- Je ne sais plus quoi faire. . . Envie de disparaitre

Exprimez vous ici, nos échanges d'expérience peuvent parfois faire avancer les choses...

Modérateur : Contact - Equipe de modération

Répondre
narcotik73
Messages : 5
Inscription : 30 nov. 2008 15:58

- Je ne sais plus quoi faire. . . Envie de disparaitre

Message par narcotik73 »

Bonjour, la semaine qui suit a été très dure pour moi et je ne sait pas combien de temps je vais encore tenir. . .
Malheureusement mon adresse MSN à été piratée par quelqu'un que je croyais être mon ami... Il a lu mes mails et a bien compris que j'étais homo. Lui n'a même pas cherché à comprendre, il m'a envoyé chier me fesant comprendre qu'avoir un ami homo était impensable et depuis, plus rien. C'était en début septembre 2008. Sur le coup, ça m'avait vraiment atteint... Je redoutais qu'il ne le divulgue aux autres gens de mon entourage, que tout se sache... Je suis en internat en chambre avec deux mecs que j'ai connu l'année derniere et qui connaissent aussice type dont j'ai parlé . Les semaines sont passée, les mois aussi. Rien qui ne pouvait m'indiquer que qui que se soit ( à part ce mec) soit au courant pour mon homosexualité.
Mais d'un côté c'est un peu normal, vu que je ne voyais pratiquement plus personne à part ma famille, les deux mecs de ma piaule et d'autres gens que j'ai connu cette année. Je ne sait pas quand exactement, mais j'ai remarqué que ces 2 mecs s'éloignaient de plus en plus de moi. Je me suis demandé s'il n'avaient pas appris la nouvelle...
C'était le samedi soir 22 novembre, un des deux mecs de ma piaule me parle sur msn et termine toutes ces phrases par "pédé" ( Ca va "pédé"? Quoi de beau "pédé"?) J'ai fait comme si je le prennais à la rigolade alors que le stress commençait à monter. Je n'ai pas eu a attendre plus de dix minutes pour lire cette phrase qui me hante toujours... "En tout cas, y a des bons dossiers qui tournent sur toi à moutiers, on veut pas de tafiole dans notre chambre!" Je lui ai demandé pourquoi il disait ça et quel genre de dossier on m'avait collé sur le dos. Il m'a répondu : "T'es cramé ptibout 73 (mon pseudo sur un site de rencontre).
Mon sang n'a fait qu'un tour je me suis deconnecté et suis allé me coucher. Le lendemain soir, rebellotte avec quelqu'un d'autre... Ce fut une fois de trop; c'était comme une épidemie qui se propageait partout dans mon entourage... Le lundi 24 au matin, je suis allé au lycee avec de gros vertiges, allucinations et autres;; arrivé au lycée je suis directement allé à l'infiermerie où j'ai dormi toute la matinée... Bien sur, mes deux collegues de chambres n'ont pas pû s'empecher de ricaner dans mon dos de me regarder de travers, et puis le soir j'ai pété un cable dans la chambre.. Depuis, il ne m'adressent plus la parole. Une indifference totale, comme si je n'existait plus. Mais si ce n'était que sa... Ce week end, je suis allé deux fois à moutiers (une pour rentrer chez moi et une autre pour aller voir mon copain qui est de albertville) et ces deux fois là, j'ai croisé le même groupe de jeunes (que je connais) qui m'ont insulté, brutalisé.. 2 fois en deux jours. Depuis, j'ai perpetuellement mal au ventre, je ne ressent plus aucun désir, je vois la vie en noir, et je fais d'horribles cauchemards... Je voudrais que tout sa cesse, comment faire?? L'année derniere je trainais avec beaucoup de gens qui ne sont vraiment pas fréquentables... Je n'aurais pas dû. Maintenant que tout le petit comité est au courant je ne e ent plus en securitée ni au lycée, ni même quand je suis en ville ( vu que ces gens sont pratiquement tout le temps dehors)
Je vous épargne les menaces que j'ai pu recevoir par sms ou par msn ou même en face (samedi et vendredi). Je suis à bout... Aidez moi
Dernière modification par narcotik73 le 30 nov. 2008 21:39, modifié 1 fois.
Ce qui ne tue pas rend plus fort... Mais que faire quand il n'y a plus d'espoir?

Eribo
Messages : 10
Inscription : 12 nov. 2008 21:28
Localisation : nantes

Message par Eribo »

Bonjour narcotik,
C'est vrai que l'adolescence n'est pas facile pour les homos. Lorsque la famille et les amis n'apportent pas leur soutient mais au lieu de ça le rejet, on se sent seul au monde. Sache en tout cas qu'il ne se résume pas à ton entourage actuel : il y a plein de gens qui peuvent te comprendre et te redonner le sourire. Peut-être as tu possibilité de venir à une association? Pour contact, tu as les infos en cliquant sur ton département. Est-ce que tu as quelqu'un de proche qui te soutient et qui pourrait t'accompagner ?
Ne baisse pas les bras, même si c'est long ça vaut le coup de te battre : cherche les bonnes personnes, tu n'es pas le seul gay en savoie et je te promets que tous ne sont pas homophobes.
C'est une voie qu'on n'a pas choisi mais ce n'est pas une malédiction non plus (même si de par la réaction des gens ça peut te semble en être une).
Il y a plein de belles choses à vivre je t'assure.
Bisous à toi et continue à nous donner de tes nouvelles!
Carpe Diem

narcotik73
Messages : 5
Inscription : 30 nov. 2008 15:58

Message par narcotik73 »

Le problème est que je ne me sens vraiment plus en securité ici... que ce soit au lycee ou en ville (moutiers est une petite ville, les jeunes e connaissent presque tous et ceux avec qui j'ai des problemes sont tres souvent dehors).


Ps : Je serais difficilement joignable en semaine vu que je suis à l'internat
Ce qui ne tue pas rend plus fort... Mais que faire quand il n'y a plus d'espoir?

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 »

narkotic,

j'entend ton histoire et sache que malheureusement tu n'es pas le seul !

j'ai aussi souffert d'homophobie au lycée mais sache une chose, ils n'ont pas le droit légalement d'agir de la sorte ! il faudrait que tu puisse en parler avec la direction ou l'infirmiere peut etre ! ce qu'ils font porte un nom : c'est le harcelement moral avec agravation du à l'homophobie.

c'est pour toi je l'entend quelque chose d'horrible ! en as tu parlé avec tes parents ? tu sais que tu es libre de te rendre au commisariat pour en parle avec des personnes qui ne te jugerons pas ! tu as tout à fait le droit d'être qui tu es! il ne faut pas les laisser passer !
as tu essayé d'appeler une ligne d'écoute de contact ?
as tu appelé sos Homophobie qui peuvent envoyer une lettre à ton lycée pour leurs signaler ce qui ce passe vis à vis d'un de leurs lycéens (sans cité forcément ton nom).

il ne faut pas que tu reste dans cette souffrance. j'ai souffert d'homophobie au lycée, je me suis fait insulté, frappé aussi (pas directement, mais la nuit). j'ai eu plein de petites craces à mon égard, j'en ai parlé à un surveillant qui l'a fait remonter au CPE et cela à tout dessuite cessé dans la plus grande discrétion car je n'en ai jamais re entendu parlé.

ne reste pas seul, il est important que tu puisse en parler si tu en ressent le besoin ! courage, nous sommes avec toi et je t'apporterais tout le soutien que tu souhaite dans cette épreuve que je comprend comme trés difficile.

Julien
Dernière modification par julien1904 le 01 déc. 2008 09:25, modifié 2 fois.
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

Alexisj31
Messages : 102
Inscription : 26 avr. 2008 20:54
Localisation : Toulouse
Contact :

re

Message par Alexisj31 »

Julien à raison ! Tu dois doit en parler avec ton entourage ! Ils sont la pour t'aider. Parle tu de tes soucis avec ton copain ?

;)
Alexis.J Bénévole débutant et adhérent de Contact HG MP LR L

Président de l'Union Nationale Lycéenne 31

narcotik73
Messages : 5
Inscription : 30 nov. 2008 15:58

Message par narcotik73 »

J'ai ma soeur avec qui j'en parle pas mal.. Oui j'en parle avec lui ( je me suis surement mal exprimé en disant "copain" c'est un bon ami envers qui je peux me confier.) Ce qui me dérange le + ce n'est peut etre pas le fait que çelà se sache, mais je redoute qu'on me frappe ou me brutalise au lycée... C'est déja arivé en ville ce week end et ça m'a beaucoup bléssé moralement. J'ai l'impression de sombrer dans quelque chose de très sombre et très mauvais et sa me fait très peur...
Ce qui ne tue pas rend plus fort... Mais que faire quand il n'y a plus d'espoir?

bikounet38

Message par bikounet38 »

Bonsoir.

Tu peux déjà contacter l'association contact de Savoie :
CONTACT Savoie (73)
Maison des Associations
67 rue St François de Sales
73000 CHAMBERY

Ligne d'Ecoute
le Mardi de 12h à 14h
et le Jeudi de 19h à 21h (nouveau !)
au 06 22 78 96 17
Ils pourront t'épauler pour parler avec tes parents si tu le souhaite, juste t'écouter, te soutenir si tu souhaitais porter plainte, ou faire une intervention sur la thème de l'homosexualité dans ton lycée.

Mais avant tout, sache que tu n'es pas tout seul : n'hésites pas à faire appel à nous.

simha
Bénévole écoutant
Bénévole écoutant
Messages : 55
Inscription : 24 mars 2007 19:30
Localisation : SAVOIE
Contact :

Message par simha »

Bonjour Narcotik :!:

Il me plait ton pseudo :D

Je renforce le message de bikounet!

Contact Savoie est juste à Chambéry. Une heure de route de chez toi.
Nous pouvons t'accompagner dans tes démarches et te soutenir dans les épreuves que tu traverses.

CONTACT Savoie (73)
Maison des Associations
67 rue St François de Sales
73000 CHAMBERY

Ligne d'Ecoute
le Mardi de 12h à 14h
et le Jeudi de 19h à 21h (nouveau !)
au 06 22 78 96 17

Tu peux compter sur nous :!:

J'entends surtout que tu as peur, que tu te sens en insécurité.
Alors, au moins deux choses:
- les personnes qui t'agressent sont hors la loi et leurs actes sont passibles de justices.
- l'union fait la force :!: dit-on. Alors tu peux ne pas rester pas seul et te sentire moins vulnérable :D

A tout bientôt :D

janluk
Messages : 17
Inscription : 29 nov. 2008 12:57
Localisation : macon
Contact :

Message par janluk »

Bonjour Narcotik
Dieu que l'humain peut être con et odieux parfois....
Je suis d'accord avec Sinha et Bikounet, tu n'es pas seul, il ne faut pas que cette situation empire, stop, je pense qu'il faille faire ce que t'ont conseillé les autres membres.
Ta situation me touche, je n'admets pas qu'on puisse en arriver là à cause de cons, la liberté d'être de chacun est un droit, et les actes d'homophobie et de discriminations et harcèlement moral sont pénalisés.
J'voulais juste te dire que tous ensemble nous pouvons te soutenir et faire en sorte que la situation s'améliore.
Le dialogue est là pour ça entre autre et Contact peut je pense t'aider et faire avancer une situation qui ne doit pas reculer.
Courage et ne baisses pas les bras.
Etre bien avec soi pour être bien avec les autres pour une aide, un soutien, une écoute, des rires et des fous rires, des peines et des joies !

Toulousainne
Messages : 10
Inscription : 26 nov. 2008 16:30
Localisation : Toulouse

Message par Toulousainne »

bonjour narkotik , je suis une maman d'homo et je suis horrifiée par ton histoire , tu devrais vraiment en parler à tes parents qu'ils agissent en conséquence et en avise le lycée et la gendarmerie, il ne faut pas que la situation empire et que tu sois soutenu dans cette épreuve, courage et n'affronte pas seul ce problème !

julien1904
Messages : 389
Inscription : 15 juil. 2008 15:29
Localisation : Lyon/Villeurbanne

Message par julien1904 »

narkotic,
est absent pendant la semaine, il verra nos messages de soutien qui j'espere lui feront du bien et lui permettront de trouver les réponses ce weekend.
bises
Julien, Animateur socioculturel et en sciences de l'éducation

bikounet38

Message par bikounet38 »

narcotik73 a écrit :J'ai ma soeur avec qui j'en parle pas mal.. Oui j'en parle avec lui ( je me suis surement mal exprimé en disant "copain" c'est un bon ami envers qui je peux me confier.) Ce qui me dérange le + ce n'est peut etre pas le fait que çelà se sache, mais je redoute qu'on me frappe ou me brutalise au lycée... C'est déja arivé en ville ce week end et ça m'a beaucoup bléssé moralement. J'ai l'impression de sombrer dans quelque chose de très sombre et très mauvais et sa me fait très peur...
Bonsoir.

Est-ce que le climat s'est apaisé pour toi ?

Répondre