Présentation : AlainJ

Avant de poster un message, merci de consulter la Charte de Contact ainsi que la Charte du forum

Modérateur : Contact - Equipe de modération

AlainJ
Messages : 2
Inscription : 07 janv. 2021 21:20

Présentation : AlainJ

Message par AlainJ »

Pour en savoir un peu plus sur VOUS...
- Votre pseudo sur ce forum : AlainJ
- Pourquoi ce pseudo : mon prénom...
- Votre date de naissance : 1967
- L'agglomération la plus proche de chez vous : Sens
- Votre activité (étudiant, chômeur, travailleur) ? salarié
- Dans quelle secteur d'activité êtes vous ? recherche scientifique
- Etes vous une femme, un homme... ou autre ? homme
- Pourquoi vous êtes vous inscrit sur ce forum (qu'attendez vous de ce forum) ? échanger avec des parents dont les filles souhaitent devenir garçons
- Vos Loisirs : musique
- Comment avez vous connu Contact ? par des amis dont les parents étaient actifs sur ce sujet aux USA

Pour en savoir un peu plus sur VOTRE FAMILLE...
- Votre situation familiale (êtes vous pacsé-e, en couple, célibataire, marié-e, divorcé-e, veuf, veuve, re-marié...) ? marié
- Avez vous des enfants ? 5 enfants dont les deux dernières (C. de 16 ans et S. de bientôt 18 ans) souhaitent devenir garçons, C. étant particulièrement en crise (scolarité compliquée depuis 2 ans, refus de se lever, violence verbale, scarification, très récemment absorption de médicaments)
- Comment vivez vous l'orientation sentimentale et sexuelle de votre ou de vos enfants ?

L'orientation sexuelle-même ne me pose pas de souci, nous (mon épouse et moi) connaissons et accueillons volontiers l'amie (qui souhaite aussi l'emploi du "il") de S. Nos relations avec les parents de celui-ci sont bonnes. Les autres membres de la famille (frères et soeur aînés, grands-parents...) acceptent bien la situation.

Je pense que la trans-identité, ou l'idée de cette trans-identité est d'une tout autre nature (que l'homosexualité). S., et tout récemment C., ont expressément demandé de se faire appeler par des prénoms de garçons. Il m'est impossible de ne pas penser que C., encore adolescente en crise, agit, même de façon inconsciente, par mimétisme envers sa soeur. Et est-ce que ce sujet de la trans-identité dont on parle beaucoup dans la période actuelle, n'est pas pour C. une explication de son mal-être adolescent, un prétexte ?

Comment trouver la réaction juste, entre
- l'acceptation béate et fataliste (qui risque de conduire C. à des regrets plus tard si le mal-être était en réalité causé par un autre facteur)
- les tentatives de contrer ce changement
dans un contexte familial forcément tendu ?

En réfléchissant au désir de C. (cadette d'une fratrie de 5 à qui beaucoup de choses sont passées) de changer de sexe, ne peut-il pas s'agir d'un reliquat de désir enfantin de toute-puissance (« je peux tout, même changer ma nature ») ?

Voilà le questionnement qui m'habite, et qui fera sans doute écho à ce que certains d'entre vous vivez

Flo.26
Messages : 20
Inscription : 22 mai 2020 14:29
Localisation : Valence

Re: Présentation : AlainJ

Message par Flo.26 »

Bonjour et bienvenu sur ce forum,

Je suis maman de 2 enfants, un garçon, 25 ans et une fille, 20 ans. Ils ne sont pas transgenre mais, mon fils est en couple avec un garçon et ma fille vit avec une fille. Ils sont très heureux et c'est ce qui m'importe. Il m'a semblé qu'il a été plus facile pour ma fille d'assumer sa vie car elle a révélé son homosexualité à la suite de son frère. C'est comme si l'expérience de son ainé lui avait servi de tremplin. J'accepte que, dans ma famille, il y a deux enfants homos. C'est ainsi et je ne peux rien y changer. Chaque famille est unique.

Cela dit, concernant C., il semble que le malaise soit profond. L'adolescence est, comme vous le savez, un passage où toutes sortes de questionnements peuvent peser sur les jeunes. En tant que parents, il s'agit d'accompagner cela sans pour autant "être béat". Peut-être que d'accepter l'usage du pronom "il" et d'un prénom masculin, pourrait permettre à C. de se positionner, de s'affirmer. Il-Elle, ne changera pas de sexe mais fera l'expérience d'un changement de genre, ce qui est différent. La seule transition définitive, qui pourrait, comme vous le dites, peut-être provoquer des regrets à l'avenir, serait une prise d'hormones ou une opération.

En me relisant, j'ai l'impression d'être péremptoire! C'est simplement que j'ai côtoyé plusieurs jeunes trans pour qui la vie n'est pas simple, entre l'acceptation de leur transition dans la famille, leurs difficultés à se faire accepter dans leur établissement scolaire ou même de s'accepter soi-même. C'est important d'aborder le sujet directement avec C. en l'interrogeant sur ses sentiments, ses émotions, ses complexes, sans être intrusif et en parlant de vos propres inquiétudes et de l'assurer de votre amour quoiqu'il arrive. Il me semble important d'être conscient que l'expérience de C. est différente de celle de S. car ce sont 2 personnes différentes.

Espérant vous avoir éclairé, si vous le souhaitez, vous pouvez lire des témoignages sur ce forum et aussi vous exprimez dans la rubrique "témoignages" qui est plus visible. En tout cas, merci pour votre contribution car elle permet à chacun et chacune d'avancer.

Flo26

AlainJ
Messages : 2
Inscription : 07 janv. 2021 21:20

Re: Présentation : AlainJ

Message par AlainJ »

Bonsoir Flo 26,

Merci pour votre message. En effet, les situations, pour toutes différentes qu'elles soient, sont toujours complexes, surtout lorsque les ados se ferment tels des huîtres dès que parent paraît.

Bon courage à vous également.

Répondre