, c'est moi qui l'ai annoncé à mon mari qui a toujours beaucoup de mal à accepter. J'ai mis 6 mois avant d'en parler à la famille élargie (mes parents, oncle et tantes, cousins...). et encore autant de temps à en parler sans me mettre à pleurer.... Dans l'ensemble, les réactions ont été plutôt bienveillantes. Mes cousines m'ont beaucoup aidée à comprendre !
Ses frères et sa sœur l'ont très bien pris et soutiennent sa démarche. Maintenant tout notre entourage sait et c'est plus simple comme ça, mais encore peu de personnes la nomme correctement devant nous.
Effectivement la peur de l'avenir me bloque beaucoup , je crois que ce dont j'ai le plus peur est que finalement dans 10 ans il s'aperçoive que son mal être est toujours la et que la transidentité n'a pas résolu ses problèmes. J'espère me tromper et j'espère que dans 10 ans on rigolera de nos difficultés d'aujourd'hui....et que je pourrais assumer pleinement d'avoir finalement 2 filles et 2 garçons .
Mais je trouve que ça prend beaucoup de temps, je me demande si c'est comme ça pour tout le monde ou si c'est moi qui suis particulièrement lente...

Cinette
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2021 10:37

Re: maman de fille trans

Message par Cinette »

Merci pour votre réponse.
Effectivement, j'appréhende beaucoup les réactions de la famille élargie.
Son père (mon ex mari), normalement gérera bien....mieux que moi peut être...
Ses soeurs, je sais que ça ne posera aucune problème, au contraire : l'une sera soulagée car elle est inquiète de la voir en souffrance sans comprendre et sans pouvoir l'aider...l'autre l'admire et l'admirera encore plus je pense....
Mais pour la famille élargie, c'est une autre histoire : pour faire court, la tolérance et l'ouverture d'esprit ne sont pas les maitres mots....
Pour ce qui est de ma réaction, 2 choses m'ont aidée :
- mes enfants sont très concernés par tout ce qui touche aux discriminations, et nous débattons beaucoup à la maison....ces échanges sont riches, bousculent et ouvrent l'esprit !
- je travaille avec des ados, et dans le social....de par ma formation et mon métier, j'ai cette posture d'écoute et d'accompagnement ....même si, soyons clair, entre la démarche professionnelle et ce qui touche à titre personnel, il y a un gap....dans le perso, on est parent, juste parent, ni plus, ni moins., on pose ses trippes sur la table...mais je pense que mon boulot m'a quand même aidée...
Je ne pense pas que vous soyez lente : je suis convaincue qu'il faut du temps,et que ce temps est nécessaire : c'est un chemin à prendre, et des paysages à découvrir, avec parfois des routes escarpée squi donnent le vertige....La peur de tomber. Vouloir prétendre que tout va bien, que tout est simple, c'est prendre le risque de se mentir à soi-même, de mentir à son enfant aussi, et d'exploser en vol...je crois qu'il faut juste ouvrir son coeur, ses oreiles, son esprit et être humble : l'écouter, s'écouter, être là, soutenir, accompagner en restant aussi bienveillant quant à nos propres réactions, nos doutes, nos peurs, pour mieux les apprrivoiser. En vous lisant, je sens que vous avez gagné en serenité, et ça me rassure quant à ce qui m'attend....votre réponse me fait du bien. Ma fille était une enfant secrète et toute les questions intimes étaient vérouillées....Aujourd'hui, la porte s'ouvre et mes questions sont accueillies....alors je lui ai dit avec sincérité que je ne savais pas, et que c'était à elle de me dire si mes questions étaient trop intrusives, dérangeantes....elle m'a répondu que certaines l'étaient, mais qu'elle voulait que je m'autorise à poser mes questions, elle ne voulait pas que je me censure, et que donc, dans la mesure de ses possibilités, elle recevait mes questionnements. J'ai trouvé que c'était un beau cadeau.
Je la genre ici au féminin, parce que c'est ce qui doit être. Mais attention, ce n'est pas parce que je le fais que ça ne me coute pas, que c'est facile. Je le fais parce qu'elle est elle, et que plus je prendrais l'habitude de le faire, même en me forçant, plus ça deviendra facile et naturelle...
Après m'avoir dit, elle s'est immédiatement genrée au féminin....Une petite phrase a tout changé. ALors j'essaye de comprendre que cette phrase n'a rien changé, elle a juste libéré....Mais tout ça tourne beaucoup dans ma tête et mon cerveau, mes tripes et mon coeur communiquent beaucoup en ce moment. Et j'ai l'impression que tout est irréel, je me sens dans un état second....je pleure beaucoup aussi...
A ce stade, ce que je trouve le plus dur, c'est le poids du secret. Etre la seule à savoir....Je sais que j'ai besoin de mettre des mots pour apprivoiser la situation....mais je ne peux pas...En même temps, je trouve que ça me permets de mieux la comprendre, puisque ce poids du silence, ce poids du secret, si moi je le ressens, si moi je le porte, ce n'est rien par rapport à elle.....
Je suis chanceuse d'être tombée sur ce forum, d'y croiser tout de suite une maman qui comme moi se sent perdue, et si vous le voulez bien, nous allons nous soutenir sur ce chemin ! Et quand nous verrons nos enfants sereins, et pourquoi pas heureux, nous sourirons ensemble....

Répondre