[Céline] Toc, toc je suis au pas de la porte !

Avant de poster un message, merci de consulter la Charte de Contact ainsi que la Charte du forum

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Céline
Messages : 43
Inscription : 09 nov. 2007 23:48
Localisation : Aviré

[Céline] Toc, toc je suis au pas de la porte !

Message par Céline » 10 nov. 2007 00:43

Pour en savoir un peu plus sur VOUS...
- Votre pseudo sur ce forum :Céline
- Pourquoi ce pseudo : mon prénom
- Votre date de naissance : 16 septembre 1971
- L'agglomération la plus proche de chez vous : Segré
- Votre activité (étudiant, chômeur, travailleur) ? en reconversion
- Dans quelle secteur d'activité êtes vous ? Maraîchère en bio
- Etes vous une femme, un homme... ou quelqu'un d'autre ? une femme
- Pourquoi vous êtes vous inscrit sur ce forum (qu'attendez vous de ce forum) ? des contacts ! des rencontres, des échanges, de la solidarité.
- Vos Loisirs : chant, conteuse
- Etes-vous Parent d'un ou plusieurs enfants homo ? proche d'homo ? homo, bi ou en questionnement sur votre orientation sentimentale et sexuelle ? homo qui perd confiance
- Comment avez vous connu Contact ? de çi de là

Pour en savoir un peu plus sur VOTRE FAMILLE...
- Votre situation familiale (êtes vous pacsé-e, en couple, célibataire, marié-e, divorcé-e, veuf, veuve, re-marié...) ? séparée (ex relation hétéro)
- Avez vous des enfants ? oui deux garçons
- Vos parents sont-ils au courant de votre orientation sentimentale et sexuelle ? oui
- Vos proches sont-ils au courant ? oui
- Est ce que cela ce passe bien avec eux ? Non, avec le père de mes enfants et mes parents. Ils pensent que ce n'est pas naturel et que j'ai mérité mon malheur.

Pour en savoir un peu plus sur VOTRE ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL...
- Vos collègues ou camarades de classes sont-ils au courant ? Non
- Est ce que cela ce passe bien avec eux ? Non je suis mal à l'aise pour cacher ma vie privée, j'ai l'intention de me confier au plus proche prochainement.





Bonjour,
Je suis une femme, maman de deux jeunes garcons. Il y a 3 ans j'ai décidé de vivre mon homosexualité, un coup de foudre m'a mis le pied à l'étrier.
J'ai quitté le père de mes deux enfants et il s'est senti abandonné. Depuis ce jour je lesvois trop peu. Leur père ne veut plus qu'ils vivent avec moi ! Ils me dit d'ailleurs depuis le début que si je m'installe dans le même village que lui; il deménagera : comment alors être présente dans leur vie ? c'est une panoplie de réponse que j'essaye depuis trois années. Sans succès, d'ailleurs.
J'ai décidé de ne plus lui laisser autant de place et de ne plus céder à son chantage. Je lui ai laissé la garde de nos fils et maintenant je ne lui laisse que la possibilité de s'affirmer comme père. Hier parce que je me sentais coupable de briser une famille, je me suis effacer de la vie de nos fils, aujourd'hui je reprends ma place de mère à part entière et les quelques miettes que la justice m'a accordée, je n'en veux plus.( 1 mercredi sur deux et 1 week end sur deux). Je veux la residence alternée paritaire parce que j'y ai droit même si mon homosexualité pose problème à beaucoup !
Les jours sont longs et j'ai de plus en plus de mal à assumer mon homosexualité. Ma vie sociale serait plus facile si j'étais hétèro...Et à la fois moins riche d'enseignements !
Leur père et moi sommes passés en audience devant le JAF et nous entamons une médiation familliale. C'est le plus que j'ai pu obtenir en agissant pacifiquement.
J'ai envie de vivre comme je suis, le courage et la confiance me manquent parfois. J'ai peur de les perdre et de me perdre. Pas toujours facile. J'ai parfois envie de faire l'autruche et puis je relève la tête , regarde le soleil et garde dans mes yeux l'éclat de sa lumière. J'éspère retrouver dans vos yeux et vos coeur, ce même soleil.
Au plaisir de vous lire.

Céline

bikounet38

Message par bikounet38 » 10 nov. 2007 10:47

Bienvenue Céline.
Je te souhaite de trouver ce que tu as envie de trouver ici ;-)
- Etes-vous Parent d'un ou plusieurs enfants homo ? proche d'homo ? homo, bi ou en questionnement sur votre orientation sentimentale et sexuelle ? homo qui perd confiance
En quoi ou qui perds tu confiance ?

Denna
Messages : 62
Inscription : 19 oct. 2007 19:59
Localisation : Lille

Message par Denna » 10 nov. 2007 13:10

Coucou juste un petit mot de bienvenu :D
Et si vous avez besoin de parler.... on est là :D
Sourtout n'oubliez pas personne ne mérite d'être malheureux, mais tout le monde mérite de vivre librement :)
Aller au plaisir de vous relire
On aime une personne pas un sexe

Sha
Messages : 46
Inscription : 07 oct. 2007 14:27

Message par Sha » 10 nov. 2007 19:00

salut et bienvenue sur le forum ;)
Qui arrête les colombes en plein vol ?...

Céline
Messages : 43
Inscription : 09 nov. 2007 23:48
Localisation : Aviré

Message par Céline » 11 nov. 2007 00:56

Bonsoir et Merçi à tous

bikounet38 ; pour répondre à ta question
- homo, bi ou en questionnement sur votre orientation sentimentale et sexuelle ? homo qui perd confiance
En quoi ou qui perds tu confiance ?
Je perd confiance en mon homosexualité et la nécéssité de la vivre pleinement. Parfois je me dis que si j'étais hétéro, ma vie serait plus facile. Et comme j'ai eu une vie hétéro ! je doute.

bikounet38

Message par bikounet38 » 11 nov. 2007 09:47

De par mon expérience, et les vécus que j'ai pu écouter, je pense qu'on ne choisit pas d'être homosexuel-le.
On choisit juste de le vivre ou pas.
C'est vrai que ce n'est pas toujours simple à assumer en permanence ; mais quand on arrive à le vivre plus sereinement, souvent on se sent plus léger, et donc plus fort pour faire face aux difficultés qu'on rencontre...

Les réponses, c'est toi qui les trouveras surement avec le temps.

Te sents-tu pret à rencontrer des bénévoles d'une association Contact ; ou bien c'est trop tot ?

Céline
Messages : 43
Inscription : 09 nov. 2007 23:48
Localisation : Aviré

Message par Céline » 11 nov. 2007 11:16

:D Bonjour Sébastien 8-)

J'aimerai beaucoup rencontrer des bénévoles de Contact, pour connaitre des personnes de ma région et pouvoir matérieliser ces rencontres. J'ai contacté par mail l'équipe du 49 depuis peu, et je n'ai pas encore de réponse. Cela ne saurait tarder !
J'ai lu que "Contact" organise des réunions, est ce que ce sont des reunions de groupe, de type témoignage, soutien psychologique, avec tour de table etc... Ou bien est ce des rencontres conviviales sans trame, plus spontanée et individualisée ?

Bon Dimanche Céline :P

bikounet38

Message par bikounet38 » 11 nov. 2007 11:54

A Grenoble, on fait ces deux choses là :
-un groupe de paroles,
-des sorties conviviales.

Je ne sais pas si Contact 49 fait aussi des sorties conviviales.
Tu peux aussi les contacter par téléphone.
CONTACT Maine-et-Loire
Espace Femmes
35 rue St Exupéry
49100 ANGERS
Pas de ligne d'écoute, mais possibilité de laisser un message sur le répondeur au 02 41 48 87 79. Vous serez rappelé par l'association, si vous le souhaitez, le vendredi de 19h à 21h.
http://www.asso-contact.org/49
49@asso-contact.org
Sinon, il existe aussi la possibilité d'être reçu en entretien : tu viens et tu es reçue par quelques bénévoles. Pour une première fois, çà en aide certains ;-)

Céline
Messages : 43
Inscription : 09 nov. 2007 23:48
Localisation : Aviré

Message par Céline » 11 nov. 2007 12:04

Merci Sébastien

Céline

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

Message par Andrée » 11 nov. 2007 17:38

Bonsoir Céline,
J'ai lu tes messages, sans avoir lu, pardon ta présentation et donc ton parcours.
J'en ai encore plus apprécié les messages que tu m'as envoyés.
Je me suis inscrite sur le forum en tant que maman d'homo.
Là c'est un petit message en tant que maman "tout court" que je voudrais t'envoyer. Les mamans de ces ptits bouts dont tu m'a parlé dans ton dernier message.
Une maman devrait être une maman avant tout, et peut importe le chemin qu'elle emprunte tant qu'elle reste une maman, (elle n'en est pas moins femme) Tes enfants ont besoin de toi, mais toi tu as le droit de vivre ta vie, et c'est là malheureusement où l'on voit que la société a pas mal de progrès à faire. En matière de séparation il y a des lois contre lesquelles on ne peut rien, la loi ne t'enlèvera pas tes enfants sous prétexte que tu as choisi un autre chemin que celui où la société t'avait mise. Après c'est une question d'individu. Je pense qu'en matière de séparation hétéro, les mêmes problèmes doivent se poser au sujet de la garde des enfants. Je ne sais pas si j'ai bien compris, pourquoi n'est-ce pas toi qui a la garde des enfants, ou une garde alternée ?
Courage, et bat toi pour tes enfants et aussi pour toi.
Bisous.
Michèle.

Ephaïstion
Messages : 47
Inscription : 18 sept. 2007 23:12
Localisation : Marseille

Message par Ephaïstion » 11 nov. 2007 20:14

Bienvenue :P
La volonté ne peut rien sans l'espoir. L'amour sans l'espoir devient une chose morte.

Céline
Messages : 43
Inscription : 09 nov. 2007 23:48
Localisation : Aviré

Message par Céline » 11 nov. 2007 21:06

Bonsoir Andrée,

J'ai confié mes deux fils à leur père, lasse de tenter de conserver notre couple parental. J'ai cru que l'abscence de nos enfants ajoutée à notre séparation serai trop dur pour lui et que l'on risquai de le perdre (il menacait régulièrement de se sucider); et c'est une chose que je n'ai pas supporter. Depuis il ne veut plus que je vive avec eux. Je crois qu'il s'est senti encore plus démuni et abandonné; il ne s'etait encore jamais occupé seul des enfants. Et avec toute sa colère, sa tristesse, il me rejetai et me rejete toujours. Peut etre que c'est une reaction de reni, de déni, une fuite ou les trois en meme temps de ses sentiments. J'ai été très surprise de sa reaction ! J'ai trouvé quelques mois après ma séparation de mes enfants, une maison à 15 km du village où ils habitent. Leur père refuse catégoriquement que j'habite dans le meme village que lui, au début je l'ai accepté et de part ma vie amoureuse et le contexte sociale rural, c'etait plus simple. Jusqu'à l'audience je m'en occupait le mercredi et le weekend, je n'ai pas pu prouver ces faits et depuis je les vois beaucoup moins. En plus aujourd'hui je suis moins disponible avec mon nouveau travail, avant j'etais au chomage. Mais je vais prendre très bientot une maison soit dans le village des enfants soit juste à coté, un village qui fait partie du regroupement des écoles. Depuis mai dernier il a accepté de voir un JAF, et j'en ai profité pour fixer à l'amiable avec lui une médiation familliale, choses qu'il refusait en bloc (juge et médiateur confondu) jusque là. J'essaye comme je peux de ne pas envenimmer notre relation,tout en me respectant aussi. Sa véhémence envers moi m'a blesser bien des fois , mais je ne crois qu'en la paix.Alors je me prend dans les bras ! Lors de l'audience j'en ai entendu des vertes et de pas mures sur mes capacités à etre mère, en gros il ne fallait surtout pas que j'en ai la garde je suis trop irresponsable. Alors je choisi de prouver par des faits et non des temoignages ma réelle capacité à assumer mon role de mére, et ceci je n'etait pas prete à le faire le jour de l'audience. Je n'ai pas voulu me défendre par culpabilité ! Et puis j'espere encore qu'il revienne à la raison.
Pour comprendre mon attitude il est necessaire de réaliser le niveau de ma culpabilité intérieure, qui ne se justifie en rien mais qui est la tout de meme. J'ai fait d'énorme progrès dans ce domaine toutes fois. Et il a fallu que j'intègre mon changement de vie aussi .
Aujourd'hui je n'ai plus peur de perdre mes enfants et je sais que j'arriverai a convaincre au moins le juge qu'il peut me confier mes enfants. Je dirai que je vais enfin les récupérer meme si ce n'est pas tout a fait le bon terme. Nous allons nous retrouver ..!
Depuis mai dernier, je me sens obligé de cacher ma vie amoureuse et j'ai meme rompu avec mon amie parce que je n'arrive pas à assumer les deux, dans ma tete mon homosexualité et l'éloignement de mes enfants sont étroitement liés, j'ai besoin maintenant de faire la part des choses. Et de ne plus me culpabiliser de les avoir abandonner. Et j'y suis presque !

En fait ces difficultés m'aident seulement a m'affirmer; je suis persuadé qu'il n'existe ni victime ni bourreau mais juste une histoire de complémentarité . Parce que je sais maintenant prendrer du recul devant ma douleur.
C'est comme cela que je veux prendre ma vie maintenant. Il m'a fallu du temps et c'est aussi encore un entrainement. Pour moi l'important est de ne plus tomber dans la douleur et m'y complaire inconsciemment, l'important est de vivre le présent, d'etre présente.

Drôle de chemin quand même !

Merci pour ton écoute
Ai-je répondu à ton interrogation ?

Céline
Dernière modification par Céline le 11 nov. 2007 22:07, modifié 2 fois.

Andrée
Messages : 201
Inscription : 25 févr. 2007 15:58
Localisation : TOULON

Message par Andrée » 11 nov. 2007 21:46

Oui, pas facile, mais je suis sûre que tu convaincras le JAF.
Et j'admire ton courage, ta ténacité.
Ne baisse pas les bras, pour les ptits bouts, pour toi.
Courage.
Bisous.
Michèle.

bikounet38

Message par bikounet38 » 11 nov. 2007 23:23

Le sentiment de culpabilité d'être homo, çà arrive souvent ; au point qu'on parlé d'avouer la chose à ses parents...
Alors qu'au fond, ce n'est qu'accepter ce qu'on est vraiment.
Accepter soi même d'être différent.

Tu sembles avoir beaucoup réfléchi sur toi, et je te souhaite de continuer à avoir cette force qui soutient ta tentative de récupérer tes enfants.

N'hésites pas à contacter des gens de Contact Angers, ou bien de l'APGL, je suis sur qu'ils peuvent t'apporter du soutien.

Céline
Messages : 43
Inscription : 09 nov. 2007 23:48
Localisation : Aviré

Message par Céline » 11 nov. 2007 23:34

:D :D :D :D :D

Merci d'etre là

Céline

Répondre