Questions Annou sur personnes trans

Abordez ici les sujets liés aux "questions LGBT" (actualité, politique, médias... etc), ou tout autre sujet.

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Avatar de l’utilisateur
Quetzal
Messages : 135
Inscription : 27 avr. 2020 08:38

Questions Annou sur personnes trans

Message par Quetzal »

Je réponds ici pour ne pas encombrer le topic de témoignage
Si il y a autant de mystère, d'idées reçues, c'est peut-être aussi (hélas !) que la parole a du mal à se libérer ?, que les trans sont (hélas) considérés par beaucoup comme étant à part ??? d'une soi disant normalité ...d'où la difficulté à être à l'aise avec eux. Pour des personnes comme moi, c'est un peu flou. On n'ose pas toujours poser des questions !!!, d'où l'importance de diffuser des films, des débats même pour les plus jeunes comme SKAM France. C'est l'ignorance qui éloigne les uns des autres ?, non ?.
Notre existence remet en question tout un tas de "fondamentaux" de l'éducation (à commencer par la binarité de genre, mais aussi la distinction genre/sexe, un passage d'une classe sociale à une autre qui est perçu comme un véritable affront...) bref. Après oui, l'ignorance engendre la peur qui engendre haine et rejet, mais l'ignorance ne fait pas tout. On ne vit ni plus ni moins ce que vivent les autres minorités discriminées. La transphobie trouve sa source dans le sexisme.
Après pour les films et débats, j'ai envie de dire oui et non.
Oui, la représentation est importante mais pas n'importe laquelle. Dernièrement les 9/10 des films ou documentaires qui parlent de personnes trans le font mal, de façon nocive, en renforçant les idées reçues et stéréotypes visant à conforter les personnes cis dans leurs croyances, et notamment à les rassurer sur le fait qu'on serait soit-disant détectables.. Bref la représentation à tout prix, non.
Et non, les débats n'ont pas lieu d'être. Nous sommes des êtres humains, pas des sujets à débat. Nos vies, nos existences, ne sont pas sujet à débat.
Il doit être très douloureux, difficile de devoir supporter un corps ne correspondant pas à ce que l'on voudrait être ? J'imagine l'enfer du quotidien pour certains et certaines, la société ne faisant pas de cadeau.
Toutes les personnes trans ne vivent pas mal leur corps. Et pour celles pour qui leur corps est source d'inconfort, les transitions médicales permettent justement d'agir là-dessus. ^^
Je précise que l'on ne "veut" pas "être". On est déjà. On ne transitionne pas pour devenir quelqu'un d'autre, ou pour changer de genre (ou de sexe). On est déjà de notre genre. Les démarches permettent de 1) faire en sorte que les autres perçoivent et reconnaissent notre genre 2) que notre corps correspond à ce qui nous convient.
Nos vies ne sont pas plus ou moins dures que d'autres. Et la transphobie qu'on vit (+ le sexisme si on est une femme, + l'homophobie si transitionner modifie la façon dont nos couples sont perçus...), est la plupart du temps largement compensé par le fait de pouvoir vivre et être reconnu-e-s dans nos genres. :)
Cette idée comme quoi c'est l'enfer d'être trans est largement diffusée par les médias justement, parce que c'est plus sensationnaliste et ça nous retire du pouvoir que de nous considérer comme de pauvres victimes sans défense.
Justement, en parlant de cette société si il y avait véritablement un brassage de population cela serait peut-être plus simple ? Des couples à géométrie variable dans le respect de chacun. Si mélange il y aurait, cela surprendrait moins ou plus du tout ???......Les personnes concernées souhaitant changer de genre pourraient le faire plus sereinement.
Hm je ne suis pas sûr de bien comprendre ce que vous voulez dire. Je vois mal le rapport avec les couples (et donc avec l'orientation sexuelle) vu qu'on ne transitionne pas pour des questions d'attirance sexuelle / romantique. Et par ailleurs il existe déjà une multitude de couples (et de familles) à géométrie variable.
Au delà de la perception d'un corps que l'on a, l'aspect psychologique est tout de même hyper important c'est à dire que les deux puissent se combiner ? Aimer, véritablement n'est ce pas accepter l'autre comme il est ? J'imagine que la transformation physique doit se faire lentement pour que l'autre puisse s'y faire progressivement ?...
Là encore, la formulation me dérange un peu : "la transformation physique doit se faire lentement pour que l'autre puisse s'y faire".. Hm ben.. non. En fait on transitionne pour soi, pas pour les autres, donc
1) on n'a pas à ajuster le rythme de nos démarches à ce qui serait confortable pour nos proches (ou alors clairement la plupart des personnes trans envisageant des transitions ne transitionneraient jamais...lol)
2) l'évolution physique, s'il y en a une (toutes les personnes trans n'ont pas besoin ou envie de prendre des hormones), est effectivement progressive. Tout comme la puberté se fait sur plusieurs mois voire sur une année, nos secondes pubertés s'inscrivent aussi dans la durée. Mais c'est très variable d'une personne à l'autre, et clairement on peut pas toujours choisir la rapidité d'effet des hormones. On peut éventuellement ralentir le rythme en diminuant les doses, mais on peut pas accélérer. Et encore une fois, ça n'a JAMAIS à se baser sur ce que nos proches aimeraient. Il s'agit de NOS corps, NOS vies. Les autres n'ont absolument pas leur mot à dire là-dedans.
Je pense que pour être pleinement épanouie dans son corps et dans sa tête qu'il faut tomber sur la personne qui a une véritable capacité à entendre et comprendre l'autre sans porter de jugement. C'est très certainement cela qui bloque. On a tous en nous la part de nous même, l'empreinte éducative, le regard de la société qui cloisonne avec force.
Ça c'est vrai pour tout le monde. Ou pour personne. Je veux dire, on peut être très bien épanoui-e sans relation amoureuse, déjà, ou sans sa famille. Bref notre bonheur ne dépend pas exclusivement d'autrui, mais avant tout de nous-même ^^ (ce serait triste de devoir dépendre du bon vouloir des gens pour être heureu-se-x!)
Et puis là aussi, ça ne bloque pas pour tout le monde hein. Il y a des tas de personnes cis en couple avec des personnes trans, des personnes trans en couple avec d'autres personnes trans (et à ce propos, il serait bon que les personnes cis n'aillent pas croire que c'est "à défaut de mieux", ce qui est super insultant et reviendrait à croire qu'il est préférable d'être en couple avec une personne cis qu'avec une personne trans.. )
Est-ce qu'un petit garçon ou une petite fille se rendent très vite compte que leur corps ne correspond pas à ce qu'ils sont véritablement ?.
Il n'y a pas de règle : certain-e-s savent très tôt qu'iels sont trans (même sans connaître le mot), d'autres en prennent conscience plus tard. Certain-e-s portent des œillères pendant des années, tentent de se conformer à ce qui est attendu d'iels etc. Tout dépend des gens et de si leur environnement est plus ou moins propice à pouvoir explorer, prendre conscience, accepter etc.
Comment les trans trouvent refuge et réconfort ? auprès d'associations oui, mais cela doit arriver sur le tard ??...
On a pas forcément besoin de refuge et de réconfort, encore une fois : nous ne sommes pas des petites bêtes fragiles.
Ciels qui en ont besoin peuvent trouver du soutien communautaire effectivement (assos, forums, espaces communautaires etc), mais également auprès de leurs proches, leur famille, leur-s ami-e-s, leur-s conjoint-e-s... Et non ça n'arrive pas forcément sur le tard. Les assos reçoivent des adolescent-e-s, parfois même des enfants.
Comment rencontrent t'ils la femme ou l'homme pour vivre une relation d'amour correspondant à leurs attentes ?
Comme n'importe qui. (en précisant qu'il n'existe pas que des hommes et des femmes ^^). Pourquoi serait-ce différent pour nous ? On fait comme tout le monde, on fait des rencontres, on sort, on drague, on se fait draguer, on va sur des sites de rencontres, on est déjà en couple avant de transitionner et on y reste.... Fin rien de neuf sous le soleil lol
Comment annoncer à une hétéro ? lesbienne ou autre , ce qui se passe ?.....La crainte d'être rejeté(é) doit être très présente ?
Ben en fait ça dépend des situations :
1) On peut être en couple avec quelqu'un-e qui ne sait pas qu'on est trans (et qui peut ne jamais avoir à le savoir, à chacun-e de voir ce qu'iel souhaite partager avec saon conjoint-e)
2) Parfois l'autre s'en doute déjà, parfois iel s'en fout, parfois c'est compliqué, parfois l'un-e ou l'autre préfère arrêter la relation...
3) Certain-e-s disent direct qu'iels sont trans, d'autres le font au dernier moment, d'autres ne le font jamais. Il n'y a pas de règle et surtout, on ne doit rien aux autres. Ça nous appartient.

La crainte de vivre un rejet (et/ou des violences et discriminations soit dit en passant) est présente je pense à chaque coming-out, que ce soit auprès d'ami-e-s, de la famille, de conjoint-e, de collègue (ou d'employeur...), de médecins... bref Chaque fois c'est potentiellement du stress.
ça fait faire du tri dans les ami-e-s, les amant-e-s, la famille.. parfois pour le meilleur. Mais bon voilà.
La notion de stress de minorité prend tout son sens en fait quand on a ça en tête. Le fait de faire partie d'une minorité discriminée est, en soi, une source de stress, ayant des conséquences sur la santé physique, sur l'espérance de vie, sur la santé mentale, etc
Le mot cisgenre veut t'il bien dire que l'on est en accord avec le sexe que l'on a à la naissance ?
Tout à fait. Ou plus exactement, c'est que notre genre correspond au genre qui nous a été assigné à la naissance. (le genre n'ayant pas grand chose à voir avec le sexe...)

Si vous voulez vous renseigner, vous pouvez chercher sur internet, notamment sur le wikitrans où il y a des ressources pour les personnes cis qui veulent s'éduquer. ;)

Annou
Messages : 7
Inscription : 31 oct. 2020 09:53

Re: Questions Annou sur personnes trans

Message par Annou »

Merci beaucoup Quetzal d'avoir pris le temps de me répondre, j'ai beaucoup à apprendre.

Je comprends mieux certaines subtilités, certaines confusions que j'ai pu faire sur les personnes trans.

C'est juste, comme vous l'avez écrit "notre bonheur ne dépend pas exclusivement d'autrui, mais avant tout de nous-même (ce serait triste de devoir dépendre du bon vouloir des gens pour être heureu-se-x!)".

Je vais m'éduquer un brin sur wikitrans :D .

laeticia
Messages : 79
Inscription : 04 juin 2020 22:47
Localisation : rhône-alpes-auvergne

Re: Questions Annou sur personnes trans

Message par laeticia »

@ quetzal,

C'est vrai que dans les films et documentaire bien souvent il le font mal, mais enfin ça fait quand même bougé les choses!!
Quetzal tu devrait faire un reportage à la télé sur les trans!😊je te trouve très clair dans ce domaine et très informé!

Mais enfin la transidentité ça reste quand même très complexe!! pour avoir une discussion parfaite avec les uns et les autres! (cisgenre)
On peut vite déraper sans même vouloir blesser les personnes trans!!
Et il y a pas longtemps j'ai écouter à la télé que début 2022 ça sera plus tabou!
Cela reste à voir!! ça me parait très court!!

Laeticia.

Annou
Messages : 7
Inscription : 31 oct. 2020 09:53

Re: Questions Annou sur personnes trans

Message par Annou »

Bonjour laeticia,
quetzal,

C'est d'autant plus compliqué que nous sommes mal informé(es).
J'avoue durant une bonne partie de ma vie ne pas m'être penchée sur les trans étant bien trop occupée à refouler mes attirances hommes/femmes suite à une mère homophobe, humiliante à mon égard vis à vis de ma féminité. A force de garder tout ceci en moi cela a fini par un coming-out tellement je n'en pouvais plus de cette vie d'hétéro. J'ai profité du premier confinement pour faire une psychanalyse qui me permets d'être ce que je suis maintenant.

La où je veux en venir c'est qu'il est très difficile parfois d'avoir, une place, celle qui nous convient véritablement.
Je suis troublée parce que depuis quelques temps le fait d'être attirée par les hommes, plus vers le femmes se confirme mais en plus de cela j'ai le sentiment que les trans s'ajoutent. J'essaye de mieux comprendre les trans. D'être en accord aussi avec ce que je suis.

En 2022, plus de tabou, je pense qu'il y a un sacré boulot de fond à faire !!.
J'ai l'impression qu'entre les cisgenres et les trans le rapprochement est parfois un peu délicat .....

Avatar de l’utilisateur
Quetzal
Messages : 135
Inscription : 27 avr. 2020 08:38

Re: Questions Annou sur personnes trans

Message par Quetzal »

Haha oui non les oppressions systémiques mettent bien plus que quelques années à disparaître. (Sinon à l'heure qu'il est on serait débarrasser du sexisme, du racisme etc, et comment dire, on en est fort loin).

Pour les films et docu moi je considère que mieux vaut rien que mal. Parce que les mauvaises représentations nourrissent et renforcent les clichés, et donc entretiennent les idées reçues, les préjugés, la transphobie et les discriminations.
Bref, ça fait plus de mal que de bien en vrai. Il y a quelques rares exceptions, mais elles ne suffisent pas encore vraiment à compenser les dégâts occasionnés par les films et docu foireux :s

Annou, lorsque vous dites que "les trans s'ajoutent", vous voulez dire quoi exactement ?
Je pose la question car on entend parfois qu'être pansexuel ça veut dire qu'on inclue les personnes trans, mais en fait cette remarque est - inconsciemment - transphobe, en ce sens où être trans n'est pas un genre en soi.
C'est un peu comme si on disait "j'aime les hommes, les femmes, et les personnes handicapées".... :s ouch quoi. Évidemment, les personnes handis sont aussi des hommes, des femmes (et des personnes de genre non-binaire), donc voilà quoi.

De mon point de vue, ce n'est pas vraiment la transitude qui est compliquée. C'est le poids des idéologies cissexistes ancrées depuis des lustres, c'est la transphobie qui nous a toujours effacé sciemment de l'Histoire, etc. :/

En tout cas merci Laeticia pour les compliments ^^ Malheureusement je ne pense pas qu'un jour je ferai un docu sur nous x) et encore moins passer à la TV, il en va de ma santé mentale lol (et puis les gens qui passent ds les reportages sont le plus souvent coupés au montage et leurs propos altérés, donc bof :s) Disons que ce n'est pas mon moyen d'action privilégié, mais j'en ai d'autres ;)

Répondre