SODOMA, le dernier livre de Frédéric MARTEL

Abordez ici les sujets liés aux "questions LGBT" (actualité, politique, médias... etc), ou tout autre sujet.

Modérateur : Contact - Equipe de modération

manu.G
Messages : 78
Inscription : 06 nov. 2016 10:24
Localisation : GRENOBLE
Contact :

SODOMA, le dernier livre de Frédéric MARTEL

Message par manu.G » 04 mars 2019 13:12

Le dernier livre de Frédéric MARTEL vient d'être publié. Je ne connaissais pas l'auteur et je n'avais pas connaissance de la sortie de ce livre. C'est ma mère qui m'en a parlé.

Voilà ce que l'éditeur dit du livre :

"L'homosexualité dans le clergé est une question très sérieuse qui me préoccupe. "
Pape François

Le célibat des prêtres ; l'interdiction du préservatif par l'Église ; la culture du secret sur les affaires d'abus sexuels ; la démission du pape Benoît XVI ; la misogynie du clergé ; la fin des vocations sacerdotales ; la fronde contre le pape François : un même secret relie toutes ces questions. Ce secret a longtemps été indicible. Il porte un nom : Sodoma. La ville biblique de Sodome aurait été détruite par Dieu en raison de l'homosexualité de ses habitants. Or, aujourd'hui, c'est au Vatican que l'on trouve l'une des plus grandes communautés homosexuelles au monde.
Pendant quatre années, Frédéric Martel a vécu en immersion à l'intérieur du Vatican et mené l'enquête sur le terrain dans une trentaine de pays. Il a interrogé des dizaines de cardinaux et rencontré des centaines d'évêques et de prêtres.
Ce livre révèle la face cachée de l'Église : un système construit depuis les plus petits séminaires jusqu'au Vatican à la fois sur la double vie homosexuelle et sur l'homophobie la plus radicale. La schizophrénie de l'Église est insondable : plus un prélat est homophobe en public, plus il est probable qu'il soit homosexuel en privé.
" Derrière la rigidité, il y a toujours quelque chose de caché ; dans de nombreux cas, une double vie. " En prononçant ces mots, le pape François nous a confié un secret que cette enquête vertigineuse révèle pour la première fois.
Sodoma paraît simultanément dans vingt pays.



L'auteur parle de "secret de polichinelle" au sein de l'église. Pour ce qui me concerne, je ne suis pas catholique, je ne vais pas à l'église et je ne compte aucun cardinal ni aucun prêtre parmi mes amis.

J'ai toujours pensé, bien entendu, que condamner les prêtres au célibat était une hérésie et je me suis toujours douté que certains avaient une vie sexuelle tout de même. Quand j'étais gamin, on parlait de "la bonne du curé", depuis quelques années on parle des prêtres pédophiles. Moi, je me disais que ces gens-là, pour beaucoup, devaient au moins pratiquer l'onanisme. Je me disais qu'ils devaient fantasmer sur une bonne sœur, sur une mère de famille ou qu'il regardaient des photos ou des vidéos porno.

Je n'étais pas naïf au point de croire qu'il était si simple de faire vœu de chasteté.

En revanche, je pensais que tous ces gens-là étaient sincères lorsqu'ils affirmaient que seules les relations hétérosexuelles étaient conformes à leur morale. Je me disais que c'était un peu le rôle des religions de dire cela et, du coup, je leur pardonnais leur discours homophobe de la même façon que je ne reproche pas à un fou sa folie ou à un viticulteur de dire que le vin est bon à la santé.

Mes croyances à moi, c'étaient les "droits de l'homme". Cela me suffisait amplement pour me constituer à la fois "une morale" et "un idéal" dans la mesure où les droits de l'homme, de la femme, de l'enfant (mais aussi des animaux) sont encore loin d'êtres respectés.

Bien qu'ayant toujours été profondément naïf, concernant la religion catholique et les autres religions, je me croyais suffisamment lucide et réaliste.

Ayant pris conscience de mon homosexualité très tôt, j'avais pu voir de jeunes gays au collège qui tenaient des propos homophobes pour pouvoir de se protéger, c'est à dire pour éviter qu'on ne découvre leur homosexualité.

L'un d'entre eux d'ailleurs m'avait pris un jour dans un coin et donné un coup de tête de peur que je le dénonce. Il était issue d'une famille de religion musulmane et je comprends qu'à cette époque il avait doublement peur de l'outing.

Sinon, j'ai toujours su que l'homophobie pouvait aussi témoigner dans certains cas d'une homosexualité refoulée.

Maintenant voilà, je pense à tous ces jeunes catholiques gays qui, depuis des siècles, ne sont pas tous devenus prêtres. Je pense à tous ceux qui se sont mariés et à ceux qui se sont suicidés. Je pense aussi bien sur à tous les autres jeunes gays qui ont souffert et souffrent encore de cette morale judéo-chrétienne, sans oublier les autres morales religieuses.

Dans les commentaires à propos du livre de Frédéric MARTEL, il y déjà des personnes qui disent qu'on retrouve le même phénomène au niveau de la religion musulmane.

Après les guerres ou les génocides, je pense que ce que révèle Frédéric Martel est la pire chose que j'ai entendue.

Nous avions tous entendu parler de la pédérastie et de l'homosexualité dans la Grèce antique. Je viens de relire des articles sur le sujet et il est dit que les relations avec de jeunes hommes avaient plus une valeur de rite initiatique car ces hommes pédérastes se mariaient par la suite avec une femme et avaient des enfants.

On peut évidemment se questionner sur cette époque mais bon, c'était il y a 750 ans avant Jésus Christ ! Nous sommes aujourd'hui au 21ème siècle !

Bien qu'ayant toujours été un adepte de HARA KIRI, j'étais tout de même capable de comprendre qu'un catholique n'apprécie pas certaines caricatures.

En fait, la réalité de cette religion est pire que la pire des pires des caricatures.

Je comprends aujourd'hui pourquoi Jésus Christ a été décrété fils de Dieu.

Un homme jeune à moitié nu sur une croix, de jeunes apôtres amoureux de lui et un en particulier qui se venge.

J'avoue que, jusqu'à ce jour, je n'avais pas saisi la connotation homosexuelle, voire aussi BDSM, de cette histoire !

Pour moi, il y aura un "avant" et un "après" le livre de Frédéric Martel.


http://alpes.lgbth.united.over-blog.com ... artel.html
Manu (le "G", c'est pour "Grenoble") Ancien pseudo : Steph

Répondre