Présentation de mais qui est Titus ?

Avant de poster un message, merci de consulter la Charte de Contact ainsi que la Charte du forum

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Titus
Messages : 48
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Présentation de mais qui est Titus ?

Message par Titus »

Bonjour,
Tout d'abord avant de me présenter, j'aimerais remercier l'association Contact qui m'a beaucoup aidé cette année avec son groupe de parole.

Ensuite, pourquoi Titus ? Je crois que j'ai pris ce pseudo par hasard, parce que j'ai lu un article sur cet empereur Romain tout simplement juste auparavant et c'est le premier pseudo qui m'est venu en tête.

Pourquoi je suis ici ? Je suis gay, j'ai fini par l'accepter et l'admettre fin 2021 - début 2022.

Avec ma psychothérapie, je me rends compte que j'ai toujours été gay depuis que je suis enfant, parce que j'ai commencé à ressentir de l'attirance amoureuse pour des garçons quand j'étais enfant, je n'étais pas totalement conscient de cette attirance, en tout cas, je ne suis jamais tombé amoureux d'une fille dans mes souvenirs durant mon enfance et il y a eu plusieurs garçons pour qui j'ai eu un béguin.
A 11 ans, j'ai commencé à me sentir vraiment attiré par les garçons et à 12 ans j'ai commencé à prendre conscience que j'étais homosexuel.

Mais que s'est il passé pour moi ? Si à 11 et 12 ans, découvrir mon homosexualité a été naturel et être homosexuel n'était pas une surprise pour moi car c'était totalement cohérent avec ma personnalité et mon moi intérieur d'être gay. Malheureusement, à 12 ans, je suis entré au collège et j'ai découvert un univers totalement homophobe et hostile à toute forme de manifestation d'homosexualité.
Malheureusement aussi, tout se passait très mal pour moi à la maison, et donc je ne pouvais pas gérer en même temps la violence à la maison et mon homosexualité qui pouvait m'exposer à d'autres violences, déjà que je subissais beaucoup de moqueries de la part de mes camarades de classe et entre autres des blagues sur ma présupposée homosexualité ou que j'étais une "meuf" pour certains.

Pendant toute mon adolescence, j'étais donc bien un adolescent homosexuel mais je ne pouvais pas l'accepter et je ne sais pas comment j'aurais pu l'accepter.
A cette époque, il n'y avait aucun modèle positif de personne gaie pouvant permettre à un.e ado lgbt de s'identifier, personne ne faisait de coming out, à l'école on ne parlait pas d'homosexualité à part dans les cours de sexualité sur le SIDA (et je peux vous dire que c'était très stigmatisant pour tout ado lgbt ou en questionnement sur leur orientation sexuelle ces cours de sexualité) et donc je me suis retrouvé bien seul face à mon homosexualité que je n'arrivais pas à comprendre et qui me foutait la MEGA-HONTE par rapport aux autres.

A l'âge adulte, je n'arrivais toujours pas à comprendre mon homosexualité, pourquoi j'étais toujours autant attiré par les garçons et je recherchais désespérément depuis que j'ai mes 12 ans des garçons gays et des filles lesbiennes dans mes connaissances mais je n'ai jamais trouvé.
Je ne pourrais pas compter le nombre de fois où je me suis posé la question si tel ami ou telle copine pouvait être gaie !!!
Adulte, je sortais d'une situation familiale très difficile et j'avais donc peur d'être moi-même complétement et de m'exposer à nouveau à de nouvelles violences de la part des autres à cause de mon orientation sexuelle.
Et donc je n'arrêtais pas de dissimuler et de dissimuler qui j'étais, j'avais tout le temps peur que l'on découvre que j'étais attiré par les garçons et que tout le monde me rejette.
Et à force, je me suis raconté une histoire, j'étais hétéro, j'ai toujours été hétéro et cette homosexualité avait été juste une phase temporaire.

Et puis un beau jour, j'ai rencontré ma femme actuelle, avant de devenir amoureux, nous sommes devenus meilleurs amis et dès que l'un de nous 2 avait un problème, on se soutenait mutuellement. Et puis on est vraiment tomber très amoureux de l'un et de l'autre et on s'est marié. Nous étions tous les 2 des âmes assez solitaires en quelque sorte, qui ont fini simplement par se rencontrer et qui se complètent à merveille.

Malheureusement, j'avais caché cette partie de moi-même à ma femme, j'avais trop honte de lui parler des mes attirances pour les garçons, et j'avais fini par imaginé que j'étais plus fort que mon homosexualité, que je n'étais pas du tout gay et que mon homosexualité allait disparaître avec le temps, que c'était un "non-problème".
Et puis j'étais dans une telle solitude avec moi-même avant de la rencontrer que je voulais absolument tenter cette occasion, qui s'offre très rarement dans une vie, qui est de vivre une très belle histoire d'amour.

Avec le recul, j'aurais du tout lui dire avant de me marier avec elle, si j'avais su que plus de 15 ans après, cette homosexualité allait me refaire souffrir et faire souffrir ma femme à cause de ce secret devenu trop lourd à vivre car elle a fini par sentir que j'avais une vraie souffrance morale en moi que je cachais.

Aujourd'hui, j'ai tout dévoilé à ma femme, le dévoilement a été une phase difficile pour elle.
Cependant, moi qui avait tant peur qu'elle me quitte en lui disant que j'étais gay, je crois que paradoxalement ce dévoilement a sauvé notre couple, car je sombrais avant 2022 et j'emportais ma femme dans ce naufrage psychologique, elle ne me comprenait plus du tout.
Ma femme m'aime toujours et moi je l'aime toujours. Je crois que ce sont ces liens d'amitié très fort que nous avons tissé entre nous 2, avant d'être amoureux, qui fait que nous soyons toujours ensemble aujourd'hui.
Bien sûr, on ne peut jamais être sûr de ce que l'avenir nous réserve, cependant je me vois toujours vivre avec ma femme jusqu'à la fin.

Nous nous sommes toujours soutenu l'un et l'autre et je me rends compte que dans toute mon histoire, j'ai eu beaucoup de chance de rencontrer ma femme d'aujourd'hui.

heideweg
Messages : 216
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Présentation de mais qui est Titus ?

Message par heideweg »

Bonjour Titus….

….. je comprends mieux le message d’il y’a quelques jours…. Je comprends pourquoi il y a des jours difficiles….. il y a tellement de choses qui se superposent… un climat difficile durant l’enfance ( et cette période conditionne tellement le futur de l’adulte qu’on deviendra plus tard) …. L’adolescence avec les moqueries, l’homosexualité à gérer et une vie d’hétérosexuel à gérer également…. et en plus avec une femme à laquelle tu es profondément attaché….
Alors oui, ça ne doit pas être simple tous les jours….
J’aimerais tellement t’apporter une aide mais il a des choses que je n’ai pas vécues alors, c’est difficile….
Mon enfance a été compliquée aussi… j’étais aussi un enfant différent et mes « camarades » n’ont pas été tendres…. J’ai bien vécu l’adolescence car je savais que je n’étais pas attiré par les filles mais je ne me voyais pas homo car je n’étais pas efféminé …. J’étais je l’avoue un peu perdu par rapport à ça mais j’ai traversé l’adolescence sans grande difficulté « sociale » ….j’ai traversé une zone de turbulences un peu plus tard….car j’étais dans les clichés liés à l’homosexualité…. Je ne voulais pas me mettre dans un ghetto gay, je ne voulais pas de relations multiples, je ne voulais pas un compagnon efféminé et je pensais être obligé de passer par là…. Très difficile pour moi ….
Bref, tout cela pour dire que je peux comprendre tes difficultés à tout gérer émotionnellement…. En tout cas, il semblerait qu’aujourd’hui les choses soient plus claires pour toi et j’en suis très heureux même s’il y’a encore du chemin à parcourir, tu avances et c’est une bonne chose….
Bon courage et merci de ta confiance

David

Titus
Messages : 48
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Présentation de mais qui est Titus ?

Message par Titus »

Bonjour David

Il y a de ça dans mon histoire.
J'ai lu (Je ne sais plus où) en moyenne il faut 10 ans (et plus si on lui a donné une image négative de l'homosexualité dès l'enfance) pour qu'une personne accepte son homosexualité à partir du moment où elle se découvre homosexuelle et encore beaucoup plus quand cette personne appartient à une minorité ethnique et subit déjà du racisme ou quand cette personne évolue dans un contexte familial socialement très difficile.
Pour ces dernières apparemment elles doivent se faire aider généralement par un.e psy pour accepter cette orientation en elle.
En tout cas sans l'aide d'une psychologue je n'aurais jamais été capable de faire ce travail d'acceptation et de le dire à ma femme et à ma famille qu'en fait je suis gay et ça me faisait souffrir de l'être jusqu'à récemment.

En soi être gay ce n'est pas ça qui me fait souffrir, c'est en lisant ton témoignage et celui des autres qui me l'ont fait comprendre.

je crois que c'est le fait que je ne pouvais pas en parler à un adulte ou un de mes parents, ou surtout toutes les moqueries et stigmatisation que j'ai vécu ado qui venait ajouter de la souffrance à de la souffrance déjà trop dure à vivre à cause de mes parents.
Affirmer mon identité gaie à l'époque m'aurait généré de la souffrance au début qui aurait fini par disparaître certes, mais qui m'aurait été insupportable dans le contexte dans lequel j'évoluais.
Je pense que dans une famille classique j'aurais fini par être gay et à vivre mon homosexualité durant mon adolescence à partir de l'âge de 13-14 ans, parce que vraiment mon homosexualité était vraiment trop forte en moi pour l'ignorer. Et je pense aujourd'hui que toutes ces blagues sur mon homosexualité présupposée n'était pas le fait du hasard de la part de ces personnes et même de mes amis parfois.

Donc la peur du rejet de la différence par les autres m'a totalement bloqué à l'âge adulte.
Je n'avais aucune envie de confirmer aux autres que j'étais gay quand on faisait des blagues sur ma présupposée homosexualité , ça devenait impossible de se confier à quelqu'un dans ces conditions, la peur que l'on me rejette ou on me ridiculise encore plus, et donc ajouter de la souffrance qui était évitable pour moi, j'ai choisi l'option de l'évitement.
Avant que je rencontre ma femme, j'ai quand même tenté les relations homosexuelles via Internet sans succès et même dans ces moments, je n'arrivais pas à dire que j'étais bien gay par peur de confirmer mon homosexualité auprès des autres !

La première personne à qui j'ai pu enfin faire mon 1er "coming out" gaie est ma psychothérapeute parce que j'ai senti si je n'abordais pas mon homosexualité frontalement avec elle, je resterai toujours bloqué sur mes autres souffrances. Et je peux dire que j'ai eu très peur au début que ma psy ne veuille plus me suivre à cause de mon homosexualité comme si c'était un crime, quelque chose de très mal d'être attiré par les garçons et d'en être tombé amoureux par le passé.

Ma psychothérapeute m'a dit qu il y a des gens lgbtq qui passent toute leur vie à mettre de côté leurs attirances et donc à passer totalement à côté parce qu'elles sont bloquées psychologiquement dessus.

En fin de compte j'ai fini par accepter que je suis gay car ça me permet d'avancer et de guérir de mes souffrances.
Je n'ai pas l'impression de me mettre une étiquette en m'autodésignant homosexuel, j'ai vraiment l'impression de mettre tout simplement de la cohérence avec tout mon passé et mon moi intérieur, même si vu de l'extérieur, je suis dans un couple classique hétéro et je veux continuer dans cette vie de couple hétéro.
Je sais que beaucoup de personnes gaies ne comprennent pas ce dernier point alors que être gay n implique pas pour moi une interdiction d'aimer une femme ou une impossibilité de s'épanouir dans un couple avec une femme.
Comme tu l'as bien dit il faut éviter de se mettre soi même dans un ghetto gaie ou dans une case gaie, car le plus important c'est de faire les bons choix qui t'apportent ce qu'il faut pour t'épanouir personnellement.

Moi ce qui me permet de m'épanouir c'est une relation amoureuse stable peu importe le sexe ou le genre de la personne.
Après je ne te cache si je n'avais pas rencontré ma femme, j'aurais fini par être en couple gay malgré ma honte car j'aurais fini par craquer et si ma femme décidait de me quitter aujourd'hui, j'essaierais aujourd'hui de me mettre en couple avec un homme pour essayer une relation amoureuse avec un homme, car pendant toues ces années mon homosexualité fut plus forte que moi, cependant l'amour profond que je ressens pour ma femme me pousse pour mon propre épanouissement personnel à vouloir continuer à vivre cette histoire d'amour avec elle. Voilà je crois que c'est tout simple.

heideweg
Messages : 216
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Présentation de mais qui est Titus ?

Message par heideweg »

Bonjour Titus …

Merci pour ta réponse qui m’a fait repenser à mon histoire, mon parcours…..
Je suis sur certains points un peu comme toi, mon homosexualité n’a pas été si compliquée que ça….car tu as raison, c’est pas ça finalement le plus compliqué, c’est tout le reste…. la famille, les amis le boulot etc……
je l’ai, je crois déjà expliqué ici, j’ai toujours su que j’étais homosexuel sans en prendre vraiment conscience c’est très bizarre mais c’est comme cela que j’ai ressenti les choses……
J’ai eu énormément de chance au niveau familial car je n’ai rencontré aucun souci….. c’était pas gagné au départ mais c’est le résultat qui compte…...ce fut un vrai soulagement….
Mon homosexualité n’était pas non plus visible… physiquement moyen, pas très soigné… en revanche, il me fallait maîtriser mon hyper sensibilité…. C’est sur ce point qu’on aurait pu me coincer…!!!
Il y a aussi une chose que tu penses et que je partage absolument, c’est la force de cette homosexualité et c’est une des premières choses que j’ai évoqué avec mon compagnon…. En lui disant que c’est difficile d’assumer une vie de couple gay mais que de mon point de vue, lutter serait encore plus dur et tes propos valident ce que j’ai toujours pensé……
Il y a également le fait de s’auto-étiqueter « gay » que tu as évoqué et que je comprends très bien aussi car j’ai besoin de me mettre dans des petites cases …. Ça aussi, ça peut sembler bizarre mais ça me rassure et c’est une façon de savoir qui je suis…. Un garçon que j’espère gentil, bienveillant, homosexuel, hyper sensible… j’ai besoin d’un état des lieux…. Qui peut évoluer si besoin……

Il y aussi la partie de ton parcours avec ta femme…. Là, j’avoue que c’est compliqué pour moi à comprendre…. Bien sûr je ne veux porter aucun jugement et compatis… je suis même triste pour toi car il y a des sentiments mais avec un désire physique déséquilibré et du coup pas complètement épanouissant ni pour l’un ni pour l’autre…. J’espère vraiment du fond du cœur pour que vous puissiez trouver un équilibre qui vous convienne à tous les deux …. Et surtout que vous puissiez être heureux

À bientôt

David

Titus
Messages : 48
Inscription : 16 juin 2022 22:34

Re: Présentation de mais qui est Titus ?

Message par Titus »

Bonjour David

Non il n'y a rien d'étrange à ce que tu dis là : "
j’ai toujours su que j’étais homosexuel sans en prendre vraiment conscience c’est très bizarre mais c’est comme cela que j’ai ressenti les choses……"

J'ai eu ce type de phase.
Disons qu'à 11 ou 12 ans je savais que j'étais gay et après passage au collège avec l'homophobie ambiante des autres garçons j'ai fini par entrer dans cette phase que tu décris pour me protéger des autres. A noter j'avais redoublé une classe en primaire et à 11 et 12 ans j'étais en cm2 et j'ai pu découvrir mon homosexualité sans crainte car la plupart des garçons avaient un an de moins que moi et il y avait pas encore cette homophobie que j'ai connu par la suite.


Quant à s'auto étiqueter gay, je suis d'accord avec toi, pour moi c'est enfin mettre un mot sur tout un ensemble de ressentis que j'ai vécu depuis l'enfance. Aimer des garçons, avoir des sentiments amoureux pour un garçon au lieu de ressentir de l'amitié, ressentir le besoin d'avoir des relations sexuelles avec des garçons dès l'âge de 11 ou 12 ans et ne jamais ressentir ce besoin sexuel auprès des filles etc.

Finalement je vis avec une femme parce que adolescent je n'arrivais pas à me projeter en couple amoureux avec un garçon ou imaginer qu'une relation amoureuse entre 2 garçons c'était possible. Pour moi être gay ça se limitait seulement à des relations sexuelles avec des garçons malgré mes sentiments amoureux pour différents garçons durant ma vie.

Ensuite je te dirais que ce que je recherche en amour je ne l'ai trouvé uniquement que chez les filles et jamais chez les garçons. J'ai l'impression que les garçons gays vraiment féminins ça n'existe pas, enfin je n'en ai jamais rencontré.
En amour je te dirai qu'a partir de mes 18 ans j'ai commencé à m'intéresser aux filles et avant mes 18 ans j'étais exclusivement homosexuel mais j'ai trouvé pendant toute mon adolescence les garçons exaspérant et désespérant et j'ai toujours eu un gros besoin que quelqu'un me prenne dans les bras, me materne, soit très affectueux avec moi, apprécie ma sensibilité etc. Et il n'y a que des filles qui ont su m'apporter ceci.
En seconde et en première je suis même tombé amoureux de ma prof de français elle m'aimait beaucoup en tant qu'élève, alors que je n'étais pas très bon élève en français, elle appreciait beaucoup ma sensibilité et m'encourageait à être sensible dans mes devoirs et je t'avoue j'ai fait beaucoup de projections amoureuses en elle, j'en avais grand besoin pour ne pas m'effondrer parce qu'à la maison ça partait en couille avec ma mère et je m'attachais donc beaucoup (peut être même excessivement ) à toute personne qui manifestait un minimum d'affection pour moi.
Avec ma femme il y a eu une sorte d'amour fusionnelle dont j'avais grand besoin pour ne pas m'effondrer car j'étais au bord de l'effondrement quand je l'ai rencontré. Aujourd'hui son amour m'est indispensable pour continuer à vivre je ne sais vraiment pas comment je pourrais continuer sans elle.

Juste pour dire que la sexualité n'a pas d'importance pour moi actuellement, j'ai vraiment besoin d'amour et je ne sais pas comment j'arriverai à vivre sans.

A ce propos tu devrais lire l'histoire de Pierre Palmade qui est un peu incompris par la communauté gaie, moi je me sens très proche de lui quand il raconte son histoire d'amour avec Véronique Sanson. Je pense que certains (une minorité ) vivent une homosexualité qui s'oriente en amour vers les femmes alors que sexuellement ils sont attirés uniquement par le sexe masculin.
Je crois qu'il y a d'autres hommes gays dans le même cas que moi, ils se sentent homosexuels voire exclusivement homosexuels mais en amour ce qu'ils recherchent ils ne le trouvent que chez les femmes et finissent par tomber amoureux de femmes car c'est difficile voire impossible la rencontre d'hommes gays correspondant à des attentes amoureuses très spécifiques et très personnels de ces personnes homosexuelles (sans parler que les statistiques pour les rencontres amoureuses homosexuelles sont contre nous s'il n'ya que 4% de la population homosexuelle et plus de 90 % de la population est hétéro ;-)


Il y a des psychologues qui ont documenté ce phénomène qui reste minoritaire chez les femmes lesbiennes et les hommes gays, dont le nom est la variorentation et je serai peut être dans ce cas.

Pour résumer la majorité des personnes est pariorenté leurs attirances romantique en termes de genres (homme / femme ) recouvrent complètement leur orientation sexuelle.
Un homme hétéro qui aime les femmes sera pariorenté une femme lesbienne qui aime les femmes sera dite pariorentée etc.

Et il y aurait une minorité de personnes qui serait variorentée, leurs attirances romantiques en termes de genres ne correspondent pas à leur orientation sexuelle et serait son opposé.
Un homme homosexuel qui aime une femme est variorenté , une femme hétérosexuelle qui est amoureuse d'une femme sans être lesbienne (Et ça existe) sera variorentée etc.

heideweg
Messages : 216
Inscription : 22 févr. 2016 10:36
Localisation : 49

Re: Présentation de mais qui est Titus ?

Message par heideweg »

Bonjour Titus…

J’espère que tu vas bien….
Je viens de te lire et j’ai bien compris ce que tu ressens et ce dont tu as besoin…. Je pense, j’espère que tu n’es pas le seul homosexuel à avoir besoin d’amour et de tendresse…. Même si je ne suis pas efféminé, je pense fonctionner comme une femme ( j’en profite pour re préciser que chacun fonctionne comme il ou elle veut ou peut …. Si un homme veut être féminin, il en a tout à fait le droit, une femme être masculine…. Rien ne me dérange d’une manière ou d’une autre….. ce que je décris, c’est par rapport à mon ressenti et besoin personnel… je dis ça pour les personnes qui passent lire les commentaires et que ça pourrait agacer ou déranger 😉)
J’ai besoin de me sentir aimé, protégé …. J’ai dans ma relation cette chance…. Alors oui, tout n’est pas parfait mais…. Si je suis triste, malade ou si j’ai peur mon compagnon est là…. Il est très à l’écoute, je peux compter sur lui …. J’ai très peur en avion…. Si je suis avec lui, il pose son bras sur le mien ou me tiens la main….. j’ai eu de gros soucis avec mes parents…. Il m’a conduit pour m’éviter de faire la route tout seul….
Quand je suis malade, il reste au maximum à la maison (en télétravail ) ….
Mon hypersensibilité fait que tout prend des propositions un peu démesurées alors comme lui est très pragmatique et raisonnable… il m’aide en relativisant les choses…..
Je te raconte tout cela mais attention, je suis complètement conscient que vivre en couple avec une personne de même sexe est de mon point de vue plus compliqué, pour ma part je n’aurais pas pu vivre avec une femme car je suis, que homosexuel!! ☺️… une sexualité avec une femme n’aurait pas été possible…..
je ne connais pas de couple gay…. et ne sais pas quelles sont les attentes des uns et des autres mais je pense quand même qu’il y a des gens qui cherchent la même chose que toi….

David

Répondre