Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Répondre
Cornaline
Messages : 4
Inscription : 23 mars 2021 11:51

Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par Cornaline »

Bonjour à tous et toutes et pardon d’avance si je ne poste pas au bon endroit sur ce forum.

Je suis maman, la cinquantaine, d’un ado qui vient tout juste d’avoir 14 ans.
Séparée du papa depuis 1 ans ½, j’ai un nouveau compagnon qui a 3 garçons adultes. Il connait donc bien ce qu’il appelle la « guerre de 14-18 » côté garçon et m’a dit dès le départ qu’il sentait mon fils différent.
Du plus loin que je me souvienne, je l’ai toujours senti aussi, très sensible, préférant les contacts avec les filles, préférant les poupées aux voitures etc J’ai beaucoup lutté avec son père pour ça, qui, sans être une brute épaisse, revendique une masculinité-virilité affichée.

Bref, suite à plusieurs épisodes de désobéissance de mon fils sur l’utilisation de son téléphone portable et son ordinateur, je suis allée regarder dans son historique et ses photos/sms. J’ai eu confirmation qu’il nous mentait sur ses connexions et qu’il avait essayé d’accéder à des sites pornos entre autres…. je ne suis pas fière de ce que j’ai fait mais il a 14 ans ce n’est, pour moi, pas par ce biais là qu’il doit découvrir l’amour et la sexualité.

J’ai aussi découvert des photos d’un jeune homme un peu plus âgé (dans son lycée je pense) avec un cœur et I love You rajoutés. Elles n'étaient même pas cachées sur son ordinateur... De nombreuses photos également sur son téléphone d’acteurs ou autres prises sur le net de garçons en train de s’embrasser. Rien concernant des filles…
Ainsi que des conversations avec sa meilleure amie à qui il dit être clairement être amoureux du garçon de la photo.

Je me suis toujours pensée très ouverte par rapport à l’homosexualité, d’autant plus qu’au fond de moi, je le savais depuis longtemps. Mais là, c’est comme si j’avais pris un tsunami sur la tête. Je regarde régulièrement la photo en question pour être sûre de ne pas rêver. Je me sens dans une sorte de déni, je n’arrête pas de pleurer. J’ai peur pour lui. Peur qu’il en prenne plein la gueule, peur que ce soit encore plus dur, qu’il doive se battre encore plus que les autres… Je me sens totalement démunie. J’étais persuadée de n’avoir rien projeté sur lui et son avenir et je me rends compte que je me suis totalement menti.
« Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même, Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas »… comme le dit Khalil Gibran. Mais ça c’est la théorie, en pratique je suis nulle !!!

Parce que au fond, j’ai de nombreuses peurs et interrogations :
• Dois-je lui dire que je « sais » ? j’ai abordé de nombreuses fois le sujet avec lui, il me dit juste « ne pas se sentir » défini, mais est ce une façon de se/me protéger ?
• Ou dois-je faire comme si de rien était et le laisser venir quitte à garder ce « secret » pendant de nombreuses années. C’est lourd, très lourd…
• Dois-je en parler à son père ? mais ce serait trahir la confiance de mon fils qui est plus que branlante en ce moment car il refuse en bloc les règles à la maison et mon autorité. Son père, qui plus est a un oncle homo et même s’il l’adore il m’a toujours dit que son monde s’était écroulé quand il a appris la nouvelle, donc je pense que sa réaction serait très compliquée…
• Dois-je en parler à mon propre père de qui mon fils est proche ?
Je me bats pour ne pas me sentir responsable, je l’ai couvé, trop couvé, surprotégé, bercé par une éducation à la Dolto dont je me mords les doigts aujourd’hui. J’ai toujours fait le tampon avec son père, ai toujours fait passer son bien-être avant tout le reste. Et maintenant il me rejette en bloc. J’essaye de rester droite dans mes bottes, de distinguer l’éducation pure de son éventuelle homosexualité, mais je suis un peu perdue sur ce que je dois faire ou pas… Comment l’aider ? Comment m’aider moi pour pouvoir l’aider ? Mon compagnon a fréquenté de nombreux homos et je pense que ses conseils sont justes, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai besoin d’entendre les choses ailleurs. Peut-être comme une confirmation que je ne suis pas une mauvaise mère ? Mon compagnon me conseille d’appeler vos lignes téléphoniques, mais je reste figée, incapable de le faire pour le moment.

Merci à celles et ceux qui me liront ou me répondront, je suis consciente que c’est un peu en vrac… il fallait que ça sorte ;)
Belle journée à vous

Johanne Langlois
Messages : 27
Inscription : 18 déc. 2020 20:04

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par Johanne Langlois »

Bonjour Madame,

Je suis Johanne, femme transgenre, et je vais essayer de vous donner au mieux mes pensées.

Votre fils doit faire, il me semble, son propre chemin. Là il le cherche, il essaie de ce cerner lui même. Dans sa tête cela doit être compliqué, il est sans doute tiraillé entre ce que lui voudrait dans l'idéal, ce que la société veut lui imposer, et le regard des autres. Les difficultés relationnelles que vous avez avec lui en sont sans doute impactées.

L'atmosphère parait, à la lecture des vos écrits, finalement un peu pesante au sein du foyer présentement, et ne serait il pas une bonne idée de faire redescendre la pression ?

Votre enfant vous parlera lorsqu'il s'en sentira prêt. Lui seul peut jauger, car lui seul est dans sa tête (c'est un peu bête à dire quand j'y pense, hahaha !)

Ce que je peux vous conseiller, c'est de ne pas évoquer, ne pas faire allusion, ne pas orienter les sujets, vers sa différence. Il doit sentir que vous serez toujours là pour lui, plein d'autres sujets en sont l'occasion.

Il doit se sentir en confiance, et ne pas ressentir - à tord ou à raison - de jugement ou de rejet. C'est dans cette optique que dévoiler ses attirances à d'autres personnes sans son consentement serait contre productif.

Outre le fait que vous perdriez alors sa confiance pour des années, vous ne pourrez jamais maîtriser ce que feront les autres de ces informations, et du mal qu'il pourraient en faire à votre fils, en voulant le "corriger", d'une manière ou d'une autre. C'est lui seul qui doit décider à qui et quand en parler.

Je comprends vos interrogations, une maman a pour rôle de protéger ses enfants, je ne vous dirais jamais le contraire. La question est comment. Comment aider sans être intrusive ? Comment conseiller sans commander ?

Comme je dis souvent, vous n'avez pas appris que votre fils à un cancer et qu'il lui reste 3 mois à vivre. Ce n'est ni une tare, ni une maladie, ni la fin du monde. Je ne peux que vous conseiller de relativiser et dédramatiser.

Oui certes, il aura à faire, dans la société, à tous ces gros imbéciles aux idées courtes, pleins de pastis (oui je vis dans le sud ...) et de violence gratuite qui vont le juger et l'insulter. Votre rôle sera -je pense- alors de l'épauler au mieux, de le conseiller d'une manière bienveillante lorsqu'il se confiera à vous.

Si son environnement proche est attentionné, il aura confiance en lui, et ne baissera jamais les yeux dans la rue.

Questionner sans agresser, comprendre sans juger, guider sans imposer, c'est la clef.

Voici comment je ressent les choses. Certes je n'ai pas la science infuse !!!!!

Bien à vous.

Johanne

heideweg
Messages : 192
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par heideweg »

Bonjour et bienvenue ici....


Non non non....!!!! Vous n’êtes pas nulle ...bien sûr que non...
Vous êtes déstabilisée, peinée et on peut le comprendre.... ça reste une situation difficile et il faut prendre le temps de digérer..... c’est difficile mais en même temps, ce n’est pas grave..... il vous faudra un peu de temps pour en prendre conscience......
Prenez votre temps, moi contrairement à Johanne, je pense qu’ aborder le sujet peut créer un climat de confiance....
Surtout ne pas poser de questions mais dire.... que vous avez vu la photo du garçon , que vous êtes de son côté et que vous aimeriez en discuter avec lui quand il se sentira prêt.... en lui indiquant que ça pourrait vous faire du bien à tous les deux et du coup fixer un « cap » pour organiser les choses avec le reste de la famille, les amis etc mais toujours avec son accord cela afin de consolider une relation de confiance tout en lui indiquant que pour le reste c’est encore vous qui fixez les règles.....
Ce chamboulement peut être aussi une belle opportunité pour recréer une nouvelle relation avec vôtre enfant....
Votre présence ici montre à quel point vous êtes une maman certes tourmentée mais aimante....
faites vous et faites lui confiance

Bon courage à vous

David

Cornaline
Messages : 4
Inscription : 23 mars 2021 11:51

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par Cornaline »

Bonjour Johanne, Bonjour David,

Un grand merci à tous les deux d’avoir pris le temps de me répondre et de manière aussi adorable et complète. Pardon de ne pas vous avoir répondu plus rapidement mais j’avais besoin de remettre un peu mes idées dans le bon sens…

Je crois que je vis les choses comme une sorte de deuil en accéléré. Ça me sidère de réagir comme ça mais je crois que je dois l’accepter. Le deuil de quoi ? de l’enfant idéal bien conforme aux attentes de cette société consumériste que j’exècre ? Finalement, c’est assez risible (je parle de moi) car je me retrouve avec un fils qui justement ne rentre pas dans les codes de la « matrice » ce qui devrait profondément me réjouir au lieu de m’attrister. Le chemin qu’il fait en s’acceptant petit à petit, j’ai mis 30 ans à le faire et ce n’est pas encore fini pour moi. Je nage en plein paradoxe finalement, je crois que c’est la peur viscérale que j’ai pour lui qui me fait réagir comme ça.
Je crois que je perds l’enfant que j’avais rêvé dans un monde formaté qui ne me convient pas pour découvrir une tout autre personne que je ne connais pas encore. C’est le choc de découvrir qu’il est indépendant de moi. Mon petit garçon a grandi d’un coup et je n’ai rien vu.. ha ha ha

Alors oui, ce n’est pas grave. Merci à vous deux de me l’avoir dit !!! Au contraire, c’est même une chance !!! j’ai lu avant-hier un très bel article dans le Huffpost d’une maman qui concluait par « Ça va s'arranger. J'irai même jusqu'à affirmer que votre vie peut s'en trouver améliorée, voire enrichie. Vous allez voir vos enfants vivre courageusement, fidèles à eux-mêmes, et votre existence va devenir pluridimensionnelle »…

Il faut juste que j’arrive à dissocier cette partie de mon enfant qui finalement ne m’appartient absolument pas de mon rôle de mère éducatrice car il n’a que 14 ans et doit respecter les règles. Car oui, c’est encore moi qui les fixe et pour le protéger ce dont il n’a pas conscience. Merci David.

Je ne sais pas encore ce que je vais faire. Il est chez son papa jusqu’à vendredi, et semble très en colère contre moi. Je crois que je vais continuer à lancer des perches de temps en temps mais pas de manière frontale. Regarder des films avec lui de temps en temps aussi, un peu « orientés » comme Philadelphia que nous avons vu ensemble récemment… mais parmi d’autres pour ne pas en faire une obsession… lui donner des pistes de réflexion et lui montrer que je suis ouverte, et le laisser venir. Merci Johanne, oui je dois faire redescendre la pression, celle que je me mets d’être une mère parfaite et celle que je lui mets indirectement de me parler car il ne semble pas prêt. Et puis, si je regarde bien, comme le dit mon conjoint, j’ai toutes les infos sur les yeux. Il me le dit par tous les biais indirectement. J’ai lu hier le témoignage d’une maman qui disait que sa fille ne lui avait jamais parlé de son homosexualité parce qu’elle savait qu’elle savait… cqfd

Oufff ça commence à aller mieux, mille merci pour votre regard bienveillant et vos conseils

heideweg
Messages : 192
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par heideweg »

Re bonjour Cornaline,


.... je vous ai lu très attentivement et je suis un peu désemparé car je crois que vous avez tout compris... vous êtes dans le vrai quasiment de bout en bout.....
Vous aimez votre fils de façon inconditionnelle, vous êtes ouverte d’esprit incontestablement tolérante ......alors j’ai dit quasiment car le mot « deuil » n’est de mon point de vue pas le bon car vous allez devoir renoncer en effet à un enfant ordinaire pour, au final avoir un enfant extraordinaire 😉.....il vous faudra juste un peu de temps pour l’intégrer.
Il est vrai que la période 14-18 est un tournant difficile à négocier mais il l’est pour beaucoup, je crois, cela dit que les choses se tasseront au fil du temps...
aujourd’hui tout est flou mais les choses vont se remettre doucement en perspective et votre relation va prendre une autre direction.....qui peut être pas mal non plus!!
J’ai aujourd’hui presque 50 ans j’ai donc du recul par rapport à ma relation avec mes parents et je peux vous assurer que les choses peuvent être merveilleuses, j’ai une relation d’une force extraordinaire avec mes parents, leur soutien et leur bienveillance m’ont aidé à me construire et je pense pouvoir dire que nous sommes heureux .
Il y aussi un autre aspect que vous avez évoqué, c’est la peur peut-être par rapport aux autres, bien sûr, je comprends mais là aussi il faut relativiser car certains vont se moquer mais de la même manière que s’il était, trop gros, trop grand, trop petit etc mais encore une fois, avec vôtre soutien, il sera plus fort.....
Dernière chose..... j’espère que vous ne m’en voudrez pas mais le film Philadelphia, c’est pas une bonne idée.....la prévention d’accord mais homosexualité=sida .... ça peut déstabiliser ou être un peu gênant...
Sinon, il y a »baisers cachés ».... joli film et aussi « au premier regard... »j’adore mais c’est en portugais ( mais avec les sous titres...en français )
Vous me direz à l’occasion ce que vous en pensez....

David

Cornaline
Messages : 4
Inscription : 23 mars 2021 11:51

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par Cornaline »

Bonsoir David,
alors sur Philadelphia, je ne vous en veux pas mais je n’ai pas la même lecture :D … D’abord parce que ce genre de film, je ne le laisse pas regarder à mon fils sans décodage. Il a été posé dans le contexte de l’époque, et surtout pour lui faire connaitre l’histoire du sida, en lui expliquant bien que la communauté homo n’était/est pas la seule touchée (mais malheureusement je ne connais pas de film identique sur des hétéros). Parce que cette nouvelle génération connait le sida comme une maladie chronique et encore ( ?) mais pas mortelle et ne se sent absolument pas concernée. Ensuite pour lui faire prendre conscience de tout le contexte de l’époque. Parce que pour moi c’est un moyen de l’informer. Enfin, je trouve que c’est un merveilleux film, avec une très belle histoire d’amour et leçon de courage sur le combat mené mais aussi sur la différence, l’exclusion, le rôle de la musique, le jeu d’acteur, la mort aussi… il y a plein de niveaux de lecture. Même si je n’avais pas eu cette intuition de son homosexualité, il l’aurait vu de toute façon. De la même manière que j’envisage de lui montrer « little big man » ou « la ligne verte » mais c’est peut-être un peu tôt encore…Et toujours avec un accompagnement et une mise en perspective des différents sujets abordés.

Pour tout le reste, mille merci pour votre regard. Encore une fois, j’avais besoin d’être rassurée, c’est idiot, mais c’est comme ça. Il est dans une phase « bête » et se braque contre l’autorité (même avec son père, lol) et j’avais besoin de poser tout ça ; Vous m’avez aidée à tout remettre à sa place, avec Johanne.
J’ai beaucoup pleuré, et ce n’est pas fini, je suis hs, l'impression d'être passée sous un tracteur, mais c’est bien :D
Merci de m’avoir écoutée, entendue, répondu et réconfortée. C’est précieux pour moi.
Merci pour les films, j’irai les regarder bien sûr, avec lui ensuite si je sens qu’il peut…
Très belle soirée à vous

heideweg
Messages : 192
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par heideweg »

.... c’ est encore moi ..!!!😁

Cornaline, je me suis peut-être mal exprimé ou ai-je été maladroit.....
Le film Philadelphia est un très très beau film..... et vous avez raison, il aura un effet très pédagogique mais mon « idée » de vous conseiller des films beaucoup plus légers venait du contexte actuel peut-être pas favorable pour aborder cet aspect des choses.....
La légèreté de ces histoires vous permettra d’être plus détendue et d’aborder le sujet plus facilement ...... et retrouver une proximité avec vôtre garçon....
Prenez votre temps , prenez soin de vous

Belle journée à vous

David
Dernière modification par heideweg le 25 mars 2021 10:49, modifié 1 fois.

Flo.26
Messages : 38
Inscription : 22 mai 2020 14:29
Localisation : Valence

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par Flo.26 »

Bonjour Cornaline,

Merci pour votre témoignage. Etant aussi maman, je trouve que ce rôle est difficile à assumer tous les jours et à tous les instants, quelques soient les circonstances. Rassurez-vous, vous êtes une bonne mère avec une posture tout à fait juste. C'est légitime d'être soucieuse de la sécurité et du bien-être de son enfant! :D

Cela dit, si j'ai bien compris, vous êtes allée regarder, à l'insu de votre fils, l'historique de son ordi et de son téléphone parce qu'il a désobéi. C'est OK! Mais au départ vous aviez un objectif. Que cherchiez-vous? Aviez-vous anticipé ce que vous lui diriez après? Aviez-vous décidé de lui parler de votre action? Votre démarche éducative avait un sens. Qu'en pensez-vous?

Le hic, c'est que vous avez découvert quelque choses d'inattendu, d'imprévisible, qui vous a laissée sous le choc et vous a mis dans un état de sidération. Depuis, le temps a passé est c'est positif car vous avez le temps de laisser tomber la pression. Maintenant, dans les faits, votre fils a transgressé les règles que vous lui aviez données. Si votre but était de le lui signifier, alors allez-y! De toute façon, il y avait déjà un conflit! Ce sera une super occasion pour lui rappeler les règles de la maison ET AUSSI de lui parler de ce que vous avez découvert. Peut-être mentait-il par peur, justement, de ce que vous risquiez de trouver? C'est une hypothèse dont vous pouvez parler ensemble. Et puis, s'il y a sanction, ce sera sur la transgression des règles et pas sur son orientation sexuelle, n'est-ce pas?

Ensuite, il me semble important de le rassurer et de l'assurer de votre soutien. Vous avez dit avoir peur pour lui. C'est légitime. C'est donc important de lui demander avec qui il se sent en sécurité et de savoir qui peut être à vos côtés à vous aussi. Le fait d'avoir des alliés dans la famille et/ auprès des amis et/de l'entourage, est rassurant.

Faire un coming-out généralisé parait prématuré et sans doute inutile. Vous avez le temps et cela se fera à son rythme s'il en éprouve le besoin. Et puis votre fils a droit à son jardin secret...... à condition de respecter les règles ;)

Un chouette film d'André Téchiné sur les émois de 2 adolescents: "Quand on a 17 ans".

Mother's power! Que la force soit avec vous! :D ;) :P

Flo

Cornaline
Messages : 4
Inscription : 23 mars 2021 11:51

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par Cornaline »

Bonjour David, bonjour Flo !!!
Mother’s power oui, ça m’a bien fait rire :D :D :D !!! que la force soit avec moi, j’en ai bien besoin…. Et avec vous aussi !!!!

Je vois les limites de l’écrit où il est à la fois très difficile de résumer une situation et de l’expliquer également. C’est vrai que quand j’ai atterri ici, ma préoccupation principale était le parpaing que j’avais pris en pleine tête à la découverte des photos sur le tel de mon fils. Mais depuis j’ai remis les choses en perspective et ça devient effectivement complètement accessoire finalement grâce au recul que j’arrive à prendre petit à petit.
Alors c’est en fait beaucoup beaucoup plus compliqué qu’il n’y parait… Mon fils a depuis des années un comportement limite tyrannique avec son père et moi, derrière une « gueule d’ange ». Son père jouant son jeu, ils se sont souvent alliés contre moi qui essayais de mettre en place des méthodes éducatives sans résultat forcément. Et moi passant toujours pour la méchante. J’ai fini par comprendre que ma relation de couple n’allait plus et me suis séparée du papa il y a 1 an ½. ça a été très difficile avec mon fils, parce que confinement, séparation etc mon fils est allé au bout du bout avec moi, testant mes limites. Je n’ai pas lâché, l’ai emmené consulter un neuropédiatre, puis une psychologue, un orthoptiste parce que pbs scolaires associés et comportement très très colérique. Bref pour faire court, j’ai pu enfin avoir des vraies réponses par des professionnels qui m’ont confirmé, à part le bilan orthophoniste que j’attends encore, qu’il n’avait aucun trouble mental ou physique particulier, si ce n’est, et c’est MON analyse, être un enfant roi, mis au centre du couple. Moi qui le pensais peu sûr de lui, tout ça a révélé au contraire une toute puissance et un ego très bien plantés !!! bref, j’ai fixé des règles depuis 1 an qu’il respectait tant bien que mal jusqu’à septembre dernier où j’ai découvert des connexions spontanées sur son ordinateur à 23h … c’est fou comme ça peut s’allumer tout seuls ces trucs !!! c’est vrai que je lui faisais « relativement » confiance.
Resserrage de vis… re-plage de tranquillité. Toute relative car malgré les limites que je pose, il en veut toujours plus et essaye de m’avoir à l’usure comme il faisait quand il s’alliait avec son père.
Et puis, l’ordinateur a rendu l’âme il y a peu. Nous lui en avons acheté un nouveau dédié au travail scolaire. Ce qui a été l’occasion de regarder à nouveau les différentes possibilités de contrôle parental. Et c’est en accédant à sa boite mail pour paramétrer ce contrôle que j’ai constaté qu’il avait activé un compte Instagram ce qui lui était strictement interdit même s’il revenait à la charge régulièrement. Et surtout, il avait trouvé un moyen, que je cherche encore, d’y accéder de son téléphone sans passer par une application … et en détournant le contrôle en place. Bref, j’ai donc décidé d’aller plus loin dans la recherche ce qui n’était pas du tout mon idée à l’origine. Là j’ai trouvé des tentatives de connexion sur des sites porno entre autres et les fameuses photos. Bref, Flo, le truc du départ vient juste d’une désobéissance.
J’ai tout pris dans la tête en même temps en fait : le fait que mon petit garçon ait grandi d’un coup, qu’il se soit « assagi » pour mieux nous contourner et nous rouler, qu’il mente comme un arracheur de dents (les connexions de son ordi sont spontanées lol), qu’il nous manipule son père et moi car finalement on est dans le même sac, qu’il soit probablement homo …
Le plus dur est que je ne puisse pas parler de tout ça librement avec son père, que je ne puisse pas lui parler de son homosexualité non plus, ce qui pour moi justifie encore plus les verrouillages que je mets en place pour le protéger d’éventuels prédateurs ou découvertes trop violentes pour son âge. Je me sens prise en otage. Son père ne voit rien, ne veut rien voir, est hyper laxiste, change d’avis toutes les 5 minutes et surtout ça l’arrange bien que je gère tout comme je l’ai toujours fait….

Maintenant j’ai pris du recul…. Je suis encore en colère contre mon fils, mais ça n’a effectivement rien à voir avec son homosexualité. Et je ne veux surtout pas qu’il assimile ma réaction et la punition qui en découle à un rejet de son homosexualité. Je pense qu’il n’est pas prêt pour en parler. Est-ce clair pour lui ? Peut-être lu faudra-t-il des années ? J’attendrai, même si c’est difficile de me taire car ça me démange vraiment de mettre son père face à la vraie réalité. Et surtout ça me permettrai de parler librement à mon fils. En attendant, je suis au début de la guerre de 14-18 et je ne vais pas céder à ses injonctions et chantages. Je ne vivrais pas dans la peur des réactions de mon enfant, ça n’a que trop duré… je pensais bêtement avoir vécu le plus dur, mais je suis une warrior, je ne vais pas me laisser faire. Et surtout, le plus important dans tout ça, c’est que je ferai TOUT ce qui est en mon pouvoir pour le protéger, l’éduquer, et lui donner toutes les clés pour qu’il se construise une belle vie. Le reste, je dois accepter que ça prenne du temps, que ça ne m’appartienne pas, mais j’ai encore du pain sur la planche.
Merci vraiment à tous les 3 pour ces échanges, vos regards bienveillants. Vous m’avez aidée (longtemps encore car je vais conserver tout ça) à ne pas flancher et à ne pas céder à la panique. Vraiment merci. J’espère qu’un jour je pourrai renvoyer la pareil à quelque’un d’autre.
Je remercie aussi mon amoureux qui supporte mes états d’âme et qui malgré tout continue de m’aimer et de m’épauler.
La vie est belle et ce n’est pas une tempête qui va faire sombrer le navire !!! Je vous embrasse sincèrement :D
Chriss

heideweg
Messages : 192
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par heideweg »

Bonjour Chriss...

Vous avez raison, la communication par écrit limite pas mal les choses.... en tout cas c’est le cas pour moi...

Pour en revenir à votre sujet là encore je crois que vous avez raison en ne renonçant pas à vos valeurs et principes ( même si je n’ai pas de jugement à porter)
Malgré cela, je pense aussi, au vu de ce que décrivez, que vous allez devoir lâcher un peu de lestes pour vous focaliser sur l’essentiel des valeurs auxquelles vous attachez la plus grande importance et renoncer à d’autres même si elles restent importantes à vos yeux.....cela afin d’éviter la rupture du dialogue .
je reste néanmoins convaincu qu'évoquer avec beaucoup de tact son orientation pourrait vous permettre de recréer quelques choses et lui permettre aussi de prendre conscience que vous n’êtes finalement pas la « méchante » et que vous êtes en mesure d’accepter ou tolérer certaines choses et d'autres pas .... bref reconstruire un nouveau cadre.....


Bon courage

David

Tomjumeau
Messages : 16
Inscription : 12 mars 2017 12:57
Localisation : Lille

Re: Maman un peu (beaucoup) perdue ....

Message par Tomjumeau »

Bonjour Cornaline.
Alors, j'ai lu votre témoignage avec beaucoup d'attention.
J'arrive peut être un peu tard mais, je vous fais une petite réponse quand même.
Alors, je me présente un peu. Je suis Thomas, j'ai une vingtaine d'année, et j'ai un frère jumeau (monozygote) Lucas.
Lucas et moi avons une relation très forte. On se complète très bien malgré quelques comportements différents. (On ne peut pas se ressembler à 100%). Moi, j'ai ce côté un peu sensible comme votre fils,et Lucas a ce côté viril.
Et, plus on grandit, plus on apprends à se connaître. Et j'ai commencé à regarder les garçons mais aussi les filles.
Donc, nos parents (notamment ma mère) se posait aussi la question. sur mon orientation sexuelle. Au départ, je ne le savais pas je l'ai appris après mon coming out.
Et un beau jour, j'ai rencontré LA personne Martin pendant mon cours de théâtre. Et c'était vraiment un coup de coeur. Je pensais à lui du matin au soir, et du soir au matin.
Lucas a été très surpris que je sois attiré par un garçon. Mais il a su trouvé les mots pour moi. Et il était avec moi lors de l'annonce à mes parents de notre couple. Après, j'ai fait mon annonce quand j'étais prêt. Et on a aussi bien parlé pendant ce repas. Et maitenant, tout cela se passe bien.
Alors, il est vrai qu'il y a un travail de "deuil" vis à vis de la vision de votre fils. Mais vous allez voir, s'il est très heureux, c'est vraiment le principal. Et votre fils vous en parlera quand il aura trouver son propre moment pour se confier à vous.
Voilà ce que je voulais dire.
Bon courage à vous en tout cas,
Thomas

Répondre