Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Avant de poster un message, merci de consulter la Charte de Contact ainsi que la Charte du forum

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Mimille
Messages : 3
Inscription : 21 déc. 2022 02:24

Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Message par Mimille »

Bonjour,
Ma fille de 13 ans m’a annoncé tout à l’heure qu’elle était trans…

Bon je vais commencer par le début : ma fille n’est pas féminine pour un sous ( enfin je ne le suis pas non plus, je me maquille peu, préfère cent fois les jeans basket aux jupes) mais cela ne nous a jamais dérangé mon conjoint non plus, en primaire elle préférait rester avec des garçons car elle trouvait les filles trop ´nunuche ´ .
Il y a un an ( a force de faire des gentilles allusions) elle nous a confié avoir une petite copine, j’avoue qu’au début on se disait qu’à son âge c’était jeune mais que c’était l’étape où ils faisaient tous des expériences mais étant des parents très ouverts on avait accepté sans trop de difficulté.

Elle n’est pas une personne qui se confie beaucoup à nous ni même à moi, même si ces derniers temps j’ai l’impression d’avoir fait un bon niveau confidence qui est déstabilisant comme si ça me faisait trop d’infos a digérer comme mon corps me dit stop, pouce, attention fatigue ..
Jamais je ne lui en voudrais qu’elle me parle qu’elle me dise.

Je pense que la confidence de ce soir, ou elle m’a dit qu’elle était trans doit venir de vendredi dernier qui est le point de départ : sur la route pour aller au travail une de ces copines m’a envoyé un sms pour m’alerter que ma fille n’allait pas bien, qu’elle prendrait des médocs se mutile .. cherchant plus d’infos sur le sujet à 8h du matin je n’avais plus de retour à mes questions. Autant dire que j’ai passé une journée de travail horrible, je me suis effondrée si bien que des collègues m’ont envoyé voir l’infirmière ( je travaille au sein d’un lycée).
Bon j’ai fais ma journée tant bien que mal quand à 16h j’ai reçu des réponses à mes interrogations du matin : sa copine me dit que c’est une blague … ! j’étais furieuse autant dire que je l’ai engueuler sévère, mais juste après avoir laisser mon ressenti sur mon répondeur un nouveau sms pour me dire que c’était vrai …
Ne sachant plus quoi penser je l’appelle à la fin de ma journée pour tirer les choses au clairs et expliquant que j’allais en discuter avec ma fille ( qui au final m’a dit que tout allait bien, pas de médoc ou mutilation, ouf sauvé) mais ma confidence avec l’infirmière de mon lycée m’a conduit à penser que ma fille avait un trouble de l’identité, pour l’instant rien d’insurmontable, je m’informe j’emprunte des livres au cdi pour voir un peu où j’avance, je discute avec ma collègue qui m’avoue être marié à une femme.

Bref. Enfin à la maison après une horrible journée, pour ne pas dire autre chose.

Samedi ma fille me demande de venir la voir dans sa chambre, elle s’était disputé avec sa petite copine qui voulait rompre. Elle était effondrée ( ça m’avait brisé le cœur de la voir ainsi), j’ai passé la soirée à la réconforter puis a un moment de calme elle part se coucher.
Le lendemain matin, ma fille m’explique qu’elles se sont réconciliées et que sa copine passe à la maison comme ce qui était prévu avant la dispute.

C’est là où tout c’est enclenché pour arriver à ce soir. Je remarque que sa petite copine quand elle parle de ma fille utilise le pronom ´ il ´ sa copine fait pareil dans les sms qu’elle m’avait envoyé vendredi, l’effet me fait bizarre mais je ne relève pas puisque ma fille quand elle parle d’elle même n’emploie pas le féminin mais le masculin ( meme si en tant que maman je la reprend malgré moi).
Je fais remarquer à ma fille l’emploi de ce pronom, elle me dit qu’elle n’y a pas prêté attention.

Puis vient à ce soir, enfin là vu l’heure c’était hier soir, mais ça révélation m’a retourné et comme une gourde ben je pleure encore, J’évite de le faire devant elle pour pas la faire culpabiliser.
C’est venu comme ça l’air de rien dans une partie de Uno où elle avait mis un petit papier sur sa carte ou c’était écrit ´ je suis trans ´ .
J’ai stoppé mon jeu naturellement car c’était mes questions qui avaient prit place. Je suis aussi de nature à trop vouloir anticiper et ce que je ne sais maitriser me stress.
Comme je lui ai dis : pas que je veuille la juger ou la critiquer ( j’ai bien insisté là dessus et sur le faite que je veuille comprendre) qu’est ce qu’il lui dit que plus tard elle ne change pas d’avis voir même au pire des pires des cas si après déception amoureuse peut être qu’elle va changer d’idée. Elle m’a dit qu’elle ne voulait pas changer de sexe mais qu’elle était trans.

Bon on a tellement parler que je ne me souviens pas de tout, ni même notre petit accrochage qui a valu mon mutisme et mes larmes en cachettes.

Après je sais qu’elle a son idée très arrêté là dessus, je lui ai demandé comment elle pouvait en être sûr sachant qu’au début ( il y a un an ) elle se disait non binaire. Elle m’a expliqué qu’elle en a discuté avec des amis de sa petite copine etc. Déjà que le sujet ´ passer trop trop de temps sur les réseaux sociaux ´ m’horripile a un point mais c’est encore un autre combat et un autre débat.
Je lui ai suggéré d’en parler à un pro sans forcément que ce soit un psy car même elle a du mal a expliquer pourquoi elle se sent trans même si elle sait qu’elle veut suivre cette idée, mais je sent que j’ai dû avoir une deuxième tête parce qu’elle m’a dit avec dédin ´ oui un psy ´ .. je lui ai même fait remarqué que ma cousine qu’elle a déjà vu est aussi avec une fille ( bon elle doit avoir la trentaine ) mais elle n’a pas changer d’identité pour autant et n’est pas masculine.
Je sais que ma fille m’a dit que peut être qui sait elle changera d’idée dans quelques années elle ne sait pas mais que pour l’instant c’est ainsi.

Mais un détail qui me chiffonne, je ne suis pas très fière de mon geste mais quand je ne sais pas où je vais je cherche, j’ai fouillé dans son sac de cours et j’ai lu une phrase où on lui demandait si elle n’était pas homme pour sa petite copine à ce qu’elle a répondu par l’affirmative.

Alors dans mon confort de maman je me dis que peut être que c’est à cause de cette relation qu’elle se dit trans.
Pour avoir rencontré sa petite copine quelques fois je la trouve très gentille mais hier après qu’elle se soit réconcilié avec ma fille, comment dire, j’ai du mal à sentir sa sincérité des sentiments avec ma fille mon conjoint a eu le même ressenti et c’était la première fois qu’il l’a rencontrait.

Au final je me trouve très stupide parce que ben, pas que je m’inquiète du regard des autres si ma fille devient trans mais j’ai l’impression de perdre mon enfant qu’on me l’échange, Je lui ai avoué que j’aurais du mal a l’appeler par un prénom masculin dans l’immédiat parce que bon je l’ai porté 9 mois on a choisit son prénom avec son père et je la vois encore avec sa bouille de petiote en maternelle avec ses couettes ses robes .. je serais limite à me demander où j’ai merdé … me dire que c’est la faute aux réseaux sociaux voir avec les gens ( dont je pense il y a des inconnus ) avec qui elle parle.

Mais le résultat est là, la pilule est difficile à avaler. Je sais ( et je lui ai même dis) que de toute façon je ne pourrais pas le faire et je ne cherche pas à le faire c’est lui faire changer d’idée. Puis je sais que ça serait nager à contre courant et je perdrais ma fille.

Elle n’en a pas parlé à mon conjoint et moi même je n’ai pas réussi parce que je sais que je vais pleurer comme une madeleine encore. Mais faudra bien y faire face.

Peut être que pour lui ça sera moins difficile à réaliser que moi.
Peut être qu’après le collègue en perdant de vue sa copine et sa bande de copain elle changera d’idée car un copain de sa bande lui est comme ma fille a l’opposé.

Enfin pour le moment trop de questions, je m’en veux d’être entrée dans mon mutisme après ce léger accrochage avec ma fille ( je me souviens juste lui avoir répondu que c’est sur je suis qu’une vieille de 40 ans bientôt et je ne comprend rien ).

J’ai l’impression d’être dans le livre que j’ai lu hier qui parlait d’une fille qui essayer de comprendre son orientation sexuel par moment elle avait des gros point d’interrogation quand elle était perdu , ben là c’est moi qui a ce gros point d’interrogation au dessus de ma tête ..

Par chance je suis en vacances à partir d’aujourd’hui pour les fêtes de fin d’année, autant dire que les fêtes de fin d’année vont avoir un goût amer pour moi.

Bref après avoir vidé mon sac je vais tenter de dormir, c’est toujours mieux que de pleurer. Bonne nuit.

heideweg
Messages : 299
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Message par heideweg »

Bonjour Mimille,

Soyez la bienvenue ici…..

Je vois que c’est pas facile…. Alors même si je ne suis pas expert, je souhaite vous rassurer un peu…

Déjà, vous n’y êtes pour rien… c’est sûr !!!
Vos jogging baskets n’ont pas eu d’influence sur votre enfant 😉….

Je pense vraiment que vous devriez trouver de l’aide auprès d’un professionnel ( qui connaît le sujet) pour vous et votre enfant, votre enfant a peut-être besoin de verbaliser ses besoins pour avancer….

Moi j’aime bien l’idée qu’un prénom soit choisi par les parents en discussion avec l’enfant… ça permet d’associer l’enfant petit à l’enfant adulte…. Car ce sera le même enfant….. c’est une idée à moi mais je ne peux pas dire si c’est judicieux….

Comme dit plus haut, je ne suis pas expert puisque je suis homosexuel, ce qui n’a rien à voir…. Cela dit, je pense que vous allez y arriver car vous semblez ouverte d’esprit et très aimante….
Vous pouvez aussi dire les choses à votre enfant….. oui vous l’accompagnerez mais c’est difficile… et rassurer votre enfant sur le fait qu’il ne doit pas y avoir de culpabilité….
Une difficulté, on prend le temps et on s’adapte… on négocie aussi parfois….

Je vous souhaite du courage et profitez justement de vos vacances pour vous poser un peu car au travail ce ne sera pas possible….. pensez un peu à vous aussi
N’hésitez pas à revenir ici car des personnes plus aptes à vous apporter de l’aide passent sur le forum..
David

Mimille
Messages : 3
Inscription : 21 déc. 2022 02:24

Re: Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Message par Mimille »

Bonjour,

Merci pour votre bien-veillance.

Pour un professionnel c’est ce que je disais à ma fille hier afin qu’elle puisse donner des mots sur ce qu’elle ressent mais comme j’ai dis dans mon post d’origine elle l’a mal prit et elle m’a dit qu’elle n’aurait rien à dire ou qu’elle ne saurait pas quoi dire. Après de base elle n’est pas quelqu’un qui se confie ici et là, je prend exemple sur même quand je faisais un point avec ces profs juste niveau scolaire on lui demandait son avis mais elle ne disait rien en prétextant ne rien avoir à dire, alors qu’elle donne son avis aussi bien sûr la politique, sur la manière de faire de ces profs .. donc elle a des choses à dire et je lui ai déjà dis qu’elle pouvait. Après elle me donne aussi comme prétexte qu’elle est timide et n’aime pas parler face aux gens.

J’en ai parler à mon conjoint ce matin, en lui disant qu’il ne s’était pas trompé bon il a l’air de mieux encaissé le truc que moi ou alors il cache bien son jeu, je pense qu’il a vu que moi c’est pas facile encore ce matin.

Et en plus ce matin j’ai bien l’impression avoir fâché ma fille, elle est grincheuse alors peut être vu que je lui ai restreint l’utilisation de son tel ( trop de réseaux sociaux enfin c’est l’adolescence vous allez me dire ) ou alors face à ma réaction d’hier ou alors les deux.

De toute façon je sais que je dois désamorcer le sujet avec elle, bon verbalement ça risque d’être cuit pour moi, je pense utiliser une manière qu’on utilise souvent, on s’écrit.

heideweg
Messages : 299
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Message par heideweg »

….c’est justement pour cela qu’un pro serait utile…. Ils ont des techniques pour enclencher la discussion même si au début ce sera un peu compliqué mais ça peut être utile….. même pour vous, pour savoir quelle posture adopter….
En attendant, vous pouvez dire à votre enfant que les restrictions sont ponctuelles, mettre les choses en « stand by » le temps d’y voir plus clair….. lui dire que ce temps est nécessaire pour vous mais en la rassurant le plus possible dans votre intention de la soutenir… c’est important

Courage à vous

Titus
Messages : 249
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Message par Titus »

Bonjour
Je ne suis pas expert dans le domaine je suis moi même homosexuel et pas trans.
J'espère qu'un parent qui a vécu la même situation que vous pourra vous répondre mieux que moi par rapport à un éventuel parcours si votre fille est transgenre car il y a pas mal de parents dans l'association contact dans la même situation.

Si je comprends bien la situation vous n'êtes pas sure que votre fille est transgenre.

Il est dommage qu'elle refuse de voir un.e psychologue parce qu'une transition ce n'est pas quelque chose qui se fait à la légère c'est souvent un parcours du combattant qui reste très difficile à vivre psychologiquement plus qu'une orientation sexuelle.
Moi même je vois une psychothérapeute car je vis très mal mon orientation sexuelle alors que je suis adulte.

Néanmoins pour vous rassurer en France on ne peut décider d'être trans sur un coup de tête avant que votre fille puisse faire sa transition sociale et éventuellement médicale Il va se passer quelques années donc pas de panique, votre fille et vous vous avez plusieurs années devant vous.

Actuellement vu l'âge de votre fille je crois que l'on ne peut lui prescrire que des bloqueurs de puberté qui reste un traitement réversible mais renseigner vous bien sur les effets car c'est quand même des médicaments et des hormones qui vont perturber le corps et votre fille devrait vraiment être au courant dans quoi elle s'engage, j'espère que les médecins prendront bien leur temps de lui expliquer !

Ensuite ce que vous ne dites pas réellement c'est comment elle se sent dans son corps de fille car la puberté a probablement commencé chez elle sans parler des règles qui ont du arriver. Comment vis telle ses menstruations et son cycle ? Car c'est au début de la puberté que la dysphorie de genre se manifeste le plus chez une personne transgenre.
Généralement si votre fille est un garçon trans elle ne va pas supporter d'avoir ses règles et d'avoir des seins qui apparaissent, c'est une période très dure pour une personne transgenre d'être un puberté et souvent on doit faire appel à des bloqueurs de puberté ! Est ce le cas pour votre fille ?

Je suis d'accord avec David il faudrait qu'elle accepte de voir un.e psychologue, peut être vous pouvez lui faire part de vos inquiétudes et que si vous voulez qu'elle voit un psy c'est pour elle et son bien être c'est pas pour vous ou pour qu'elle vous fasse plaisir.

Sinon vous avez la possibilité de contacter l'association contact pour prendre rendez-vous avec 2 bénévoles afin d'établir un dialogue neutre et bienveillant avec vous et votre fille. Il y a aussi possibilité de voir un psychologue de l'association pour vous ou votre fille si besoin avec une petite participation financière de votre part.

Enfin il y a aussi les groupes de parole lgbt de contact il y a des parents d'enfants trans dans la même situation que vous qui viennent seul en couple ou encore avec leur enfant trans, je pense que côtoyer des parents dans la même situation que vous pourrez vous aider.
Il y a aussi des ados trans et adultes trans qui y viennent avec qui vous pourrez échanger en toute bienveillance, généralement ces groupes de parole lgbt sont très positif pour tous parents qui se retrouvent perdus.

Bon courage à vous.

Mimille
Messages : 3
Inscription : 21 déc. 2022 02:24

Re: Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Message par Mimille »

Bonjour,

Comment se sent ma fille avec son corps qui a changé : je me rappelle dune conversation qu’on avait eu il y a quelque temps elle ne comprenait pas à quoi pouvais nous servir notre poitrine elle trouvait que c’était assez gênant par moment et notamment lors de course à pied , ce qu’elle n’a pas tord. Je lui avais expliqué que la nature était faites ainsi qu’on en avait besoin si un jour elle voulait allaiter ses enfants, pour le sport il y avait des brassières, elle m’avait répondu qu’elle ne voulait pas d’enfant trop bruyant, d’ici là elle aurait le temps de changer.
Quand à ses premières règles par chance elle les avait eu à la maison pendant le confinement du début du covid. J’avais déjà préparé le terrain en amont avec mon conjoint. Elle les avait bien accepté, aujourd’hui encore même si elle a mal au bide.

Les jours où elle m’avait avouer être trans je lui avais demandé si elle voudrait changer de sexe, elle m’a répondu que non ( car elle trouve le sexe masculin pas très top) on en avait même rit quand elle m’avait sorti ça, oui on est très ouvert concernant discutions d’un physique ou autre. Je lui ai dis qu’alors elle aurait toujours ces règles, elle m’avait répondu seulement ‘ oui et ´ comme elle fait d’habitude.
Je lui ai même dis que si un jour après une déception amoureuse dans le pire des cas avec sa copine actuelle peut être qu’elle ne voudrait plus changer : elle m’a dit oui peut être on ne sait pas , bon vrai qu’on ne prédit pas le futur mais c’est ma mauvaise manie d’anticiper…

Alors je me demande parce que bon je régule l’utilisation de son tel car trop trop de réseaux sociaux, mais je me permets de contrôler ce qu’il se passe : elle en a discuté avec sa petite copine de notre conversation elle lui a dit que je voulais qu’elle voit un professionnel directement la conclusion était de voir un psy et pourquoi c’était bizarre. Que sa petite copine voulait me donner une définition de trans … ( franchement on papote de temps en temps toutes les deux enfin plus depuis l’aveu de ma fille, mais si elle se permet de faire ça de me faire passer pour une bécasse je vais mal le prendre …) donc oui je me demande si au final cette petite copine n’aurait pas une mauvaise influence, enfin elle comme d’autres copines ( quand je sais qu’une amie a écrit à ma fille qu’elle avait apprit qu’il ne fallait jamais faire confiance aux parents …). Je lui ai dis que c’était bizarre parce que malgré qu’elle se voit comme un garçon elle met des petits haut des jeans très moulants, l’été dernier des shorts et débardeur elle m’a répondu que c’était à cause de moi car j’allais lui dire qu’elle porte que des couleurs sombres … je lui ai demandé à la plage comme elle allait faire parce que bon maillot deux pièces ou si elle allait prendre un short et un t-shirt : bon elle m’a dit réfléchis -_- .

Hier soir elle a regardé un film comique avec moi ‘ Bruce tout puissant ´ pour une fois qu’elle ne me dit pas : j’ai déjà vu … c’est passé nikel on a rigolé mais je ne l’ai pas senti masculine dans son comportement, elle n’avait pas utilisé son tel de la journée, j’ai eu l’impression d’avoir retrouvé ma fille, à chahuter avec nous, rigoler, sans nous tirer la tronche quand elle est sur son tel quand on va la voir et qui nous sort ´ pffff quoi encore ´

je lui ai redis avant hier soir qu’avec ce qu’elle m’avait dis mardi qu’il me fallait du temps pour digérer, que pour moi sa maman ce n’était pas facile à l’entendre mais que oui voir un professionnel sans passer par l’avis des copines/ ou copains de untel ou réseaux sociaux était une bonne idée, qu’ils n’étaient pas là pour la juger pour pour l’aider et pour m’aider à comprendre ou je vais aussi.

On doit partir ce week pour les fêtes chez le frère de mon conjoint, il y aura mon neveu ( ils ont à peut près le même âge avec ma fille ) mais elle espère trop qu’elle va pouvoir bien plus discuter ( soit toute la journée ) avec sa petite copine et tout le reste sur snap .. mais ce qu’elle ne se doute pas c’est que l’utilisation du tel sera limité comme à la maison.

Oui j’ai vu qu’on pouvait prendre rdv, sur mon lieu de travail on m’a aussi donné un flyer sur le planning familial.
Comme j’ai dit à mon conjoint va falloir qu’elle aille en parler.

Pas que je ne sois pas sur qu’elle ne soit pas trans, peut être qu’elle est dans sa crise d’identité mais que le fait d’être avec sa copine ne l’aide pas dans son choix. Peut être qu’elle ne sait pas ou elle se trouve surtout.

Merci pour votre soutien et vos conseils

Titus
Messages : 249
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Message par Titus »

Bonjour Mimille
Merci pour vos précisions ça permet de mieux cerner votre situation et celle de votre fille.

Tout d'abord je voulais vous dire que être homosexuelle ou trans ne peut pas être influencé ou induit par les réseaux sociaux ou par les ami.e.s ou ses relations . Comment dire pour l'avoir vécu ado, ses attirances pour les personnes de même sexe ou son identification à un genre ne se contrôle pas et est interne à chaque individu. Il est plus probable que nous sommes nés comme ça et on ne le fait que le découvrir à partir de la pré-adolescence.
A l'époque où j'ai découvert mon homosexualité vers 11 - 12 ans il n'y avait pas d'internet et encore moins ni d'ami à qui je pouvais me confier j'étais totalement isolé dans la découverte de mon homosexualité, et donc je n'ai jamais subi d'influence pour être gay j'ai surtout eu l'injonction sociale d'être hétéro et je n'ai fait que découvrir qu'en fait je suis gay.
C'est le cas de votre fille elle est train de se découvrir et si vous avez l'impression que ce sont ses amis qui l'influencent c'est l'inverse elle est en train de se découvrir lgbtq et elles s'entourent d'ami.e.s comme elle pour ne pas se retrouver isolée.

En revanche je pense qu'il est possible que trop demander l'avis aux autres ou trop de réseau social peut totalement couper l'enfant dans ses ressentis et peut renforcer ce sentiment d'être perdu face à son orientation sexuelle et son identité de genre face à la masse d'informations sur le sujet aujourd'hui et sur les nombreuses possibilités existantes sur le genre et l'identité sexuelle.

C'est une excellente chose de réduire son temps devant l'écran et de lui dire de ne pas prendre en compte toujours l'avis des autres (surtout que ses amis peuvent être perdu eux même et se projeter avec leur propre problématique dans votre fille sans le vouloir et en pensant être bienveillant) la coupure avec les réseaux sociaux peut lui permettre d'être en connexion avec son moi intérieur et je pense que c'est important pour elle de se retrouver seule à réfléchir sur elle même, face à ce qu'elle vit actuellement.


Par rapport aux détails fournis, votre fille peut être réellement un garçon trans ou tout simplement une fille homosexuelle qui est très mal dans sa peau avec une identité de genre qui fluctue au cours du temps à cause de son homosexualité.
Je fais la supposition que votre fille est homosexuelle plutôt que bisexuelle parce que c'est un sentiment que j'ai d'après votre témoignage, mais je peux totalement me tromper.

Personnellement durant mon adolescence avec mon homosexualité il m'arrivait de me sentir fille et j'avais parfois envie de devenir fille. Il m'arrive encore d'avoir ce fantasme de devenir une femme et il m'est arrivé de me poser la question si j'étais trans et au final je ne le suis pas après avoir pris le temps de la réflexion pour moi même.

Apparemment j'ai lu que d'après certains psychologues il arrive que certains enfants homosexuels s'idenfient comme appartenant au genre opposé sans être transgenre à cause de leur homosexualité et cette identification au genre opposé disparaît quand l'adolescent ou l'adulte finit par accepter qu'il est gay ou lesbienne. Ce que je vous dis là cela reste quand même sujet à caution car il y a encore très peu d'études sur le sujet et certaines études se contredisent et aussi ce phénomène toucherait une minorité de personnes homosexuelles et pas toutes les personnes homosexuelles. Donc prudence, votre fille peut être réellement un garçon trans et je ne voudrais pas non plus vous faire croire le contraire c'est à dire que votre fille n'est pas trans.


Dans tous les cas je constate d'après votre témoignage votre fille ne veut pas changer de sexe, avoir un pénis n'est pas quelque chose qu'elle voudrait et elle accepte bien ses règles.
Votre fille est en train de se découvrir homosexuelle très tot, et ça fait déjà beaucoup de se découvrir homosexuel quand on est très jeune, on peut très vite se sentir perdue, pour l'avoir moi même vécu.
Cependant votre fille peut être très bien transgenre car si elle vous l'a dit c'est qu'elle a du y réfléchir.
Toutefois il faut savoir que toutes les personnes trans n'ont pas le besoin de changer de sexe, de prendre des hormones (comme la prise de testostérone dans le cas de votre fille), d'opérations chirurgicales pour pour ressembler physiquement le plus possible au genre opposé, certaines transgenres vivent leur transidentité en ayant juste besoin par exemple de s'habiller dans les habits du sexe opposé et en cachant leur poitrine féminine avec un binder, et ça leur suffit amplement pour se sentir bien et s'épanouir dans leur transidentité. Peut être votre fille est dans ce dernier cas ?

Je crois qu'il faudrait arriver à convaincre votre enfant de voir un.e psychologue pour pouvoir avancer sur le sujet. Il faudrait qu'elle arrive à déterminer pourquoi elle aimerait être un garçon sans avoir un véritable corps de garçon 100% avec un sexe masculin comme certains garçons trans. C'est important qu'elle arrive bien à se situer entre sa féminité et cette masculinité dont elle recherche à avoir les attributs sans aller jusqu'au bout ? Est ce juste un fantasme ou une véritable transidentité en elle ou c'est son homosexualité qui la fait souffrir et le a besoin de s'identifier à un garçon comme moi je m'identifiais à une fille à cause de mon homophobie intériorisée qui m'empêchait à m'accepter comme je suis ? Mais il n'y aura qu'elle qui peut répondre à cette question ? Mais pour cela il faudrait qu'elle puisse verbaliser ses ressentis auprès d'un.e thérapeute neutre et bienveillant qui l'aidera à mettre des mots sur ses ressentis.
Voilà il y a tellement de possibilités et c'est des pistes de réflexion personnelle que j'ai en lisant votre recit, si votre fille vous dit maintenant qu'elle n'est pas sûre à 100% d'être trans.
Un truc pour la rassurer c'est de lui dire que vous l'aimerez toujours quel que soit son orientation sexuelle et son identité de genre, et ce n'est pas grave si sur certaines choses elle n'est pas sûre, elle a tout le temps devant elle à volonté pour se découvrir.
En tout cas ce qui serait contre productive c'est de lui dire qu'elle n'est pas trans ou lesbienne car c'est violent qu'un de ses parents le lui disent et ça peut la déstabiliser encore plus sur son orientation sexuelle et son identité de genre. Il vaut mieux que c'est elle même qui arrive à cette conclusion par elle même si c'était le cas, pour ne pas refouler un profond mal etre sous la pression sociale et familiale.

Je pense que en tant de maman vous ne pouvez pas faire plus, à part, l'accompagner pour l'aider à comprendre qui elle est, la soutenir et la pousser à voir un.e psychologue.
J'ai le sentiment dans votre récit que votre fille recherche d'ailleurs votre soutien infaillible et votre amour maternel incondtitionnel quel que soit sa véritable identité.
Perso c'est ce que je recherche chez les autres qu'on m'aime comme je suis et sans me poser de questions et que l'on ne me rejette pas parce que j'ai cette différence avec les autres.


Après chez les adolescents lgbtq il est fréquent que ces derniers ne comprennent pas que leur parents n'arrivent pas à évoluer aussi vite qu'eux et qu'il faut du temps aux parents. D'où une certaine colère de leur part envers leurs parents.
Donc c'est bien de rappeler à votre fille qu'il vous faut aussi du temps pour vous pour intégrer ce que votre fille vous dévoile d'elle.
Tous les parents d'enfants lgbtq+ sont passés par là il leur faut du temps donc ne culpabiliser pas s'il vous faut du temps et beaucoup de temps, vous en avez tout simplement besoin.
Déjà vous cherchez à maintenir le dialogue avec votre fille c'est très positif pour toutes les 2.

C'est une bonne idée le planning familial et voir pour un rdv sur le lieu de travail.
Vous pouvez aussi le numéro vert de l'association contact aux heures d'écoute indiquées sur leur site. Les bénévoles sont formés à l'écoute et pourraient vous aider à vous aiguiller.

Bon courage à vous et n'hésitez pas à redonner de vos nouvelles.
Ce forum et l'association sont là pour vous aider à tout moment.

Juliette13
Messages : 83
Inscription : 09 mars 2022 19:19
Localisation : Marseille

Re: Ma fille m’a annoncé qu’elle était trans

Message par Juliette13 »

Bonjour Mimille,

Je suis la maman d’un jeune homme trans.

La plupart des parents parlent de leur bouleversement (tsunami, tempête, chute du haut d’une armoire sont des expressions que j’ai entendues ou utilisées :mrgreen: ). Mais nos enfants nous parlent en général après de très longues réflexions. Il ne s’agit pas d’influence extérieures ou d’effet de mode, mais bien d’un ressenti absolu.
La transidentité n’est pas facile à annoncer et à vivre, aussi, lorsque nos enfants en parlent, acceptons de les entendre.
Ils s’ouvrent à nous en confiance ; nous pouvons essayer de les accompagner honnêtement, même si c’est très difficile.

Je vois combien vous avez envie d’être présente et aidante.

Proposer de voir un psy est un réflexe parental (oui, j’ai fait pareil ;) ).
Nos enfants ne sont pas fous, pas malades, pas déséquilibrés ce que nous laissons entendre avec notre demande.
Proposer de voir un psy, soit, mais pourquoi pas proposer de voir aussi soit même un autre psy pour comprendre ce qui nous bouleverse ?

C’est pour être accompagnée , pour comprendre ce qu’est la transidentité, pour comprendre comment je peux accompagner mon enfant que j’ai appelé l’association contact. Les entretiens individuels, les groupes de paroles à destination des LGBT et de leurs proches sont très soutenants.

Votre enfant se ressent garçon. Cela ne signifie pas qu’il veut « se transformer en garçon », mais plus probablement être vu et traité comme le garçon qu’il ressent être. Vous pouvez lui dire que vous ne comprenez pas, qu’il vous faut un peu de temps, mais vous pouvez aussi essayer de définir avec lui ce qu’il attend de vous.

Vous avez posté votre premier message en décembre. Venez nous donner des nouvelles et n’hésitez pas à poser vos questions, faire état de vos questions, de ce que vous comprenez ou pas, de ce que vous acceptez ou pas, de ce qui vous effraie, etc…
Ici pas de jugement, juste des échanges bienveillants.

Vous êtes fortement préoccupée par votre enfant et vous sentez que votre rôle de mère est important.
C’est de l’amour en barre que vous pouvez insuffler dans votre relation.
:)
Juliette13 - Maman, fière des ses enfants
ici, ma présentation

Répondre